01/11/2020

L’Angleterre bloque l’exportation de FA-50 en Argentine !

fa-50-abre-990x660.jpg

Les griefs collatéraux de la guerre des Malouines ne sont en rien terminés, Londres a mis en place un embargo sur une possible exportation de l’avion de combat léger KAI FA-50 en Argentine.

Cet embargo militaire imposé par le Royaume-Uni empêche l'Argentine de finaliser l'achat de l’avion fabriqué en Corée du Sud et qui serait utilisé par l'armée de l'air argentine (FAA).  Le ministre argentin de la Défense Agustín Rossi a dénoncé cet état de fait vendredi dernier. Il faut savoir que cinq composants du FA-50 sont produits en Angleterre.

Rappel :

C’est en juillet 2016 que la Force aérienne argentine (Fuerza Aérea Argentine - FAA) a débuté l’évaluation du chasseur coréen de Korean Aerospace Industrie (KAI) FA-50 « Fighting Aigle » comme une nouvelle plateforme potentielle. Une délégation composée de pilotes et de techniciens argentins s’étaient rendus au 16ème Escadron de la Force aérienne sud-coréenne (ROKAF) à Yecheon. La délégation avait ensuite visité les installations l’avionneur coréen.

Pour la FAA, il est devenu urgent d'acquérir un nouveau type d’avion de combat pour remplacer la flotte actuelle composée de Dassault Mirage III et Mirage 5, ainsi que la flotte Douglas A-4R « Fighting Hawk ».

Le KAI FA-50 :  

Le FA-50 est un avion biplace d'attaque au sol doté d’un réacteur General-Electric F404-102 à double flux-produit sous licence par Samsung Techwin. Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une durée de 8'000 heures de vol, le T-50 et le FA-50 atteignent la vitesse maximale de Mach 1,4.

La version du FA-50 se différencie par une capacité d’armement étendue soit : un canon General-Dynamic A-50 de 20mm en interne, l’appareil peut être doté de missiles AIM-9 Sidewinder et AIM 120 AMRAAM ou des Python 5, d’AGM-65 « Maverick » et de lance-roquettes LOGIR. Il peut également emporter diverses bombes de types : GBU-58, MK-20, 82, 83, 84.

En ce qui concerne l’avionique, le FA-50 dispose de deux écrans multifonctions en couleurs, d'un HUD et d'un système de manette HOTAS, d'une centrale inertielle laser/GPS Honeywell H-764G de CDVE à triple redondance et il est doté pour l’instant d’un radar Israélien Elbit EL/M-2032 à antenne mécanique.

Une dernière chance avant un avion russe ou chinois ?

Ce nouvel embargo devrait pousser l’Argentine en direction du Kfir Block 60. Mais l’avion est basé sur une cellule ancienne. A force de briser les espoirs de modernisation de sa Force aérienne, Buenos Aires pourrait se tourner en direction de la Russie, voir même de la Chine pour renouveler son parc aérien. Au final, un mauvais calcul pour les anglais !

Photo : FA-50 @ ROCAF