21/09/2020

Airbus dévoile ses concepts d’avion zéro émission !

 

airbus,zero émissions,éco-aviation,aviation et écologie,les nouvelles de l'aviation,aviation francophone

 

L’avionneur européen travaille sur trois concepts d’avions à hydrogène et vise le « zéro émission » de CO2 d’ici 2035. Pour le président exécutif d’Airbus, Guillaume Faury, le développement d'un avion décarboné à hydrogène constitue un "axe stratégique prioritaire".

Trois concepts :

airbus,zero émissions,éco-aviation,aviation et écologie,les nouvelles de l'aviation,aviation francophone

Pour atteindre cet ambitieux objectif, Airbus a dévoilé trois concepts dont la maturation des technologies prendra cinq ans. Il faudra également ajouter deux ans supplémentaires, afin que les fournisseurs et autres équipementiers puissent être en mesure de fournir les éléments.  

Tous ces concepts utilisent l’hydrogène comme source d’énergie principale, une option qui, selon Airbus, s’avère exceptionnellement prometteuse comme carburant aéronautique propre et qui pourrait permettre à l’industrie aérospatiale et à de nombreux autres secteurs d’atteindre leurs objectifs de neutralité climatique. Tous désignés sous le nom de code « ZEROe », les trois concepts pour le premier avion commercial zéro émission climatiquement neutre sont les suivants : 

unnamed-1.jpg

Un concept de turboréacteur : (120-200 passagers) capable d’effectuer des vols intercontinentaux de plus de 3500 km et alimenté par une turbine à gaz modifiée fonctionnant à l’hydrogène, au lieu du kérosène, par combustion. L’hydrogène liquide sera stocké et distribué grâce à des réservoirs situés derrière la cloison étanche arrière.

Un concept de turbopropulseur : (capable d’embarquer jusqu’à 100 passagers) utilisant un moteur turbopropulseur au lieu d’un turboréacteur, également alimenté par la combustion d’hydrogène dans des turbines à gaz modifiées, et capable de parcourir plus de 1800 km. Une option idéale pour les vols court-courriers.

Un concept d’aéronef à fuselage intégré : (jusqu’à 200 passagers), dont la voilure se fond dans le fuselage principal de l’appareil et qui présente un rayon d’action comparable à celui du concept de turboréacteur. Le fuselage exceptionnellement large offre de multiples possibilités pour le stockage et la distribution d’hydrogène, ainsi que pour l’aménagement de la cabine.

Pour faire face à ces défis, les aéroports auront besoin d’importantes infrastructures de transport et de ravitaillement en hydrogène pour répondre aux besoins des opérations quotidiennes. Le soutien des gouvernements sera déterminant dans la réalisation de ces objectifs ambitieux, grâce à un financement accru de la recherche et de la technologie, à la transformation digitale et aux mécanismes qui encouragent l’utilisation de carburants durables mais aussi le renouvellement des flottes d’avions, afin de permettre aux compagnies aériennes de retirer plus rapidement du service les appareils plus anciens, moins respectueux de l’environnement.

unnamed.jpg

Photos : 1 Les trois conceptsLe concept de turboréacteur 3 turbopropulseur 4 fuselage intégré @Airbus