14/10/2020

F-35, arrivée d’ODIN et d’une protection contre la foudre !

56.jpg

Le remplaçant du système de diagnostique ALIS arrive aux essais au sein de l’USMC et Lockeed-Martin va prochainement installer un système de protection contre la foudre. En parallèle, l’avionneur annonce pouvoir livrer 121 F-35 d'ici la fin de 2020, soit 20 jets de moins que les 141 initialement prévus cette année, COVID-19 en cause.

Rappel : 

A l’origine, le système d’information logistique autonome (ALIS) a été conçu pour soutenir les opérations quotidiennes de la flotte de F-35, allant de la planification des missions et de la planification des vols aux réparations et à la maintenance programmée, ainsi que le suivi et la commande de pièces. ALIS en ligne informatisé du chasseur furtif F-35 fabriqué par Lockheed Martin ne marche pas, il souffre de nombreux retards. ALIS était connu pour ses problèmes. En janvier, le Government Accountability Office a déclaré dans un rapport que le système présentait 4’700 lacunes. Ces problèmes comprenaient des données inexactes ou manquantes, des défis de déploiement du système, un besoin de plus de personnel que prévu, un processus de résolution des problèmes inefficace, une mauvaise expérience utilisateur, des applications immatures et une formation inefficace, selon le rapport.

Operational Data Integrated Network (ODIN): 

Le Pentagone a déclaré que ALIS serait remplacé par le réseau intégré de données opérationnelles (ODIN) de Lockheed Martin, qui sera rationalisé pour plus d'efficacité. Lockheed Martin, le maître d'œuvre du F-35, travaille sur ODIN (Operational Data Integrated Network) dans le cadre du profil de financement actuel d'ALIS sans frais supplémentaires pour le contribuable. Selon LM, le système ODIN aura remplacé ALIS dans tous les F-35 en décembre 2022, à l'exception de ceux déployés à distance ou sur des navires. ODIN sera basé dans le cloud et conçu pour fournir des données en temps quasi réel sur les performances des avions et des systèmes dans le cadre de dispositions de cyber sécurité renforcées.

87.jpg

Premiers tests positifs :

Les premiers tests de performance d'ODIN ont montré une réduction de la charge de travail administrative et des temps de traitement considérablement réduits par rapport aux serveurs ALIS sur le terrain, une diminution de plus de 50%, réduisant la charge de travail des responsables en accélérant les interactions avec le système. Le nouveau système va permettre une surveillance en temps réel des performances du système et la collecte automatisée des informations sur les performances, ainsi qu'une gestion transparente des pièces, des commandes techniques et des données de performance du programme.

De plus, ODIN est bien plus pratique, car la taille du système est réduite. En effet, la partie au sol d'ODIN tient dans deux valises transportables de la taille d'un bagage à main au lieu du rack d'électronique et de modules d'alimentation de secours d'ALIS. ODIN pèse 32 kg, contre 363 kg pour ALIS.

Le 29 septembre dernier, un premier module d’ODIN est entré en service au sein de l’USMC sur la base aéronavale de Yuma en Arizona. Les premiers essais ont débuté le même jour avec des F-35B.

Le F-35 ne craindra bientôt plus la foudre :

economic-impact-splash.jpg.pc-adaptive.1280.medium.jpg

Fait incroyable à notre époque, le « nec plus ultra » de l’aviation militaire craint la foudre ! Mais ce Talon d’Achille sera bientôt une histoire ancienne. Lockheed-Martin prévoit d’installer d’ici la fin de l’année sur les F-35 sortant de la chaîne de production, un système de protection contre la foudre. Ce système résoudra les problèmes découverts plus tôt cette année. En fait le F-35 est bel est bien déjà doté d’une protection contre la foudre, mais cette dernière n’était pas véritablement fiable. 

En juin, le F-35 Joint Program Office a imposé des restrictions de vol sur la variante conventionnelle de décollage et d'atterrissage du F-35A, soit le modèle utilisé par l'US Air Force et la plupart des clients internationaux après que l'US Air Force ait découvert un problème avec le Système de génération de gaz inerte embarqué.

Le système OBIGGS (Onboard Inert Gas Generation System) permet à l’avion de voler en toute sécurité dans des conditions où la foudre est présente en pompant de l'air enrichi en azote dans les réservoirs de carburant pour les rendre inerte, empêchant l'avion d'exploser s'il est frappé par la foudre. Cependant, les responsables de la maintenance du complexe logistique Ogden de la base aérienne de Hill, dans l’Utah, ont constaté que l’un des tubes qui distribuait le gaz inerte dans le réservoir de carburant était endommagé, augmentant ainsi le risque que le système ne fonctionne pas comme prévu.

Alors que les restrictions de vol sont toujours en vigueur, le département de la Défense et Lockheed-Martin sont parvenus à un accord sur l’adjonction d’un correctif pour le système OBIGGS. Le correctif consiste principalement à renforcer un certain nombre de supports associés à ces tubes pour OBIGGS, ce qui permettra finalement aux tubes à l'intérieur du réservoir de carburant d'être maintenus en place plus solidement et d'empêcher tout mouvement qui pourrait entraîner des dommages.

Photos : 1 & 2 Maintenance du F-35 3 Chaîne d’assemblage de F-35 @ Lockheed-Martin

 

 

 

Commentaires

Dans la cacophonie et le désapprobation la plus complète en Europe, le F 35 évolue et s'impose de façon certaine. Avec un cahier de commandes presque aussi bon que son prédécesseur le F 16 à ses débuts, un programme présenté comme foireux présentée n'invente un autre visage. Merci à PK d'expliquer le problème Obiigs plutôt que d'imposer l'idée que l'avion craindrait la foudre sans en expliquer la raison ! Au finale après tout ce chambardement, on se rend compte qu'il n'y avait même pas de quoi casser une patte à un canard ! Quand à la disparition de l'Alis, c'est plutôt une bonne chose. Mais je me dis que si ils ont attendu aussi longtemps avant d'y renoncer, c'est que ce système devait être assez révolutionnaire. Certainement qu'une partie de l'évolution dois y perdre au profit de la fiabilité. Quelle saga ce F 35 ! L

Écrit par : Bobo | 14/10/2020

N'oublions pas non plus que la cellule du F-35 est majoritairement en composite qui est un très mauvais conducteur, alors que les avions précédents (F-15 et F-16 notamment) étaient majoritairement en métal, ce qui induit des "risques" supplémentaires.

Boeing pour son 787 avait aussi du prendre des mesures spéciales pour protéger l'appareil, pour les mêmes raisons (y compris un générateur d'azote pour remplir les réservoirs).
un article en anglais : https://mainblades.com/2020/08/03/this-is-what-you-should-know-about-boeing-787-lightning-protection/
Airbus depuis avec son A350 a du suivre la même route si je ne dis pas de bêtises.

Et il est fort probable que le Rafale vu la proportion de matériaux composites utilisés pour la cellule doit être équipés de systèmes dédiés.

Écrit par : chris2002 | 14/10/2020

Pour le Obiggs, quid des F35 déjà construit avec les défauts ? Qui va payer ?

Écrit par : Fyd | 14/10/2020

@Bobo Alis est peut être révolutionnaire mais il est surtout défectueux. Si il n'est remplacé que maintenant c'est parce que ODIN était encore en conception.

@Pk Petit question, les F35A déjà livrés à l'étranger verront leur système paratonnerre défectueux remplacé aux frais de LM ou à leur proposer frais ? Mais surtout pour quand est il planifié que les F35A déjà sortis de la chaîne d'assemblage soient corrigés ?

Écrit par : yo | 14/10/2020

@FYD, yo: C'est Lockheed qui prend en charge les frais de mise à niveau.

Écrit par : PK | 14/10/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.