12/09/2020

Le Grèce commande des Rafale en urgence !

image.jpg

Athènes annonce en fin de journée une commande dans l’urgence de 18 avions de combat Dassault Rafale a déclaré samedi le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis. Paris, réussi ici une belle démonstration de soutien et passe devant l’américain Lockheed-Martin. Pour autant ce dernier est encore présent pour une modernisation de la flotte de F-16 au standard « Viper ». Mais pour une fois le F-35 est clairement distancé.

« L'heure est venue de renforcer nos forces armées », a déclaré le premier ministre grec dans un discours à Thessalonique. Le gouvernement grec est particulièrement échaudé face aux provocations turques. La situation en Méditerranée orientale est explosive depuis l'envoi par Ankara d'un navire de recherche sismique, escorté par des bâtiments militaires, dans une zone riche en gisements gaziers revendiquée par Athènes. Athènes a ouvert des discussions auprès de ses alliés en vue de l’achat potentiels d’avions de combat.

Avions et renforcement militaire : 

Le premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a annoncé samedi en fin de journée un important programme d'achats d'armes et une réorganisation des forces armées du pays, alors que la tension monte avec la Turquie en Méditerranée orientale. Kyriakos Mitsotakis a précisé que la Grèce allait se procurer, outre les 18 Rafale, quatre frégates et quatre hélicoptères de marine et procéder au recrutement de 15’000 soldats supplémentaires et financer davantage son industrie de défense.

L’Armée de l’air française à contribution :

Ce soir, il n’est pas encore clair comment le France va pouvoir transférer des avions de combat Rafale à la Grèce. Dix Rafale de dernière génération seraient vendus auxquels s'ajouteraient deux exemplaires prélevés sur la commande de l'armée de l'air française. Une autre solution viserait à un mixte entre des Rafale d'occasions de l'armée de l'air et dix autres exemplaires modernisés aux derniers standards F3R.

Analyse:

Paris a su agir avec détermination dans ce dossier avec un soutien inconditionnelle à la Grèce en déployant des navires de guerre et des avions de combat dans la région. Cette position à permis de prendre un avantage face à un Washington plus mesuré. Cet appuis politique à permis de débloquer cette future vente de Rafale. 

Photo : Rafale @ Armée de l’air

 

 

Commentaires

Très bonne nouvelle pour Dassault et confirmation de ce que j'ai lu hier soir sur le site du Figaro. Enfin une commande européenne. Et j'imagine que la Grèce passera commande d'appareils supplémentaires.

Écrit par : Baz driver | 13/09/2020

Ce sont les Russes qui vont être contents.
J'imagine bien la Turquie, au vu de son dirigeant, se lancer dans une surenchère.
Des SU35, voire des SU57 ?

Écrit par : Gian | 13/09/2020

Ce n'est pas souvent le cas ces dernières années ,mais reconnaissons que ce gouvernement français a su , dans la situation de crise que rencontre l'Europe face à la folie impérialiste qui a saisi le leader turc , imprimer une volonté salutaire de reprendre la situation en main . L'immobilisme politique de Bruxelles ,résultant en grande partie des hésitations allemandes de Merkel , qui a perdu ses repères en termes d'intérêts prioritaires pour son pays , menait à une impasse dangereuse ,encouragée par le faux-ami américain enchanté de voir l'UE embourbée dans des contradictions qui ne pouvaient que l'affaiblir
la question de la défense européenne est devenue le point le plus criant des faiblesses de l'Europe , dans une période de plus en plus dangereuse . Le président français, de manière assez inattendue , a pris le taureau par les cornes et traduit en actes une volonté de leadership qui n'existait qu'en paroles jusque là . C'est un pari audacieux qui peut réussir et qui met en tout cas les européens ,les allemands en particulier,devant leurs responsabilités .
C'est aussi un formidable accélérateur pour l'industrie française de défense qui développe son offre maintenant sur le continent .

Écrit par : philbeau | 13/09/2020

Un peu tard pour une commande. Qui va piloter ses avions avant la formation des pilotes grecs?

Écrit par : Stéphane | 13/09/2020

@Stéphane
Les avions n’arrivent pas avant au moins un an, d’ici là des pilotes et mécaniciens grecs, à priori de Mirage 2000 seront formés en France à Mérignac comme le sont ceux du Qatar et de l’Inde

Écrit par : James | 13/09/2020

Stéphane,
Ok mais il faut bien commencer par acheter des avions avant de s'en servir pour sa défense, et puis qui nous dit que des pilotes grecs ne sont pas déjà en instruction en France ?...

Écrit par : Sylvain | 13/09/2020

Stéphane,
Ok mais il faut bien commencer par acheter des avions avant de s'en servir pour sa défense, et puis qui nous dit que des pilotes grecs ne sont pas déjà en instruction en France ?...

Écrit par : Sylvain | 13/09/2020

Qui va payer ce pays est endetté a vie
L OTAN ne fait pas son rôle protection des nations

Écrit par : Meunier | 13/09/2020

@Sylvain: Faut pas pousser l'achat est en cours mais il faudra attendre un peu, avant de lancer la formation des pilotes et des mécanos.

Écrit par : Mathieu | 13/09/2020

@Meunier : L'Otan est à bout de souffle, on ne peut cmpter sur elle, il n'y qu'à voir la prise de la Crimée par les russes pour s'en rendre compt. Et puis dans ce dossier la Turquie est-elle même membre de l'Otan. Après l'affaire des S400 et maintenant la Grèce, il serait temps que l'Otan justement fasse le ménage et dégage la Turquie.

Écrit par : Greg | 13/09/2020

@stephane,

Il n’est pas non plus interdit de penser qu’en cas de nécessité absolue, un détachement de pilotes aguerris et bien français soit très discrètement mis à disposition pour piloter les Rafale grecs en mission de guerre.

Écrit par : Georges | 13/09/2020

Serait- on au debut d'une nouvelle alliance Européenne ? Un peu tôt pour le dire, cependant les français ont joué sur du velours, notamment en empêchannt le navire de recherche d'hydrocarbures de travailler en brouillant les sigbal retour des ondes sismiques grâce à un wavestorming provenant de deux sous-marins français ! Bientôt le second round ! Tiens qui peut dire ce que vaut un F 16 millésime turc face à un Rafale T-3 ?

Écrit par : Rob | 13/09/2020

@Greg. L'OTAN a bout de souffle, non, mais en difficulté. La Crimée ??? Que fallait-t'il donc faire? Intervenir militairement de front contre les Russes??? Imaginer les conséquences!!! Quant au cas Turque il pose des problèmes très complexes à l'OTAN, qui en a besoin absolument sur ce flanc, mais aussi à l'Europe, qui d'un côté aimerait se rapprocher de la Turquie mais évidemment avec un régime totalement différent.

Écrit par : Baz driver | 13/09/2020

@Meunier "Qui va payer ce pays est endetté a vie"
La Grèce est bénéficiaire net de 3Mrds€ de subventions Européennes, et je suis ravi qu'ils ne les utilisent pas au bénéfice de matériel militaire américain (Pas comme la Pologne, le pays le plus bénéficiaire avec ses 11Mrds€) !

Écrit par : Obelix38 | 13/09/2020

@Greg
ça serait plutôt a l'UE de se prendre en main pour sortir de l'influence US (qui ferment les yeux sur les agissements de la Turquie).
@Meunier
ça serait en premier lieu aux contribuables UE de casquer (Pour une fois que l'UE est solidaire de quelque chose). La suite, comme d'hab, facture à rajouter à la longue liste des dettes grecques, histoire d'en faire une autre tragédie Homérienne.

Écrit par : MBMW | 13/09/2020

@Georges: reflexion d'une rare idiotie.....

Écrit par : Geg | 13/09/2020

Baz Driver: Incpapcité de détection d'une opération de saturation, et d'envois de prarchutistes... en fait les éléments de l'opérations ont été repérés trop tard, pires, les éléments mobiles de l'Otan étant engagé en Syrie donc loin du secteur d'engagement. Résultat incapacité de réaction rapide ! Pas d'appuis.. Oui en dans une configutation noramle l'Otan aurait dû pouvoir réagir en temps et heures... Nous avons Là la faillite d'un système ...la Turquie en profitte en Libye comme dans les eaux terrorailles grecques , mais pour d'autre raisons.

Écrit par : Greg | 13/09/2020

Cette achat est fait avec une partie de nos impôts puisque je le rappel la Grèce est surendette et bénéficie des fonds collectés par les impôts des pays membres. Le financement de l'UE nous coute 15 milliards directement à la France.

Écrit par : Loïc | 14/09/2020

@Loïc : e problème c'est que les grecs sont sur une frontière chaude. Donc l'autre option était qu'ils achètent des F35 aux USA : on aurait payé, mais en plus ce serait parti aux USA.
.
Un jour tout ça sera géré par une armée Européenne, mais pour l'heure c'est la Grèce qui s'y colle, et elle n'a pas d'autre choix que de s'armer plutôt qu'investir dans son industrie, malheureusement.

Écrit par : pfff | 14/09/2020

@Greg, sans résolution de l'ONU, impossible à obtenir, l'OTAN ne pouvait pas intervenir. Au moins il n'y a pas eu de bain de sang en Crimée. Si Nikita Kroutchev n'avait pas deconner en 1954, on n'en serait pas là. On ne refait pas l'Histoire. Quand à la Lybie, faut-il rappeler qui voulait en 2011 absolument partir là-bas ????

@pfff. Une armée européenne? Cette arlésienne qui n'est pas près de voir le jour. De plus une armée européenne sans la Grande-Bretagne????

Écrit par : Baz driver | 14/09/2020

@Greg, sans résolution de l'ONU, impossible à obtenir, l'OTAN ne pouvait pas intervenir. Au moins il n'y a pas eu de bain de sang en Crimée. Si Nikita Kroutchev n'avait pas deconner en 1954, on n'en serait pas là. On ne refait pas l'Histoire. Quand à la Lybie, faut-il rappeler qui voulait en 2011 absolument partir là-bas ????

@pfff. Une armée européenne? Cette arlésienne qui n'est pas près de voir le jour. De plus une armée européenne sans la Grande-Bretagne????

Écrit par : Baz driver | 14/09/2020

@loic: vous assassinez la langue française et son orthographe

Écrit par : aeschlimann | 14/09/2020

@ Loic: Voici quelques explications sur le financement : https://www.meta-defense.fr/2020/09/14/quel-sera-limpact-budgetaire-des-rafale-offerts-par-la-france-a-la-grece/

Écrit par : Mathieu | 14/09/2020

@Baz Driver : mais qui vous parle d'une intervention de l'Onu ? Que fait-ont pour contrer une crise et /ou l'éviter ? D'abord on ne dégarnis pas ses forces armées comme celà a été fait en europe de l'est et notamment à proximité de l'Ukraine. Deuxièmement , on organise des exercices en commun, des manoeuvres afin de montrer à l'éventuel adversaire que la région et sous protection et non laissée à l'abandon. C'est exactement ce qui se fait en Asie-Pacifique et en Mediterranée avec la Grèce. C'est bien ce mandque de capacité et d'action qui a ouvert la brèche pour Moscou.

Écrit par : Mathieu | 14/09/2020

@Baz driver
Vu l'état de l'armée britannique entre les réductions de matériels et les choix pourris (2 énorme porte-avions mais pas de quoi mettre des F-35 sur les deux). Pas sûr que si par miracle une forme d'armée européenne se met en place, l'absence du Royaume-Uni soit un drame.

Écrit par : Emixam | 14/09/2020

@Mathieu. L'Ukraine ne fait partie ni de L'UE ni de l'Otan. Seule une résolution de l'ONU aurait pu permettre une intervention de l'OTAN....qui se serait finie par une vraie catastrophe...

En Méditerranée, seule la France fait quelque chose pour la Grèce . L'UE, laisser moi rire ..

Le règlement des crises est normalement du ressort de l'ONU , sinon à quoi sert-t'ele????

Écrit par : Baz driver | 14/09/2020

@ Loïc:

Selon diverses sources (A&C, La Tribune, DSI, etc.) auxquels, il faut ajouter le lien de @Mathieu sur Meta-Defense, cette opération ne devrait rien coûter au contribuable Français.
En outre cette action, entraînera un rafraîchissement du parc actuel de Rafale français et (re)placera la France en bonne position au niveau de la politique européenne.

Toutefois une question se pose:
Quid de l'offre de Rafale d'occasion à la Croatie, car de toute évidence, ce sont les mêmes Rafale qui ont été proposés à la Croatie et qui sont maintenant attribués à la Grèce...

Écrit par : forêt10 | 14/09/2020

@PK

Pour les Frégates, La Grèce semble se diriger vers l'Allemagne avec en ligne de mire des MAKO 200...

Écrit par : forêt10 | 14/09/2020

@Emixam. Dans votre belle armée européenne, sans OTAN, sans Grande-Bretagne ni Norvège d'ailleurs, qui couvrira la mer du Nord, l'Irlande?

Écrit par : Baz driver | 15/09/2020

@Emixam. Dans votre belle armée européenne, sans OTAN, sans Grande-Bretagne ni Norvège d'ailleurs, qui couvrira la mer du Nord, l'Irlande?

Écrit par : Baz driver | 15/09/2020

@Baz driver
J'ai dit SI un jour il y a une armée européene (personnellement je n'y crois pas une seule seconde car une armée européene serait sous le contrôle du parlement européen et ce serai ingérable et d'une inertie énorme) ce sera Belgique/Pays-Bas/Allemagne/Danemark/France (les pays riverains en gros) qui couvriront la mer du Nord.
Je ne vois pas le Royaume-Uni (si il n'a pas éclaté) accepter d'être membre d'une armée européene (donc perdre une partie de sa souveraineté) alors qu'ils ont quitté l'UE malgré des privilèges pour justement pour retrouver leur pleine souveraineté.
l'Irlande (et l'Écosse si le RU a éclaté) devra soit investir dans de l'equipement soit contribuer pour avoir une permanence roulante des autres pays (comme pour les pays baltes ou l'Islande).

Écrit par : Emixam | 15/09/2020

@Emixam, j'avais noté le SI, et je pense comme vous et pour les mêmes raisons sur une éventuelle armée européenne. En plus de la Mer du Nord, j'aurais pu ajouter la Mer de Barents et la Mer de Norvège...

Dans le cas qui nous occupe c'est à l'Europe de régler le problème entre la Grèce et la Turquie. Malheureusement les Français semblent bien seuls pour l'instant.

Écrit par : Baz driver | 16/09/2020

A tous:

Je vous soumets ci-joint un article qui en dit (très) long sur les préoccupations que pose le Rafale, Indien, aux chinois!
Vous remarquerez, que l'attaque (en règle) ne se concentre que sur le Rafale, les autres vecteurs Indiens (Su xxx et MIG xxx de toutes sortes) ne semblent pas trop effrayer Pékin (ils ont les mêmes copies).

https://www.meta-defense.fr/2020/09/15/les-rafale-indiens-doivent-beaucoup-inquieter-la-chine/

Écrit par : forêt10 | 16/09/2020

A tous:

Je vous soumets ci-joint un article qui en dit (très) long sur les préoccupations que pose le Rafale, Indien, aux chinois!
Vous remarquerez, que l'attaque (en règle) ne se concentre que sur le Rafale, les autres vecteurs Indiens (Su xxx et MIG xxx de toutes sortes) ne semblent pas trop effrayer Pékin (ils ont les mêmes copies).

https://www.meta-defense.fr/2020/09/15/les-rafale-indiens-doivent-beaucoup-inquieter-la-chine/

Écrit par : forêt10 | 16/09/2020

@forêt10. Normal que la Chine voit d'un mauvais oeil cet achat. Si d'aventure l'Inde devait acheter des F-15 advanced , les Chinois le prendrait aussi mal.

Écrit par : Baz driver | 16/09/2020

@ Forêt10:

Meta-défense révèle actuellement des faits avérés depuis le choix du Rafy par l'Inde pour l'ex MMRCA.... Ce n'est pas de cette année que les chinois balancent leurs fakes à propos de cet oiseau...

EurAsian Times est assez representative de cette propagande....

Et que dire de cette fake news surtout publiée en Chine et Pakistan (comme par hasard) prétendant qu'un Rafale se serait crashé faisant 2 pilotes morts, tout en montrant comme "preuves" les photos d'un M2000 crashé en 2019 ?

Écrit par : Grosminet | 16/09/2020

Bonjour,

J'ai une question pour les connaisseurs de ce dossier:
Pourquoi on ne leur (les grecs)a pas proposé et vendu des 2000-5 d'occasion, qui reste un très bon avion, en plus des rafales?

Merci

Écrit par : le parisien | 17/09/2020

@ le parisien: probablement parce que le Rafale est plus significatif pour faire la défférence face au turcs et de l'autre c'est une porte ouverte à d'autres lots en vue du remplacement des vieux Phantom puis des Mirage 2000 les plus anciens.

Écrit par : Martin | 17/09/2020

@le parisien
@Martin
Et surtout y a t'il des Mirage 2000-5 avec suffisamment de potentiel d'heures de vol pour être vendu?
Les mirages 2000 français qui sont en train d'être modernisés pour un retrait aux alentours de 2030 sont les Mirage 2000D, les autres n'avais probablement plus assez de potentiel pour être prolongés.

Écrit par : Emixam | 17/09/2020

@Martin

Oui bien sur, ils vont peut-être aussi participer au Scaf maintenant qu'ils ont des Rafales !

Écrit par : Bob | 17/09/2020

@Bob

Mais bien sur, et le tout payé à crédit sur 50 ans bien sûr !

Écrit par : Romain | 18/09/2020

@ Bob:

Aucune chance pour les grecs de participer au programme SCAF, sauf en étant clients....

Ils n'ont pas d'industries dédiées, contrairement à la Suisse par exemple (et même dans ce cas, il n'y a aucune garantie que la Suisse y participe, vu que les allemands essaient déjà d'évincer les espagnols à leur profit)

Écrit par : Grosminet | 18/09/2020

@Grosminet

Pour la tentative d'éviction de l'Espagne du Scaf par l'Allemagne, avez vous des sources ou s'agit il encore d'une de vos impressions ?

Écrit par : Romain | 19/09/2020

@tous. C'est une bonne nouvelle pour Dassault. Cependant ne perdons pas de vue que pour l'instant le contrat n'est toujours pas signé. C'est une intention d'achat. Le financement doit être approuvé. Mais j'ai quand même bon espoir.

J'ai oublié de préciser que je parle du Rafale. Il faut toujours (et l'histoire l'a montré) faire une distinction entre intention d'achat et contrat signé....

Écrit par : Baz driver | 19/09/2020

@ Romain:

Mes "impressions",jusque là,ce sont toujours démontrées.....Alors,puisque vous insinuez que j'avance des idées farfelues,je vous rappelle que,pour le programme "Terre" MGCS Franco-Allemand,Rheinmetall,qui n'en faisait pas partie,a fait pression sur les parlementaire pour:

1 y être intégré
2 tenter de s'approprier l'essentiel du programme (alors que,AU mieux,il était prévu 50% Rheinmetall et 50% KNDS (entité Franco-Allemande Nexter-Krauss)

Pour le Scaf,je vous rappelle les propos mêmes du patron d'Aibus Défense&Space (un ALLEMAND) : "Sur SCAF, cela serait bien qu'Airbus prenne le leadership"

Airbus cherche à placer SON fournisseur Hensoldt à la place de l'espagnol Indra dans le domaine des capteurs,parce qu'ils n'ont pas aimé que l'Espagne désigne Indra comme industriel au lieu d'airbus (dont les espagnols possèdent plus de 4.5% des parts,ce qui,avec les 11% détenus par l'Allemagne,permettait à Airbus de prendre le contrôle quasi total du programme Scaf)...Alors que pourtant,c'est l'Allemagne qui avait insisté à faire entre l'Espagne (pour les raisons que j'évoque juste avant)

Je vous rappelle encore le tollé allemand sur les moteurs,parce que Safran comme chef de file et MTU en principal partenaire ne leur convenait pas (alors que,pourtant,il était convenu que la France aurait le leadership sur le NGF,Airbus celui sur les systèmes),au point de devenir un 50/50


Ca vous suffit comme "preuves" ??????
Où vous préférez une bande son enregistrée en direct des bureaux d'airbus (dirigés par....UN ALLEMAND,dois je le rappeler? ) ?????

Écrit par : grosminet | 19/09/2020

@Grosminet. Tout ce que vous dites démontre hélas une fois de plus l'incapacité de l'UE de collaborer sur ce type de programme, pour de pures raisons nationalistes. Si cela continue nous aurons à la fin un NGF 100/100 français à la seul charge de la France. Pas forcément une bonne chose...

Écrit par : Baz driver | 19/09/2020

@ Baz Driver:

En fait,cela démontre surtout la volonté ALLEMANDE de prendre le contrôle sur les points importants de chaque programme,et ce même quand ils n'ont pas les compétences (depuis quand Airbus sait fabriquer un avion de chasse? ne me parlez pas de l'EF2000,qui n'est que VENDU par Airbus)....


il existe des programmes "en commun" qui ont étés relativement éfficaces,même si parfois chers:

Missiles ASTER
hélicoptère Tigre
hélicoptère NH90
avions jaguar,alphajet....et même l'A400M (certes,très en retard! ) devient une réussite,ce qui était loin d'être évident,l'Ef2000 est une reussite aussi comme intercepteur.....

d'autres ont étés de purs échecs (porte-avions franco-britanique,par exemple,ou le drone Euro-Male



Techniquement,NGF et Scaf peuvent être réalisés solo par la France....le Rafale développé en France est TRES loin (malgré ce qu'en disent ses détracteurs!!!! ) d'être un échec (si l'on exclue le côté commercial,un avion très peu vendu n'est pas forcément une mer*e,cf le F22,alors qu'au contraire,un avion raté peut se vendre super bien,cf le Lockheed F104)

Ce qui bloque,c'est le côté financier de la chose....d'où la nécéssité d'une coopération européenne pour un partage des coûts...

le plus dur étant de trouver un partenaire ayant les finances,les compétences,mais surtout,RAISONNABLE dans le partage...

Écrit par : Grosminet | 20/09/2020

@Baz driver
C'est pas forcément une bonne chose certes mais c'est mieux que de faire un avion en coopération non pas basé sur les compétences mais sur un partage décidé par les politiques.
Car dans ce cas tu te retrouves avec un avion qui ne comprends pas forcément à ton besoin et avec des défauts de conception rédhibitoire.

Écrit par : Emixam | 20/09/2020

@Grominest. Comme je l'ai dit je ne conteste pas le fond de vos arguments. Et oui l'aspect financier oblige à une coopération, dans la mesure du possible. Bien sûr que la France peut techniquement développer seule le NGF. Mais à quel coût ?? Je n'ai jamais dit que le Rafale est un echec, mais au contraire. Quand au F-22, il intéressait d'autres pays, mais c'est une decision politique qui a empêché son exportation. Pour le F-104, le principal problème vient du fait que ses clients ont voulu l'utiliser dans des missions pour lesquelles il n'était pas fait. C'est un intercepteur, point barre.

@Emixam, d'accord, mais à quel prix? L'argent sera toujours le nerf de la guerre...

Écrit par : Baz driver | 20/09/2020

@Baz driver
Mais un appareil mal conçu en coopération coûte moins cher qu'un appareil fait seul?
Je n'ai pas l'impression que le coût du Typhoon soit plus faible pour le Royaume-Uni que celui du Rafale pour la France.
Donc quitte à y mettre sa chemise autant que ce soit pour un truc qui nous convienne parfaitement.

Écrit par : Emixam | 20/09/2020

Les avions US sont construits par des sociétés commerciales qui doivent assurer une rentabilité commerciale, notamment en répondant à des appels d'offre officiels. En France tout est financé par le contribuable ! Qu'ils vendent des NGF ou pas, l'aspect économique est complètement à charge du budget défense !

Écrit par : Bobo | 21/09/2020

@Bobo
Vous pensez sincèrement que l'état américain ne finance pas l'armement US?
Vous pensez que le contribuable n'ont pas payer pour le F-22, les Zumwalts, les dépassements de budget du F-35, ou les B-2? Tous ces programmes ont été parfaitement gérés?
Je vais vous dire un secret : si le complexe militaro-industriel américain n'était sous financement fédéral ça ferait longtemps que ces entreprises aurait fait faillite. Mais bon ce secret est valable pour les complexe militaro-industriel de tous les pays.

Écrit par : Emixam | 21/09/2020

Curieux de voir si les intentions d'achats vont se concrétiser maintenant que la crise et déjà en train de retomber ?

Écrit par : Sam | 23/09/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.