25/09/2020

Le premier F-39 E Gripen vole au Brésil !

saab,embraer,akaer,f-39 e gripen jas-39 e gripen,blog défense,fab,les nouvelles de l'aviation,aviation militaire,aviation francophone

Le premier avion de combat Saab JAS-39 E « Gripen » n°E 6001 (F-39 au Brésil) est arrivé à destination au Brésil. L’avion a également effectué un vol inaugural dans le ciel depuis l’aérodrome de Navegantes, à Santa Catarina pour rejoindre l'usine Embraer de Gavião Peixoto, dans l'État de Sao Paolo.

Le chasseur F-39 E « Gripen » développé conjointement par le Brésil et la Suède, sera l’épine dorsale de l’aviation de combat brésilienne et la plate-forme multi-missions la plus moderne et la plus avancée qui défendra l’espace aérien brésilien. L'avion sera présenté au public à Brasilia le 23 octobre prochain, date à laquelle est célébrée la Journée de l'aviation et de l'armée de l'air brésilienne.

Un enjeu pour la défense :

À l'instar du programme de développement des sous-marins de la marine et du projet Guarani de l'armée, le projet « Gripen » est un projet de défense stratégique. Sur la base des orientations établies dans la stratégie de défense nationale, le ministère de la Défense a défini les projets stratégiques qui permettront au pays de développer sa capacité à défendre efficacement sa souveraineté et ses intérêts. Chaque service est en charge d'exécuter ses propres projets de défense stratégique.

Ces initiatives sont soutenues par des mesures financières qui garantissent leur mise en œuvre continue. Tous ces projets sont inclus dans le Plan d'articulation et d'équipement de défense (PAED), principal instrument dont dispose l'Etat pour garantir la fourniture des moyens financiers nécessaires aux Armées.


Rappel :

Signé en 2014 par l'armée de l'air, le contrat avec la société suédoise Saab prévoit l'acquisition de 36 avions de combat « Gripen », dont 28 monoplaces et huit biplaces, pour un montant de 4,94 milliards de dollars, pour effectuer des missions telles que la police du ciel, l'attaque au sol et la reconnaissance. Saab est responsable du développement de l'avion en partenariat avec l'industrie aérospatiale brésilienne qui, grâce à un programme de transfert de technologie, se prépare à produire des pièces et à assembler une partie des « Gripen » au Brésil.

Le programme de transfert de technologie comprend environ 60 projets clés. Le plus expressif est le Gripen Design and Development Network (GDDN), situé dans l'usine industrielle Embraer de Gavião Peixoto. Au total, le Brésil pourrait acquérir jusqu’à 120 avions de combat F-39 E/F « Gripen ».

Une traversée en bateau : 

fmhEaA4s.jpeg

Ce premier Gripen a été transféré de la Suède au Brésil par bateau. L’avion a été chargé dans le ventre d’un navire cargo. Une solution qui a pu surprendre, mais qui au final a permis d’être moins fatigante pour le pilote et de simplifier les opérations de sécurité qui auraient et dû être engagées lors des différentes escales. 

Suite des essais :

a835edb6e190d78b_800x800ar.jpg

Ce F-39E « Gripen » de présérie est équipé d'instruments pour la poursuite de la campagne de tests, qui a débuté en août 2019 en Suède. Après avoir préparé le vol, effectué à l'aéroport de Navegantes, l'avion multi-missions, développé dans le cadre d'un partenariat entre le Brésil et la Suède, a décollé, jeudi 24 septembre de Navegantes (SC) pour se rendre à Gavião Peixoto (SP) accompagné de deux avions F-5M appartenant au premier escadron du quatorzième groupe d'aviation (1er / 14e GAV), l'escadron « Pampa ».

L'atterrissage à l'usine Embraer, à Gavião Peixoto (SP), a eu lieu à 15h07. L’avion recevra au « Gripen Flight Test Center » (GFTC) une structure conçue pour le transfert de technologie, le support et les mises à jour tout au long du cycle de vie de l'avion au sein de la FAB. L'objectif est que le GFTC puisse supporter, dans les domaines de l'ingénierie, des tests et tests, l'intégration et les modernisations, en plus d'agir dans le développement de logiciels pour l'évolution du projet. 

Dans ce contexte, le nouvel avion multi-missions sera utilisé dans des activités de développement conjointes à mener par la base industrielle brésilienne, grâce à la coopération entre Saab et les entreprises nationales sélectionnées comme bénéficiaires dans le programme de transfert de technologie (compensations). L'industrie de la défense nationale est impliquée dans le processus de développement des structures, des systèmes et de l'avionique, dans la production, les essais en vol et la formation pour soutenir, entretenir et moderniser cette flotte pour les prochaines décennies.

Selon la calendrier à jour de Saab/ Embraer le Gripen E doit atteindre sa capacité opérationnelle initiale en 2021 et sa pleine capacité opérationnelle en 2023. 

Eis4cHAWsAU-NgX.jpeg

Photos : 1 F-39 E Gripen brésilien 2 Transfert par bateau 3 & 4 vol au brésil @ Saab/ Embraer

 

 

 

Commentaires

Opération de transfert un peu surprenante pour un chasseur à réaction...Quand on voit que des avions légers à turboprop traversent l'Atlantique par leurs propres moyens lors de leur livraison . D'autant que le Gripen (les appareils tchèques en tout cas)est ravitaillable en vol . C'eut été une démonstration de ses capacités . On est aussi dubitatif sur le calendrier de mise en service : encore trois ans(!) ...les brésiliens sont prudents quant à la maîtrise complète du processus de déploiement .

Écrit par : philbeau | 25/09/2020

@PK:
Outre le transfert de technologie qui est un enjeu stratégique, lors des tests de l'armée de l'air suisse du Gripen C/D, j'avais lu ici et ailleurs, que cette version n'avait pas des capacités suffisantes pour faire la police du ciel en suisse.
Le Brésil étant un pays plus vaste, la nouvelle version du Gripen est-elle plus performante notamment en termes de distances parcourus ?? Si oui, quid de la suisse, pourrait-elle réviser son jugement pour la version E/F ??
Auquel cas, La doctrine brésilienne m'étonne, certes c'est l'avion "récent" le moins cher des pays occidentaux, mais de la a en faire une colonne vertébrale.....

Écrit par : MBMW | 26/09/2020

"voyage en bateau pour minimiser la fatigue du pilote ? "
sérieusement ? les communicants ont osé avancer une explication aussi vaseuse ? Cela ne sera plutôt la crainte d'un incident technique qui l'envoie au fond des mers et conduise à méga buzz ?

Pas inspiré les communicants, il y avait peut être moyen de trouver une explication un peu plus convaincante et qui focalise moins l'attention. Il n'y a rien de dévalorisant de dire que l'avion est tout jeune et manque de maturité que cette solution était moins risquée. Mentir est pire que le mal en lui même.

Écrit par : ano | 26/09/2020

@MBMW: Effectivement le rayon d'action du Gripen C/D est d'environ 800 Km. Avec le Gripen E on passe à 1'400km.

Non, il n'y aura pas de révision du jugement, en cause les différents systèmes encore en développement sur le Gripen E.

Le Brésil est limité en matière de finance et de l'autre la colalboration avec la Suède permet à ce pays de progresser en matière aéronautique militaire, Embraer étant le n°3 mondial mais en matière civil. Le pays est également moins exposé que l'Euripe en terme de menace, les pays voisins étant moins bien équipés. Une bonne répartition des futures unités de Gripen donneront une très bonne qualité à la FAB. Cette dernière semble convaincue.

Écrit par : PK | 26/09/2020

@Pk
Peut on savoir qu'est ce qui a poussé le Brésil à préférer ce petit oiseau plutôt que le rafale dassault ?

Écrit par : Johnny | 26/09/2020

@Johnny: Le choix s'est porté sur le prix, les transferts de technologies et surtout une réactivité des suédois à offrir des compensations aux brésiliens avec notamment la construction d'usines.

Écrit par : Pk | 26/09/2020

@PK & Johnny :ne devrait-on pas aussi surtout considérer l'aspect politique , et les tergiversations de la présidente Dilma Roussef . Encore une fois , dans l'achat d'avions militaires c'est avant tout cela qui prime

https://www.usinenouvelle.com/article/rafale-au-bresil-retour-sur-un-contrat-perdu-au-profit-des-gripen-de-saab.N293463

Écrit par : philbeau | 26/09/2020

@Pk
Et réactif dans les dessous de table avec d'autres le fils de Lula a touché un gros chèque de SAAB, mais malheureusement pour Lula c'est ressorti est ça a contribué à sa condamnation a de la prison.

Écrit par : Emixam | 26/09/2020

@MBMW,
Pour comprendre l'évaluation suisse, il faut connaître la méthodologie de notation.
Pour simplifier, les technologies proposées par les constructeurs étaient évaluées. Pour celles qui étaient en service, elle recevaient 100% de la note qui leur était attribuées. Pour les technologies testées mais par exemple sur une autre plateforme, seuls 80% étaient attribués. Pour les technologies purement sur papier, seuls 20% de l'amélioration étaient attribués.
Source:
https://www.parlament.ch/centers/documents/fr/bericht-sukkom-sik-tte-2012-08-20-f.pdf
En d'autres termes, les avions appareils capables de démontrer leur capacité qui correspondaient aux attentes suisses avaient une bonne note.
Mais les projets, "avions papiers" avaient une note se basant sur l'ancienne génération, et seuls 20% des améliorations théoriques (évaluées par des experts) étaient attribuées à la note finale.
Cette note n'a pas de sens si on ne connait pas le potentiel théorique de l'appareil, or les décideurs l'avaient, et cette note là n'a pas fuité.
La méthodologie de notation était très très conservatrice, ce qui pourrait expliquer l'absence du F-35 qui n'avait pas grand chose à montrer lors de cette évaluation...
...
Est-ce qu'il y a une grande différence entre le Gripen C/D et le Gripen E/F?
Oui, il y a une génération de différence. En dehors de la furtivité "totale", le Gripen a toutes les technologies qu'on pourrait espérer sur un avion de chasse moderne.
Il a des capacités de guerre électronique, il a un réacteur avec supercroisière, il a un radar AESA, il a semble-t-il un système de partage de données extrêmement puissant, et peut-être le meilleur actuellement. Son armement est excellent, et sa capacité à emporter de nouvelles armes est très intéressante.
Il a une architecture open, ce qui permet des mises à jours aisées.
Et très important, sa taille a évolué.
...
En gros, la seule chose comparable entre l'ancienne version et la version actuelle, ce sont quelques parties du fuselage. Pour le reste, c'est un nouvel appareil.
Là où le Rafale est un avion qui a évolué très progressivement en ajoutant chacune des nouvelles technologies lui permettant d'être à jour, la Suède avait mis de côté les finances militaires, et n'a pas investi dans des mises à jour.
Donc pour être à jour, il a fallu construire un appareil de 0. Et c'est pour ça que la Suisse a choisi cet appareil. Comme la Suisse remplaçait des vieux chasseurs légers, même si il n'atteignait pas son plein potentiel, le Gripen était une plateforme économique, intéressante industriellement, et il y avait un fossé avec les Tiger. Et la sécurité d'une flotte mixte lui permettait de prendre un risque.
Maintenant, avec une flotte unique à la succession du Hornets, il n'y aura plus ce genre de pari possible. Chaque nouvel appareil posera un risque important.
Le oui nous aurait permis une double flotte qui est la seule solution sûre. Même si il venait à ne pas être très bon, cette solution aurait été meilleure.
Mais il se trouve que Saab est un groupe très bon dans la défense, et que le Gripen permettait d'opérer depuis des routes comme le prévoyaient nos anciens... Il est fait pour être mis en oeuvre par une armée de milice, et pas seulement des professionnels. Bref. On a raté une occasion.

Écrit par : Fab | 27/09/2020

@PK (Réponse à Johnny) Oui mais pas que!

Vous n'êtes pas sans ignorer, la relation "amicale" qui existait entre MM Sarkozy et Hollande. Donc, tout ce que le premier nommé avait fait, il fallait le démonter (dixit, entre autres, les quatre BTP aux Russes).
En outre les relations entre Mme Dilma Rousseff et M Hollande étaient tout sauf amicales, en tout cas LOIN, de celles entre MM Lula at Sarkozy.
M Bolsonaro n'a fait que finir le travail de sape!
Bien à vous...

Écrit par : forêt10 | 27/09/2020

@PK : une nouvelle fois , j'ai posté un commentaire en réponse à un questionnement d'un intervenant , et une nouvelle fois mon post n'a pas été retenu . Existe-t-il des sujets , politiques ou autres , qui vous froissent , et sont donc censurés ?

Écrit par : philbeau | 27/09/2020

@Fab
Quand vous vous engagez sur un projet militaire a plusieurs milliards d'euros/Franc suisse, se baser sur les promesses du constructeur est hasardeux. Regardez l'évaluation hollandaise, ils avaient comparé des avions réels avec des avions de papier, c'est l'avion de papier qui a gagné mais quand on voit les performances promises a l'époque et la réalité le F-35 n'aurait pas gagné, idem pour le prix de promis et la réalité --> commande divisé en deux car trop cher.
Vous parlez de capacité de guerre électronique lesquelles car ils annoncent mais sont pas capables de présenter un avion? Le radar AESA oui mais a-t-il été testé ? Vous parlez du système de partage de données quoi pourrait être le meilleur en même temps il n'a pas été comparer aux autres alors cette affirmation est gratuite. Idem pour la super croisière supercroisiere à mach 1.1 et mach 1.5 c'est pas pareil.
Tous les constructeurs d'avions font des promesses mais à un moment il faut prouver, et ça Saab n'a pas été capable. D'ailleurs lors de l'évaluation Suisse en 2019 le Gripen E devait être prêt et en service depuis longtemps selon les promesses de SAAB... lors des évaluations de 2008...

Écrit par : Emixam | 27/09/2020

@Philbeau : Non pas de censure, encore une fois. Mais voyez-vous en Suisse nous avons eu un dimanche chargé en votation et j'ai été passablement occupé, vous le comprenez certainement. Tous les commentaires sont libérés. Bien à vous.

Écrit par : Pk | 27/09/2020

@ Pk : merci de me répondre , on se fait parfois des idées . Et puis , on tient tellement à voir son avis publié ! Signe que votre blog suscite un grand intérêt auprès de nombre de vos lecteurs , dont je suis depuis longtemps :-)
En espérant pour vous et vos compatriotes une suite positive à cette votation .

Écrit par : philbeau | 27/09/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.