25/11/2020

Le B1B pourrait emporter des charges externes !

201120-F-JG201-1221.JPG

L’US Air Force travaille à renforcer la capacité d’emport de charge de son bombardier Rockwell B1B « Lancer ». Un appareil a effectué un vol avec une armes hypersonique accroché à un pylône externe.

Pour l’US Air Force, les capacités de transport étendues du B-1B se rapprochent un peu plus de leur réalisation après un vol de transport captif externe au-dessus du ciel de la base aérienne d'Edwards, en Californie, le 20 novembre dernier.  Le vol comprenait un B-1B Lancer affecté au 419e Escadron d'essais en vol de la 412e Escadre d'essai, Global Power Combined Test Force, et transportait pour la première fois un missile air-sol sous un pylône externe. Cette démonstration pourrait ouvrir la voie au B-1B pour transporter des armes hypersoniques à l'extérieur.

Ce vol de transport captif était le point culminant des nombreux essais au sol qui ont commencé avec la démonstration de transport élargi l’année dernière et qui comprenait une soute à bombes interne modifiée, qui comportait une cloison mobile. La démonstration a présenté une configuration du B-1 qui permettrait à l'avion de transporter des armes de plus grande taille à la fois à l'intérieur et à l'extérieur. Les ingénieurs du bureau du programme du système B-1 et de Boeing se servent de ce premier vol pour vérifier l’intégration de l’arme et du pylône avec le B-1B. Ils s'intéressent également aux effets physiques, au logiciel et aux qualités de vol de la nouvelle forme sur la ligne de moulage externe de l'avion.

Cet examen technique approfondi aidera l'USAF à comprendre les domaines sur lesquels elle doit se concentrer pour maintenir le B-1B en tant que système d'armes multi-missions, jetant potentiellement les bases de l'intégration des futures armes sur l'avion. Le B-1B a été initialement conçu pour incorporer une cloison mobile et des points durs externes utilisables pour sa mission nucléaire d'origine, mais les États-Unis ont déplacé la mission du « Lancer » vers les armes conventionnelles en 1994. La conversion physique aux armements conventionnels a commencé en 2007 avec le Strategic Traité sur la réduction des armements (START), et a été achevé en 2011. Les démonstrations de transport élargies actuelles maintiendront l'avion conforme à l'accord New START, ce qui signifie que le « Lancer » peut à nouveau utiliser ces fonctionnalités tout en livrant des armes conventionnelles.

L’augmentation de capacité proposée signifie que deux bombardiers équivaudraient à trois bombardiers actuels. À la suite de la mission de transport captif, les ingénieurs examineront ensuite les données recueillies lors du vol avant de passer à la phase suivante de la démonstration, une libération d'armes externes.

B-1B-Lancer-JASSM-external-captive-carry-flight.jpg

 Photos : Le B1B portant une arme externe sous le fuselage@ USAF

Commentaires

On est d'accord que la photo ne montre pas une arme hypersonique... mais juste un missile de croisière classique...

Écrit par : françois | 25/11/2020

Les B1B doivent être passablement usés. Emporter plus de munitions leurs fera faire moins de rotations, mais ils risquent d'être plus souvent sollicités au dépend des B52 ou des F18... mais surtout quid des 35 ?
.
Au passage la furtivité passe à la trappe ou quasi.
.
Je ne comprends pas la logique de tout ça. Ca ressemble à un emplâtre sur une jambe de bois.

Écrit par : pfff | 25/11/2020

@pfff,
La furtivité est la stratégie de long terme en remplacement des appareils existants.
En attendant, les USA ont une flotte d'appareils qui ont du potentiel, autant l'utiliser, d'autant plus que pour le moment, il n'y a pas d'ennemi requérant de la furtivité en conflit.
Et si conflit il devait y avoir, la furtivité serait utile pour détruire la défense sol air, puis l'aviation. Mais une fois l'aviation décimée, les appareils "conventionnels" sont toujours très utiles.
...
Quant à vos mélanges dans votre question, c'est surprenant. Le B52 est différent du B1B, mais surtout du F-18 et du F-35.
Vous comparez un chasseur et un bombardier....
...
Ici, l'idée est d'emporter des charges plus grandes sur leurs bombardiers, des missiles de croisière, des missiles hypersoniques.
Et justement, ces missiles lancés à distance ne requièrent pas forcément la furtivité.
...
Le B-1B a été utilisé dans tous les conflits des US. Il est aussi le seul bombardier capable de suivi de terrain. Il a d'énormes qualités de vol, et des systèmes d'armes très puissants.
...
ET POINT LE PLUS IMPORTANT:
Le B-1B a été "victime" du traité START, qui rendit l'appareil capable uniquement de missions conventionnelles. Et donc la capacité d'envoi de missiles de croisières sur pylônes (seul moyen d'envoyer des missiles nucléaires stratégiques, les soutes étant trop petites).
Bref, ce n'est donc qu'un retour en arrière avec la sortie du traité. Ce n'est pas une nouveauté.

Écrit par : Fab | 29/11/2020

@Fab : La Suisse utilise ses F18 d'une autre façon que les US, et notamment les F18SH de la marine embarquée US sont d'abord des avions offensifs projetés sur des zones de conflits où ils n'ont pas de rôle défensif majeur. Ils sont très souvent utilisés comme bombardiers, même s'ils sont multirôles et qu'on leur conflit d'autres missions, la reconnaissance notamment. Ces deux rôles les premières missions dévolues au F35.
.
Comme vous le dite, lancer un missile de croisière ne requiert pas un avion furtif, ou faisant du suivi de terrain, d'où mon interrogation sur les B52 qui sont déjà capables de ces missions et qui n'ont pas tellement d'autres capacités.
.
Le B1B est à toute les sauces il est passablement usé et il a justement des capacités que n'ont pas les autres qui ne sont pas nécessaires pour un missile de croisière. Lui faire embarquer des charges externes c'est prendre risque de l'user encore plus vite. C'est un simple problème de gestion des flottes. La réponse la plus logique est qu'un bombardier furtif et "pas cher" devrait relever le B1 rapidement... On verra.
.
OK pour le traité START.

Écrit par : pfff | 02/12/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.