03/11/2020

Livraison du premier Su-57 « Felon » à la fin du mois !

sukhoi su-57 felon,nouveaux avions russes,nouveaux avions de combat,blog défense,aviation militaire,les nouvelles de l'aviation,aviation francophone

On se rapproche de la livraison du premier avion de combat Sukhoi Su-57 « Felon ». Les Forces aérospatiales russes devraient recevoir le premier avion de série Su-57 de cinquième génération d'ici la fin du mois de novembre a déclaré une source informée à Interfax. Le transfert du Su-57 est prévu pour fin novembre, maintenant l'avion subit des essais en vol en usine, a indiqué la source.

Les premiers Sukhoi Su-57 seront produits en série, mais avec des moteurs de la génération précédente soit le moteur Saturn AL-41F1S. Le futur moteur fabriqué par United Engine Corporation, UEC), l’izdeliye 30 est un turboréacteur à double circuit avec postcombustion qui fournira au Su-57 une vitesse de croisière supersonique, a commencé les essais en vol en décembre 2017. On s'attend à ce que le programme des tests s'achève à fin 2022 et à partir de 2023, les livraisons en série d'avions équipés de nouveaux moteurs commenceront.

Planification :

En mai 2019, le président russe Vladimir Poutine avait annoncé que les forces aérospatiales recevraient 76 Su-57 « Felon » d'ici 2028. Un contrat entre le ministère russe de la Défense (MoD) et United Aircraft Corporation (UAC) a été signé en juillet 2019.

Le Sukhoi Su-57 "Felon" :

Le nouvel avion dispose d’un nombre considérable de nouveauté, l’adjonction de la fusion des données et une signature radar réduite. Le Su-57 est doté d’une centrale de navigation inertielle BINS-SP2M à gyrolasers qui permet de gérer automatiquement les informations de navigation et ceci même si la réception GPS (Glonass) ne fonctionne plus. L’avion dispose de commandes de vol électriques et multiplexées avec un système mécanique en « back-up » permettant de ramener l’appareil à destination en cas de défaillance généralisée du système électrique. Un système de communication S111-N avec deux radios cryptées UHF/VHF, une liaison de données complète le tout.

On notera que le Su-57 dispose d’une extension mobile le LEVCON (Leading Edge Vortex Controllers) qui vient se positionner devant l’aile et permet de combiner l’effet des plans canards avec celui des extensions des bords d’attaques. Ce système permet à l’avion d'être moins sujet à des pertes de portances, lors d’angles d’attaques élévés.

Le Sukhoi Su-57 dispose de cinq radars intégrés développés par NIIP Tikhomirov MIRES (MultifunctionIntegrated Radio-Electronic System) ce dernier est composé de deux ensembles de capteurs principaux : soit le radar AESA en bande X N036 dans le nez, deux radar AESA en bande X N036B placés à côté du cockpit en amont, deux radars AESA en bande L N036L placés sur les bords d’attaques. De fait, le Su-57 peut "voir" sur une plage de 270° autour de l’appareil. Les performances précises des radars ne sont pas encore complètement estimées (données confidentielles). Les premiers chiffres parlent d’une capacité de détection montant jusqu’à 400 Km (donnée estimée) en air-air et en fonction de la taille de la cible avec la possibilité de détecter 62 cibles et d’en engager 16 simultanément en air-air tandis que le système peut assurer l’engagement de 4 cibles en air-sol simultanément.

En ce qui concerne la guerre-électronique, l’avion dispose du système de contremesures L402, soit un ensemble de nombreux capteurs qui assure une protection spécifique. De plus, l’avion est doté d’un système de contre-mesure infrarouge directionnelle, capables de perturber à la fois les systèmes de détection air-air et les missiles air-air infrarouge.

Question armement, l’avion emporte une vaste gamme de missiles air-air : K-74M2, K-77M et IZD80. Pour l’air-sol : le Kh-38M, Kh-58USK, Kh-59MK2 et KAB-250 sans oublier le BrahMos et le missile balistique hypersonique Kh-47M2 Kinzhal («Dagger») (ALBM). Un canon GDh-301 de 30mm vient compléter l’équipement. 

sukhoi su-57 felon,nouveaux avions russes,nouveaux avions de combat,blog défense,aviation militaire,les nouvelles de l'aviation,aviation francophone

Photos : 1 Su-57 de face 2 en vol @ Sukhoi

Ryanair prépare l’arrivée du B737MAX !

34.jpg

Le transporteur « low cost » Ryanair envisage de prendre livraison de 30 Boeing B737 MAX avant l'été 2021. Cette décision doit notamment permettre de parer à un redécollage des activités et combler les lourdes pertes au cours de la prochaine saison hivernale. Le mise en service du « MAX » est bien évidemment intimement liée aux décisions des nouvelles certifications de la FAA et de l’EASA.

De fait, le transporteur espère recevoir son premier B737MAX au début de l’année 2021. La compagnie aérienne a confirmé 135 appareils fermes avec des options pour 75 autres. Ryanair prévoit d’exploiter l’avion en haute densité, soit avec 11 sièges de plus et une porte de sortie supplémentaire pour plus de sécurité. Cette modification permettra un coût d'exploitation 5 % de moins que les B737-800 « MAX » conventionnels. Chez le transporteur l’avion est nommé B737-8200.

article-2748889-2135BE9300000578-483_634x380.jpg

Ryanair a enregistré des pertes nettes de 410 millions d'euros (477 millions de dollars) pour le premier semestre, qui incluaient une charge exceptionnelle de 214 millions d'euros sur les couvertures résultant d'une réduction des prévisions hivernales et des « retards de livraison d'avions en cours ».

La Direction de Ryanair confirme que l'exercice 2020-21 continuera d'être un exercice financier « extrêmement difficile ». Les prévisions de la compagnie portent sur 38 millions de passagers, ce chiffre pourrait être revu à la baisse si des restrictions de voyage ou des restrictions supplémentaires « non coordonnées » sont imposées pendant l'hiver avenir.

Compensations de la part de Boeing :

Les livraisons initiales à Ryanair ont déjà plus de 18 mois de retard sur le calendrier et la société affirme que bien qu'elle ait reçu des « remboursements du fournisseur » au deuxième trimestre, les discussions de compensation avec Boeing « ne seront ni finalisées ni conclues » tant que le B737Max ne sera pas remis en service et un calendrier de livraison révisé est convenu. La Direction de Ryanair insiste sur le fait qu'elle reste engagée envers l'avion qui lui permettra d'augmenter le nombre de passagers à 200 millions au cours des cinq ou six prochaines années.

Photo : B737MAX (8200) Ryanair@ Joe Walker