23/10/2020

Un futur missile Ramjet pour le Super Hornet !

23.jpeg

L’avionneur Boeing en collaboration avec la marine américaine feront la démonstration de technologies de missiles avancées en vue d’une future intégration. L’objectif étant de rendre les aéronefs de l’US Navy plus meurtriers contre les menaces au cours de la prochaine décennie.

Boeing a remporté un contrat de 30 millions de dollars de la part de la Marine pour co-développer le démonstrateur de vol SPEAR (Supersonic Propulsion Enabled Advanced Ramjet) avec la division des armes du Navy's Air Warfare Center. L'attribution du contrat intervient après que le ministère de la Défense a demandé des informations à l'industrie de la défense pour aider la marine à déterminer les exigences techniques des futurs systèmes d'armes de frappe terrestres et maritimes basés sur des transporteurs.

Le démonstrateur de vol SPEAR fournira au F/A-18 « Super Hornet » et au groupe de frappe des transporteurs des améliorations significatives en termes de portée et de capacité de survie contre les systèmes avancés de défense contre les menaces.

Boeing et la division des armes du Navy Air Warfare Center prévoient de piloter le démonstrateur SPEAR à la fin de 2022. Les succès antérieurs de Boeing dans le développement de technologies supersoniques et hypersoniques comprennent le véhicule d'essai X-51 Waverider en 2010 et le système de propulsion à flux variable sous le triple Programme Target Terminator en 2014.

La technologie Ramjet :

Unknown.jpeg

La technologie Ramjet des statoréacteurs est intéressante parce qu’elle offre à la fois une portée étendue et une vitesse moyenne accrue pendant le vol du missile, avec une vitesse de croisière effective de Mach 3. Contrairement aux missiles à propergol solide, cependant, les conceptions actuelles de statoréacteurs, pour fonctionner efficacement, doivent être allumées à des vitesses approchant Mach 2. Cela exige que la propulsion du statoréacteur soit utilisée en conjonction avec un propulseur à fusée solide. La séquence d'allumage du statoréacteur pose elle-même de nombreux problèmes de conception. La chambre de combustion doit être débarrassée des éléments du surpresseur solide.

Une fois que l'allumage du statoréacteur est obtenu avec succès, le flux d'air dans les entrées doit être géré pour garantir que le moteur ne s'éteigne pas.

Photos : 1 F/A-18 Super Hornet@ Robert Bell 2 Image d’artiste d’un Ramjet @ Boeing

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.