17/11/2020

La Grèce a officialisé une commande de F-35 !

6037831.jpeg

Athènes a officialisé à Washington une demande d’achat immédiate concernant l’avion de combat Lockheed-Martin F-35A de cinquième génération. La lettre officielle de demande (LOR) du ministère de la Défense a été envoyée au gouvernement américain au début du mois de novembre.

Livraison rapide :

Selon la presse du pays, « La décision d’inscrire la Grèce dans le programme de combat d’attaque interarmées F-35 sera basée sur divers facteurs, tels que le calendrier de livraison des avions, le plan de remboursement, la configuration de l’avion et une combinaison possible pour obtenir un total de 18 à 24 appareils », le tout ponctué de l’intérêt du ministère grec de la Défense nationale. De plus. On apprend que la Grèce a également fait mention pour que les livraisons puissent débuter très rapidement, soit en 2021 déjà. Le directeur général des équipements et investissements de défense, invite les responsables américains à se rendre en Grèce le plus tôt possible afin que les discussions sur les 18 à 24 avions de combat F-35 puissent être engagées.

Une nouvelle structure pour l’armée grecque :

Les provocations d’Ankara de ces dernières semaines ont finalement eu un impact salutaire pour l’avenir de la Défense grecque, en gestation depuis quelques années. Athènes se voit maintenant soutenue par la France et les USA avec une certaine vigueur, ce qui accélère la mise en place de la nouvelle structure de commandement et des forces des forces armées 2020-2034. La liste des systèmes d'armes que la Défense grecque devra désormais se procurer comprend la modernisation des systèmes de défense aérienne. Le renforcement avec des avions de chasse de 5e génération. Le gouvernement et le ministère de la Défense s'orientent vers l'achat d'au moins un escadron F-35. Mise à niveau des 4 frégates de type MEKO. Renforcement avec des véhicules de combat blindés pour l'armée. Prise en charge des véhicules aériens sans pilote. Mise en place d’un plan d'opérations des forces spéciales sous une administration et un esprit unifié. 

Photo : F-35A au décollage @ Ivan Voukadinov

Commentaires

@pk. Merci de confirmer ce que j'ai posté précédemment sur le F-35 Test livré à Israël. En même temps, il fallait s'y attendre, la Grèce doit moderniser ces forces aériennes et elle a de puis un bon moment diversifier ses sources. Rafales + F-35, c'est logique...

Écrit par : Baz driver | 17/11/2020

J'aime et admire beaucoup les Grecs et leur esprit joyeux ! Par contre, je ne comprends pas qu'un pays aussi endetté, bénéficiant d'aides considérables de l'Europe, puisse acheter des F-35 qui coûtent des milliards ! Là, les gros sous me dépassent ...

Écrit par : Daniel Cochard | 17/11/2020

@"FredericA

Voici le premier client non-alligné du F 35 selin votre nomenclature ! Et c'est sûrement pas le dernier ;-)
Cet avion va nous faire très très mal, on s'y attend !

Écrit par : Jimmy | 17/11/2020

Sauf erreur de ma part l'Europe a sorti la Grèce d'une quasi situation de banqueroute résultant à la fois de leur incurie dans la gestion des finances de leur pays et d'un truandage des officines financières new yorkaises de haut vol qui leur ont fait prendre des vessies pour des lanternes !

Résultat de ces actions européennes : ils achètent des F35 !!

Je n'ai qu'un mot : regardez bien ce qu'ils vont vous couter au regard du service rendu et quand vous les aurez faites quelques expérimentations en combat aérien contre vos bons vieux M2000 français...

Écrit par : CR | 17/11/2020

@CR : Oui, mais la Grèce a aussi acheté européen avec le Rafale : http://psk.blog.24heures.ch/archive/2020/09/12/le-grece-commande-des-rafale-en-urgence%C2%A0-869748.html

Écrit par : Martin | 17/11/2020

@CR

Vous devriez mieux vous renseigner. Si la Grèce à été aussi touchée par la crise de 2008 ce n'est pas que à cause de la corruption, mais aussi à cause des empruns à cours terme fait auprès des pays de l'UE notamment l'Allemagne. Ces emprunts à cours terme ayant de très hauts taux d'intérêt ont jeté le pays au fond du gouffre.

Les M200 ne sont pas comparables. Ils ont même pas de radar AESA. En BVR ils ont peu de chance à mon avis.

Écrit par : yo | 18/11/2020

@CR @Martin : La Grèce semble continuer sur la voie qui était la sienne à partir des années 1970: deux fournisseurs, français et américains. Après les couples F1/Phantom, viennent les M2k/F16 et on a logiquement des Rafales/F35.
.
Dans le fond je ne suis pas complètement sûr que la séquence turque récente ait changé grand chose à cette orientation politique, sauf sans doute à accélérer les négociations.

Écrit par : pfff | 18/11/2020

@Jimmy : "Voici le premier client non-alligné du F 35 selin votre nomenclature ! "

Il semblerait que vous n'ayez pas lu l'ajout que j'ai fait sur le post précédent. Le voici en copier/collé (vous noterez que j'ai requalifié la Pologne) :

*** Clients ou prospects influencés par la politique extérieure des USA

- Pologne : souhait d'un parapluie US contre la menace Russe
- Grèce : souhait d'un parapluie US contre la menace Turque
- Quatar : exigence des US d'une normalisation des relations avec Israël
- EAU : exigence des US d'une normalisation des relations avec Israël
- Maroc : exigence des US d'une normalisation des relations avec Israël

Nota bene : Mes commentaires sur les motivations d'achat ne sont pas du F-35 bashing ou des extrapolations hasardeuses. Il s'agit d'une synthèse d'informations vérifiables sur les sites d'informations sérieux.

Aussi, sans vouloir vous commander, je pense que vous devriez vous intéresser aux motivations politiques qui se cachent (ou pas !) derrière TOUTE vente de matériel militaire.

Écrit par : FredericA | 18/11/2020

La commande de Rafale est-elle signée?
Est-ce que la Grèce peut-elle faire machine arrière et l'annuler comme elle l'a fait avec les frégates FDI?

Écrit par : Dknh | 18/11/2020

Mis à part ses (gros ?) problèmes de mise au point, est-ce que les capacités du F-35 sont adaptées au cahier des charges suisse ? Merci à ceux qui répondent.

Écrit par : Flutter | 18/11/2020

Et la France, comme d’habitude, a bradé ses rafales et sa sécurité pour un contrat qui va laisser les Grecs des moyens acheter américains avec les fonds perçus de l’Europe.
Comme la France est le principal contributeur avec l'Allemagne, autant dire que nous les finançons!
Nous sommes gouvernés soit par des trisomiques, soit par des traitres.

Écrit par : Loïc | 18/11/2020

Donc si j ai bien compris la Grèce avec les sous de l Europe donc nos sous des rafales français d occasion et des F35 américains neuf

Écrit par : Carpentier | 18/11/2020

Est ce une manière d'imposer au sultan de rentrer dans le rang ??
Je me demande ce que ce dernier va faire maintenant??
Acheter Su-57 pour faire chier ?? Développer son propre avion furtif ?? ou Plutôt faire les courbettes à l'OTAN pour redevenir client du F-35 ??

Écrit par : MBMW | 18/11/2020

@Flutter : Si la Suisse envisage une attaque en premier sur une base militaire fortement défendue d'un pays étranger à moins de 1000km sans autre support ou vecteur, alors oui. Si la Suisse envisage une posture essentiellement défensive et dissuasive, alors non.

Écrit par : pfff | 18/11/2020

@Flutter. Vu que la Suisse l'a pris en compte dans son évaluation, evidemment c'est parce qu'il correspond au cahier des charges. Comme je l'ai déjà dit, par contre , je pense que c'est un Over-Kill, et que les 3 autres candidats sont largement suffisants.
@Carpentier. La commande étant comme pour le Rafale dans l'urgence, il y aurait aussi des F-35 d'occasion pour pouvoir tenir les livraisons en 2021...

Écrit par : Baz driver | 18/11/2020

@Dknh: "La commande de Rafale est-elle signée?"

Excellente remarque ou question!

Non! A ce stade RIEN n'est encore signé.

Pour les FDI, Si les français avaient répondu correctement à la demande Grecque (notamment au sujet du financement du système Silver), ils auraient eu plus de chances...

Écrit par : forêt10 | 18/11/2020

@FredericA

Oui, bien sûr, mais pour quoi faire ??
Pour démontrer quoi ? que le Rafale ou l' Eurofighter sont victimes d'une cabale, ou autre chose ? Je comprends pas bien quel est votre motivation ? Le problème de l'Europe c'est qu'on se marche sur les pieds, Rafale , Eurofighter, et dans une moindre mesure le Gripen ! Et puis deuxième perte de repères, on est tous dans l'Otan, difficile de concurrencer l'ogre américain dans une alliance ou ils se taille la part du lion !??? Nous sommes victimes de nos propres anachronismes donc les USa profitent largement !

Écrit par : Jimmy | 18/11/2020

@Baz driver: Je crois que tu inverses les rôles. La Suisse a présenté un cahier des charges, et ce sont les fabricants qui ont répondu avec ce qui leurs semblait pertinent. LM aurait pu présenter le F16V il aurait été évalué aussi.
.
Sinon : il y a déjà des F35 d'occas ?! Parce que si tu parles des zincs de la commande turque, ce sont des avions flambant neufs... et qu'il faudra rétrofiter comme tous les F35.

Écrit par : pfff | 18/11/2020

@Loic
Je ne pense pas que la sécurité de la France soit (pour l'instant) mis en danger par la commande Grec (et éventuellement par celle de la Croatie).
Il faut voir qu'en parallèle de ces propositions d'avion d'occasion un autre contrat entre l'armée française et Dassault a été signé qui garantit un taux minimum de disponibilité (sous peine de fortes pénalités financières) des Rafales grâce à une maintenance en partie piloté par Dassault, donc a l'heure actuelle l'armée française peut faire la même charge de travail qu'il y a 18 mois mais avec 20-30 appareils de moins. D'où une possibilité de vendre un petit nombres d'appareils sur le marché de l'occasion.
Inconvénients : on pert temporairement une marge de manœuvre en cas de conflit à très haute intensité.
Avantages : les appareils d'occasion sont remplacés par des appareils au potentiel de vol maximum, les appareils remplacés seront upgradable facilement à tous les futurs standard (les appareils actuellement en service sont bloqués car le standard F4.2 leur demanderai un travail de rétrofit trop onéreux), ça permet de maintenir un cahier de commande sur la chaîne de production des Rafales. Et tout ça pour un prix somme toute réduit.
Maintenant si les rafales vendus d'occasion ne sont pas, malgré les promesses, remplacés là vous pourrez parler de trahison.

Écrit par : Emixam | 19/11/2020

@Emixam

C'est bien d'expliquer les avantages et inconvénients, mais vus ne dites rien sur le financement Européen de cette acquissions Grecque, qui au final risque de servir à l'achat de matériel US. A la place de Loïc, je ne parlerai pas de trahison mais plutôt de trisomie ou d' incompétence pour rester correct. Actuellement les USA qui sont plus agressifs que jamais sont de redoutables concurrents ! Espérons même que la vente de Rafale toujours pas signée se concrétisera rapidement !

Écrit par : Renaud | 19/11/2020

@pfff."Je crois que tu inverses les rôles. La Suisse a présenté un cahier des charges, et ce sont les fabricants qui ont répondu avec ce qui leurs semblait pertinent. LM aurait pu présenter le F16V il aurait été évalué aussi".

Il ne suffit pas de répondre à l'appel d'offre, il faut le documenter! Si la réponse de LM n'avait pas répondu à l'appel d'offre et au cahier des charges, le F-35 n'aurait pas participé à l'évaluation en Suisse..

"Sinon : il y a déjà des F35 d'occas ?! Parce que si tu parles des zincs de la commande turque, ce sont des avions flambant neufs... et qu'il faudra rétrofiter comme tous les F35."

Je ne suis pas sans ignorer que les F-35 turcs sont neufs. Les appareils d'occas seraient ceux de l'US Air Force. La demande des Grecs mentionne cette possibilité. Attendons la réponse des USA, avant de se prononcer plus loin.

Pour le reste et le "tu" assez peu respectueux que Vous utilisez, arrêter de Vous prendre pour un Professeur et de considérez les autres comme Vos élèves....

Pour finir, aussi bien pour le Rafale que pour le F-35, il faudra encore que le parlement grec se prononce sur l'octroi des crédits nécessaires.

Écrit par : Baz driver | 19/11/2020

le F35 devient le chasseur vedette en Europe, la Norvege, le Danemark, la Hollande, la Pologne, la Belgique, la Grece, l'Italie,etc Tous ont décliné les offres de la France et de Dassault car le Rafale est un vieux coucou qui vole depuis 1986. La plupart des pays européens n'ont même pas considéré le Rafale. Mais la Suisse a reçu une offre de la France et une pression énorme du gouvernement français. Inadmissible quand on se souvient que lors du précédent appel d'offres, Dassault Rafale, Grippen, Eurofighter, FA-18, après que la Suisse eut choisi le Grippen, la France et Dassault étaient revenus le lendemain du chois pour le Grippen avec une offre 40 pourcents meilleure marché que l'offre originale de Dassault pour le même nombre d'avions ! De telles pratiques commerciales sont scandaleuses, inadmissibles et un fournisseur qui s'est comporté de telle manière avec notre pays, la Suisse devrait être exclu de tout appel d'offre. La Confédération doit ignorer l'offre reçue de Dassault.

Écrit par : pilote | 19/11/2020

@renaud
Je répondais sur le thème de la mise en danger de la sécurité de la France.
D'où les avantages et les inconvénients de l'offre.
Pour ce qui est de l'achat d'appareils US, oui comme beaucoup je ne me satisfait pas de l'achat de matériel US quand une alternative européenne existe encore plus quand le pays en question est plus bénéficiaire que donateurs de l'UE.
Après à la décharge de la Grèce elle maintient un double approvisionnement US/non US (F-16/M2000 puis F-35/Rafale) effort que d'autres pays européens bénéficiaire niveau aide européennes et plus riche ne font pas (exemple la Pologne qui aura un duo Americano-americain pour son armée de l'air F-16/F-35).

Écrit par : Emixam | 19/11/2020

@Pilote
Avec votre Pseudo on pourrait attendre a une analyse de plus haut niveau mais bon bref passons...
Pour ce qui est des pratiques scandaleuse je vous propose de regarder ce qu'il se passe actuellement au Danemark avec le F-35 et vous comprendrez les pratiques US qui font que la F-35 s'est aussi bien vendu... Mais bon il faut d'intéressé un peu à l'actualité.
Pour ce qui est de la qualité de l'appareil les tests d'Armasuisse en 2008 ont montré que le Rafale était le plus performant des 3 appareils européens et que le Gripen le moins bon (et même moins non que le F-18 qu'il devait remplacer) donc bon votre avis...
Ah et penchez vous aussi sur l'appel d'offre hollandais vous verrez que le Rafale est arrivé deuxième (d'un poil de cul comme on dit en France) de l'évaluation derrière le F-35 qui avait été évalué... Sur PowerPoint car il ne volait pas encore a l'époque et comme depuis toutes les caractéristiques annoncées (du prix à la vitesse en passant par l'autonomie et la capacité d'emport) ont été dégradés je vous laisse tirer vos conclusions.
Pour ce qui est de l'offre commerciale de Dassault si la Suisse considère que c'est hors budget libre a elle de refuser mais j'ai pas souvenir que la Suisse ai un jour plié aux pressions de pays étranger sur un sujet aussi important que son armée mais en tant que français je peux me tromper sur l'influence réel de mon pays.

Écrit par : Emixam | 19/11/2020

@pilote. Ce que vous mentionnez c'est la loi du marché. A l'époque Dassault a simplement fait une seconde offre en rognant sur ces marges, c'est le Business, si cela permet de garantir l'activité industrielle c'est tant mieux, surtout sur ce type de marché très concurrentiel. C'est une pratique courante. Ensuite je n'ai pas encore vu l'offre chiffrée de Dassault face à ces concurrents américains, qui en l'occurence dépasse le budget alloué. Alors avant de dire que Dassault devrait être exclu, réfléchissez à deux fois.

Écrit par : Baz driver | 19/11/2020

@Emixam. Vous avez parfaitement raison de souligner à la fois la volonté greque et qui date de diversifier ces sources et le manque d'"europeanisme" de la Pologne...

Écrit par : Baz driver | 19/11/2020

Emixam comme vous le savez sans doute déjà le budget de la défense est la plus grande variable d’ajustement de nos politiques des 40 dernières années.
Et que cela soit sur terre, mer et air. Le dogme "du plus avec moins" est le prétexte à toutes les réductions.
Donc comme j'observe ces marchés depuis 30 ans et que nos politiques néolibéraux tous bords confondus ne font que reproduire les mêmes schémas, les résultats seront identiques.
Si nous attendons des constats, c'est que nous sommes incapables de faire confiance à la logique et la projection

Écrit par : Loïc | 24/11/2020

S'ils achètent des F35 ils ne commanderont pas de Rafales! Ne vous faites pas d'illusions franchouillardes!

Écrit par : Virgile | 29/11/2020

Emixam Vu le budget alloué par la Suisse à son armée de l'air pour son achat seul le F35 entre dans son cadre. Le rafale est trop cher. Et il ne faut pas oublier que possédant déjà du matériel US ils disposent déjà des outils calibrés aux normes américaines! A leur place je choisirais le F35 qui est le plus avancé technologiquement!

Écrit par : Virgile | 29/11/2020

@Virgile:pour la Suisse il faut les codes source et la maintenance en Suisse ce Lm ne peut assurer! En terme de prix le Super Hornet est le mieux placé !
La Grèce : le Rafale n’est pas en concurrence avec le F-35 mais un complément politique pour faire face à la Turquie. Les deux avions seront commandés! Très mauvaises compréhension des besoins de ces deux pays de votre part ....

Écrit par : Mathieu | 29/11/2020

@Virgile
Alors juste deux choses suite à vos commentaires, si le rafale est trop cher le F-35 l'est aussi. Sauf si vous êtes le dernier gogo a croire que le F-35 coûte seulement le prix indiqué sur les plaquettes LM (après pour information le prix du Rafale pour la France HT est de 54,4 millions d'euros, mais comme pour les chiffres annoncés par LM cela ne veut rien dire car pour faire voler des avions de combat il faut beaucoup d'autres choses que l'appareil nu) Pour ce qui est du matériel US vous pensez que le matériel Boeing est utilisable sur des appareils LM?

Écrit par : Emixam | 29/11/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.