20/08/2020

Des F-35 pour les EAU ?

WhatsApp_Image_2019-07-14_at_19.36.42-640x400.jpg

La normalisation des relations entre les Emirats Arabes Unis (EAU) et Israël permettra-t-elle à Washington de vendre des F-35 ? La question est ouverte. Selon plusieurs journaux israéliens parus ce mercredi, la normalisation entre les deux pays permettrait d’ouvrir la voie à un l'accord négocié par les États-Unis la semaine dernière qui comprenait un libellé pour fournir à la nation arabe du Golfe des systèmes d'armes avancés, y compris des F-35 américains.

Il semble le premier ministre israéliens Netanyahu a donné son approbation à l'accord sur les armes entre les États-Unis et les Émirats arabes unis dans le cadre de l'accord visant à former des relations diplomatiques israélo-émiriennes, un développement qui pourrait voir l'avantage militaire d'Israël dans la région sensiblement compromis.

Il semble donc, que les Émirats arabes unis seraient depuis longtemps intéressés par l'acquisition d'avions de combat F-35 de fabrication américaine et de drones d'attaque comme ceux que possèdent les Israéliens.

Discorde politique en Israël ?

De son côté, le Premier ministre suppléant Benny Gantz a semblé remettre en question cette décision en affirmant vouloir maintenir à tout prix l'avantage militaire qualitatif d'Israël dans la région. Bref, il semble que rien n’est encore fait, mais que des tractations de couloirs se déroulent en ce moment en vue d’une possible vente d’armes américaines. Cette question brûlante est également au menu des discussions au sein de l’Etat Hébreu qui joue ici une carte politique sans précédent dans la région.

Les Etats-Unis ont joué une carte importante dans les négociations entre les deux frères-ennemis avec comme contrepartie l’objectif d’une importante vente d’armes aux EAU brûlant du même coup les espoirs européens de venir se placer à nouveau dans le petit Émirats.

Le vrai du faux ?

20.08.20 Dans un communiqué le gouvernement israéliens semble maintenant vouloir réfuter toute autorisation de vente du F-35 aux EAU. . Mais de son côté l'Emirat confirme être en discussion sur une telle vente. Les services diplomatiques de la Maison Blanche ont-ils été un peu trop optimistes sur ce dossier, élection en cause ? Vrai ou faux, ce petit feuilleton risque bien de faire parler de lui durant les prochaines semaines.

Rappel : 

Israël et les Émirats arabes unis ont annoncé jeudi l'accord négocié par les États-Unis, affirmant qu'ils établissaient des relations diplomatiques complètes en échange du gel des plans d'annexion de certaines parties de la Cisjordanie. Israël avait auparavant prévu d'aller de l'avant unilatéralement avec l'annexion de la vallée du Jourdain et des colonies, sur la base du plan de paix américain.

L'accord fait des Émirats arabes unis le troisième pays arabe, après l'Égypte et la Jordanie, à avoir des relations diplomatiques pleines et actives avec Israël. La déclaration conjointe de jeudi a déclaré que des accords entre Israël et les EAU étaient attendus dans les semaines à venir concernant des questions telles que le tourisme, la sécurité et le commerce.

Suite à la signature de l’accord, les EAU ont autorisé les avions civils israéliens à traverser leur espace aérien, une grande première dans la région.

Lockheed Martin en position de force:

Si le contrat se concrétise, le F-35 viendra renforcer la flotte de F-16 des EAU. Le pays avait créé la surprise en 2013 en choisissant encore ue fois le Lockheed-Martin F-16E/F « Desert Falcon » Block60 comme avion de combat. Le contrat prévoyait l’acquisition de 25 F-16 pour un montant estimé à 5 milliards de dollars. Il s’agissait d’une seconde tranche de cet avion, qui équipe déjà l’armée de l’air des EAU. La Force aérienne des EAU connait bien le F-16, qu’elle en utilise depuis les années 2000, avec 54 F-16E Block 60 et 24 F-16F Block60.

En paralèlle, le pays a modernisé ses Mirage 2000, mais semble définitivement tourner le dos au Rafale.

Photo : F-35 dans le désert israélien @ IAF

 

 

 

 

 

Commentaires

Je n'arrive plus a suivre l’évolution de cet avion.
Est-il aussi bon que cela ??
Je présume que si les EAU veulent l'acheter c'est qu'ils ont des infos du fronts (Utilisation des F35 par Israël en Syrie et dans la région) ??
Donc, assistons nous à un dénigrement médiatique volontaire de cet avion, alors que dans la réalité, il est bien meilleure ??
Quelqu'un aurait des infos ??

Écrit par : MBMW | 20/08/2020

@MBMW : "Je présume que si les EAU veulent l'acheter c'est qu'ils ont des infos du fronts"

En fait, l'achat d'un avion de combat est avant tout un acte politique. Si l'achat des EAU vous surprend, dites-vous que son voisin qataris a acheté des F-15 ET des Rafale ET des Typhoon. Question : Lequel des trois avions est le meilleur ? Réponse : Aucune importance ! https://www.air-cosmos.com/article/qatar-le-contrat-typhoon-est-effectif-1643

Même principe mais un cheminement différent pour les EAU. Ces derniers ont montré leur intérêt pour le F-35 dès 2017. Devant le refus des USA, les EAU se sont tournés :
- vers la Russie pour étudier le Sukhoi 57 : http://www.opex360.com/2019/11/19/la-russie-propose-son-avion-de-combat-su-57-felon-aux-emirats-arabes-unis-sous-condition/
- puis vers un modernisation des F-16 et des Mirage 2000 actuellement en service https://www.lesechos.fr/2017/11/les-emirats-arabes-unis-veulent-moderniser-leur-flotte-de-mirage-187787

L'accord récemment signé sous l'égide des USA semble inclure implicitement un "GO" pour l'achat de F-35. Cela ressemble donc à du "donnant-donnant". Tu normalises tes relations avec Israël et je te donne accès au plus récent matériel disponible sur le marché.

Écrit par : FredericA | 20/08/2020

Bah, les USA pourront espionner les EAU grâce à ALIS, pas plus mal !

Écrit par : Lucien | 20/08/2020

@FredericA:
Vous êtes entrain de me dire qu'avec toutes les menaces qui entourent les EAU (Iran, Turquie, Russie, Qatar), ces derniers préfère le copinage plutôt que d'acheter des aéronefs plus performants ??
Si c’était plus de F-15 j'aurais compris, mais de la à participer au F35, ça me semble se tirer une balle dans le pied (dixit tout le monde).
Maintenant, il est clair aussi, que c'est LM qui sort gagnant. Ils vont réussir à vendre plus de F35, histoire de le rentabiliser, et la suite logique serait l’Arabie saoudite, voire Bahrein ou le Koweit.

Écrit par : MBMW | 20/08/2020

Je suis surpris qu'Israël ne proteste pas plus.
Est-ce qu'Israël est certain que les accords seront tenus (ça m'étonnerait)? Est-ce que les USA leurs ont assurés que les F-35 livrés aux EAU seraient furtivement "dégradés"... ou est-ce que Israël connait suffisament bien les capacités du F-35 (avec avionique US) pour ne pas se faire trop de soucis ? ^^

Écrit par : Jo-ailes | 20/08/2020

@Jo-ailes
Si israël n'est pas très chaud et des voix s'élèvent contre cette vente.
Après je ne sais pas si ces craintes sont fondées ou juste pour la forme car avec ALIS les F-35 sont totalement dépendant de LM et donc des USA.
--> en gros pour Israël les Emirats sont plus dangereux avec des Mirages 2000 (ou les Su qu'ils ont fait semblant d'évaluer) qu'avec les F-35 car eux ne peuvent pas être cloués au sol.

Écrit par : Emixam | 20/08/2020

Avec la maintenance nécessaire, les EAU ne pourront jamais aller contre la diplomatie américaine ou leurs F35 resteront aux hangars. Le risque est contrôlé en cas de vente.

Écrit par : Wolff | 20/08/2020

@MBMW, le F-35 bashing n'est pas près de s'arrêter. Je ne suis pas d'accord avec certaines critiques, mai bon , que voulez-vous?
Procurez- vous Air Force Monthly d'août 2020, avec un article sur la transformation des pilotes hollandais, et le numéro de septembre sorti hier, avec 25 pages sur le F-35. Attention littérature anglaise.

Pour ce qui est de la vente éventuelle de F-35 aux EAU, je pense comme Pk que l'encre n'a pas fini de couler...De plus pourquoi alors l'Arabie Saoudite n'y aurait-elle pas droit? Ses relations avec Israël se sont largement détendues face à l'ennemi juré qu'est l'Iran.

Je rejoins FredericA lorsqu'il dit qu'une vente est aussi (mais pas seulement) politique. Cependant, on ne peut pas toujours se réfugier toujours derrière ce seul argument...Quand bien même ce sont les USA en face...

Écrit par : Baz driver | 21/08/2020

Le F35 un avion bien mystérieux ? mais que cache t-il ?

Le système ALIS seras-t’il bien plus sophistiqué qu’il en a l’air, les USA peuvent t’ils programmé à distance le F35 pour qu’il soit moins performent en vol ou sa capacité de tir en soit réduite (tir de missile) contre un pays allié des USA ou complétement inutilisable contre des avions US.
Fiction ou réalité ?

Écrit par : jean | 21/08/2020

@jean
On ne sait pas si ALIS peut paramétrer un F-35 a distance, par contre on sait que si le F-35 ne se connecte pas régulièrement aux serveurs de LM il ne peut plus décoller. Donc...

Écrit par : Emixam | 21/08/2020

@Emixam

On ne peut être sûr de rien, mais on se demande quand même pourquoi l'Alis fait couler tant d'encre comme ça ? Mise au point complexe, problemes de fiabilité, besoin d'une connexion constante (est ce que le système actif de furtivite ne serait pas dans le soft ware connecté en temps réel avec LM ?), ça fait quand même beaucoup pour un simple système d'allerte d' entretient ? Ne trouvez-vous pas ?

Écrit par : Erwin | 22/08/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.