23/10/2020

Un futur missile Ramjet pour le Super Hornet !

23.jpeg

L’avionneur Boeing en collaboration avec la marine américaine feront la démonstration de technologies de missiles avancées en vue d’une future intégration. L’objectif étant de rendre les aéronefs de l’US Navy plus meurtriers contre les menaces au cours de la prochaine décennie.

Boeing a remporté un contrat de 30 millions de dollars de la part de la Marine pour co-développer le démonstrateur de vol SPEAR (Supersonic Propulsion Enabled Advanced Ramjet) avec la division des armes du Navy's Air Warfare Center. L'attribution du contrat intervient après que le ministère de la Défense a demandé des informations à l'industrie de la défense pour aider la marine à déterminer les exigences techniques des futurs systèmes d'armes de frappe terrestres et maritimes basés sur des transporteurs.

Le démonstrateur de vol SPEAR fournira au F/A-18 « Super Hornet » et au groupe de frappe des transporteurs des améliorations significatives en termes de portée et de capacité de survie contre les systèmes avancés de défense contre les menaces.

Boeing et la division des armes du Navy Air Warfare Center prévoient de piloter le démonstrateur SPEAR à la fin de 2022. Les succès antérieurs de Boeing dans le développement de technologies supersoniques et hypersoniques comprennent le véhicule d'essai X-51 Waverider en 2010 et le système de propulsion à flux variable sous le triple Programme Target Terminator en 2014.

La technologie Ramjet :

Unknown.jpeg

La technologie Ramjet des statoréacteurs est intéressante parce qu’elle offre à la fois une portée étendue et une vitesse moyenne accrue pendant le vol du missile, avec une vitesse de croisière effective de Mach 3. Contrairement aux missiles à propergol solide, cependant, les conceptions actuelles de statoréacteurs, pour fonctionner efficacement, doivent être allumées à des vitesses approchant Mach 2. Cela exige que la propulsion du statoréacteur soit utilisée en conjonction avec un propulseur à fusée solide. La séquence d'allumage du statoréacteur pose elle-même de nombreux problèmes de conception. La chambre de combustion doit être débarrassée des éléments du surpresseur solide.

Une fois que l'allumage du statoréacteur est obtenu avec succès, le flux d'air dans les entrées doit être géré pour garantir que le moteur ne s'éteigne pas.

Photos : 1 F/A-18 Super Hornet@ Robert Bell 2 Image d’artiste d’un Ramjet @ Boeing

Delta réceptionne le premier A220 assemblé aux USA !

34.jpg

L’avionneur Airbus a livré le premier A220 entièrement assemblé aux États-Unis depuis l’usine de Mobile, en Alabama, consolidant ainsi le rôle du constructeur aéronautique en tant que producteur mondial d'avions. L'appareil a été livré au transporteur Delta Air Lines.

« La livraison du premier A220-300 assemblé aux États-Unis est un moment historique qui met en évidence l'empreinte industrielle croissante d'Airbus en Amérique du Nord et nous rend tous extrêmement fiers », a déclaré C. Jeffrey Knittel, président et PDG d’Airbus Americas, Inc. « Nous attendons avec impatience de voir la réaction positive des passagers lorsqu’ils feront l'expérience de voyager à bord de ce tout nouveau A220-300 fièrement assemblé à Mobile, en Alabama ».

Plusieurs jalons ont permis d’aboutir à ce moment historique. Depuis la mise en service de la chaîne d'assemblage final de l'A220 de Mobile en janvier 2019, jusqu'au démarrage officiel de la production de l'A220 en août 2019 et au vol inaugural de cet appareil en juin, les équipes A220 de Mirabel (Québec) et de Mobile ont travaillé en étroite collaboration pour assurer le succès de la production de l'A220 aux États-Unis.

À ce jour, environ 400 employés américains ont été formés pour la production de l’A220. Certains d’entre eux ont reçu la formation à Mirabel, au Québec (Canada), où se trouvent le programme A220 et la chaîne d'assemblage final primaire. Il y a un an, la première équipe de production A220 basée aux États-Unis qui est composée de nouveaux membres ainsi que de membres plus expérimentés, commençait à assembler des A220 à Mobile.

Delta Air Lines est actuellement le plus gros client de l'A220, avec un total de 95 appareils A220 en commande et sera le premier opérateur A220 en Amérique à exploiter les deux types d'appareils, soit l'A220-100 et A220-300.

Bénéficiant des technologies les plus récentes, l'A220 est l'appareil le plus silencieux, le plus propre et le plus écologique de sa catégorie. Avec une empreinte sonore réduite de 50 % par rapport aux appareils de la génération précédente, une consommation de carburant par siège réduite de 25 % et des émissions de NOx inférieures de 50 % aux normes de l’industrie, l'A220 est un excellent appareil pour les quartiers situés près des aéroports. Grâce à sa conception épurée, l'A220 offre une efficacité opérationnelle inégalée et des coûts d’exploitation par siège réduits de 25 % par rapport aux appareils de la génération précédente. 

En date de la fin septembre 2020, 123 appareils A220 ont été livrés à sept opérateurs et sont en opération sur des itinéraires en Asie, en Amérique, en Europe et en Afrique, ce qui prouve la grande polyvalence du dernier membre de la famille Airbus.

unnamed-11.jpg

Photo : 1 A220 Delta Airlines 2 l’A220 construit à Mobile s’envole @ Airbus