28/09/2020

J-20 chinois à portée de Taïwan !

J20s.jpg

Nouveau bras de fer entre la Chine et Taïwan, La Chine a positionné un escadron d’avion de combat Chengu J-20 à moins de 500 kilomètres de l’île séparatiste.  

Les médias taïwanais ont rapporté samedi qu'un J-20 avait été aperçu volant à basse altitude près du district urbain de Quzhou, dans la province du Zhejiang en Chine orientale. Le rapport indiquait qu'il était probablement en train d'atterrir sur une base aérienne de la ville. Il est possible que le J-20 soit rattaché au Wang Hai Air Group basé à Wuhu, dans la province de l'Anhui en Chine orientale, et qu'il soit déployé à Quzhou, selon les médias de Taiwan. Pendant ce temps, les autorités de défense de Taiwan ont publié des rapports de suivi sur les sorties d'avions de combat chinois en augmentation dans la région.

La Chine confirme de son côté effectuer des exercices aériens et navals dans le détroit de Taiwan depuis le 18 septembre sans en publier les détails.

Avantage significatif :

Le positionnement d’avions de type J-20 dans la région donne un certain avantage à la Chine face à Taïwan. Une implication du J-20 dans des opérations contre Taiwan se traduirait par capacité de victoire de l’Armée de l’air chinoise dans les airs.  Les J-20 stationnés à Quzhou se dirigeait en direction de Taïwan il ne leur faudrait que sept à huit minutes avant que les avions de combat taïwanais entrent dans sa zone de destruction de missiles air-air, et 15 à 20 minutes avant qu'il ne puisse atteindre Taipei. Taïwan doit en parallèle à la modernisation de sa Force aérienne remplacer ses radars d’alertes qui auraient de la difficulté à repérer l’avion furtif chinois.

Les analystes militaires chinois ont déclaré que la récente observation du J-20 est un puissant avertissement aux séparatistes de Taiwan et aux États-Unis dans le contexte de la situation actuelle dans le détroit. Tirant parti de ses capacités furtives de pénétration de la défense, le J-20 peut facilement lancer des frappes sur Taiwan avec des armes air-sol, ou peut intercepter toute tentative d'intervention étrangère air-air et air-sol.

Le Chengdu J-20 : 

Screen-Shot-2020-06-28-at-3.20.21-PM.png

Doté d’une aile de type delta et des plans canards à l'avant, le J-20 dispose de deux empennages verticaux en diagonale mobiles d'un seul bloc. Cependant, Il n'y a pas d'empennage horizontal mobile, les plans canards, les parties mobiles de l'aile delta et les deux empennages diagonaux suffisent à un contrôle optimum. L’avion est doté de la poussée vectorielle, permettant d'augmenter la maniabilité de celui-ci. Le J-20 comporte un fuselage mélangé avec une section transversale radar basse, des prises de moteur à réaction basses, une configuration delta canard, un système moderne fly-by-wire (FBW), une entrée supersonique sans dérivation (DSI), des ailerons arrière en forme de V. Le système FBW est équipé d'un système de contrôle d'incendie et d'un système de gestion du moteur. Le radar actif à balayage électronique (AESA) scanne les informations sur la cible et les transmet au système de contrôle de tir. Le J-20 comporte un cockpit deux écrans à cristaux liquides (LCD) et d'un affichage tête haute (HUD). L'avion peut être piloté par le système traditionnel d'accélérateur et de manche (HOTAS).

Le J-20 est armé d'un canon interne pour les missions de combat rapproché. Il comprend huit points durs et une grande baie d'armes ventrales pour intégrer des missiles air-air (AAM) PL-12C / D et PL-21 à longue portée. L'avion est également équipé de deux petites baies latérales d'armes sous les entrées d'air pour intégrer l'AAM à courte portée PL-10. Il devrait également être équipé de missiles air-surface, de missiles antiradars, de bombes à guidage laser et de bombes largables.

L'avion est propulsé par deux turboréacteurs à double flux WS-10G générant chacun 30’000 lb de poussée. Le moteur est conçu et fabriqué par Shenyang Liming Aircraft Engine Company. Il comprend une seule turbine haute pression, une double turbine basse pression, des chambres de combustion annulaires et des compresseurs.

Le WS-10G est équipé de buses à commande vectorielle poussée (TVC) pour réduire les émissions de section transversale radar (RCS) et infrarouge (IR). Le diamètre du moteur est de 0,95 m. Le poids à sec est de 1’494 kg.

Le J-20 peut grimper à la vitesse de 304m/s. La vitesse maximale semble être de 2’100 km/h. La portée et le plafond de service seront respectivement de 3’400 km et 18’000 m.

EfV5meYVAAMrbr8.jpg

Photos : 1 & 2 Le J-20 @ Han Wei 3 De face @ CCTV

 

 

Commentaires

Je me demande ce que vaut l'avionique de cet avion.
Meme si la Chine a fait d’énorme progré en Electronique embarquée, je doute a ce jour qu'ils soient au niveau de Thales, Eblit ou Rayethon.

Écrit par : MBMW | 28/09/2020

La chine peut faire ce qu'elle veut avec Taiwan, l'ouest ne bougera pas une oreille. On est fort avec les faibles, et faible avec les forts.

C'est sur que pour aller faire un raid totalement stupide sur la Syrie après une utilisation d'armes chimiques, là on répond présent, mais quand La Russie fait une démonstration de force en Crimée, empoisonne un opposant politique comme cela arrive de + en + souvent sur des territoires extérieures, ou encore lorsque l’Arabie Saoudite découpe en morceau dans un consulat un opposant politique, c'est quasiment le silence radio ...

Écrit par : ano | 28/09/2020

@ano : tu racontes n'importe quoi. Ca fait 70 ans que la Chine menace de prendre Taïwan, et ne l'a jamais fait et elle ne le fera pas. Et donc elle ne fait pas « ce qu'elle veut ».
.
D'abord parce qu'il y a un soutien direct de l'occident qui est très fort et peut se révéler catastrophique en cas d'assaut trop direct, il faudrait pour la Chine utiliser des proxy, qu'elle n'a pas.
.
Ensuite même en cas de guerre à faible intensité, il y a un risque très fort d'enlisement pour la Chine, ce qui veut dire un risque que la Chine prenne Taïwan après une guerre longue (même gagnée, je ne te fais pas un dessin si le conflit est perdu).
.
Or aujourd'hui le PCC ne survie que parce qu'il y a des millionnaires pour le soutenir, s'engager sur une guerre visible (longue ou même courte) est l'assurance pour ces millionnaires de se retrouver en slip dans les 3 mois.
.
En bref : faire la guerre c'est l'assurance de la fin du PCC, et ça c'est le vrai objectif de l'occident, pas Taïwan. Donc résumé : si la Chine prend Taïwan, l'occident gagne.
.
Petit bonus : Taïwan a toujours soutenu l'unité de la Chine, c'est à dire que Taïwan se déclare être la Chine et revendique également la partie continentale du pays. La question qui fâche est celle du PCC, pas celle de l'indépendance de l'île.

Écrit par : pfff | 29/09/2020

@pfff: pas véritablement d’accord avec vous. D’une part la Chine n’a jusqu’ici pas attaqué Taïwan car cette dernière n’avait les moyens militaire (avions, ravitailleurs, navire et logistique) de l’autre l’influence et la Dépendance vers l’Occident et était par trop importante. Mais les choses ont changé complètement. Le véritable risque qui retient encore Chine concerne le fait qu’une invasion mettrait à feu et sang toute La région. Du moins si les USA et le Japon s’engagent. La question est de savoir comment la Chine va agir en cas d’incertitude voir de chaos lors de la prochaine élection présidentielle aux USA. Des mois de troubles sonnerait comme une fenêtre exploitable pour la Chine.

Écrit par : Mathieu | 29/09/2020

@pff : Vous semblez + dans le dogmatisme que dans la réflexion.
Vous ne voyez aucun rapprochement entre la situation avec Taiwan aujourd'hui et celle d'Hong Kong il y a 20 ans ? ... ce ne vous évoque rien ?
Demandez donc leur avis aux habitants de Hong Kong avec toutes les manifestations de l'année passée ... ne leur avait on pourtant pas promis il y a 20 ans qu'ils garderaient toute leur indépendance ? Et au final ou en sont ils aujourd'hui ?

Bref, mais le propos était même + général que la situation de Taiwan : c'est toujours pareil, on est fort avec les faibles et on ferme les yeux sur les pires horreurs des forts.
Après libre à vous de conserver vos convictions, chacun comprend les choses son rythme.

Écrit par : ano | 29/09/2020

@ Ano:

Donc, votre réponse à un pays doté d'une force nucléaire se comportant comme un voyou est d'envoyer des troupes ?


Put**n, HEUREUSEMENT que vous n'êtes pas au pouvoir !!!!

Ça ne vous vient pas à l'idée que taper dans le portefeuille russe est plus efficace que d'envoyer plusieurs divisions armées avec le risque en prime de recevoir quelques têtes radioactives sur le coin du museau ?

Écrit par : Grosminet | 29/09/2020

@ano : non, aucun rapprochement entre Taiwan et Hongkong. Le premier a des armes, le second non. Le premier a le droit pour lui, le second contre. Et côté invasion ça change de coût. Non, Taïwan n'est pas Hongkong et il faudrait du temps et beaucoup d'énergie pour arriver à prendre un tel territoire. C'est vous qui êtes dans l'aveuglement.
.
@Mattieu : une guerre de haute intensité de la Chine contre Taïwan se terminerait à l'arme atomique, avec la destruction quasi totale de Taïwan, et probablement de plusieurs villes chinoises. La seule chose qui en sortira sera la chute du PCC. Et si pour conquérir une île il faut la raser, excusez moi de douter un peu de l'intérêt de la manoeuvre. La guerre de basse intensité, les Taïwannais la connaissent depuis 70 ans. Restent les conflits de moyenne intensité, sauf qu'à ce niveau Taïwan peut très bien répondre et tenir pendant des années avec un support minimal américain qui saura expliquer que si la température monte, ce sera une bombe sur Pékin et l'autre sur Shanghai.
.
Comme le dit Grosminet, lorsqu'on donne des leçon, on fait à minima attention à ne pas suggérer d'envoyer des troupes contre quelqu'un qui a des armes nucléaires et des lanceurs intercontinentaux.

Écrit par : pfff | 29/09/2020

Bonjour,

J'adore tous les commentaires sur tous les sites à propos de ces 'tensions' entre Pékin et Taiwan mais je n'ai jamais lu aucun commentaires donnant l'avis des premiers intéressés : les Taiwanais !!!
Vous croyez que tant que la majorité des habitants de l'ile seront prêts à la défendre contre toutes tentatives d'agressions, Pékin risquera une intervention 'brusque' ?
Ce n'est pas la Crimée !
De plus l'économie de Taiwan c'est https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%27entreprises_de_Ta%C3%AFwan
https://fr.qwe.wiki/wiki/List_of_companies_of_Taiwan
Il y a Foxconn, TSMC, ACER, ...
C'est le premier producteur de puces électronique au monde.
Son premier partenaire commercial c'est Pékin !

Écrit par : bpapon60 | 29/09/2020

Comme beaucoup l'on dit ici, le combat est avant tout politique, personne ne veut vraiment des hostilités. Mais chacun montre les muscles...Le jour où la Chine deviendra vraiment démocratique tout ceci s'apaisera. Quant au J-20, je pense qu'il est largement surévalué, et si l'était si bon que ça, il serait produit en grande série, et les chinois arrêteraient de construire des versions de Su-27, et d'acheter des Su-35 en plus...sans pour autant minimiser leur travail de recherche...

Écrit par : Baz driver | 29/09/2020

Vous êtes fous, il n'y aura jamais de guerre entre les deux.
La Chine gagnerait militairement dans la douleur, mais tous le monde y perdrait.
L'occident (Les USA) ferait un blocus économique : plus d’approvisionnement de pétrole du moyen orient (Le Pipeline Iran-Chine, et la prise de Socotra par les EAU prennent tous leur sens), arraisonnera tous les bateaux partant d'Afrique en destination de la chine chargés de matière première (Bases US le long du pacifique), plus de transfert d'argent vers la chine, et blocus des bateaux en partance de chine (à partir de la Corée, Japon, Singapour), mais l'occident n’interviendra jamais militairement (c'est pas comme-ci c'était la Corée ou le Japon).
Cette situation affaiblirait par ricochet la Russie (au début du moins, avant que les russes ne les abandonnent à leur tour), car elle sera mise à contribution pour compenser les matières premières africaines et moyen-orientales, ce qui limitera les réserves de changes russes...niet dixit Poutine.
A contrario, les USA gagneraient sur toute la ligne, et cerise sur le gâteau, il y aurait de nouvelles bases dans les pays qui ont un conflit territorial avec la chine (Thaïlande, Philippines, Indonésie...).
Les deux faux frères, ne se feront jamais la guerre, trop à y perdre tous les deux. Beaucoup d'espions des deux cotés avec des capacités de nuisances énormes (Usines, Bases militaires...ect.), trop d'industriels Taiwanés qui ont des usines en chine, trop de voisins qui ont investi à Taiwan (Sony, Sharp, Daewoo....etc.), et le monde ne supportera pas une pénurie globale de tous ce que nous consommons à ce jour (Médicaments, électroniques, textiles, .....), surtout après le COVID.
En gros scénario possible, mais improbable, voir impossible, et la Chine le sait, d'ou la mise en place de moyen de dissuasion, comme évoqué dans cet article (J-20 pas loin de Taiwan).

Écrit par : MBMW | 29/09/2020

Juste pour info , Hong Kong , c´est la Chine.

Hong Kong est un territoire de la République Populaire de Chine après la rétrocession de la Grande Bretagne à la fin du bail de 99 ans.

Il y a vraiment une arrogance des Occidentaux vis a vis des autres pays du monde.

C´est comme ci l`Allemagne se plaignait de la repression des gilets jaunes en Alsace-Lorraine. Répression des gilets jaunes qui a couté 22 yeux.

La Suisse est neutre mais est une vrai démocratie. Elle pourrait donner des leçons aux autres pays.

Écrit par : Samuel | 29/09/2020

@pff, Grominet et autres
Au niveau structuration de la pensée, vous faites peur.

Personnellement les découpes en morceau dans les consulats des opposants politiques ou l'empoisonnement à répétition avec des isotopes radioactifs d'autres opposants politiques (cela fait plusieurs cas en qq années sur des territoires extérieures) me laissent entrevoir à quel point l' "homme de pouvoir" n'est qu'un primate!! J'ai pas souvenir d'avoir demandé d'envoyer des troupes en Arabie saoudite ou en Russie, par contre le veto total sur les liassions commerciales, des avoirs des pays en question et la mise au banc des nations seraient le minimum. Pour commettre ce genre d'horreurs, c'est le degré 0 de l'évolution humaine. Ne rien faire est un encouragement, et revient à leur dire, c'est bon continuez, on fermes les yeux.
Mais on préfère continuer à vendre des armes à l'Arabie Saoudite, et ne pas trop se fâcher avec les russes ...

Quant à Taiwan, avez vous pris la peine de vous renseigner sur les propres préoccupations à ce sujet ? Ils craignent précisément d’être le prochain Hong Kong : https://www.capital.fr/economie-politique/la-chine-veut-faire-de-taiwan-le-prochain-hong-kong-alerte-taipei-1377632

La prochaine fois, réfléchissez un quart de seconde avant de dire n'importe quoi. Ce genre de forums nous rappellent cruellement à quel point le QI moyen est faible, ça fait vraiment peur ...

Écrit par : ano | 29/09/2020

@ Ano:Avant de me demander de réfléchir plus qu'un quart de seconde tout en critiquant ma façon de penser, je vous invite à VOUS relire, puis lire ma réponse....

Alors certes, des sanctions économiques, ce n'est pas cogner dur sur le museau à tonton Vlad ou oncle Xi, mais ça fait assez mal quand même, surtout avec un baril de pétrole faible (et le fait, pour le chinois, que le principal marché pour ses manufactures est l'occident) ....

Accessoirement, c'est le seul moyen efficace de punir un pays sans déclencher un conflit armé stupide avec une puissance nucléaire qui n'hesiterait pas à faire un "spectacle" atomique à nos troupes ...

Donc,je vous invite VOUS à réfléchir plus d'un quart de seconde avant de vouloir "la queue et les oreilles" des pays se comportant comme des voyous, en croyant qu'il n'y aurait pas de réponse armée de leur part ...

Écrit par : Grosminet | 30/09/2020

@Ano : La Russie est déjà sous embargo avec des troupes à sa frontières H24. La Chine est en pleine tempête commerciale avec les USA avec des troupes à sa frontières H24.
.
Les confrontations des armées occidentales et russes sont quotidiennes depuis le début de la guerre en Syrie (et même avant en fait), ça se fait par proxy interposés la plus part du temps, mais avec quelques tirs directs. Tu veux quoi de plus ? Un bombardement atomique ?
.
Il y a 3 pays dans le monde qui ont du pétrole : la Russie, l'Iran et l'Arabie. On est déjà fâché avec 2, avec des armes nucléaires pointées sur les deux.
.
Quant à l'Arabie, il ne t'aura pas échappé qu'ils ont un atout maître : le pétrole. Et là on ne joue plus du tout.
.
Côté structuration de la pensée, tu pourrais jeter un oeil aux réalités des tensions dans le monde.
.
Si je résume ta pensée :

* Soit un pays est faible militairement ou stratégiquement, et tu reproches à l'occident de pouvoir intervenir
* Soit un pays est puissant militairement ou stratégiquement et tu reproches à l'occident de ne pas pouvoir intervenir.
.
Tu inverses cause et conséquence. C'est moche pour quelqu'un qui veut structurer la pensée.

Écrit par : pfff | 30/09/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.