12/10/2020

La France commande le NH-90 en version « Forces Spéciales » !

France to get upgraded NH90 TTH Caiman helicopters for its Special Forces.jpg

La Direction générale de l'armement (DGA) a ordonné la conversion de dix hélicoptères NH90 en versions « Forces Spéciales » (NH-90 FS) auprès du consortium NHI Industries. Cette nouvelle version du NH-90 doit permettre de doter les forces spéciales françaises de nouvelles capacités d'intervention adaptées à leurs missions sur tous types de théâtres.

Le Consortium NH Industries et ses sociétés partenaires (Airbus Helicopters, Leonardo et Fokker), ont signé avec l'Agence de gestion des hélicoptères de l'OTAN (NAHEMA) un contrat ferme pour le développement d'une version améliorée de l'hélicoptère NH90 Tactical Troop (TTH) pour les forces spéciales françaises (TFRA Standard 2). Aux termes du contrat de production, le dernier lot de 10 NH-90 déjà commandés par le ministère des Armées, via la Direction générale de l'armement (DGA), sera livré directement à ce nouveau standard début 2025.

Le NH-90 FS / TFRA Standard 2 : 

NH90-TFRA-Standard2-infographic_Airbus-RGB.jpg

La nouvelle configuration TFRA Standard 2 intégrera un système électro-optique (EOS) EuroFLIR ™ de nouvelle génération de Safran avec des affichages et des commandes pour les pilotes, les commandos, les artilleurs et les capitaines de charge. Les capteurs fourniront des sorties pour entreprendre une planification de mission mise à jour sur des écrans ou des tablettes connectés.

En plus d’un cockpit modernisé, la cabine sera améliorée avec un nouveau système de portes à battant amovible rapide et une poutre à corde rapide. Cela fournira des capacités supplémentaires à l'arrière de l'appareil avec le feu protecteur des mitrailleuses latérales. 

En complément des équipements existants tels que les mitrailleuses M3M et les réservoirs de carburant externes, d'autres améliorations au service des forces spéciales et de l'aviation de l'armée française incluent une carte numérique 3D de nouvelle génération, des marches d'embarquement pliables et des points d'ancrage de corde supplémentaires montés au plafond.

Dans un deuxième temps, il est prévu qu'un système d'ouverture distribuée (DAS) composé de caméras infrarouges fixes affichant la vision 3D dans un affichage numérique de viseur monté sur casque de nouvelle génération sera également incorporé, offrant un niveau sans précédent de soutien du pilote en basse visibilité, améliorant considérablement la capacité de l'hélicoptère dans des conditions environnementales dégradées.

Les principales améliorations apportées au NH90 FS concernent :

L’ajout d’un nouveau système optronique d’observation (l’Euroflir™410 de nouvelle génération de la société Safran Electronics & Défense) pour permettre une détection améliorée des obstacles et des menaces, en vol tactique et par toutes conditions de nuit.

La possibilité d’utiliser l’issue arrière du TTH pour les opérations d’aérocordage avec autoprotection par les portes latérales.

Diverses améliorations de la soute du NH90 pour permettre entre autres d’utiliser l’issue arrière en vol ou d’afficher la vidéo du système optronique d’observation au profit des personnels en soute.    

En outre, des provisions électriques et mécaniques ont été prises pour intégrer ultérieurement :

La mise à hauteur du casque TopOwl de Thales, c’est-à-dire le passage de l’affichage analogique au numérique pour offrir de nouvelles capacités comme l’affichage de vidéo haute résolution des senseurs de pilotage et de mission (Eurofl’eye™ & Euroflir™), l’élaboration et l’affichage de la réalité augmentée (terrain synthétique et obstacles) et l’affichage de symboles 3D « tactiques ». Cet équipement sera commun avec le prochain standard 3 de l’hélicoptère d’attaque Tigre ;

Un « système optronique large champ » Eurofl’Eye™ développé par Safran Electronics & Defense pour améliorer les conditions de pilotage en environnement dégradé (comme les posés de nuit ou en environnement sableux) en offrant des champs de vision indépendants au pilote et au co-pilote.

Les évolutions du NH90 FS, qui suscitent de l’intérêt d’autres pays déjà équipés de cet hélicoptère, ne sont pas destinées à l’usage exclusif des forces spéciales. En effet, la plupart de ces nouvelles capacités seront également utiles à l’Aviation légère de l’armée de Terre (ALAT) pour augmenter la couverture opérationnelle du TTH.

French-NH90-FS-Rendering.jpg

 

Photos : 1 NH-90 actuel @ ALAT 2 & 3 vue et équipement du futur NH-90 FS @ NH Industries

 

Commentaires

Quid du Caracal ? Ils jouent dans la même cour, non?

Écrit par : Al&X | 12/10/2020

Le matériel Européen reste quand même toujours des plus classiques ! Quand on voit les productions US comme le V280-Valor ou le Sikorsky Raider, on est dans un autre mode qu'on le veuille ou pas ! On est bien loin du mystérieux hélicoptère de l'opération Ben-Laden avec des bêtes NH 90!

Écrit par : claude | 13/10/2020

@claude : Le 1er vol du NH90 date de 1995. Aussi, je trouve un peu curieux de le comparer aux prototypes V-280 et Raider dont les 1er vol datent respectivement de 2017 et 2015...

Pour ce qui est du "mystérieux hélicoptère de l'opération Ben-Laden", il s'agirait d'un banal MH-60 (1er vol en 1974 !) recarossé pour le rendre plus discret : http://www.opex360.com/2011/05/27/lepave-de-lhelicoptere-detruit-lors-du-raid-contre-ben-laden-a-ete-rendue-aux-etats-unis/

Écrit par : FredericA | 13/10/2020

@claude : le v-280 n'est qu'un concept/démonstrateur, tout comme le Raider. On est encore loin d'une éventuelle mise en service effective.

Seul l'USAF a des CV-22 pour ces opérations spéciales (aux cotés d'HH-60 pour le CSAR, qui sont entrain d'être renouvelés), l'US Army en est resté à des bon vieux MH-47 et MH-60 (les mystérieux hélicos de la mission "ben laden" semblent être des MH-60 "recarenés" pour être plus furtifs et avec un domaine de vol dégradé à cause du poids ajouté).

De toute façon, envoyer des hélicos loin en territoire ennemi (/des bases alliées) cela suppose aussi d'avoir des moyens de support et de soutien adaptés, tel que tous les AC-130, MC-130, HC-130, etc. dont dispose l'USAF (+ toute la panoplie de drones qui va avec). Moyens que peu de nations européennes ont (la France a quelques C-130J dédiés aux opérations spéciales mais ils ne sont il me semble pas armés)

Sans compter bien sûr les surcoûts liés à de telles machines. Un MV-22 de l'USMC doit coûter au moins 3 fois plus cher qu'un bête UH-60 de l'US Army, alors que pour bien des profils de mission, le MV-22 n'apporte pas forcément un plus significatif, surtout si les MV-22 doivent être escortés par des hélicos de combat, qui pour le coup chez les Marines sont plutôt "classiques" et relativement lents (des AH-1Z et des UH-1Y basés sur des appareils datant de la guerre du Vietnam même si lourdement modifiés).
Surtout que la possibilité d'armer les MV-22 et CV-22 semble relativement limitée (mitrailleuse de queue + tourelle télécommandée sous la cellule). Là où les MH-60 peuvent emporter toutes sortes d'armements sous pylône (et aux portes) et les Puma et dérivés un canon de 20 mm monté sur une des portes (de quoi en faire un mini gunship)

Il est d'ailleurs intéressant de voir que ces NH90 ne semblent pas équipés d'une perche de ravitaillement. Ce qui pourrait vouloir dire que les missions à plus longues distances seront réservées aux Caracal, qui devraient tous être regroupés dans l'armée de l'air d'ici 2021 (si cela n'a pas changé depuis).

Écrit par : chris2002 | 13/10/2020

attention
il ne s'agit que de conversion de machine déjà existantes. pas de nouvelle commandes

Écrit par : le parisien | 16/10/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.