09/09/2020

KAI finalise l’assemblage du prototype du KF-X !

KF-X-stealth-fighter-1.jpg

L’avionneur coréen Korea Aerospace Industries Ltd. (KAI) a annoncé que l'assemblage final du prototype du futur avion de combat KF-X est désormais lancé. L’avionneur a commencé le développement du KF-X en décembre 2015. En 2019, les premières pièces ont été usinées pour débuter l’assemblage.

KAI s'est pleinement engagé à maximiser son efficacité de développement non seulement en recrutant près de 800 ingénieurs de développement, mais également en développant l'infrastructure avec des usines nouvellement construites uniquement dédiées à chaque test de structure, test de système et usinage de composites.

Hmw2JbuVWbmYqI4P6yMTjOALXG6J9.jpg

Le KF-X est l'un des projets nationaux les plus importants pour remplacer les chasseurs actuels de l'armée de l'air et pour introduire le chasseur de prochaine génération qui peut satisfaire le concept d'opération futur du champ de bataille. En outre, KAI travaille sur le développement de l'avionique ainsi que sur le futur ordinateur de mission et de contrôle de vol.

En parallèle, les équipements de base, le radar AESA et les éléments de la guerre électronique EW (Integrated Electronic Warfare Equipment), le capteur IRST, la nacelle de ciblage électro-optique sont entrés aux essais au sol.

Selon l’avionneur, le premier prototype du KF-X sera achevé d'ici le premier semestre de 2021 et le premier test en vol est prévu pour 2022. D'ici 2026, le développement de l’avion sera terminé.

s1zPvjpCx1lC2bkQBNBkxd1GdeQE.jpg

Une large contribution :

Pour une étude plus approfondie et un développement efficace, 16 universités, 11 laboratoires et 553 fournisseurs participent au projet KF-X et 100 ingénieurs de développement supplémentaires seront embauchés d'ici 2020 par l’avionneur KAI. De son côté le motoriste américain General-Electric a livré les moteurs F414-GE-400K du chasseur KF-X. 

Rappel :

A terme le KF-X doit venir remplacer les flottes de chasseurs F-4 et F-5 de l’armée de l’air achetées dans les années 1960.  Au départ du programme, le KF-X était classé comme un chasseur de la génération 4++ doté de capacités avioniques et de frappe améliorées. Mais, il va disposer de plusieurs caractéristiques de furtivité et des performances supérieures qui pourraient le rendre comparable avec un avion furtif de cinquième génération.

KAI a hésité à révéler avec précision le type de mécanisme de furtivité dont dispose le jet, mais sa section efficace radar (RCS) soit la principale mesure de furtivité sur les aéronefs militaires, ne mesure que 0,5 mètre carré (5,4 pieds carrés). 

KAI a conçu le fuselage du KFX pour qu’il ressemble à un jet furtif semblable au F-22 de Lockheed Martin. La plupart des capteurs sont situés à l'intérieur de l'avion, tandis que les quatre missiles air-air installés sur le KFX sont à moitié enfouis dans la partie centrale du fuselage. Il reste ainsi de la place dans l'avion pour l'installation d'une soute d'armes interne, élément caractéristique des chasseurs furtifs.

4MESORjNX4vZ6UKZ3.jpg

Mais, KAI ne veut pas sacrifier la maniabilité de l’avion, il sera capable d'effectuer des manœuvres serrées pour se comporter comme les meilleurs avions actuels. L’une des grandes difficultés de la Corée du Sud tient dans le développement d’un radar AESA pour le KF-X. En effet, le pays n’a pas d’expérience dans ce domaine. Près de 800 millions de dollars ont été investis dans le développement du radar AESA jusqu'en 2026. Un prototype du radar sera testé en Israël d'ici le printemps prochain, suivi d'un autre vol d'essai en Corée à partir de novembre prochain. À partir de 2023, il sera installé sur le prototype KFX pour une dernière série de tests qui devront mener le projet à maturité.

Le poids cible pour la KF-X était de 13 tonnes au début de la conception du projet en 2001, mais les concepteurs ont dû réduire de 500 kg supplémentaires pour tenir compte des ajouts futurs. 

Dans les usines de KAI à Sacheon dans le Gyeongsang du Sud, environ 1’250 chercheurs et ingénieurs travaillent d'arrache-pied au développement du KF-X. 

3518941889.jpg

Photos : 1 maquette du KAI KF-X @ Chen Chuanren 2,3,4 Assemblage du premier prototype @ KAI Aerospace

 

 

Commentaires

En lisant votre article, j'ai une pensée toute particulière pour l'Inde avec leur projet TEJAS.
Il ne me semble pas qu'ils manquent d'Ingénieurs, et les coopérations avec la France (Rafale) ou la Russie (PK-DA), ne me semble pas être une bonne solution pour un minimum d'autonomie aéronautique.
J'ai du mal a comprendre leur choix (TEJAS-Avion 4G) et l’état d'avancement de l’aéronef (MK2), comparativement à la Corée qui a commencé le projet plus tard, même s'il reste encore beaucoup de chemin, mais eux ils sont parti sur un projet d'avion 5G, et au sortir de cela, ils auront une bonne avance technologique et une respectable force de frappe régionale (Idem pour le Japon), surtout si on rajoute le FA-50 en développement (F-16 Bis).

Écrit par : MBMW | 09/09/2020

Jlai eu la chance de pouvoir aller visiter Seoul ADEX 2019.
J’ai pu decouvrir ce que nous voyons rarement (jamais?) en Europe. TA-50, FA-50, KT-1, KA-1.
Avec démonstration en vol bien sûr.

A l’époque, il y avait un mock up du KA-X. Quel chemin depuis 1 année.
KAI prouve qu’un petit pays peut maintenir une industrie aérienne locale.

Quand le développement du FA-50 sera terminé, on pourra peut-être envisager un achat

Écrit par : Al&X | 10/09/2020

@MBMW : "les coopérations... ne me semble pas être une bonne solution pour un minimum d'autonomie aéronautique."

Et pourtant, la Corée du Sud coopère de longue date avec Lockheed Martin. Après avoir construit des F-16 sous licence, elle a fait appelle à LM (General Dynamics plus exactement) pour concevoir le Ching Kuo. Le design de ce dernier est (très) largement basé sur celui du F-16 avec une touche de F-18.

https://aviationsmilitaires.net/v3/kb/aircraft/show/2518/aidc-f-ck-1-ching-kuo
http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/01/11/taiwan-a-modernise-ses-f-ck-1-ching-kuo-865010.html

La maturation du Tejas est bien différente car elle est partie d'un souhait de développer un avion de manière autonome. Le résultat plutôt "modeste" démontre combien la tâche est difficile...

Enfin, la notion de "Générations" est un argument marketing inventé par les USA pour mettre en valeur LEUR production. Depuis l'arrivée du F-35, la classification semble avoir quelques ratées puisque les critères ont du être simplifiés pour faire entrer le F-35 dans ce club très fermé. A défaut, il aurait été classé dans les 4++ (what a shame, isn't it?).

Par un effet levier, les Typhoon, Gripen et autres Rafale développent voire affichent déjà des caractéristiques propres aux appareils dits de 5ème génération ! Ubuesque...

Écrit par : FredericA | 10/09/2020

@Frederic A
J'aurais du terminer ma phrase avec des mots qui reflètent le fond de ma pensée, ce qui donnerait ce qui suit :
"et les coopérations avec la France (Rafale) ou la Russie (PK-DA), ne me semble pas être une bonne solution pour un minimum d'autonomie aéronautique....pour eux (les indiens)".
Vous avais raison quant aux collaborations entre KAI et LM, car la ou HAL fabrique sous-licence des Su-30, ça n'a pas l'air de les aider pour leur TEJAS, contrairement à KAI qui arrivent même à passer vers un avion Furtif (Pour ne pas dire 5G).
J'avais lu un article en anglais mais je n'arrive plus à le trouver, ce dernier mentionne la coopération entre Samsung et EBLIT, donc ils font de même pour la partie avionique.
Cerise sur le gâteau, j'ai l'impression d’assister à l’avènement d'un nouvel acteur dans l'aviation militaire mondiale, qui sera capable de concurrencer les gros de ce monde.

Écrit par : MBMW | 10/09/2020

Bonsoir. Vous parlez du Ching Kuo concernant la Corée du Sud mais celui-ci a été conçus et construit par Taïwan!

Écrit par : ced | 10/09/2020

@MBMW
Vous pensez sincèrement que les États-Unis laisserait un "nouvel acteur dans l'aviation militaire mondiale, qui sera capable de concurrencer les gros de ce monde" dans un pays dont ils assurent la sécurité. Si la Corée fait cet avion c'est que l'oncle Sam à le contrôle, sinon c'est la fin de la présence américaine sur la péninsule, c'est la menace qu'à faire Georges W. Bush la dernière fois que Séoul à voulu sortir du giron américain pour les avions de combat.
On verra dans quelques années ...

Écrit par : Emixam | 10/09/2020

@Frederic A Vous confondez Corée du Sud et Taïwan. Le « Ching Kuo«  est le chasseur indigène taïwanais qui a effectivement été développé avec Lockheed Martin.

Écrit par : Al&X | 10/09/2020

Pendant ce temps, on nous format à croire que la France ne s'est plus rien faire seul, notamment des avions de combats!

Écrit par : Loïc | 11/09/2020

@ced @Al&X : OUPS ! Mille excuses car vous avez mille fois raison !

En fait, je n'ai pas confondu les pays mais les avions. Je voulais parler du TA-50 Golden Eagle : https://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/kai-t-50-golden-eagle/

Le reste de mon propos est juste puisque :

- La Corée du Sud bien produit le F-16 sous licence
- le TA-50 à bien été développé avec l'aide de Lockheed Martin.

Merci de m'avoir alerté sur cette coquille ;-) ... et encore désolé :-(

Écrit par : FredericA | 11/09/2020

@Emixam
Je ne pense pas qu'autant d'investissements se font pour que la Corée reste encore dépendante des US. Sinon, c'est le l'argent jeté par les fenêtres. C'est ce qui s'est passé avec DAEWOO Motors (Maintenant Chevrolet), ça ne les a pas empêché de créer HYUNDAI & KIA sans que les US ne les sanctionnent.
De toute manière, la menace chinoise est telle que, la Corée et le Japon font le forcing pour commencer à être indépendant militairement.

Maintenant, les futurs clients du FA-50 ne vont pas être les mêmes que ceux des USA (F-16), ça se fera avec des pays qui n’achètent pas US, qui n'ont pas les moyens d'acheter UE, et qui ne font pas confiance aux Russes ou chinois, en gros le créneau du JF-17.
Pour le KF-X, si on élimine les partenaires du F-35, les SCAF et TEMPEST, les acheteurs traditionnels de la Russie, les clients potentiels du KF-X se comptent sur les doigts d'une main , et la plupart se trouvent pas loin de la Corée (Poids lourds Asie du sud est, Malaisie, Indonésie, Vietnam, Thaïlande), avec peut-être en plus Afrique du Sud (Soit-dit en passant, un client que Dassault devrait prospecter des maintenant) ou Maroc (F-35 trop cher pour eux).
Pour résumé, pas trop de risque de voir les USA & KAI répondre aux mêmes appels d'offres (On verra dans quelques années).
@Loic:
La Corée est en guerre, ce n'est pas pareil. Le ratio PIB/Budget militaire n'a rien avoir entre les deux pays (France & Corée), et en plus ils ont une flexibilité budgétaire que la France n'a pas (Ils n'ont pas Bruxelles eux....lol)

Écrit par : MBMW | 11/09/2020

MBMW Exact!

Écrit par : Loïc | 11/09/2020

Il est encore loin le temps ou KAI deviendra un concurrent mondial. Son produit est en bonne voie, mais il y a encore pas mal d'obstacles à franchir et comme d'autres programmes passés (Lavi) ou actuel comme celui-ci, celui des japonais, ou de la Turquie, il peut encore se passer beaucoup de choses qui les feraient capoter. Primo pour les Coréens, il faudrait déjà qu'ils développent intégralement leur avionique, leurs moteurs etc..pour se couper d'un éventuel veto à leur exportation. Et ceci n'est pas une sinécure. Idem pour le Japon et la Turquie.

@FredericA. Jamais les Etats-Unis ne se seraient retirés de la Corée du Sud ,si ces derniers avaient acheté des Rafales plutôt que des F-15K. Enjeux géopolitiques beaucoup trop importants dans la région. Par contre, les Coréens à l'époque, lorgnaient2 déjà sur le F-35. Donc oui, pas de F-15K, pas de F-35.

Écrit par : Baz driver | 11/09/2020

@FredericA. Désolé la deuxième partie de mon commentaire était destiné à Emixam. Mea Culpa.

Écrit par : Baz driver | 11/09/2020

@MBMW
Je ne pense pas que la Corée cherche a être indépendant militairement car sans un grand frère comme les USA aussi préparer qu'ils seraient avec le meilleur matériel du monde et les soldats les plus motivés ils ne tiendrai pas face au voisin chinois trop nombreux...

@Baz driver
C'est peut-être pas à l'ordre du jour mais une alliance n'est jamais perpétuel, la tentation isolationiste des USA n'est pas forcément impossible dans un avenir plus ou moins proche

Écrit par : Emixam | 11/09/2020

@Emixam
Hypothèse, pour Hypothèse, je vais vous en donner une qui se profile à grand pas.
La Corée va être indépendante militairement.
Indépendance grâce à la quelle elle pourra vendre ses futures aéronefs principalement à des pays asiatiques, qui craignent la Chine.
Cela à condition de servir de Cheval de Troie ou un rôle comme celui des Allemands pour les USA à l’intérieur du prochain OTAN Asiatique, clé de voûte des USA dans ça lutte contre la chine (Car les USA font aussi peur aux autres pays asiatiques).
Voila, ce que veut faire l'Oncle Sam avec la Corée à travers ces collaborations avec KAI (Car le Japon ne peut pas remplir ce rôle, avec un lourd passé impérialiste local dont les séquelles sont encore vivaces, et l'Australie n'est pas considéré par les asiatiques comme un pays asiatique).
Je réitère, ce que j'ai mentionné précédemment. La Corée est partie pour être un acteur dans l'aviation militaire, certes, ça prendra le temps qu'il faudra (10 ans voir plus), mais les agendas de tout le monde (USA, Japon, Corée, Australie), convergent vers une seule idée "Tous contre la Chine" (Meme la France s'y met avec son axe Doha-New Delhi-Canberra).

Écrit par : MBMW | 12/09/2020

@MBMW
Je ne comprends pas l'intérêt des USA dans votre hypothèse.
On ne peut pas comparer l'Europe et l'Asie de l'est.
Les pays asiatiques autour de la Chine sont dans une zone de forte tension et ils ouvrent tous la porte aux USA (tant qu'il peuvent payer le pizzo), alors pourquoi créer un concurrent, lui donner des part de marché et en faire un cheval de Troie pour entrer dans un marché qui lui est déjà réservé?

Écrit par : Emixam | 12/09/2020

@MBMW,l'analyse de Emixam est plus pertinente à mon avis.Les États-unis n'ont aucune raison de voir les pays asiatiques acheter le produit de KAI à la place des leurs. Ils feront tout pour contrecarrer cette éventualité. Et la menace chinoise les aide....

Écrit par : Baz driver | 12/09/2020

@Emixam @Baz Driver
A ma connaissance la plupart de ces pays ont acheté des avions d'occaz de chez l'oncle Sam (sauf Singapour & Taiwan il me semble).
Le passage vers le F35 me semble fortement irréalisable pour eux (sauf si ce dernier devient moins cher avec le temps comme l'est devenu le F-16), donc le KF-X est une alternative beaucoup plus accessible pour ce type de pays (Sauf pour Singapour & Taiwan qui eux pour sur seront équipés de F-35).
Je me permets de réitérer mes dires, si KAI et l’état coréen investissent autant, ce n'est pas uniquement pour l'auto défense de la Corée, ils visent beaucoup plus de clients.

Écrit par : MBMW | 12/09/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.