08/01/2021

Arrivée du premier Mirage 2000D modernisé !

dassault aviation,mirage 2000d,armée de l'air,modernisation avion,blog défense,les nouvelles de l'aviation

En ce début de nouvelle année l’Armée de l’air française commence à réceptionner ses premiers Mirage 2000D modernisés. Le premier exemplaire a rejoint la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan le 7 janvier dernier.

Rappel :

La rénovation à mi-vie de la flotte Mirage 2000D, prévue dans la loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025 et placée sous la maîtrise d’ouvrage de la Direction générale de l’armement (DGA) et concerne 55 appareils. Elle permettra de doter le Mirage 2000D de capacités air-sol et air-air améliorées, ainsi que d’un système de navigation et d’attaque complémentaire, tactile et centralisé, qui facilitera le dialogue entre l’homme et la machine.

Série de tests :

Le nouveau standard du Mirage 2000D va subir des essais en vue d’obtenir sa certification opérationnelle. A ce propos, le DGA explique : « ces essais doivent permettre de valider l’objectif d’autoriser l’emploi du nouveau standard au sein des forces (telles que les ouvertures de domaine ou les campagnes temps chaud) et de permettre une transition opérationnelle optimale pour les escadrons chargés de l’employer au quotidien sur les théâtres d’opérations extérieures (OpEx) comme sur le territoire national. L’ambition est ainsi de pouvoir déployer, en opération, le M2000D rénové au cours de l’année 2022, après une période d’appropriation au sein des unités de la 3e escadre de chasse ».

Combler la lente arrivée des Rafale :

La motivation de la modernisation d’une partie de la flotte des Mirage 2000 est due principalement à la révision de l’approvisionnement des avions de combat Rafale. En effet, le prochain transfert de Rafale à l'armée de l'air française ne se produira qu'en 2020, soit le résultat du budget de défense 2014-19, qui prévoit un taux de livraison réduit. Une partie des Rafale initialement prévus pour l’Armée de l’air ont été prélevés pour venir équiper les clients étrangers comme l’Egypte, le Qatar et l’Inde et prochainement la Grèce (signature portée à fin janvier). Pour maintenir sa capacité, l'Armée de l'air française a réussi à obtenir une concession en retour, une modernisation de ses Mirage 2000D.

Les grandes lignes de la modernisation :

Plus précisément, la modernisation des « 2000D » concerne le système de navigation et d'attaque (SNA) qui est complètement revu, retravaillé, et modernisé par Dassault Aviation. En effet, il y a maintenant quelques temps, le système de navigation du Mirage 2000D reposait sur des fonds de carte en carton, scannés, et projetés à l'officier navigateur système d'armes (NOSA) via un agrandisseur. Le nouveau système est numérique. Le Mirage 2000D ne possède pas de canon de bord, la mise à niveau va permettre de combler ce manque avec l’intégration d’une nacelle développée par Dassault Aviation et qui sera montée selon les besoins sur le point avant gauche des Mirage 2000D, en symétrique des nacelles de désignation laser. En fait le système va utiliser des canons DEFA de 30mm en provenance des Mirage F1.

Enfin, la modernisation prend en compte la possibilité pour les Mirage 2000D de pouvoir s'équiper et décoller avec un emport asymétrique. Aujourd'hui, ces appareils ne peuvent emporter que le même type de bombes sur les emports ouverts pour les tirs air-sol, ce qui avait pour effet, par exemple, d'avoir des appareils qui décollaient avec uniquement deux GBU-49 sous le ventre. A la suite de cette rénovation, les 2000D pourront décoller et aller frapper avec, au moins, deux types de bombes différentes, comme par exemple une GBU-12 couplée à une GBU-49. De plus, les Mirage 2000D modernisés seront compatibles pour emporter la nouvelle nacelle désignation laser « Talios » de Thales et la nacelle ASTAC (Analyseur de signaux tactiques). Pour terminer les missiles air-air Magic II sont remplacés par des MICA IR (InfraRouge).

dassault aviation,mirage 2000d,armée de l'air,modernisation avion,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Photos : Mirage 2000D @SIRPA

Commentaires

Pour préciser le premier paragraphe de l'article, notamment pour les lecteurs qui ne connaissent pas obligatoirement les fonctions des bases aériennes françaises, la B.A. 118 de Mont-de-Marsan regroupe 2 entités distinctes: une escadre de chasse d'un côté (la 30ème), et le C.E.A.M. (Centre d'Expérimentations Aériennes Militaires) de l'autre.
Le Mirage 2000 D dont il est question est arrivé au C.E.A.M. et non pas à la 30 éme Escadre de Chasse. Il faudra donc attendre plus d'un an, comme dit dans l'article, avant qu'il soit déclaré bon pour le service.
Mais peut-être le saviez-vous déjà!

Écrit par : sylvain | 08/01/2021

Pour préciser, le 1/30 (faisant donc parti de la 30eme escadre de chasse) est l'escadron du CEAM. Ce 2000D est donc bien arrivé à la 30eme Escadre de Chasse (au 1/30).

Écrit par : Gandalf | 09/01/2021

@ Gandalf : pour clore cette question , et cesser de tourner autour du pot , le premier 2kD rénové est en expérimentation ,au CEAM comme le dit sylvain , et ne rejoindra son affectation à la 3è escadre à Nancy que l'année prochaine .
http://www.opex360.com/2021/01/09/un-premier-mirage-2000d-renove-a-ete-livre-a-larmee-de-lair-de-lespace/

Écrit par : philbeau | 09/01/2021

@ philibeau : il est donc au 1/30 actuellement, et rejoindra la 3 à terme. Sylvain disait qu'il n'était pas à la 30, ce qui est faux.

Écrit par : Gandalf | 09/01/2021

1/30 est l'escadron du CEAM
A Mont de Marsan, il y a aussi le 2/30 Normandie-Niemen sur Rafale.

Écrit par : Strogoff | 10/01/2021

Une grosse remise en perspective: "En 2000 la France possédait dans les 450 avions de chasse, marine nationale incluse. Aujourd’hui, toujours marine incluse c’est 240. En 20 ans la seule chose qui a changé c’est qu’une centaine de Rafales ont remplacés plus de 200 Jaguar, Mirage IV, Mirage F1, Super-Étendard, 2000 N et trois quart des 2000 B/C. Rendez-vous compte entre 2012 et 2020 l’armée de l’air n’a été livrée que de 30 Rafales."

Écrit par : Loïc | 11/01/2021

Bonjour, je sais que sur ce blog certaines personnes sont très bien informées... Est-ce que quelqu'un parmis vous connaitrait la désignation officielle de ce dernier standard (comme il y a eu les R1N1L, R1N1, R2, R3 jusqu'à présent)? D'avance merci!

Écrit par : Jo-ailes | 11/01/2021

informations complémentaires sur le Mirage 2000D qui sert aux tests, c'est le 3-JJ MSN 639 qui a rejoint le CEAM, qui sera opérationnel fin 2021 selon le site Scramble.nl.
55 Mirage 2000D seront mis au format MLU, le surplus des 88 sera stocké à Châteaudun et Clermont Ferrand et il sera ferraillé pour servir de pièces de rechanges aux autres Mirage 2000D MLU.

Écrit par : francois | 12/01/2021

Que deviennent les MIRAGE 2000-5?

Écrit par : Loïc | 13/01/2021

@Loïc : pour l'instant, ils volent toujours, et sont toujours à Luxeuil.

Écrit par : Gandalf | 16/01/2021

« Une partie des Rafale initialement prévus pour l’Armée de l’air ont été prélevés pour venir équiper les clients étrangers comme l’Egypte, le Qatar et l’Inde et prochainement la Grèce« 
Dassault a-t-il des problèmes de capacité de livraison ?

Si le budget Défense 2014-2019 avait été approuvé, comment se fait-il que la production des Rafales français a été réduite au point que l’Armée de l’Air joue le rôle de stock pour Dassault?

Si la Suisse se décide pour le Rafale, faut-il se faire des soucis pour l'approvisionnement?
Car la fournitures des pièces détachées pour l’Armé de l’Air semblent avoir aussi un problème.

Écrit par : Al&X | 18/01/2021

@AI&X : "Si la Suisse se décide pour le Rafale, faut-il se faire des soucis pour l'approvisionnement?"

=> Il en est de même pour tout contrat : les premiers acheteurs sont servis avant les derniers. Ceci dit, Dassault à toujours prévu la possibilité de moduler sa production en ajoutant une nouvelle chaîne de fabrication.

Car la fournitures des pièces détachées pour l’Armé de l’Air semblent avoir aussi un problème.

=> Non, c'est l'inverse. Un refonte de la MCO va permettre d'améliorer la fourniture de pièce détachées et, par extension, la disponibilité des Rafales. Un peu plus de détail sur l'évolution en cours : https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/comment-le-ministere-des-armees-veut-ameliorer-la-disponibilite-des-avions-et-des-helicopteres-787022.html

Écrit par : FredericA | 18/01/2021

@AI&X
Concernant l'Egypte et le Qatar, c'est plutôt l'inverse.
Le programme d'acquisition de Rafale par la France prévoyait que les livraisons s’interrompent pendant quelques temps, pour reprendre en 2022, (ou 2023 je ne sais plus).
Mais le gouvernement s'était engagé, en cas d'absence de ventes à l'export, à maintenir une commande de 11 appareils par ans afin que Dassault puisse maintenir sa chaîne de production.
Les commandes export étant finalement arrivées en Egypte et au Qatar, la France n'a pas eu a maintenir ses commandes.

Concernant la Grèces et la Croatie, ces pays souhaitent des avions d'occasion car ils sont moins cher et disponibles plus rapidement. Quelque part ça arrange aussi un peu la France, car le rétrofit au standard F4 des appareil les plus anciens nécessiteront une intervention plus lourde.(les appareils d'occasion son vendus au standard F3)

De façon général le premier Rafale neuf d'une commande, est livrable trois ans après la signature et Dassault est près à ouvrir une seconde chaîne si nécessaire.
(La chaine actuelle a déjà produit 24 appareils en une année, et pourrait monter à 33 selon Dassault)

Concernant les fournitures de pièces détachées, ce n'est pas un problème de production, mais d'économies de la part de l'état.
Dassault a signé un engagement avec la France et l'Inde pour une disponibilité des appareils de 73% minimum. Donc pas de crainte a avoir pour la Suisse, si elle se décidait pour la Rafale.

Écrit par : François-01 | 18/01/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.