08/10/2020

Paris va commander 12 Rafale !

786986619.jpg

Le gouvernement français va commander d'ici la fin de l'année 12 avions de combat Rafale pour ses forces aériennes et spatiales. Ces appareils doivent venir remplacer les aéronefs vendus à Grèce en urgence.

"Nous avons l'intention, d'ici la fin de l'année, de passer une commande, parallèlement aux commandes pour la Grèce, de 12 avions pour l'armée de l'air et de l'espace", a déclaré la ministre des Armées Florence Parly aux parlementaires de l'Assemblée nationale. Commission de la défense lors d'une audition sur le budget de la défense.

Rappel :

Lorsque la Grèce a annoncé qu'elle achèterait 18 Rafale à la France, dont 12 d'occasion, le gouvernement français avait déclaré que chaque Rafale retiré de l'inventaire serait remplacé afin de ne pas impacter les opérations. « Je voudrais vous rassurer. Ensemble, nous avons convenu que d’ici 2025, conformément à la loi sur le programme militaire, nous aurions 129 avions Rafale et j’ai l’intention de respecter cela », a déclaré Parly.

La bataille des ministères :

L'achat des nouveaux Rafale ne peut pas être payé avec les fonds que la Grèce paiera pour leurs 18 appareils. La commande hellénique est évaluée entre 1 milliard et 2 milliards d’euros.  Cet argent

Ira directement dans le budget de l’État et non dans celui de Ministère des armées. Cela signifie qu'une bataille est en cours avec le ministère de l'Économie, des Finances et de la Relance concernant le transfert de fonds dans les caisses de la défense pour payer les avions de remplacements.

 Des Rafale au standard F-3R :

Les installations de Dassault fournissent actuellement le standard F3-R, qui apporte des nouvelles capacités qui changent profondément la donne dans le domaine de l’aviation de combat :

- L’association du nouveau missile air-air à très longue portée « Meteor » avec le radar à balayage électronique « RBE2 » à antenne active.

- L’arrivée de la nacelle de désignation de nouvelle génération « Talios » qui améliore considérablement les capacités dans le domaine de la détection, de la reconnaissance et de l’identification de cibles, de jour comme de nuit en vue de frappes air-sol de grande précision. 

En termes de capacité air-sol, le pilote peut sélectionner le mode d'impact de la bombe guidée laser/GPS AASM. Par ailleurs, le Rafale sera aussi capable de tirer la bombe guidée laser GBU-16 Paveway II, dont le kit de guidage se monte sur un corps de bombe Mk 83. D'un poids de 500 kg, dont la charge explosive est de 200kg, elle est aujourd'hui utilisée par les Mirage 2000D uniquement. Son intégration permet au Rafale de frapper des cibles faiblement durcies et d'une taille petite à moyenne.

Dans le cockpit et de manière moins visible, le Rafale dispose d'un nouvel IFF mode 5/S, le système SPECTRA se renforce avec de meilleures capacités de guerre électronique et le système de communication cryptée OTAN, la Liaison L16, sera amélioré. En outre, le radar RBE2-AESA (antenne active, ou Active Electronically Scanned Array) est modernisé et le Rafale dispose d'un système AGCAS (Automatic Ground Collision Avoidance System) qui permet de récupérer l'avion en cas d'une perte de contrôle.

On retrouvera aussi le système SAASM (Selective availability anti-spoofing module). Ce dernier permet, entre autres, d'éviter le brouillage électronique du GPS par l'adversaire. Les Rafale Marine disposeront pour le ravitaillement en vol du système « buddy-buddy » qui sera effectué avec la nacelle NARANG (Nacelle de ravitaillement nouvelle génération).

Le nouveau standard F3-R prend également en compte les retours d’expérience opérationnelle, notamment pour l’armement air-sol modulaire (AASM), l’interopérabilité et les exigences réglementaires. La démarche d’amélioration continue du Rafale se poursuit donc en renforçant le caractère omni-rôle de l’avion.

Photos : Rafale F-3R @ Dassault Aviation

 

Commentaires

@ PK, toujours pas d'infos sur l'aspect financier du contrat ? Combien vont payer le grecs ? Parce que si c'est pour céder les rafales à prix symbolique, je ne vois pas la plus value !,

Écrit par : Claude | 08/10/2020

@Claude : la réponse a été donné ce ce blog il y a 15 jours. Malheureusement pour vous, la période de gratuité de l'article est terminée. En synthèse, les montages financer permet est à l'équilibre :

https://www.meta-defense.fr/2020/09/14/quel-sera-limpact-budgetaire-des-rafale-offerts-par-la-france-a-la-grece/

Accessoirement, je ne saisi pas pourquoi la France offrirait des avions de combat à la Grèce, mais bon...

Écrit par : FredericA | 08/10/2020

Bonjour Claude, une fois que le contrat sera signé, on aura peut-être des infos. Il semble que chez Dassault Aviation, on ne dit rien tant que ce n'est pas signé. Dites-vous que cette vente est très politique, tant pour avoir un premier acheteur européen à l'exportation qu'un premier contrat avec un pays de l'Otan. Paris et Dassault Aviation sont sûrement prêts à accepter un "petit" prix. La Grèce, en étant le probable premier acheteur européen, le sait aussi.

Écrit par : philippe | 08/10/2020

Pour la Grèce les bruits parlait d'environ 1,7 milliards pour les 18 appareils soit un peu moins de 100 millions par appareils mais pas plus de détails entre les prix des neufs et des occasions.
Ensuite de tête le prix d'un Rafale B pour la France c'est 75 millions TTC (soit 60 millions réel car la France paye la TVA a Dassault qui la reverse à l'état français).
L'intérêt pour la France c'est :
- avoir pour une somme très faible 12 appareils neuf au lieu de 12 d'occasion.
- De faire tourner la chaîne de production des rafales pour un coût très faible afin de combler le trou capacitaire de deux ans prévu entre la fin des commandes qatarienne et indienne et la tranche 5 France.
- d'avoir enfin un client européen (psychologique)
- enfin les nouveaux appareils seront upgradable au futur standard F4.2 et au delà alors que les anciens était limité au futur standard F4.1.

Écrit par : Emixam | 09/10/2020

Le continuum d'évolution du Rafale , rendu possible et par l'architecture de l'appareil , et par la demande de l'AA française , confirme sa pertinence en tant que chasseur de pointe de longues années encore , y compris à l'avènement de son (peut-être) futur remplaçant ,le SCAF . Cet assurance lui donne un atout supplémentaire dans les marchés suisses et finlandais à venir . Pour ses qualités propres , il est inutile d'y revenir...

Écrit par : philbeau | 09/10/2020

@Claude: On risque de devoir patienter, car ce n'est pas Dassault qui vend, mais l'Etat françai. Il y a aura des analystes pour scruter les versements de la Grèce à la France, mais là encore, ça va dans le budget de l’État, pas dans celui de la Défense, et l'habitude pour dissimuler ces montants, lorsque c'est nécessaire, est d'ajouter 2 ou 3 transferts de TVA privé en plus du contrat...
.
Donc s'il y a une volonté de masquer ces coûts, ce sera dur de s'y retrouver ; et ce sera probablement le cas, car il est très possible que les conditions faites à la Grèce ne soient pas d'autres pays en négociation pour des avions d'occasion, dont la Croatie... Si les conditions sont les mêmes pour tout le monde, on les saura assez vite.
.
Dans tous les cas, il sera plus simple d'analyser la seconde partie du contrat, en avions neufs, par Dassault, et qui sera bien communiquée.
.
Cela étant, la Grèce est historiquement un très bon client de la France, tant côté industriels qu'État, et ils ont toujours payé (pas comme d'autres, nettement plus riches en pétrole...).

Écrit par : pfff | 09/10/2020

@claude : la plus value c’est :
Influence géo politique
Vente d’armements et de pièces détachées
Éventuellement contrat de maintenance et de modernisation
Etc.

Écrit par : Chris2002 | 09/10/2020

@ Claude

Votre question est en effet très pertinente.
Le montage financier n'est pas des plus simples et ne recherche à priori pas de bénéfices à courts termes.
D'après les renseignements que j'ai pu glaner ici et là, le montage serait le suivant:
Dépenses grecs:
- Achat de 6 appareils neufs au prix catalogue.
- Passage du standard F3 au standard F3R des 12 exemplaires prélevés sur le parc de l'A d A, en service actuellement.
Le tout pour un enveloppe d'environ 1,6 MD€ ( source, La Tribune)

Donc pas de recherche de bénéfices pécuniers (politiques surement) dans l'immédiat, mais un amortissement des dépenses courantes et une remise à jour (payée indirectement par la Grèce) de la flotte de Rafale de l'Armée de l'air française.

Indirectement bien sur, c'est une manière élégante de contrer les aspirations expansionnistes d'Erdogan dans la région après les atermoiements US.

Écrit par : forêt10 | 09/10/2020

@ Foret

Vous omettez de dire que 8 appareils sur les 18 seront offerts. Je vous invite à lire l'article de fredericA plus haut. Donc il y a 8 appareils offerts au frais du contribuable !

Écrit par : Claude | 09/10/2020

@CLaude:Je me méfierais des effets d'annonces, surtout dans le domaine militaire. Gratuit + militaire ça n'existe simplement pas.
.
Mon opérateur téléphonique « m'offre » mon portable contre un abonnement chez lui, c'est bien entendu un innocent cadeau, désintéressé au plus haut point. C'est bien simple, mon opérateur voulait prendre les statu d'organisation humanitaire, et ce sont ses méchants actionnaires qui lui ont dit non.
.
Lorsque les US ont « gratuitement » leurs bases en Allemagne ou en Pologne ; ou bien que les Russes ont « gratuitement » mis à disposition leurs troupes en Syrie, ça fait passer la pilule, mais c'est de la politique à l'état pur.
.
Mais bon, si vous avez posé la question, ce n'était pas innocent, vous connaissiez cette petite partie la réponse, et c'est probablement celle qui intéresse le moins, tant les coûts seront masqués par les effets d'annonce.
.
Donc je persiste : non seulement la Grèce va les payer (car Mme Parly parle déjà de savoir comment récupérer les fonds pour le budget de la défense) mais puisqu'on a annoncé que les avions seront « offerts » et bien les coûts seront cachés dans des transferts plus vastes entre pays, typiquement des équilibrages de TVA.

Écrit par : pfff | 10/10/2020

@Claude
J'attends de voir des documents officiels car sur l'article effectivement l'auteur parle de 8 Rafales offert, mais j'en ai lu d'autres qui parlait de tarif réduit pour les occasions mais pas de gratuit.
8 appareils offerts ça me paraît vraiment beaucoup.

Écrit par : Emixam | 10/10/2020

« @Claude : la réponse a été donné ce ce blog il y a 15 jours. Malheureusement pour vous, la période de gratuité de l'article est terminée. En synthèse, les montages financer permet est à l'équilibre :

https://www.meta-defense.fr/2020/09/14/quel-sera-limpact-budgetaire-des-rafale-offerts-par-la-france-a-la-grece/

Accessoirement, je ne saisi pas pourquoi la France offrirait des avions de combat à la Grèce, mais bon. »

Attention à ce site, c’est pas toujours très fiable leurs, alors prudence.

Écrit par : Adri74 | 10/10/2020

@ Pfff & Emixam


Le blog "Meta défense" n'est pas connu pour avancer des informations fantaisistes ou lacunaires. Vous pouvez cependant vous adresser à eux pour plus d'informations si leur article ne vous convient pas ! Je comprends que ça fasse mal de donner nos beaux avions, mais la real politique est malheureusement parfois à ce prix!

Écrit par : Claude | 10/10/2020

@ Claude

Avec des conditions comme celles là, la vente ne pouvait que se conclure. C'est presque des soldes à 50% là ! 1 acheté = 1 offert !

Écrit par : Bobo | 10/10/2020

@tous. La seule chose sûre aujourd'hui, c'est que le contrat n'est pas officiellement signé. C'est sûrement en bonne voie et tant mieux, mais les autorités greques doivent parapher le contrat. Le financement sera défini à ce moment là.

Écrit par : Baz driver | 10/10/2020

Bonjour,
Même si la vente des Rafales est une bonne nouvelle, sibc'est pour céder les Rafales à un prix préférentiel, ça ne va pas non plus ! Je n'ai jamais vu airbus ou les américains faire des cadeaux comme ça ! Est ce dans un cadre de défense européenne ? On ne le sait même pas !!

Écrit par : Alain | 10/10/2020

@Claude: Je crois que tu ne comprends pas notre propos, ou plus exactement que tu fais semblant de ne pas le comprendre.
.
Je te la refais : le prix n'est pas important, la Grèce n'est ni la Suisse ni la Croatie. Les gains sont d'une autre nature. Armes = politique. Y a t'il un gain politique ?

Écrit par : pfff | 10/10/2020

@claude
Contrairement a vous je n'ai jamais dit que une infos était vrai ou fausse, j'ai juste fait par de mon étonnement sur les 8 gratuits car j'avais lui d'autres son de cloche dans d'autres sources.
Étant dans l'impossibilité de démêle le vrai du faux je préconise l'attente de documents officiels.
Je ne réfute pas les informations de cet article mais contrairement à vous je ne les prends pas pour paroles d'évangiles.

Écrit par : Emixam | 10/10/2020

@Alain:Airbus, certainement pas sur la partie civile. Mes les américains faire des cadeaux sur les armes, c'est non seulement très commun, mais c'est le premier moyen de pression.
.
On fait le point des sommes versées par le congrès US à Israël pour s'armer, ou tu préfères prendre pour exemple l'Égypte ?

Écrit par : pfff | 11/10/2020

Alain : Ah oui, et dernier détail : le cadeau est le fait de l'État français, pas le fait de Dassault. Donc la comparaison avec Airbus n'a pas de sens.
.
En revanche les avions de l'AdA français appartiennent à l'État français qui joue une carte politique. Donc la France a fait reculer la Turquie sans tirer un coup de feu, ce qui est une victoire, et une victoire qui lui a coûté moins cher que si le conflit avait été « chaud » avec probablement des frégates endommagées et des hommes tués.
.
Et l'Etat français fait ce genre de cadeau assez facilement, normalement ça se retrouve plutôt en côte d'Ivoire ou au Mali qu'en Grèce puisque la Grèce était jusqu'à récemment une frontière froide qui a pris récemment un gros coup de chaud.
.
Et contrairement à ce que vous insinuez, l'Etat Américain est sans doute le plus gros et le plus puissant faiseur de roi qui « offre » gratuitement des milliers de blindés, d'avions, et subventionne très largement plusieurs pays.
.
L'armée américaine a « abandonné » une grande partie de ses armes en Afghanistan et en Irak, les Kurdes se sont retrouvés avec des missiles antichar et antiaériens tout neuf... et le congrès subventionne largement plusieurs pays.
.
Pas de soucis pour la Russie qui fait pareil.
.
La vocation première d'un A320 est de transporter des passagers. La vocation première d'une arme est d'être un outil politique, quelque soit l'usage qui en est fait. Vous ne comprendrez jamais un contrat militaire en lui donnant une lecture civile. Même en Suisse.

Écrit par : pfff | 11/10/2020

@Claude
J'ai déjà vu des erreurs factuelles et de raisonnement sur ce site par ailleurs souvent très intéressant.

Écrit par : Ryan | 12/10/2020

Pour le contrat et sa partie 'gratuite' il faut aussi voir, en plus des raisons déjà évoquées, que ça permet de donner des commandes à la ligne de fabrication Rafale qui en avait besoin.

Écrit par : PhPh | 12/10/2020

Étonnant les réactions, certains assument parfaitement le "don" et d'autres parlent d'une erreur de com. Je crois pourtant que la première option est bien la bonne ! La question, c'est quel est le bénéfice recherché ? Ici on parle d'un premier achat Européen voulu par Dassault, mais la remise semble très (trop ?)importante pour un avion aussi récent ! On aurait pu "offrir" des 2000 modernisés en fin de vie, et ça n'aurait choqué personne ! Mais des Rafles quasi neufs ??? Le choix interpelle !

Écrit par : Grerg | 12/10/2020

@Greg. Non, techniquement n'y a pas complètement de choix, car la mise à niveau des M2k est faite par des sociétés privées, pas par l'État français, qui peut faire ce qu'il veut des machines qu'il a déjà.
.
Ensuite, le point clef est aussi dans l'emport du Météor face à la Turquie, puisque ça veut dire en clair que dans un temps très court, l'armée grecque aura une supériorité totale sur la défense aéro Turque.
.
D'abord à la Turquie
1/ Les grecs ont désormais la supériorité aérienne avec le météor.
2/ Nous avons signé un accord de défense mutuelle au même moment qu'on donnait les rafales.
3/ On a fait venir 2 rafales de France à Chypre sans esacale: la Turquie est
à porté de nos armes
4/ Votre navire océanographique a du écouter pas mal de sonars de soumarins sur zone.
.
Ensuite message à l'Europe :
1/ la France est capable de s'engager totalement pour la défense Européenne, c'est à dire le respect des frontières, y compris en offrant ses propres avions.
2/ Ce qu'on a vendu à la Belgique et à d'autres, ce ne sont pas que des mots. 3/ Pas besoin des USA (qui ont botté en touche).
4/ Message indirect aux Russes : oui on mourra pour la Lettonie.
.
Enfin vient la partie commerciale, on place quelques avions, mais comme de toutes façon Dassault était en discussion avec la Grèce pour cet achat, c'est plutôt histoire de finaliser plus rapidement les contrats.
.
Qu'en Suisse certains se focalisent sur la dernière partie commerciale, n'est pas trop surprenant, surtout à 3 mois d'acheter des avions (je suppose que les suisses sont neutres entre grecs et turcs), mais le message politique a plusieurs étages et le don des rafales n'est qu'un élément d'une posture ouvertement offensive et pro-eurpéenne.

Écrit par : pfff | 12/10/2020

@Grerg : "Étonnant les réactions, certains assument parfaitement le "don" et d'autres parlent d'une erreur de com. Je crois pourtant que la première option est bien la bonne ! "

En fait, l'explication est donnée par le site Meta Defense (article en accès payant depuis). Contrairement aux craintes de certains, la France n'est pas stupide au point de donner des Rafales d'occasion à la Grèce. Dans son article, Meta Défense détaille un mécanisme de financement complexe. Ce dernier est largement basée sur la disparition des dépenses prévues pour passer du Standard F3R à F4.2.

EN SYNTHESE, la revente de Rafale F3R permet d'éviter :
- le coût de leur mise à jour en F4.2 soit 25 % du prix du neuf (si, si !)
- le coût lié à l'immobilisation de l'appareil durant cette longue et complexe mise à jour
- l'extension de vie procurée par la livraison de F4.2 neufs en remplacement de F3R eux-même mis à jour depuis des versions antérieures
- Etc.

Côté constructeur, outre la commande supplémentaire de la France, on voit vite l'intérêt du montage :

- nouveau client (européen qui plus est)
- contrat de maintenance sur plusieurs décennies
- possible achat complémentaire
- possible achat d'une mise à jour en F4.x pour les appareils au standard F3R
- etc.

Il y a fort à parier qu'un montage similaire a été mis au point pour répondre à la demande Croate : http://psk.blog.24heures.ch/archive/2020/09/10/croatie%C2%A0-quatre-offres-pour-le-futur-avion-de-combat%C2%A0-869740.html

Écrit par : FredericA | 12/10/2020

@ Pfff,

Indépendamment de votre réponse, j'avoue ne pas bien comprendre votre allusion à la Belgique ? Encore en train de penser que la Belgique est un pré-carré français qui devait acheter votre Rafale. MAis vous oubliez qu'en Belgique, c'est l'OTAN. Plus précisément son siège s'y trouve ! Donc le F 35 était du cousu main, notamment pour travailler en étroite collaboration avec les F 35 des pays bas, un autre pays voisin. Le Rafale n'y avait AUCUNE chance !. Je ne comprends pas bien pourquoi PK ne me publie jamais quand j'insiste sur le poids de l'OTAN en Belgique ? Je rappelle que TOUS les sommets OTAN avec Trump ont lieu à BRUXELLES, capitale de la Belgique n(pour ceux qui ne sauraient pas) ! !

Écrit par : RIKI | 12/10/2020

FredericA et Pffff

Ce que vous racontez n'est pas exact ! D'abord les avions remplaçants seront au standard F3R et pas F4, et aussi euh, accessoirement, je vous informe que le navire Turc est de retour depuis ce matin en méditerranée ! LA situation risque de se compliquer un peu plus très rapidement !

https://www.meta-defense.fr/2020/10/08/la-france-commande-12-rafale-et-10-helicopteres-nh90-supplementaires/

https://www.meta-defense.fr/2020/10/12/la-turquie-relance-les-tensions-en-mediterranee-orientale-en-deployant-loruc-reis/

Écrit par : Bobo | 12/10/2020

@Bobo : Comme je l'indiquais (en majuscule) dans mon post il s'agit d'une synthèse.

L'évolution vers le standard F4.2 va nécessiter l'ajout de trappes, d'un câblage spécifique ainsi qu'une modification du système de refroidissement. Ces aménagements sont indispensables pour accueillir les nouveaux équipements du standard F4.2.

Les Rafales produit actuellement sont de génération F3R MAIS intègrent déjà les modifications STRUCTURELLES nécessaires au standard F4.2.

A contrario, les Rafale plus anciens ont été mis à jour depuis des standards précédents (F1, F2) jusqu'au standard actuel (F3R). Elles sont donc au dernier standard mais ne sont pas prêtes pour passer directement en F4.2.

Ce sont ces machines "anciennes" qui sont proposées à la revente par la France. Le client final achète donc, en toute connaissance de cause, un avion au dernier standard MAIS dont la mise à jour sera plus onéreuse que celle d'une avion neuf.

En espérant avoir été plus clair.

Écrit par : FredericA | 12/10/2020

Pour ceux qui ne suivent pas l'actualité, les tensions entre la Grèce et la Turquie sont répartis de plus belle. Ankara ayant renvoyé non pas un mais 3 bateaux en méditerranée !!! Au vu de l'escalade, il se peux que les rafales grecs ne soient rapidement sollicités ! Une belle occasion de remettre dans la lumière un avion qui mérite plus d'intérêt qu'il n'en a obtenu jusqu'ici ! Une démonstration de domination aerienne sur les forces turques serait la meille des cartes de visites dans les appels d'offres dans lesquels il est actuellement engagé !

Écrit par : Francois | 14/10/2020

Il y a eu des articles qui mettent en lumière les dessous de la vente d'appareils d'occasion a la Grèce (et éventuellement à la Croatie).
La France a misé en place une nouvelle MCO pour les rafales (RAVEL), Dassault à signé un contrat de maintenance et est tenu de maintenir une disponibilité de 75% minimum (sous peine de pénalité financière) avec un objectif de 90% a l'image du contrat indien.
Actuellement le taux est déjà passé de 55% avant contrat à 76%. Si on fait le calcul avant cette année l'armée de l'air avait 102 Rafale dont 56 disponible a l'instant T (55% de 102), avec RAVEL le nombre est passé a 78 (76% de 102). En vendant 24 appareils l'armée de l'air disposera de 59 appareils (78% de 102-24) avec pour objectif 70 appareils disponibles (90%).
Donc même en cédant 24 occasions l'armée de l'air aurait au 3 à 14 appareils de plus disponibles.
Ce qui signifie 1 qu'il y aura pas d'impact sur les capacités française et 2 que cette commande urgente même si elle est annoncée cette année aura probablement une livraison étalée au maximum dans le temps pour maximiser la durée de vie de la chaîne de production Dassault.

Écrit par : Emixam | 16/10/2020

@François. Si la guerre devenait"chaude et intense à court terme", les Rafales Grecs n'y joueraient aucun rôle. Primo le contrat n'est pas signé, et bien entendu ni l'entraînement des équipages ou du personnel au sol n'ont commencé . Sans compter qu'il faut beaucoup de temps pour mettre en place une base logistique et instruire et équipages et personnel au sol avant de devenir pleinement opérationnel. Deuzio, ce ne sont pas 12 Rafales qui feront à eux seuls la différence face à la force militaire des Turcs! Dites vous bien qu'en cas de conflit, beaucoup d'autres moyens que les seules forces aériennes seraient mises en oeuvre! La marine Turque n'est pas à prendre à la légère ni les moyens antiaériens turcs dont fait partie le S-400. Donc avant de parler de déculottée pour les Turcs, il faut réfléchir à ce qu'est une campagne militaire dans sa globalité . Pour ma part je pense que la diplomatie sera bien plus efficace....

Écrit par : Baz driver | 16/10/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.