06/11/2020

Berlin commande une première tranche d’Eurofighter Quadriga !

EmEinM9XUAA43QP.jpeg

L’Allemagne avance dans la modernisation de sa Force aérienne. Le pays prévoit d’acquérir une double flotte d’avions de combat pour remplacer les vieux Panavia Tornado d’une part et de remplacer les Eurofighter de première génération de la tranche 1. La première tranche des futurs 93 Eurofighter vient d’être approuvée. Au total, la Luftwaffe pourrait recevoir pas moins de 138 nouveaux avions de combat.

Première tranche d’Eurofighter Quadriga :

La commission du budget du parlement allemand a approuvé jeudi un contrat de 5,4 milliards d'euros pour financer une première tranche de 38 avions Eurofighter à Airbus. L'accord fait partie du plan à long terme du ministère allemand de la Défense visant à acquérir jusqu'à 93 avions Eurofighter ainsi que 30 F/A-18 « Super Hornet » et 15 EA-18 « Growler » de Boeing. Les 38 jets approuvés jeudi sont censés remplacer les plus anciens Eurofighter de la tranche 1 de la flotte allemande qui ne sont que d'une utilisation opérationnelle limitée selon les experts. Les décisions concernant l’achat des jets restants sont attendues après les élections fédérales de l’année prochaine en Allemagne. Les premiers appareils devraient être livrés en 2024.

Rappel :

Le plan, divulgué le 21 avril dernier par la ministre allemande de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer, satisfait les trois exigences distinctes de la Luftwaffe en matière d'approvisionnement d'avions de combat.

Ces trois exigences comprennent le programme de remplacement Tornado pour 85 nouveaux appareils, le projet « Quadriga » pour 38 nouveaux appareils de type Eurofighter et le programme d'attaque électronique (EA) Luftgestützte Wirkung im Elektromagnetischen Spektrum (luWES)

Avec ce choix, l’Allemagne opte pour un compromis qui va soutien le Consortium « Eurofighter » à travers Airbus DS et sa chaîne d’assemblage en Allemagne. Ce choix permet également à l’Espagne de continuer dans l’achat de la nouvelle version de l’Eurofighter dotée du radar AESA CAPTOR-E. En parallèle, l’avion américain offre avec le choix stratégique de B-61 de permettre à l’Allemagne de garder ses prérogatives au sein de l’Otan. Contrairement à la Belgique qui a les mêmes besoins en ce qui concerne le B-61 l’Allemagne peut ainsi mettre en avant qu’elle ne lâche pas l’Europe avec un noyau d’avions de combat central européens et un avion moins problématique

L’Airbus Eurofighter Quadriga :

unnamed-1.png

Airbus Defence and Space a étoffé ses propositions de poursuivre le développement de l'Eurofighter « Typhoon II » pour la Luftwaffe avec plus de détails. L’Espagne est également impliquée dans l’effort, qui diverge dans une certaine mesure de la feuille de route pour les Eurofighter britanniques. Pour l'Allemagne, le développement est basé sur deux exigences : le programme Quadriga pour remplacer les typhons de Tranche 1 vieillissants et limités en technologie de la Luftwaffe et un besoin ultérieur de remplacer la flotte de Tornado.

Les Eurofighter tranche 4 « Quadriga » comporteront une suite d'aides défensives améliorées et un radar AESA. Ce standard disposera du radar AESA CAPTOR-E à balayage électronique. L’arrivée du CAPTOR-E permet grâce à son antenne AESA d’effectuer des tâches multiples simultanément. Le nouveau radar conserve les principales caractéristiques de l'architecture du radar CAPTOR-M actuel, mais, il est doté d’une antenne AESA en lieu et place de l’actuelle antenne mécanique.

Le CAPTOR-E fournit les fonctionnalités clés suivantes :

  • Radar de surveillance et de guidage multimode air / air et air / sol avec repositionneur WFoR
  • Portée air-air accrue - Détection et suivi plus rapides des cibles
  • Amélioration des performances de suivi
  • Entrelacé « simultané » Air / Air & Air / Ground
  • Guidage étendu des missiles - Disponibilité opérationnelle accrue
  • Coûts de cycle de vie réduits - Potentiel de croissance pour de futures améliorations

299203510.jpeg

L’avion disposera également d’une nouvelle architecture en termes d’avionique avec un grand écran multifonctions spécifiquement adapté à la guerre en réseau (Electronic Warfare) produit pas BAe Systems. La puissance électronique sera d’ailleurs démultipliée à cet effet, pour pouvoir travailler en réseau.

En parallèle, le missile à longue portée MBDA Meteor sera en service complet. L'arme est déjà en stock au sein de la Luftwaffe et sera distribuée aux escadrons de première ligne l'année prochaine. Le nouveau SPEAR-EW-3 complétera le missile de croisière miniature activé par le réseau SPEAR, conçu pour engager avec précision des cibles à longue portée, mobiles, fugaces et repositionnable par tous les temps, de jour comme de nuit, en présence de contre-mesures, d'obscurcissant et de camouflages, tout en assurant une distance de sécurité entre l'avion et les défenses anti-aériennes ennemies.

L’Eurofighter proposé à la Finlande et à la Suisse est également au standard Quadriga.

csm_eurofighter-typhoon-a-powerful-force-multiplier-1802_e042ea41d8.jpg

Photos : 1 Eurofighter d’essais pour la T4 3 Plage d’action du radar AESA @ Leonardo/Hensold 3 Image de synthèse Eurofighter Quadriga @ Airbus DS