29/10/2020

Après le Rafale, le F-35 pour la Grèce ?

thumbs_b_c_3f4870e283a0de2c717b5e5a378ec1f0.jpg

On savait que les USA mettaient tout en œuvre pour vendre du matériel à la Grèce. Ce dernier ayant choisi le Rafale français, certains pensaient que Washington se contenterait de vendre des navires à Athènes. C’était sans doute, oublier un peu vite l’offre de Lockheed Martin datant de trois ans qui comprenait 24 avions F-35 pour un coût total de 3 milliards de dollars US, y compris l'infrastructure.

Des F35A anciennement turcs :

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a donné son feu vert à la fourniture de 20 F-35, lors de sa récente visite en Grèce et l'accord "a été discuté et accepté". À noter, dans le cadre de cet accord, qu’au moins six F-35 seront achetés en 2022 et seront livrés avec les six premiers avions de combat Rafale. Ce qui semble du moins assez évident vient du fait, que ces six premiers F-35A proviendraient du stock actuel qui devait être livré à la Turquie. Voilà une situation bien cocasse, qui rendra la Force aérienne Hellénique très supérieure à sa voisine turque. En effet, la combinaison F-35A, Rafale et F-16 modernisés au standard Block 70/72 « Viper » n’aura pas d’équivalence en face.

Une nouvelle structure pour l’armée grecque :

Les provocations d’Ankara de ces dernières semaines ont finalement eu un impact salutaire pour l’avenir de la Défense grecque, en gestation depuis quelques années. Athènes se voit maintenant soutenue par la France et les USA avec une certaine vigueur ce qui accélère la mise en place de la nouvelle structure de commandement et des forces des forces armées 2020-2034. La liste des systèmes d'armes que la Défense grecque devra désormais se procurer comprend la modernisation des systèmes de défense aérienne. Le renforcement avec des avions de chasse de 5e génération. Le gouvernement et le ministère de la Défense s'orientent vers l'achat d'au moins un escadron F-35 en 2024. Mise à niveau des 4 frégates de type MEKO. Renforcement avec des véhicules de combat blindés pour l'armée. Prise en charge des véhicules aériens sans pilote. Mise en place d’un plan d'opérations des forces spéciales sous une administration et un esprit unifié.

Reste à confirmer cet achat, mais il est clair maintenant que les actions de la Turquie permettent à la Grèce de se renforcer militairement et que dans un avenir proche Ankara ne pourra plus jouer sur sa supériorité dans militaire dans la région.

Photo : F-35 anciennement aux couleurs turques @ LM

 

Commentaires

@Pk. J'attendais confirmation de ce que j'avais lu il y a quelques jours. Merci. Mais je me pose toujours la question de savoir comment la Grèce va réussir à financer toutes ces nouvelles acquisitions, qui d'ailleurs restent à confirmer qu'il s'agisse du Rafale où comme maintenant du F-35....

Écrit par : Baz driver | 29/10/2020

Surprenant comme un pays en péril financier puissent se permettre de tels achats...
Ou peut-être est-ce uniquement mettre l‘accent sur d’autres priorités

Écrit par : Ben | 29/10/2020

Les USA ont enfin choisi leur camp. Il était temps après les atermoiements de cet été, et les manœuvres US-Turquie. Je suppose que les tirs de S400 ont achevé de les décider.
.
Malgré la posture politique qui donnera un avantage à terme à la Grèce, il faut quand même se préparer à un conflit en Turquie car ces avions (Rafales ou F35) ne seront pas opérationnels dans les 3 mois, et que le Sultan semble très pressé de déclencher un conflit vu la vitesse à laquelle il jette de l'huile dans les feux.
.
C'est explicitement le cas de la Grèce de l'Italie et de la France. C'est aussi le cas de l’Égypte et de la Russie. Les US sont encore dans leur tempête électorale pour quelques semaines.
.
Zurich-Istambul : 1700km.

Écrit par : pfff | 29/10/2020

@Ben:
1/ La priorité d'un pays reste toujours son existence avant les banquiers. Il faut être suisse (et ne pas avoir d'ennemi proche) pour raisonner autrement.
.
2/ Les deux parrains de ces achats, mais aussi les autres fournisseurs d'armes européens contactés sont aussi des alliés proches de la Grèce et ils préfèrent une armée dissuasive que le risque conflit ouvert où ils devraient intervenir. Donc... ils arrondissent les prix.

Écrit par : pfff | 29/10/2020

@Pk

Toujours pas un mot sur la gratuité de certains appareils offerts ? 8 F35 ex turcs sont offerts ainsi que le même nombre de Rafale !

Écrit par : Renaud | 29/10/2020

@pfff. Je doute que le Sultan ose déclencher un conflit d'envergure contre la Grèce. Comme vous le dites les Rafale et autres F-35 grecs, toujours pas achetés, ne seront pas opérationnels avant longtemps. Maintenant, même dans le pire cas, je doute que les USA restent les bras croisés, sans compter les autres membres de l'OTAN. De plus, même dans ce cas, pas sûr que l'armée turque (qui a un gros poids politique) suive son Sultan les yeux fermés.

Écrit par : Baz driver | 29/10/2020

@Baz driver: j'aimerais partager votre optimisme. Le problème du Sultan, est que sa politique intérieure est désastreuse entre répression de ses opposants et économie vacillante. Il cherche une porte de sortie.
.
Pour peu qu'il pense être plus fort il allumera la mèche. Je ne dis pas qu'il soit vraiment plus fort, mais seulement qu'il germe dans son esprit la possibilité d'une victoire, même limitée, par exemple pour un cailloux de la méditerranée... J'espère que cette récente évolution de la position des US dans le conflit le calmera.
.
Ca fait vraiment penser à la situation des Malouines.

Écrit par : pfff | 29/10/2020

@Renaud
Pour l'instant rien n'est signé donc rien n'est gratuit, une fois le contrat signé on verra ce qui est vraiment gratuit. Personnellement je n'y crois pas, rien n'est jamais gratuit, après des prix d'amis oui (les rafales d'occasions + le standard France choisi permet de réduire beaucoup le tarif, les F-35 sont déjà partiellement fabriqué pour la Turquie).
Après des contreparties autre que financières sont possible, il y a quelques semaines j'avais lu des articles parlant d'accord entre la France et la Grèce, ces derniers jours je relis d'autres articles sur cet éventuel accord qui porte sur l'ouverture d'une base française sur une île de la Mer Egée...

Écrit par : Emixam | 29/10/2020

@Baz driver
Pour l'armée turque j'aurais été d'accord avec vous il y a quelques années mais il ne faut pas oublier qu'il y a eu de grandes purge dans toute l'administration et l'armée pour évincé tous ceux qui n'étaient pas 100% pro Erdogan.
Après le bon côté de la chose c'est que qui dit purges massives dit grosse pertes de compétences car bizarrement les officiers les plus compétent sont souvent ceux qui ne disent pas oui aveuglément à ce que leur disent les politiques surtout si ces derniers se prennent pour des envoyé de dieu.

Écrit par : Emixam | 29/10/2020

@Renaud. Le fait que les premiers F-35 (6 et non 8) viendraient des appareils produits pour les Turcs ne signifie pas qu'ils seraient gratuits. En effet ces appareils ont été rachetés à prix coûtant par l'US Air Force. Ils ne seront donc pas gratuits pour la Grèce, soyez-en sûr!!

Écrit par : Baz driver | 29/10/2020

@Renaud. Le fait que les premiers F-35 (6 et non 8) viendraient des appareils produits pour les Turcs ne signifie pas qu'ils seraient gratuits. En effet ces appareils ont été rachetés à prix coûtant par l'US Air Force. Ils ne seront donc pas gratuits pour la Grèce, soyez-en sûr!!

Écrit par : Baz driver | 29/10/2020

Et un de plus pour le F 35, je ne veux pas être revenchard, mais c'est plutôt pas mal pour un canard présenté comme boiteux, un programme en échec ou comme le premier flop de Lokheed Martin qui a pourtant des grosses réalisations derrière lui ! Comme quoi les émotions et les préférences nationalisantes empêchent parfois la saine raison !!!

Écrit par : Robert | 29/10/2020

@pfff et Emixam. Ce n'est pas que je sois optimiste où que j'ignore les purges passées. Mais là, on ne parle plus d'un problème interne, mais d'une éventuelle guerre d'envergure...Et dans ce cas précis, même les plus sympathisants généraux de l'armée turque y réfléchiraient à deux fois avant de se confronter à l'OTAN et les US en en tête. C'est avis n'engage que moi, cela dit.

Bien à vous.

Écrit par : Baz driver | 29/10/2020

@Baz driver

La Turquie est depositaire de tous les plans de défense otan. Elle sait tout ce qu'il ya de secret ! De plus elle possède toute les parades pour empêcher le tir fratricide par exemple, ses installations sont encodées dans toutes les bases Otan données comme amies. Le partage des codes des systèmes, la configuration des systèmes etc... brefs, c'est plutôt elle qui nous tient pas les castagnettes ! Et que dire du parapluie nucleaire de l'europe sud est qui est situé en....TURQUIE. ils y a aussi les bombes nucléaires B61 qui sont entreposées à Incirlick. Ca ne se déménagent pas comme ça !Tout ça pour dire que pour réaffecter tout ça ça prendrait bien 10 ans ! Et vu l'insouciance de l'Otan qui regarde ailleurs en ce moment, je dirai plutôt que l'avantage est au sultan et il le sait !!!

Écrit par : Bobo2015 | 29/10/2020

Bonjour,

J'espère que Dassault, du coup, pourra tester la capacité du Rafale à détecter les F-35 ?!!! Et à 'éviter' les S400 ! Idem pour les Mirage 2000.

Écrit par : bpapon60 | 29/10/2020

@Bobo2015:Mon petit doigt me dit que les B61 d'Incirkick sont réparties entre l'Allemagne et l'Italie depuis le coup d'État. Il y a eu un sursaut d'activité dans les mois qui ont suivi. Ca ne se déménage pas comme ça, mais quand ça urge on fait avec...

Écrit par : pfff | 29/10/2020

ne pas oublier que les F35 les EU rssaient de les refourger comme ils le peuvent car un echec total cet avion.

De plus les f35 n ont pas été vendu aux turcs pour l zchat des s400, quid des s300 grecs ? Deux poids eeux mesures. Mais egalements que d autre ex udes auraient ete trouver pour ne pas vendre ces avions a la qturquie.Le Sultan l a compris assez tôt qu il n aura jamais d'allié côté occidentaux car musulman. C est pourquoi il travail pour une industrie militaire national.

Écrit par : Tristan | 29/10/2020

Les objectifs du Sultan sont transcontinental.
Il veut un pied en Afrique (Libye, histoire d'encercler l’Égypte et de mettre la pression sur la Tunisie et l'Algérie), un pied au moyen orient (prendre le contrôle de ce qui reste de la Syrie et de l'Irak vu que ces états sont très faibles, profiter de leur ressources, et de se positionner en maître du levant au grand dam de l'Iran et des pays du golf), et un pied en Eurasie (Rassemblement de la grande fratrie turkmène et de la sortir de l'UEE et de l’influence Russe, en essayant d’écraser l'Arménie, et de permettre un passage directe vers l’Azerbaïdjan et la Caspienne).
Ses gesticulations vis-a-vis de L’OTAN ne sont la que pour justifier en internes (population turque) ces futures actions, surtout que ça va nécessiter l'envoi de troupes turques (et non de mercenaires), avec ce qui impliquerait comme morts de militaires, et la, ça risque de coincer pour lui lors des élections turques.

Écrit par : MBMW | 29/10/2020

L'économie, c'est le nerf de la guerre. L'économie turque vascille.
https://www.courrierinternational.com/article/monnaie-la-livre-turque-devisse
Erdogan devra probablement faire appel au FMI courant 2021 car ces réserves de devises étrangères fondent. Impossible de déclencher une guerre dans de telles conditions et toute conquête, même d'un caillou devra être restituée avant toute aide du FMI.

Depuis qu'Erdogan a obtenu une aide financière de la Chine, il ne dit plus rien sur la minorité turquophone du Xinjang. C'est un gentil petit toutou qui reste bien sagement dans sa niche. Il en fera de même avec l'Europe. Patience, mère de toutes les vertus. Le temps joue contre lui.

PS: le Quatar est riche mais petit, il ne pourra pas soutenir l'économie turque. Moi à mon modeste niveau, je ne pars pas en vacances dans un pays dirigé par un islamiste et je n'achète pas (à ma connaissance) de produits made in Turkey. Et si tlm faisait ainsi, cela accaccélérerait sa chute.

Écrit par : Wolff | 29/10/2020

@Tristan: Deux poids, deux mesures ? A première vue oui, mais ce n'est pas le cas. Le S300 à plus forte raison la version export n'est pas un un système de haute technologie comme le S400. C'est pourquoi il n'y jamais eu de véritable problème à l'achat de la prt des grèques. Mais on pourrait aussi ajouter que la Grèce a toujours été un membre fiable de l'Otan, hors la Turquie jour depuis plusieurs années un double jeu qui s'est accentué.

Écrit par : Mathieu | 29/10/2020

Si seulement le Hitler du Bosphore pouvait VRAIMENT faire une grosse bêtise qui donne LA raison que nous attendons tous pour se débarrasser une bonne fois pour toute de lui et de rendre à la Turquie sa démocratie laïque.

Écrit par : Andre | 30/10/2020

Et encore du F 35, les EAU se dirigeaient vers une commande de 50 avions !! Le dossier avance très vite !



https://www.avionslegendaires.net/2020/10/actu/des-f-35a-lightning-ii-pour-remplacer-les-mirage-2000-9-emiratis/

Écrit par : Roger | 30/10/2020

@Tristan : les grecs ont récupéré des S300 Chypriote (or OTAN) pour apaiser les tensions avec la Turquie.
.
La Turquie a ouvert pas moins de 5 fronts dans les pays qui l'entourent et a fait pression sur l'administration US façon chantage Russe/Otan.
.
Donc non : pas 2 poids 2 mesures, mais 2 situations politiquement opposées.
.
Il faut voir que le S300 n'est que le sommet de l'iceberg, et que la Turquie soit musulmane n'est pas vraiment le soucis. La France, mais aussi les USA, l'Espagne et toute l'Europe a de très bons rapports avec le Maghreb, avec certains pays du Moyen Orient (EAU...), avec des pays musulmans en Afrique noire (Sénégal, Tchad), ou même en Océanie, même s'il y a des différents ponctuels ils se résolvent pacifiquement. D'ailleurs, ce sont ces rapports très pacifiques qui existaient entre la Turquie, les USA et l'Europe avant à M.Erdogan.
.
Soyons clair : la politique qui préexistait à M.Erdogan, et durant le premier mandat de ce dernier, était une politique de paix avec ses voisins. Depuis 10 ans, la politique est d'agrandir la zone d'influence Turque. Depuis le coup d'État, la politique est carrément offensive envers **tous** ses voisins.
.
Donc les S300 ne sont pas vraiment le soucis, pas plus que les Mig Polonais ou Roumains. LE problème n'est pas non plus l'islam, les pays de l'OTAN ont de très bons rapport avec des pays musulmans. Le problème est la politique de M.Erdogan.
.
Le seul qui cherche les embrouilles, c'est M.Erdogan, et pour le moment il a fait plus de tord aux pays musulmans qu'il ne les a aidé.
.
Alors je veux bien croire que pour un Frère Musulman dont il se réclame, ça lui fasse très très mal de constater que les musulmans en Europe, aux USA ou au Canada vivent mieux que dans les pays "dits" musulamns, et qu'en conséquence ces pays perdent massivement l'influence sur leurs propres populations, mais ce n'est certainement pas en faisant la guerre tout azimuts qu'il améliorera la situation. C'est à dire en clair que sa position idéologique est contre productive et par là même fausse.
.
Il a même sabré bien comme il faut l'influence positive que pouvait avoir la Turquie il y a 20 ans...

Écrit par : pfff | 30/10/2020

@ Wolff: La Grèce n'a pas acheté le système de défense S-300, mais l'a obtenu de Chypre, ce dernier l'a cédé au grec après les pressions turque. La dernière arme russe en Grèce est le BMP-1, que ce dernier a offert à l'Égypte.

Écrit par : Caper | 30/10/2020

@ Robert:

Si pour VOUS, le fait que le F35 se vende bien, est preuve de ses qualités supposées, je vous suggère de préparer des mouchoirs quand viendra le jour de les utiliser réellement contre un pays sérieux....

Comme expliqué à plusieurs reprises, je ne doute pas qu'il soit plus éfficace qu'un Mirage 3 face à un pays comme par exemple l'Éthiopie, mais face à un client sérieux comme la Russie, avec sa D.A multicouches en réseau, vous allez être désagréablement surpris....


Enfin, pour finir, je VOUS cite:
"Comme quoi les émotions et les préférences nationalisantes empêchent parfois la saine raison !!!"
À quoi je réponds:
Souvent, la saine raison passe après les intérêts politiques puis économiques....

Écrit par : Grosminet | 30/10/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.