13/11/2020

Les pilotes qataris formés en partie en Italie !

02-M-346.jpg

L’armée de l’air qatari a du pain sur la planche, elle doit former un grand nombre de pilotes pour équiper ses avions de combat, Rafale, Eurofighter et F-15QA. Pour se faire, cette dernière va continuer de former des pilotes au sein de l'Académie de l'air des forces armées du Qatar, mais la phase finale sera délocalisée en Italie.

Apprentissage tactique :

Les pilotes qataris seront bientôt formés à l'École internationale de formation au pilotage (IFTS) en Italie, à la suite d'un accord entre le vice-Premier ministre et ministre d'État à la Défense du Qatar, le Dr Khalid bin Mohamed al-Attiyah et le ministre italien de la Défense Lorenzo Guerini le 11 novembre dernier.

La formation prévue concerne la phase IV à l'IFTS et concerne les bases du combat aérien, tel que le combat air-air, air-sol et les tirs réels. Puis ce sera la transformation sur le futur avion de combat. Cette phase sera effectuée sur le Leonardo M-346 à Lecce-Galatina, et la prochaine installation à ouvrir à la base aérienne de Decimomannu en Sardaigne.

Les phases I à II :

En ce qui concerne les phases I à III (Initiation, Formation/sélection, Spécialisation) elles se déroulent au Qatar au sein de l'Académie de l'air des forces armées du Qatar (également connue sous le nom d'Al Zaeem Mohammed bin Abdullah Al Attiyah Air College), établie à Al Udeid en 2014. Pour ce faire le Qatar utilise des PAC MFI-17 Super Mushshak et des Pilatus PC-21 et des BAE Hawk Advanced Jet Trainers.

leoanrdo m-346,ifts,formation pilote de chasse,les nouvelles de l'aviation,blog défense,aviation francophone

L’IFTS :

Lancé en juillet 2018, l’IFTS atteint un double objectif : poursuivre la croissance et l’internationalisation de l’école de formation de l’ITAF, tout en augmentant ses capacités et la gamme de solutions de formation des pilotes proposées aux clients externes. Un total de 22 avions M-346 sont disponibles à Galatina, dans le sud de l'Italie et assurent actuellement la formation des élèves-pilotes d'Argentine, d'Autriche, de France, de Grèce, du Koweït, des Pays-Bas, de Pologne, de Singapour, d'Espagne et des États-Unis, en plus de l'Italie. L'IFTS se caractérise par des pilotes instructeurs internationaux sélectionnés par ItAF (anciens pilotes militaires qualifiés par ItAF), avec une empreinte «Train As You Fight» au programme de formation. En particulier, le processus rigoureux de qualification des pilotes permet d'atteindre les plus hauts niveaux de formation requis pour une utilisation sur des avions de chasse de 4e à 5e génération.

Photos : 1 M-346 de l’IFTS 2 Pilotes qatatis s'essaient à l'IFTS @ IFTS

Rolls-Royce prépare une nouvelle génération de moteurs plus écoresponsable !

1_RJ-R_TEM_260219Ultrafan_02JPG.jpg

Offrir des motorisations plus propres pour les avions de demain est devenu la ligne directrice des motoristes. Faire des moteurs économiques a toujours été la norme dans l’avion, mais cela ne suffit plus, il faut impérativement les rendre plus propres.

L’industrie de l’aviation veut faire « encore mieux » :

En ce qui concerne l'aviation, il faut savoir que les émissions de CO2 par passager ont diminué de 80% au cours des 70 dernières années pour ne plus représenter, avant la crise Covid-19, que 2 à 3% des émissions globales. Moins que le secteur digital, dont les tenants du streaming vidéo ne sont jamais montrés du doigt. Et pourtant l'aviation subit des attaques sans commune mesure avec son impact réel sur le climat. Elle est devenue l'otage d'une idéologie qui prône la décroissance comme seule solution aux enjeux environnementaux et qui déroule un « avion-bashing », un dénigrement, qui frôle le fanatisme, comme pour se donner bonne conscience et oublier qu'on pollue plus ailleurs. Pour ces raisons, l’industrie aéronautique veut faire encore mieux et montrer qu’elle est le « leader » de la transition écologique vis-à-vis d’autres secteurs.

Les motoristes au travail :

La motorisation électrique par exemple est en marche avec plusieurs projets en cours. Mais d’ici là et pour faire voler de gros avions, les turboréacteurs ont encore de l’avenir. Ceux-ci doivent encore évoluer, les motoristes sont engagés dans de nombreux défis à court terme.

unnamed-2.jpg

Une nouvelle famille pour Rolls-Royce :

Le motoriste anglais Rolls-Royce travaille sur un nouveau type de démonstrateur qui doit déboucher l’avènement d’une nouvelle famille de turboréacteurs.  Le démonstrateur de Rolls-Royce ALECSys (Advanced Low Emissions Combustion System), doté d'une technologie intégrée aux programmes de moteurs Advance3 et UltraFan, est testé au sol sur son site aérospatial civil de Derby.

Dans le cadre de sa stratégie de développement durable, Rolls-Royce travaille à réduire les émissions produites par ses futurs moteurs. La réduction des émissions des turbines à gaz fait partie de la stratégie plus large de développement durable de Rolls-Royce, qui implique également un soutien à l'utilisation accrue de carburants d'aviation durables (SAF) et une recherche intensive sur les architectures et technologies de propulsion de rupture. Le système de combustion à mélange pauvre améliore le prémélange du carburant et de l'air avant l'allumage - offrant une combustion plus complète du carburant, entraînant une réduction des émissions de NOX et de particules fines.

Selon Rolls-Royce, cela permettra une combustion plus complète du carburant, entraînant une réduction des émissions. Le développement du système est soutenu par l'UE via Clean Sky et au Royaume-Uni par l'Aerospace Technology Institute et Innovate UK. La première série de tests a débuté en 2018 et cette dernière phase se concentrera sur la validation des performances d'émissions, du logiciel du système de contrôle moteur et des performances fonctionnelles.

Une technologie bientôt disponible :

La technologie ALECSys figurera dans la conception du moteur UltraFan® que Rolls-Royce rendra disponible à partir de 2025. L'UltraFan est une conception évolutive adaptée aux avions à fuselage large et à fuselage étroit. Il est conçu pour offrir une amélioration du rendement énergétique de 25% par rapport à la première génération de moteurs Rolls-Royce Trent.

ultrafan_wp.jpg

Photos : Technologie de démonstration ALECSys avec l’UltraFan @ Rolls-Royce