02/08/2020

Remplacement des Hornet, phase finale au Canada !

unnamed-2.png

Le feuilleton canadien du remplacement de la flotte de Boeing CF-18 « Hornet » semble atteindre sa phase finale. Les soumissions des avionneurs ayant été transmises au gouvernement du pays. Choisi par l’ancien gouvernement, le F-35 est en attente depuis l’arrivée au pouvoir du Libéral Justin Trudeau, qui avait fait la promesse de ne jamais acheter cet appareil. Le Canada doit remplacer une flotte de 88 CF-18 « Hornet ».

Une promesse à tenir : 

En effet, lors de la campagne électorale, Justin Trudeau avait promis de « remplacer les Boeing CF-18 « Hornet » actuels par des aéronefs plus abordables que les F-35 », en ouvrant un nouvel appel d'offres. Celui-ci estimait que l'abandon des F-35 de Lockheed-Martin permettra d'économiser « des dizaines de milliards de dollars pour les prochaines décennies, tout en favorisant d’autres domaines d’acquisition pour les Forces armées canadiennes ». Mais depuis 2015, le dossier tergiverse et les « Hornet » canadiens sont en partie cloués au sol, car trop vétustes.

En 2019, le mauvais état de la flotte de CF-18 pousse le gouvernement à conclure un accord pour l'achat d’avions de 18 combats Boeing F/A-18 « Hornet » d’occasions australiens. Ces avions, devant permettre de combler le vide des CF-18 qui sont maintenant inopérables dans l’attente du nouvel avion qui continue de faire désirer.

Offres remises :

Le gouvernement canadien a confirmé vendredi avoir reçu les trois offres en provenance de Lockheed-Martin pour le F-35A, Boeing avec le F/A-18E/F « Super Hornet » Block III et l’unique concurrent européen, soit le suédois Saab Aerospace avec le Gripen E. Le choix final devrait tomber en 2022, la première livraison d'avions étant prévue en 2025. Le Canada dispose d’une enveloppe budgétaire de 14 milliards de dollars américains.

Le gouvernement s'est engagé à acheter une flotte complète de 88 avions pour être en mesure de respecter simultanément ses obligations dans le cadre du NORAD (Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord) et de l'OTAN. S’agissant de cette acquisition, le ministre canadien de la Défense, Harjit Sajjan, a déclaré :« Les avions de combat efficaces et modernes font partie intégrante de toute force aérienne et nous continuons de travailler avec diligence pour nous assurer de fournir aux membres de l'Aviation royale canadienne les outils dont ils ont besoin pour protéger le Canada, tant au pays qu'à l'étranger ». 

Par ailleurs, le Canada pourrait déclasser la sélection de deux soumissionnaires au printemps 2021, après une évaluation initiale des propositions, bien qu'il puisse conserver les trois entreprises comme options jusqu'à la sélection finale d'un seul soumissionnaire en 2022.  

Les entreprises concurrentes doivent soumettre des propositions qui offrent des avantages économiques aux entrepreneurs canadiens de la défense et à d'autres entreprises, car les incitations et compensations industrielles représentent 20% des critères évalués. Les propositions seront également évaluées en fonction de la capacité et du coût de chaque avion, qui seront respectivement pondérés à 60% et 20%. 

Les trois candidats :

Lockheed-Martin F-35A/F4:

Lockheed-Martin-F-35-Nummer-400-geht-an-die-US-Air-Force--169FullWidth-1a9c0385-1597389.jpg

Le F-35A/F4 est un avion de combat de la 5ème génération doté de capacités furtives. Avion monoplace ne nécessitant pas l’obligation d’une version biplace pour la transition, le F-35 a été conçu spécifiquement autour d’une architecture informatique très puissante pour permettre une totale fusion de l’ensemble des capteurs multispectraux. Il est le premier avion entièrement conçu pour fonctionner dans ce que l’on appelle la guerre en réseau (Network Centric Warfare). Le F-35A peut ainsi effectuer des missions de renseignement, de surveillance et de reconnaissance et menés directement des opérations de guerre électronique, ainsi que la supériorité aérienne sans oublier l’attaque au sol. Doté d’un cockpit de nouvelle génération avec un écran géant central tactile couleurs qui ne nécessite plus le besoin de boutons de sélection. A noter que le traditionnel viseur tête haute (HUD) est supprimé, l’ensemble des informations sont ainsi partagées entre l’écran et le viseur de casque Rockwell Collins ESA Vision Systems LLC, « Helmet Mounted Display System ». Le pilote dispose de la liaison de données TADIL-J (Tactical Digital Information Link) soit une version améliorée de la Link16 de l’Otan. Le TADIL-J a été conçu comme une liaison de données améliorée utilisée pour échanger des informations en temps quasi-réel (NRT). Il s’agit d’un système de communication, de navigation et d’identification qui facilite l’échange d’informations entre les systèmes de commandement, de contrôle, de communication, d’informatique et de renseignement (C4I) tactiques. Le composant d’émission et de réception radio de TADIL-J est le système commun de distribution d’informations tactiques (JTIDS). L’avion est également le premier à disposer d’un système de mise à jour et de logistique en ligne qui répond au nom d’ALIS (Autonomic Logistics Information System). Le système intègre les fonctionnalités suivantes : la maintenance, les pronostics de pannes, la chaîne d’approvisionnement, les services d’assistance aux clients. Actionneurs électro-hydrostatique, le F-35 dispose pour la première fois des actionneurs électro-hydrostatiques (EHA) agissant en tant que commandes de vol principale, ce qui inclut le gouvernail, les empennages horizontaux et la surface de contrôle du flaperon. Les actionneurs des commandes de vol, bien qu’ils possèdent des systèmes hydrauliques internes à boucle fermée, sont contrôlés et alimentés par électricité et non de manière hydraulique, ce qui permet une capacité de survie accrue et un risque réduit. 

Radar AESA : 

Le F-35A est équipé du radar à balayage électronique AESA conçu AN/APG-81conçu par Northrop-Grumman. Le système dispose des modes air-air et air-sol, suivi de terrain, cartographie à haute résolution, détection de véhicules terrestres, de l’écoute passive et des capacités de brouillage.

L’EOTS : 

Le système de ciblage électro-optique de poursuite infrarouge (EOTS) AN/AAQ-40 produit par Lockheed Martin est un système de localisation et désignation de cible air-air et air-sol comprenant un FLIR, une caméra TV à haute définition et un système laser (télémétrie, désignation de cible). Le système est composé d’une fenêtre en saphir durable et est relié à l’ordinateur central intégré de l’avion via une interface à fibre optique à haute vitesse. Le système EOTS améliore la connaissance de la situation des pilotes de F-35 et permet aux équipages d’aéronefs d’identifier les zones d’intérêt, d’effectuer des reconnaissances et de livrer avec précision des armes à guidage laser et GPS.

canada,nouvel avion de combat,remplacement hornet,cf-18,blog défense,les nouvelles de l'aviation,blog défesne,romandieaviation

AN/ASQ-239 Barracuda :

Le système AN / ASQ-239 conçu par BAe Systems protège le F-35 grâce à une technologie avancée afin de contrer les menaces actuelles et émergentes. La suite offre une alerte radar entièrement intégrée, une aide au ciblage et une autoprotection, pour détecter et contrer les menaces aériennes et terrestres.

Le système fournit au pilote une connaissance maximale de la situation, aidant à identifier, surveiller, analyser et répondre aux menaces potentielles. Une avionique et des capteurs avancés fournissent une vue en temps réel et à 360 degrés de l’espace de combat, aidant à maximiser les distances de détection et offrant au pilote des options pour échapper, engager, contrer ou bloquer les menaces.

AN/AAQ-37 (DAS) :

Le système d’alerte missile de Northrop Grumman Electronic System DAS (Distributed Aperture System) AN/AAQ-37 comprend 6 détecteurs infrarouges répartis en différents points de façon à fournir une vision à 360° autour de l’avion. Le système est combiné à un brouilleur Sanders/ITT ALQ-214.

Radios & IFF :  

Le F-35A est doté système de navigation et de combat Northrop Grumman AN/ASQ-242, qui inclut : le système de communication Harris Corporation Multifunction Advanced Data link (MADL) avec une radio SINCGARS, une radio cryptée HAVE QUICK et un interrogateur/ transpondeur IFF Mode5.

6ab901fbc61eae0e2114fe64dcaaed49.jpg

Données techniques & armement du F-35A :

Un moteur Pratt & Whitney F135 de 125kN et 178kN avec postcombustion. Masse à vide 13’170kg, maximale 25’600kg. Vitesse Mach 1,6. Plafond pratique 18’500m. Vitesse ascensionnelle plus de 180 m/s. Rayon d’action 2’200km.

Armement : 

10 points d’emport : 4 internes et 6 externes. 1 canon General Dynamics GAU-22 de 25mm. Air-air : AIM-9X Sidewinder, IRIS-T, ASRAAM, AIM-120 AMRAAM, METEOR, Raytheon Peregrine, LM AIM-620. Air-sol : AGM-((AARGM, AGM-158 JASSM Brimstone, AGM-169 JCM. Antinavire : JSM, LRASM. Bombes : Mark 82, Mark 84, Small Diameter Bombe, JDAM, AGM-154 JSOW.

 

Le Boeing F/A-18 E/F « Super Hornet » BlockIII :

EDR_Boeing_F-18_06.jpg

Le « Super Hornet » BlockIII  (ou Advanced Super Hornet) est un avion de combat de génération 4++ doté d’une avionique numérique avec système HOTAS. Issus de son petit frère le « Hornet », et le Super Hornet BlockII. L’avion dispose d’une amélioration en ce qui concerne la furtivité des revêtements et de la signature radar de l'avion, avec le montage de trappes qui permettent le transport des armes en interne (CFTS). La cellule est optimisée pour 10'000 heures de vol. Une autre amélioration est l'aérodynamique Digital Flight Control System, qui améliore la fiabilité de l'avion et réduit le poids de la cellule. L’adoption d’une peinture absorbante sur l’ensemble de la cellule contribue également à la diminution de la signature radar. L’adjonction de réservoirs de carburant supplémentaires sur l’épine dorsale de l’avion en augmente le rayon d’action, permet de supprimer les réservoirs sous les ailes pour de l’armement additionnel, le cas échéant.

Un nouveau système de guerre électronique Digital Electronic Warfare System (DEWS) qui travaille de concert avec le radar Raytheon Electronic Scanning Array (AESA) permet une optimisation des différents capteurs et senseurs. L’avionique comprend un écran géant couleur d’Elbit Systems. L’avion est doté d’un capteur IRST longue portée sous le nez de l'avion fonctionnant directement avec les DTP-N et TTNT. En matière de motorisation, l’appareil est doté de deux General Electric F414-440 qui augmentent la puissance de 20%, certifié bio-kérosène. Le mode Super Croisière est dès lors disponible. Le système permet l’emploi d’un aillié autonome tel un drone.

Le Boeing « Super Hornet Block III » peut ainsi effectuer la plupart des missions imaginées pour le F-35 de la Navy à l’exception de la pénétration furtive. Avion multirôle, le Super Hornet peut effectuer les missions suivantes simultanément : supériorité aérienne, interdiction aérienne, suppression de la défense aérienne ennemie (SEAD), soutien aérien rapproché (CAS) et attaque maritime. L’avionique comprend trois écrans couleurs, dont un est tactile ainsi que des éléments numériques additionnels comme la radio et données moteurs. Les améliorations du poste de pilotage permettent de simplifier le travail du pilote. Un système anticollision équipe l'avion. La pilote dispose du viseur de casque Boeing JHMCS. Liaison de données tactique Link16 de l’Otan.

70813_fa18blockiiisuperhornet_567210.jpg

Les systèmes du Super Hornet :

Radar AESA :

Le « Super Hornet » est doté du radar Raytheon à balayage électronique (AESA) AN/APG-79 qui augmente la portée de détection et de poursuite de cible air-air et fournit une cartographie air-sol à haute résolution et à longue portée. L'AN/APG-79 dispose d'un diagnostic de surveillance interne qui peut être interprété sur le terrain et sur les lignes de front, ce qui permet de réduire les coûts et d'améliorer l'état de préparation en temps de guerre 

IRST21 :

L’IRST (Infrared Search-and-Track) AN/ASG-34 destiné au « Super Hornet » est développé en commun par Lockheed-Martin, Boeing et General Electric. Contrairement aux systèmes IRST montés sur les nez des aéronefs, celui-ci, est installé dans un réservoir ventral de type General-Electric FPU-13. Selon ses concepteurs, il est capable malgré sa position particulière sur l’aéronef, de suivre des cibles en hauteur et ceci jusqu’à 16’000 mètres d’altitudes. Les données du capteur de IRST21 sont fusionnées avec les autres informations acquises par les différents capteurs qui équipent le F/A-18E/F « Super Hornet » et augmente ainsi, la conscience de la situation du pilote. Le système permet un partage d'information avec d'autres aéronefs non équipés de l'IRST. Le client peut choisir la version montée sur bidon ventral ou le capteur fixe sous le nez.

Contre-mesure IDECM :

Le système intégré de contre-mesures défensives AN/ALQ-214 (IDECM) assure une prise de conscience coordonnée de la situation et gère les contre-mesures de tromperie embarquées et non embarquées, les leurres consommables et le contrôle du signal et de la fréquence des émissions. Le système a été développé conjointement par les systèmes de guerre électronique et d'information de BAE Systems.

Le système IDECM comprend le distributeur de contre-mesures ALE-47, le leurre remorqué AN/ALE-55 à fibre optique et le récepteur d’avertisseurs radar AN/ALR-67 (V) 3. Ce dernier intercepte, identifie et hiérarchise les signaux de menace, qui se caractérisent par la fréquence, l'amplitude, la direction et la largeur d'impulsion.

Nacelles :

ATFLIR/Reco :

L’appareil est équipé du module de ciblage de précision Raytheon AN/ASQ-228 ATFLIR (infrarouge à visée avancée de ciblage avancé). L’ATFLIR consiste en un réseau de plans focaux fixes de 3 à 5 microns ciblant en mode FLIR, et qui comprend un suiveur laser à haute puissance pompé par diode de BAE Systems Avionics, une caméra de navigation FLIR et de télévision CCD de BAE Systems Avionics.

Nacelles de désignation :

Les avions de l’US Marine Corps sont équipés du module de ciblage avancé Northening Grumman Litening AT, avec FLIR de 540 x 512 pixels, téléviseur CCD, système de suivi de point laser, marqueur laser infrarouge et télémètre / indicateur laser infrarouge. La nacelle AN/AAQ-33 « Sniper Advanced Targeting Pod » est également disponible. L’avion est doté du module de reconnaissance multifonction Raytheon SHARP qui est capable de la reconnaissance simultanée aéroportée et terrestre. 

Radios & IFF :

L’avion dispose de radios cryptées numériques Rockwell-Collins AN/ARC-210 Gen 5.2, MIDS-JTRS, SATCOM-DAMA, et du système de reconnaissance ami/ennemi IFF AN/APX-111 (V) de Bae Systems.

EDR_Boeing_F-18_04.jpg

Données techniques & armement du Super Hornet BlockII :

Deux moteurs Général-Electric F414-400 de 62,3kN et 97,9 kN avec postcombustion. Masse à vide 14’552kg, maximale 29’937kg. Vitesse Mach 1,8. Plafond pratique 18’500m. vitesse ascensionnelle plus de 250m/s, rayon d’action 2’346km.

Armement : (12 points d’emport) : 1 canon Vulcan M61A2 de 20mm. Air-air : AIM-9X-2, AIM-120C7, BAe Meteor (demande allemande ainsi que la nouvelle gamme de missile hypersonique US AIM-620 de LM et Raytheon Peregrine. Air-sol : JASSM, AGM-84 SLAM, Maverick.  Anti-radar : HARM.  Anti-navire : Harpoon. Bombes guidées : MK-76, MK-82LD, MK-82HD, MK-84, JDAM, JSOW.

Le Saab JAS Gripen E MS21: 

EeQ8h7hWsAAQMoz-1.jpeg

Le Gripen E, le dernier né de Saab est un véritable combattant multi-rôle avec des capacités à large spectre. Il est le les plus avancées des avions de la famille « Gripen » et permet d’évoluer dans un espace de combat moderne et pour évoluer continuellement afin de faire face aux nouveaux défis.

Gripen E / F fait partie de la série Gripen E et d'un nouveau système d'avion de combat. Développée pour contrer et vaincre les menaces futures avancées, la série E est destinée aux clients avec des menaces plus prononcées ou des territoires plus larges à sécuriser. La série E a un nouveau moteur plus puissant, des performances de gamme améliorées et la capacité de transporter de plus grandes charges utiles. Il dispose également d'un nouveau radar AESA, d'un système de recherche et de suivi infrarouge, de systèmes de guerre et de communication électroniques très avancés ainsi que d'une meilleure connaissance de la situation. La série E redéfinit la puissance aérienne pour le 21e siècle en étendant les capacités.

canada,nouvel avion de combat,remplacement hornet,cf-18,blog défense,les nouvelles de l'aviation,blog défesne,romandieaviation

Radar AESA : le radar AESA (Active Electronically Scanned Array) ES05 « Raven » offre une ouverture exceptionnelle et unique au monde sur 200°, l'avion suédois peut voir là oú les autres sont aveugles et ceci grâce au système SWASHPLATE, alors que les radars concurrents ouvrent sur 140°. L'antenne radar produite par Selex-ES est de même conception que celle de l'Eurofighter. 

IRST: (Infra-Red Seach and Track) le système de capteur passif/actif infrarouge Skyward-G produit par Selex-ES  est synchronisé (transmission de données d’acquisition entre les appareils) et offre également la capacité d’accrocher des missiles en rapprochement pour les combattre.

Electronique : le Gripen E dispose d’une nouvelle architecture électronique (Net Centric Warfare - NCW). Jugée dix fois plus rapide que ses concurrents. Le nouveau système central PPLI (Precise Participant Location and Identification) et relie l’ensemble aux pistes des capteurs internes et externes (RAVEN, IRST, EW39, pod ATFLIR) pour ensuite offrir les meilleures réponses aux menaces.

Large palette d’équipement : la famille « Gripen » est optimisée pour un choix d’armement et d’équipements connexes particulièrement large. Un utilisateur peut donc choisir, entre différents systèmes d’armes européens, américains, israéliens et brésiliens et sudafricain. Il en va de même pour les nacelles « recco » et de désignation laser.

Mode Super Cruise & bio kérosène : le Gripen E dispose du nouveau moteur General-Electric F-414G avec mode « Super Cruise » qui permet de décoller sans postcombustion à pleine charge et d’atteindre Mach1,2. Avec ce mode, les décibels chutent à 99 contre 123 avec la postcombustion. De plus, le moteur F414G est le seul pour l’instant à être validé avec du bio kérosène. 

Optimisé pour les drones : les suédois ont anticipé l’usage d’ici 10 ans l’usage de drones tactiques en binôme avec des avions de combat, de ce fait le Gripen E dispose d’une architecture permettant le chargement de logiciel en vue d’un tel emploi.

 Un leurre actif nouvelle génération : le Gripen sera le premier avion à disposer du leurre actif anti-missiles de nouvelle génération « BriteCloud ». Une fois largué, le « BriteCloud » recherche les menacent prioritaires en utilisant la technologie de mémoire numérique autonome (DRFM). Les impulsions radars sont captées dans l'ordinateur de bord du « BriteCloud », puis copiées en utilisant les fréquences de répétitions pour ensuite simuler une fausse cible. Cette fausse cible, est si convaincante que le système de menace ne peut pas détecter la supercherie. Le « BriteCloud » pourra séduire même les menaces les plus modernes, loin de la plate-forme de tir.

 Protection de guerre électronique nouvelle génération : 

Ce système s’intègre dans une architecture complète de guerre électronique (Warfare System) qui comprend les derniers développements avec la détection des missiles en approche de type électro-optique EW39 (ultra-violet) qui fonctionne avec les lances-leurres Saab BOH/BOL de dernière génération (ADIS) couplés avec le système d'alerte aéroporté passif (PAWS-2) d'Elbit Systems. Le PAWS-2 est systèmes d'avertissement de missiles IR (Infrarouge). Il fournit une alerte au personnel navigant de la présence de missiles hostiles et actifs.

canada,nouvel avion de combat,remplacement hornet,cf-18,blog défense,les nouvelles de l'aviation,blog défesne,romandieaviation

Données techniques & armement :

Un moteur Général-Electric F414G de 62,3 kN et 97,9 kN avec postcombustion. Masse à vide 8'000 kg, maximale 16'500 kg. Vitesse mach 2. Plafond pratique 18'000 m. Vitesse ascensionnelle plus de 250m/s, rayon d’action 1’500km.

Armement : (10 points d’emport) 1 canon Mauser de 27mm BK-27. Air-air : AIM-9 Sidewinder, IRIS-T, A-Darter, MBDA Meteor, AIM-120 AMRAAM, MBDA MICA, Air-sol : AGM-65 Maverick, KEPD-350, RBS15F, Brimstone. Bombes : GBU-12, Bk.90, GBU-39 SDB, JSOW.

Photos : 1 Super Hornet BlockIII, F-35A, Gripen E aux couleurs du Canada 2 & 3 F-35A 4 Cocpkit@ LM 5 & 6 Super Hornet BlockIII 7 Cockpit @ Boeing 8 & 9 Gripen E 10 Cockpit @ Saab

 

 

Commentaires

Alors ça c'est la nouvelle du jour : le Meteor à bord du Super Hornet ! Je comprends le choix allemand !

Écrit par : Marco | 02/08/2020

Donc l'Allemagne demande d'intégrer l'atout majeur qu'ont les "eurocanards" sur les avion US à un des concurrents principaux le F-18...
Avec ça l'Eurofighter (ainsi que le Rafale et le gripen) perd un atout en Suisse et en Finlande...
Décidément non content de tropiller le Typhoon en Arabie saoudite ils veulent le torpiller en Europe également.

Écrit par : Emixam | 02/08/2020

@Emixam: En même temps, les missiles US sont intégrés sur l'Eurofighter et le Gripen...

Écrit par : Mathieu | 02/08/2020

Si jamais Boeing proposait le SH avec le Meteor aux suisses,ce serait assurément le meilleur choix possible pour vous (rappel,je suis français!!!!!) .

Bien sûr qu'un Rafale avec la croix helvète serait un magnifique pied de nez à beaucoup de monde,mais la réalité économique domine (il faut "peu" pour transformer un pilote de F18 en pilote de SH....),et le principal avantage du Rafale sur ses concurrents US est perdu....

Écrit par : Grosminet | 02/08/2020

@Grosminet: Sans oublier la Finlande

Écrit par : Marco | 03/08/2020

@ Marco:

Effectivement, j'avais oublié le HX program comme victoire plus que probable du SH, et pour les mêmes raisons....


Seul un GROS avantage "technique" donnerait une chance au Rafy (notez que les finlandais sont peu satisfaits des performances du Gripen et....du Fail 35)....

A moins d'ouvrir la possibilité d'entrer dans le programme SCAF (la Suisse, ça me semble jouable car, sauf erreur, il existe une très bonne industrie aéronautique, mais pour la Finlande, à première vue, c'est plié pour le Rafale) ce qui semble être une "non-option", SI le Meteor est intégré au package du SH....


Bon, on est pas à l'abri d'une bonne surprise quand même, le principal "défaut" (je pense) du SH étant l'incertitude du maintien de ses évolutions au delà de 2040

Écrit par : Grosminet | 03/08/2020

@Grosminet
vous déclarez "il faut "peu" pour transformer un pilote de F18 en pilote de SH"
Quelles sont vos sources pour dire cela ?
Le Advanced Super Hornet est un avion complètement différent de l'Hornet en service en Suisse. Beaucoup plus gros et plus lourd (donc des caractéristiques de vol différentes) avec une électronique entièrement nouvelle.

Écrit par : François de Besac | 03/08/2020

@Grosminet

Pourriez-vous plus étayer vos avis qui ne reposent bien souvent sur rien de factuel svp !
Vous semblez disposer d'informations que personne d'autres ne possèdent ? Seriez vous en contact avec le général Lecointre ?

Écrit par : Bob | 03/08/2020

La pression des américains obligera l’achat des F-35 ou des Super-Hornet

Écrit par : Mario | 03/08/2020

@Mario: C'est une évidence, le Canada à toujours acheté US. Mais la question est : Trudeau ira-t-il vers le F-35, alors qu'il a toujours défendu l'idée qu'il ne l'achètera pas ?

Écrit par : Martin | 03/08/2020

la position du Canada est étonnante ! Ils sont partenaires de niveau 3 du projet et ont dépensés 9 miliards pour cet avion. Et puis voilà que Trudeau fait comme s' il ne connaissaient pas le projet F 35 ? Sont fous ces canadiens !

Écrit par : Jean | 03/08/2020

@ François de Bessac:

Si effectivement,le SH est un appareil nouveau, il y'a moins de différences entre qu'entre des Citroën 2cv et C6...


L'environnement du cockpit est assez similaire, ce qui représente un gain de temps en formation, alors qu'il faut presque partir à 0 en passant d'un Hornet à un Rafale...

Idem pour les techniciens de maintenance...


Attention, en aucun cas je n'affirme que pilotes/techniciens suisses et finlandais sont stupides, je dis juste qu'un environnement relativement familier est un gain de temps opérationnel (et le temps, c'est de l'argent !)


Pour rester dans les images, je suis conducteur (et formateur dans mon entreprise) SPL....
Mon entreprise n'achète que des Mercedes, et parfois reçoit des modèles de test (Mercedes et concurrents)...

Passer de mon tracteur attitré (Actros Mp4 qui a 2 ans) au modèle test (Actros R-évolution, celui avec les caméras en guise de rétroviseurs et un tableau de bord TOUT digital) ne m'a pris que 10mn pour être aussi bon (environnement familier) alors que je cherche encore à comprendre l'Iveco que je teste depuis mercredi dernier...

Pourtant, vitesse et prestations sont similaires entre ces 2 nouveaux camions, mais je suis plus vite dans le bain avec le Mercedes

Vous voyez mieux où je veux en venir ?




@ Bob:

Mes sources sont les mêmes que tout le monde:

Les Finlandais eux même à propos du Gripen et du F35 décevants...
Pour le reste, Meta-défense,opex360, avia news, Jane's.... Si ces sites de référence ne sont pas factuels, alors qu'est ce qui l'est ?

Écrit par : Grosminet | 03/08/2020

@François de Bessac

A priori je serai de votre avis, le Hornet et le Super Hornet sont très différents, et leur pilotage doit également être très différent.

Toutefois j'ai entendu Eric Trappier, le PDG de Dassault, affirmer que l'apprentissage du pilotage du Rafale, était plus rapide pour des pilotes de Mirages 2000 que pour ceux d'autres appareils. Et il doit y avoir au moins autant de différences entre les deux chasseurs de Dassault qu'entre ceux de Boeing.

Cela dit, je ne pense pas que la facilité de l'apprentissage du pilotage, joue un rôle très important dans le choix de l'appareil canadien.

Écrit par : François-01 | 03/08/2020

@François-01: Non le pilotage pas différent entre le Hornet et la gestion des systèmes est différente.

Écrit par : Greg | 03/08/2020

@Jean: Fort heureusement les canadiens ne sont pas fous! Mais nous avons chez nous comme chez vous en europe des politiciens qui agissent parfois sans réfléchir : Harper voulait du F-35 sans connaitre l'étendue des problèmes de l'avion. Trudeau en a fait un élément de campagne sans savoir ce qui avait été signé et si il était possible de résillier les bases du contrat. Au Canada comme aux USA et ailleurs, nous souffrons cruellement en matière de qualités politiciennes...

Écrit par : Bertrand | 03/08/2020

@Greg
Dans le terme "pilotage" j'inclue toute la gestion des systèmes de l'appareil. Bref tout ce qu'un pilote doit savoir.

Écrit par : François-01 | 04/08/2020

@Grosminet
Donc vous confirmez que votre affirmation n'est basé sur rien de concret.
Si ce n’est que votre "bon sens" de conducteur SPL
Dans votre exemple avec des camions, il y a seulement deux ans d’écart entre les deux modèles, c'est donc normal d’être plus à l'aise avec la même marque.

Entre le Hornet et Advanced Hornet il y a 40 ans d’écart.

Vous trouverez facilement sur le net des photos des cockpits: rien en commun !

Pour la maintenance, la partie électronique est très importante donc quelque soit l'avion choisi il faudra une grosse formation (j'ai une expérience dans la formation électronique/informatique)

Écrit par : François de Besac | 04/08/2020

@ Bertrand

Et donc si maintenant ils prennent quand même le F 35, ils auront l'air (et Trudeau en particulier) d'être de très gros nazes, et je reste poli ! Ah la politique. Le non de hier devient le oui de demain !

Écrit par : Jean | 04/08/2020

L'intégration du météor sur le F18 et le F35 a de quoi surprendre.
Y aurait-il un rapport avec celui de la B61 ?
Je n'imagine pas que ce type de deal se soit fait à sens unique.

Écrit par : Gian | 04/08/2020

@ François de Bessac:

Un cockpit, ce n'est pas seulement 3-4 écrans et quelques boutons sur le manche !


Donc, à part le fait que le GRAND écran du SH regroupe toutes les fonctions des anciens (comme sur le camion test comparé au mien), le reste est similaire...

Donc si un pilote met 1h de moins à maîtriser un SH parce qu'il connaît l'environnement, comparé à un pilote issu d'un M2000, c'est un gain (en temps, donc en argent)... Imaginez donc le gain représenté, comparé au fait de se retrouver dans un cockpit totalement inconnu (un Rafale, par exemple)...
Attention, je n'ai jamais dit qu'il n'y a pas besoin de formation, juste qu'elle sera moins longue (donc moins coûteuse) pour un pilote de F18


Pour la partie électronique, je vous rejoins.... Mais pour les parties mécaniques, je doute qu'il soit si différent que ça du précédent, donc là aussi, c'est un énorme gain de temps (donc d'argent) pour des techniciens maîtrisant déjà "l'ancêtre".


Ces "petits" gains comptent beaucoup, pour l'exploitation sur le long terme d'un avion...et son un avantage pour le prétendant, quand les prix, performances et armements sont similaires (c'est d'ailleurs comme ça que je choisis mes voitures, à prestations équivalentes... J'irais vers celle qui me coûtera le moins cher en assurance,entretien et carburant )

Ce n'est pas pour rien qu'en France, nous passons sur les excellents PC21 à la place des Alphajet pour former nos pilotes de Rafale... C'est un gain de temps (et donc, d'argent.... Encore).... Du fait de son ENVIRONNEMENT (encore) moderne et similaire à un Rafale (similaire, pas identique)

Écrit par : Grosminet | 04/08/2020

@Gian

Ces transferts se font au travers de l'Otan, à laquelle appartiennent la Grande-Bretagne, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne. Le traité impose que les armes soient interopérables. Les ricains reçoivent donc les armes européennes de pointes, est si les pays européens veulent le B 61, ils peuvent mais doivent alors privilégier le F 35 puisque une adaptation de la bombe sur Eurofighter et Gripen prendrait 15 ans, et serait au frais des européens. Dans tous les cas de figure, on se fait bien avoir, pour rester poli !

Écrit par : Laurent | 04/08/2020

@Gian

Ces transferts se font au travers de l'Otan, à laquelle appartiennent la Grande-Bretagne, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne. Le traité impose que les armes soient interopérables. Les ricains reçoivent donc les armes européennes de pointes, est si les pays européens veulent le B 61, ils peuvent mais doivent alors privilégier le F 35 puisque une adaptation de la bombe sur Eurofighter et Gripen prendrait 15 ans, et serait au frais des européens. Dans tous les cas de figure, on se fait bien avoir, pour rester poli !

Écrit par : Laurent | 04/08/2020

@ François de Bessac:

Un cockpit, ce n'est pas seulement 3-4 écrans et quelques boutons sur le manche !


Donc, à part le fait que le GRAND écran du SH regroupe toutes les fonctions des anciens (comme sur le camion test comparé au mien), le reste est similaire...

Donc si un pilote met 1h de moins à maîtriser un SH parce qu'il connaît l'environnement, comparé à un pilote issu d'un M2000, c'est un gain (en temps, donc en argent)... Imaginez donc le gain représenté, comparé au fait de se retrouver dans un cockpit totalement inconnu (un Rafale, par exemple)...
Attention, je n'ai jamais dit qu'il n'y a pas besoin de formation, juste qu'elle sera moins longue (donc moins coûteuse) pour un pilote de F18


Pour la partie électronique, je vous rejoins.... Mais pour les parties mécaniques, je doute qu'il soit si différent que ça du précédent, donc là aussi, c'est un énorme gain de temps (donc d'argent) pour des techniciens maîtrisant déjà "l'ancêtre".


Ces "petits" gains comptent beaucoup, pour l'exploitation sur le long terme d'un avion...et son un avantage pour le prétendant, quand les prix, performances et armements sont similaires (c'est d'ailleurs comme ça que je choisis mes voitures, à prestations équivalentes... J'irais vers celle qui me coûtera le moins cher en assurance,entretien et carburant )

Ce n'est pas pour rien qu'en France, nous passons sur les excellents PC21 à la place des Alphajet pour former nos pilotes de Rafale... C'est un gain de temps (et donc, d'argent.... Encore).... Du fait de son ENVIRONNEMENT (encore) moderne et similaire à un Rafale (similaire, pas identique)

Écrit par : Grosminet | 05/08/2020

@tous. Evidemment, il coûte nettement moins cher et cela demande beaucoup moins de temps de transformer une unité de F-18 vers le SH ou le ASH, que vers un appareil totalement différent.
De source spécialisée et payante (et oui) on passe de 6 mois environ pour la transition vers le F-18SH à 18 mois environ pour une transition vers le F-35. Des mêmes sources, la transition en terme de pilotage uniquement, est très, très rapide entre le F-18 et le SH/ASH. Plus de temps bien sûr pour de nouveaux systèmes complexes à maitriser et utiliser au mieux. Mais rien à voir par rapport à un changement total de type d'appareil.

Écrit par : Baz driver | 05/08/2020

@ Baz driver
SVP donnez vos sources !!!!
sinon votre commentaire est inutile

pour info, les pilotes indiens ont mis environ 6 mois pour devenir pilote instructeur sur le Rafale (plusieurs sources avec Goggle "pilotes indiens Rafale")

Écrit par : François de Besac | 06/08/2020

@ Baz driver:

Merci de confirmer ce que mon "bon sens" affirmait.

Du simple au triple, c'est quand même une sacrée économie juste pour les pilotes de F18 (avantage nul pour un pilote "tout neuf" on est d'accord)....
Et les économies,en ce moment, comptent PRESQUE PLUS que le reste....

Alors, SI Boeing propose en plus dans son package le Meteor plus performant que les Aim120 (vu la conjoncture actuelle, à leur place, c'est carrément ce que je ferais pour les européens !!!!), ça commence à faire beaucoup de handicaps pour les Rafale,EF2000 et même F35 dans une VRAIE compétition....
Donc, SAUF si les canadiens sont rancunier, la logique voudrait que le SH soit le vainqueur





@ Gian:
Le Meteor sur F35 est une demande spécifique des anglais, ainsi que le montage des Asraam, missiles plus performants que les Aim120 et Aim9.... Rien à voir avec la B61 qui n'est pas exploitée par les britanniques, selon les documents en ligne de l'Otan....

Le cas du F18 SH en Allemagne est un peu particulier... 45 achetés (dont 15 Growler "seulement") sur un total de 138 avions en commande pour remplacer les vieux Tornado, ce n'est pas vraiment une victoire US....
C'est la façon allemande de répondre à son obligation "otanesque" d'emporter la B61, devant le refus US de qualifier celle ci sur le Typhoon...

Le F18 étant qualifié pour la B61, pourquoi son successeur ne le serait pas aussi, sachant que, OFFICIELLEMENT, le F35 ne le serait pas avant 2023?

Ce "choix" correspond aussi aux missions SEAD/DEAD au seing de l'Otan, que l'EF2000 est incapable d'assurer (pour le moment, certes) et APPAREMMENT, les allemands n'auraient pas étés satisfaits de la version ECR proposée par Airbus...
Les allemands sont pragmatiques, pourquoi dépenser du fric quand il existe sur "étagère" un avion 100% compatible avec leurs missions, et le tout pour "pas cher" (si on prend en compte les chiffres bruts, le dernier contrat de 4 milliards pour 78 avions pour la Navy, donne un SH à moins de 53millions l'unité, la Navy revendiquant un coût à l'heure de vol inférieur à 18000 dollars de l'heure pour ses SH actuels )

Écrit par : Grosminet | 06/08/2020

la logique sera SH au Canada et en Suisse.

Écrit par : john | 06/08/2020

@ John
Faudrait pour ça que les suisses votent favorablement au référendum de septembre !

Écrit par : Jojo | 06/08/2020

@John : Comme l'a dit Jojo, il faudra en effet que les Suisses votent favorablement à cet achat. Mais il faudra également voir si les USA acceptent que la Suisse accède aux codes sources des Super-Hornet s'ils étaient choisis, un des points imposés pour le choix final. Si je ne me trompe pas, Pascal (PK) semblait dire que ce sera probablement le cas...

Écrit par : Jo-ailes | 06/08/2020

@john
Une autre logique voudrait que pour la Suisse ils choisissent un appareil de même tonnage. Les 40% de masse supplémentaire du SH devraient se faire ressentir à la manœuvre.

Écrit par : Gian | 07/08/2020

@François de Besac, Air Force Monthly, Combat Aircraft, Air International.

Écrit par : Baz driver | 07/08/2020

Bien que je sois souvent demandé si les armées du monde libre étaient suffisamment stupides pour acheter un avion qui ne marche pas, ces temps ci des indices par ci par là laissent enfin entendre que le F 35 ne serait finalement pas ce que l'on croit ! Etonnant !

https://www.avionslegendaires.net/2020/08/actu/quentend-t-on-sous-le-vocable-de-furtivite-degradee/

Écrit par : Bobo | 07/08/2020

@ Baz driver
Cela fait de nombreuses années que je publie en anglais sur Facebook et Youtube. Pour cela je consulte de nombreuses sources dont les trois que vous citez.

Je ne me prends pas pour autant pour un spécialiste qui peut dire qu'un avion de combat est supérieur à un autre.
Les réelles performances au combat et les vrais couts d'utilisation sont des données confidentielles qui ne sont pas publiques.

Seules US Navy et l'Australie ont du transformer des pilotes d'Hornet sur Super Hornet (qui a été un gros bide à l'export). L'ASH arrive seulement dans les unités de test de USN (sans les nouveaux moteurs) où l'Hornet n'est plus en service donc aucun pilote de l'USN ne passera de l'un à l'autre.

Je reste convaincu qu'un pilote d'Hornet devra suivre une formation aussi longue pour passer sur l'ASH ou tout autre appareil

Écrit par : François de Besac | 07/08/2020

@ Bobo:

C'est une évidence de "cacher" l'atout principal d'un appareil de combat, comme la France le fait avec le Rafale...

Mais peu importe la "propagande" LM, le F35 reste détectable dans certaines gammes de fréquences, et seules certaines parties sont optimisées pour "échapper" aux conduites de tir...

Il n'en reste pas moins détectable de manière électronique (surtout en croisant les couches de détection façon russe) , et encore plus de façon "visible" (les infra-rouge,via les IRST dont les technologies sont de plus en plus efficaces.... Quand sur les premiers Rafale cette capacité de détection était de seulement 100km,le F35 SERAIT capable de détecter un missile balistique à 300km 10 ans après... Croyez vous que les ingénieurs français, russes ou chinois restent assis tranquillement sur leurs acquis ?)

Il n'en reste pas moins qu'en "1 contre 1" face à un "vulgaire F16", le F35 n'a aucune chance...

Il n'en reste pas moins que,plus le temps passe, plus les promesses semblent dures à tenir (vitesse, capacité de super-croisière, manœuvrabilité, et même la capacité "prédictive" de l' entretien), et son job de "chasseur multi-rôle" s'oriente vers celui de "simple bombardier de pénétration face à une défense anti-aérienne solide"....

Il n'en reste pas moins que la façon la plus sûre d'échapper à la détection électronique reste l'utilisation du terrain

Il n'en reste pas moins que son principal avantage théorique (l'info-centralisation) du F35 lors du lancement du projet n'en est plus un (Rafale F3R est capable de détecter,exploiter et informer via ses propres capteurs ou ceux d'autres unités, et sera encore plus efficace avec le F4)

Il n'en reste pas moins que le protocole MADL de transmission de données une des pseudos forces du F35) est incompatible Otan,vu que seuls les F35 (pour le moment, certes !) en sont équipés, et doivent utiliser la L16 pour communiquer avec d'autres unités (awacs, navires, etc).... Donc le "gain" n'est valable QUE pour des F35....

Il n'en reste pas moins que ses coûts sont tellement importants que les "clients" doivent se contenter de moins d'appareils pour les mêmes missions (ce qui est un peu gênant, quand des pays comme la Belgique et les Pays-Bas se partagent déjà le même boulot au Levant, par effectifs tournants pour cause de budget déjà trop serré)



Donc oui, ceux qui l'ont "acheté" pour des missions de chasse aérienne ou bombardement de "barbus en claquettes" dans la bss,l'Irak ou l'Afghanistan sont stupides.... Car, une fois parfaitement au point, il ne serait décisif (et encore,en théorie) QUE pour aller mettre une raclée aux russes, chinois ou Corée du Nord....



Cet avion AURAIT PU être formidable si le cahier des charges originel n'était pas autant stupide sur certains points

Écrit par : Grosminet | 07/08/2020

@François de Besac. Désolé j 'avais oublié votre dernière ligne sur les Instructeurs "IP". Il ne faut pas tout mélanger.. Ces instructeurs, aussi expérimentés soient-ils ont quoi, 100-120 heures. Leur rôle est d'entraîner les futurs pilotes de Rafale aux "bases" de celui - ci, pas d' en faire des experts...Un petit parallèle : aux États-Unis dans l'Air Force sur F-15C vous ne pouvez être un IP qu'après un minimum de quatre ans (un cycle de pilote opérationnel) soit environ 500-700 heures opérationnelles (incluant tout l'aspect tactique, le gros du travail)....Les pilotes sortant de la phase initiale de formation sur F-15C auront besoin d'environ encore 150 heures pour devenir Mission Ready en tant que simple Wingman. Pour l'aspect tactique et pointu, ce sont les pilotes qui sont diplômés de la FWIC ( en général 800 à 1000 heures de vol) qui formeront ces newbies dans les unités opérationnelles. Pas des IP....

Écrit par : Baz driver | 07/08/2020

@Grosminet

Votre démolition en règle marchait au début mais devient de moins en moins credible. Notamment en imaginant un dogfight F16-F35. Cet avion n'est pas fait pour ça, c'est comme comparer un combat entre un F 117 de l'époque et un F 14 ! Ce sont deux paradigmes différents de la guerre aérienne. Quand à la furtivite du F 35 que vous battez en brèche, permettez moi d'attirer votre attention que les F 35 Adir vont partout en Iran malgré leur s400 ! Renseigbez vous sur ce que dit Israël sur les F35 avant de relancer votre buldozer!

Écrit par : Bobo | 07/08/2020

@Bobo : Votre comparaison F-35/F-16 vs F-117/F-14 n'est pas très heureuse. D'une part, le F-14 était un avion de supériorité aérienne comme les premiers F-15 ou Sukhoi 27. Par ailleurs, le F-35 était bien censé remplacer les F-16. Le voir cantonné à un rôle de pénétration et de bombardement est une réduction de périmètre que ses clients se prennent en plein visage.

Par ailleurs,les F-15 et F-16 Israéliens mènent des opérations hors de leurs frontières depuis des décennies, et ce, sans jamais avoir perdu un appareil en opération. Le F-35 n'apporte donc aucune valeur ajoutée sur ce point.

Écrit par : FredericA | 08/08/2020

@FredericA. Les anciens pilotes de F-16 américains qui ont maintenant une certaine expérience avec leur F-35A ne pensent pas comme vous. C'est une question d'adapter les tactiques en utilisant ses points forts et minimisant ses propres points faibles.Autre chose, Israël a tout récemment perdu un F-16 lors d'une mission au-dessus de la Syrie touché par un SAM..

Écrit par : Baz driver | 08/08/2020

@ Bobo: décidément,vous aussi avez des problèmes de lecture et,accessoirement,déformez mes propos....

OU AI JE imaginé un "dog fight" ?????

Je parle juste d'une confrontation,le dog fight auquel vous faites allusion a non seulement été imaginé,mais en plus effectué par l'US air force elle même (avec F16 ET F15.....en 2015!!!!!avec échec cuisant du F35!
les "victoires" depuis quelques temps se font,selon un Lieutenant-colonel US ayant commandé un escadron de F35 après avoir éte pilote de f22),avec une manoeuvre inutilisable en combat aérien réel à moins d'être suicidaire....

Vous dites (à juste titre! et ce,contrairement aux affirmations de LM au début du projet) que cet avion n'est pas fait pour ça.....c'est EXACTEMENT ce que j'explique,ce "super chasseur "nouvelle génération" (touss touss) capable de tuer tout ce qui bouge",comme l'affirme LM,est INCAPABLE de survivre en cas de combat proche (entre 0 et 80km) et sera détecté avant même qu'il arrive à la portée max de ses Aim120 (ou même Meteor!).....qui dit détecté,dit forcément en danger de mort (surtout avec ses 2 malheureux Aim 120 et 2 Aim 9 )

Ce n'est pas pour rien que les pilotes US mettent en place la tactique de "patrouille à 4" quand,en temps normal,2 avions "soit disant inférieurs" suffisent....
Ce n'est pas pour rien non plus que quasi TOUTES leurs techniques de "combat" se déroulent à plus de 100km de leur cible (ce qui reste à portée largement d'un Meteor ou d'un R77 M1)
Et accessoirement,ce n'est pas pour rien non plus que les américains étudient un nouveau "super missile longue portée" pour remplacer le Aim 120.....ou que les anglais VEULENT intégrer le Meteor sur les leurs


Quand à votre affirmation que le Adir (une version BIEN différente du F35 US alors que c'est la même base technique) "va partout en Iran malgré leurs S400",je suis surpris,car:

L'Etat d'Israël n'est pas du genre à partager ce genre d'info (donc invérifiable,et votre parole est "douteuse" à mes yeux vus vos fausses allégations précédentes),donc difficile de se "renseigner" avec des sources FIABLES (parce qu'à ce compte,le Rafale se balade tous les jours en Russie,hein......)

L'Iran NE POSSEDE PAS de S400 (vu que la proposition d'achat des russes aux iraniens ne date que du 30 juin 2019...SI on se base sur le contrat Turc,il faut compter AU MOINS 2ANS avant que les iraniens ne les reçoivent....A ma connaissance,nous ne sommes pas encore en 2021)...
Lequel S400 fonctionne en bande S (bande capable de détecter les furtifs) couplé à 6 batteries de tir en bande X (dont certains missiles sont.....INFRAROUGES!)


Et donc,pour en revenir au sujet de base,le Canada,tout comme la Finlande et la Suisse ont avant tout besoin d'un chasseur pour de l'interception,EVENTUELLEMENT de la frappe de soutien,mais EN AUCUN CAS d'un avion surtout spécialisé dans la pénétration de défenses aériennes

A MON AVIS (notez bien,c'est juste MON avis) de français essayant d'être le plus impartial possible (bon,avouez quand même que le F35 mérite les coups de bâton),le F18 SH sera le vainqueur logique de ces 3 compétitions:

Au Canada,parce que le Norad impose techniquement un avion US,et que le F35 ne servirait à rien pour de la défense aérienne.....en plus des raisons (coûts de formation et de l'appareil lui même) déjà évoquées plus haut....

Pour la Suisse et la Finlande,la logique voudrait que,pour les raisons évoquées plus haut,il s'impose sur le rafale......A moins d'une offre super canon de la part de Dassault ou que le Rafale se montre VRAIMENT supérieur (de façon quantitative) supérieur pour le même prix (ou presque)

Écrit par : Grosminet | 08/08/2020

@Baz Driver: Attention de pas déformer certaines réalités, le F-16 dont vous parler avait pour mission de faire un passage sur le sobjectifs après une attaque pour photographier les dégâts.

Écrit par : Livy | 08/08/2020

@Livy. Oui, mais il s'est fait abattre malgré tout. Malgré son rôle photographique, ses systèmes de défenses étaient les mêmes.Je vous accorde cependant le fait que les systèmes et opérateurs syriens étaient sur les "dents", aussi peu de temps après le raid.

Écrit par : Baz driver | 08/08/2020

@François de Besac. Je n'ai dit pas qu'un tel appareil est supérieur à un autre. Vous avez raison quant à la confidentialité,les pilotes ne sont pas autorisés à trop en dévoiler sur les tactiques et encore moins sur les capacités des systèmes. J'insistait juste sur le temps de transformation opérationnelle. Passer d'un F-18 à un SH, puis un ASH, prend beaucoup moins de temps que de passez d'un F-18 à un F-35 "totalement différent". Je vous conseille, puisque apparemment vous êtes "fluent in english" le site the Fighter Pilot Podcast, et d'écouter l'épisode premier sur le F-15. L'animateur de ce site est un ancien pilote de F-18. Transformation de F-18 à F-18SH, 2 semaines. Certes les systèmes du ASH sont plus évolués mais la base reste très similaire. Donc 6 mois pour transformer une escadrille reste possible. Transformer vers un appareil entièrement différent comme le F-35 est plus long.

Écrit par : Baz driver | 08/08/2020

@Baz driver :

==> "Les anciens pilotes de F-16 américains qui ont maintenant une certaine expérience avec leur F-35A ne pensent pas comme vous. C'est une question d'adapter les tactiques en utilisant ses points forts et minimisant ses propres points faibles."

Jolie phrase mais qui n'apporte aucun argument concret qui viendrait infirmer mes propos. Les limitations actuelles du F-35 sont largement documentées par le Gouvernement US lui-même. Aussi, outre leur devoir de réserve, les pilotes US ne sont certainement pas les mieux placés pour résoudre des problèmes conceptuels, dont certains sont sans issue. Quelques exemples :

http://www.opex360.com/2020/02/02/selon-un-rapport-le-canon-interne-de-lavion-de-combat-f-35a-affiche-une-precision-inacceptable/
http://psk.blog.24heures.ch/archive/2020/01/16/f-35%C2%A0-un-remplacant-pour-alis%C2%A0-868499.html
http://psk.blog.24heures.ch/archive/2019/09/27/us-navy-usaf-le-f-35-rate-ses-objectifs%C2%A0-868019.html

==> "Israël a tout récemment perdu un F-16 lors d'une mission au-dessus de la Syrie touché par un SAM.."

J'indique que les F-15/F-16 mènent des actions de combat depuis des DECENNIES (exemple : https://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Op%C3%A9ra ) et vous rétorquez, à juste titre, qu'UN avion a été perdu en opération RECEMMENT. Ah ? ... Et donc ?

Écrit par : FredericA | 09/08/2020

@Baz Driver: Vous écrivez:" mais il s'est fait abattre malgré tout" Situation qui n'a rien a voir avec le type d'avion, mais la dangereusité de la mission, les batteries adverses n'étant plus brouillées ni saturées.

Écrit par : Livy | 09/08/2020

Le bras de fer entre les Usa et l'Allemagne se poursuit sur fond de redeploiement de l'otan !
Les 11000 us soldats prendront le chemin soit de la Belgique, soit de l'Italie !
Trump veut faire plier les pays de l'Otan qui ne respectent pas leur engagements financiers dont la Belgique et l'Allemagne, mais difficile de ne pas penser au revirement soudain du Canada qui sent le F35 à plein nez !

https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_otan-donald-trump-veut-faire-payer-la-belgique-mais-vise-l-allemagne?id=10556242

Écrit par : Jojo | 09/08/2020

Voici encore un peu plus d'informations qui filtrent sur le F 35 Adir. Il serait capable d'identifier et de détruire des misiles de croisière ! D'après Israël, il serait bien invisible au S300 et S400 !!

https://www.google.com/amp/s/m.jpost.com/arab-israeli-conflict/f-35-can-identify-and-destroy-cruise-missiles-lockheed-martin-611214/amp

Écrit par : bobo | 09/08/2020

@ Jojo:

Attention,cet article est mal écrit,le Pentagone annonçant que,sur les 11900 (et non 12000 comme écrit dans l'article) militaires qui vont quitter l'Allemagne,6400 retournent "au pays",2000 "seulement" seront répartis entre l'Italie et la Belgique (qui sont,si ont regarde bien,aussi mauvais que les allemands dans les domaines critiqués par Trump.....donc la "logique" de celui-ci,hein)


@ Bobo:

houla,calmez vous hein!!!!!!
Que le F35 puisse les détecter,HEUREUSEMENT serait-je tenté de dire,vu la taille et le dégagement de chaleur qu'ils provoquent.....Enfin,A CONDITION que ces missiles soient dans leur portée de détection (allez,soyons fous,dans les 400km SI on estime que les portées des radars AESA Russes sont bien de 400km,et dans les 100-150km avec la voie IR)...N'importe quel AESA en est capable
Quand à les détruire,pareil,il faut déjà être à portée de tir (canon ou missile),ce qui est possible avec n'importe quel avion.....Donc votre nouvelle est loin d'en être une!!!!!



Quand à la déclaration que vous faites sur "l'invisibilité" du F35 (fût il Adir,apparement plus performant que le US niveau électronique) ,elle vient en droite ligne du constructeur (Gary North,de la section vente de LM) ......Il ne vous semble pas évident que LM ne dirait pas que son truc puisse être détecté par un ennemi?????

Surtout quand on sait que les S300 ont des gammes de fréquence allant de UHF (longue portée,radar d'alerte),à Ku (courte portée pour le guidage de tir....),que certains modèles sont multibandes et accessoirement,que les S300/S400 sont censés fonctionner avec d'autres systèmes "courte-moyenne portée" en multicouches de protection.....sachant que le RADAR peut être distant de 100km du lanceur,ça commence à faire une sacrée bulle de protection à traverser pour un oiseau surtout optimisé pour être "furtif" aux bandes C,X,Ku de guidage de tir (et encore,certaines parties de l'avion,le tout dans certaines conditions)

Donc,la pseudo "invisibilité" du F35,va peut être falloir commencer à réaliser qu'elle n'existe que dans la plaquette pub de LM

Écrit par : Grosminet | 10/08/2020

Locheek Martin est la société d'où sont sorti les meilleurs avions du monde : p-38, Sr71, U 2, C130, F 117, F22 ! Et la tout d'un coup, on nous dit qu'ils ne savent plus construire d'avions et en gérer les coûts ! Sois disant que les Usa seraient tombés dans une sorte de fuite en avant où tout le monde se trompe mais personne ne prendrait ses responsabilités ! A mon avis, on va se reveiller après une belle opération de communication des services gris, alors que l'avion aura été placé partout, au nez et a la barbe de ses concurents !

Écrit par : Sam | 10/08/2020

Locheek Martin est la société d'où sont sorti les meilleurs avions du monde : p-38, Sr71, U 2, C130, F 117, F22 ! Et la tout d'un coup, on nous dit qu'ils ne savent plus construire d'avions et en gérer les coûts ! Sois disant que les Usa seraient tombés dans une sorte de fuite en avant où tout le monde se trompe mais personne ne prendrait ses responsabilités ! A mon avis, on va se reveiller après une belle opération de communication des services gris, alors que l'avion aura été placé partout, au nez et a la barbe de ses concurents !

Écrit par : Sam | 10/08/2020

@Sam: Les meilleurs avion du monde ???? C'est quoi ces inepties ? F-16, F-15, F-14, famile des Mirage ça ne vous dit rien ?? Petit rigolo !

Écrit par : Mathieu | 10/08/2020

@Mathieu,daccord avec vous sur le fond, LM n'est pas seul au monde, mais tout de même il ne faut pas tout jeter à la poubelle. Les avion cités ont plutôt été des réussites. Cependant pour le programme F-35 avec trois versions différentes, je pense que LM aurait dû avoir l'humilité d'intégrer une firme comme Boeing, ou Northrop-Grumann pour la version C de l'US Navy et Boeing (depuis qu'elle a absorbé MDD) pour la version B. Ou le Pentagone aurait dû l'imposer à LM.A l'époque du programme qui a finalement accouché du F/A-18 les deux concurrents, GD avec son YF-16 et Northrop avec son YF-17 s'étaient associés avec des spécialistes de l'aéronavale... Juste mon opinion.

Écrit par : Baz driver | 10/08/2020

@ Sam:

Perso,je n'arrive pas à admettre que cette entreprise,"coupable" du formidable F22,soit capable de nous avoir sorti cette "mer*e" de F35...
Pourtant,ce n'est pas par manque d'expérience (F117 et f22)ni d'argent!

J'admets que le cahier des charges originel ne les a pas aidés (surtout la version B),mais pourquoi autant de différences entre la version A et C,alors que le Rafale Marine est aussi bon que la version AdA?

Je n'admets pas non plus le "foutage de gueu*e" de ce constructeur devant les critiques,quand on s'apperçoit au final que certaines caractéristiques sont inférieures à ce qui avait été annoncé (genre: ouais,ben il manoeuvre moins bien,va moins vite,et alors? suffit de l'utiliser comme un bombardier,pas comme un chasseur...pardon? les défauts? oui,il y'en a,et non,on ne corrigera rien...sauf si VOUS payez! hein? votre "block3" acheté bien cher? non non,il n'est pas évolutif...il vous faut le block 4....)


Comme j'ai déjà dit à plusieurs reprises,cet avion aurait pu être formidable!
Si ce constructeur avait pris les choses au sérieux au lieu de se moquer du monde (remarquez,se foutre du client,ce n'est pas une première chez LM....cf le F22,par exemple,qui ne manque pas de défauts malgré tout).
Non,JE PENSE (donc,c'est MON avis,bien que partagé par beaucoup) que cette chose n'est produite que dans un seul but (malgré tout ce que peuvent dire ses fans,qui ne peuvent compter que sur la plaquette publicitaire LM pour trouver des arguments....et encore! ) : ponctionner la majeure partie des budgets de défense des clients et alliés US,tout en détruisant leurs industries de défense (une "guerre" économique visant à les rendre "captifs" du matériel US sur le long terme,en commançant par l'aviation...)

Écrit par : Grosminet | 10/08/2020

@FredericA, je ne conteste pas les problèmes de maintenance, Le syteme ALIS(qui sera remplacé) le canon qui ne tire pas très droit (une solution viendra, ne vous en faites pas), ni je ne conteste tous les problèmes de management et autres qui ont retardé/ retardent le programme, je ne parle que des capacités de l'appareil. Pour prendre un avis neutre, je vous conseille l'épisode 78 de "the fighter pilot podcast". Ou c'est un pilote de ....F-15C, pilote d'essai de l'Air Force (pas de LM!!). Avec une analyse plus pointu et pondérée. Il revient également sur ce fameux "dogfight", qui n'en était absolument pas un, mais aussi sur la viabilité du F-35 en dogfight. Sans pour autant dire que c'est le meilleur dans ce domaine..De plus son point de vu est intéressant pour d'autres raisons, car il a pu voler sur les 3 variantes, bien que s'étant concentré avant tout sur le F-35A. Et vous verrez il sait aussi se montré critique, et c'est son job,lorsqu'il le faut. Attention à écouter de la première seconde jusqu'à la fin complète, en effet il n'y a pas que lui qui parle...Bonne et longue écoute. Et si vous pouviez ensuite ne pas sortir de son contexte une seule phrase ne soulignant qu'un aspect negatif ce serait pas mal.

Écrit par : Baz driver | 10/08/2020

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, le F 35 Adir est développé avec le soutient total de LM. De là à ce que les Israéliens travaillent pour les Usa, il n'y a qu'un pas ! La collaboration est totale !

lockheed-martin-engineers-boosted-israels-f-35-fleet-under-veil-of-secrecy-coronavirus-isolation

Écrit par : Bobo | 10/08/2020

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, le F 35 Adir est développé avec le soutient total de LM. De là à ce que les Israéliens travaillent pour les Usa, il n'y a qu'un pas ! La collaboration est totale !

lockheed-martin-engineers-boosted-israels-f-35-fleet-under-veil-of-secrecy-coronavirus-isolation

Écrit par : Bobo | 10/08/2020

@Bobo: Ce vous écrivez n'est pas exact le F-35 israélien est modifié selon un accord conclut avec le Département d'Etat US. Israël dispose des codes sources et y a adapté certains systèmes. LM n'a pas eu le choix.

Écrit par : Livy | 10/08/2020

@FredericA, Je vous propose d'écouter l'interwiew, de ce pilote d'essai de l'Air Force qui a volé sur les trois variantes bien que ses travaux se sont conduits principalement sur le F-35A. Ce n'est pas un vendeur de LM (loin s'en faut)...Son analyse est pondérée et il en sait bien plus sur les CAPACITÉS de l'appareil que vous , les sites que vous citez, et moi. Les problèmes de maintenance, je (il) ne les conteste pas, ni le canon qui ne tire pas droit (rassurez-vous une solution sera trouvé comme pour le système ALIS). Il vient du F-15C..Il ne prétend pas que le F-35 soit le meilleur "doghfighter", mais il ne dit pas non plus qu'il ne peux pas se défendre et vaincre dans ce domaine particulier et rare..Quant au dogfight F-16/F-35 rapporté à l'époque, ça n'en était pas un du tout et il en parle... il sait aussi se montrer critique en tant que pilote d'essai sur le programme (sa gestion) et l'appareil.. cependant je vous prie d'écouter toute l'interwiew, et d'éviter de me sortir hors contexte une seule phrase négative pour nourrir votre haine du F-35. Ecouter tout de la première à la dernière seconde, y compris les autres voix qui s'y expriment.

Ecouter son interwiew sur the Fighter Pilot Podcast, episode 78. Bonne et longue audition..

Écrit par : Baz driver | 10/08/2020

@ Bobo:

Bobo,Bobo,Bobo......vous êtes affligeant....

Affligeant d'essayer de nous faire gober de FAUSSES vérités....

Israël PAYE les modifications qu'il EXIGE pour "acheter" cet avion ("achat" fait exclusivement avec l'aide annuelle US,donc ça ne leur "coûte" rien.....)

Le "soutien" de LM est le même que celui d'un vendeur à son client qui paye une option supplémentaire sur une bagnole.....De la à affirmer qu'Israël bosse pour LM,il faut faire un sacré pas!

Israël même annonçait en 2011 que,dans 5 à 10 ans maxi (2021 au plus tard,donc! ) la furtivité serait un "avantage" réduit à néant,et donc ils optimiseraient AVEC LEUR MATERIEL les capacités de guerre électronique,et qu'ils upgraderont leurs plus récents F15 et F16.....

Accessoirement,Israël meme dit que le F35 N'A PAS une portée suffisante pour aller taper en Iran,SAUF avec ravitaillement.....Le hic,c'est que les iraniens ont la capacité de détecter les avions ravitailleurs,et donc,de "prédire" l'arrivée de F35 sur leur territoire (un S400,par exemple sert à ça,AVERTIR les batteries de tir ,lesquelles peuvent attendre les F35 et se servir de leurs capteurs optiques pour "détecter" le "furtif" et lui envoyée une bordée de missiles)

Écrit par : Grosminet | 10/08/2020

salut,

Voici un autre article du National Intéresst qui parle bien des efforts conjoints des deux forces aériennes Us et Israélienne pour améliorer le F 35.
Désolé c'est en anglais. Mais c'est la seule source d'informations actuelle.

https://nationalinterest.org/blog/buzz/inside-look-israeli-us-f-35-flight-drills-are-transforming-both-air-forces-166518

Écrit par : Bobo | 10/08/2020

@Bobo

J'avais lu que les F 35 Israéliens avaient survolé Téhéran sans être repérés ??????
J'ai trouvé ça tellement incroyable !
j'ai retrouvé l'article !

https://nationalinterest.org/blog/buzz/israeli-f-35s-over-iran-dont-be-shocked-its-possible-heres-why-72881

Écrit par : john | 11/08/2020

@Bobo

J'avais lu que les F 35 Israéliens avaient survolé Téhéran sans être repérés ??????
J'ai trouvé ça tellement incroyable !
j'ai retrouvé l'article !

https://nationalinterest.org/blog/buzz/israeli-f-35s-over-iran-dont-be-shocked-its-possible-heres-why-72881

Écrit par : john | 11/08/2020

@John
Attention a la propagande, mais PUT.... si ils l'on vraiment fait, c'est ENORME !!!!

Écrit par : Robert | 11/08/2020

@Baz driver : A vous lire, il semblerait que vous ne preniez pas de le temps d'analyser les réponses qui vous sont faites. Votre remarque sur ma supposé "haine du F-35" (?!?) confirme mon propos.

En synthèse, l'interview d'un pilote de F-35 est toujours intéressante. Cependant, je préfère largement les analyses de spécialistes en géostratégie comme les RAND, ARES Stratégie, CAPRI (entre autres). Ces derniers signent d'ailleurs une excellent article sur le F-35 dans le n° 148 de Défense & Sécurité Internationale ( https://www.areion24.news/produit/dsi-n-148/ ). Je ne saurais que vous recommandez le magazine DSI dont les analyses sont à la fois pertinentes et factuelles (désolé, vous n'y trouverez donc aucun pro ou anti-F-35 LOL !).

@bobo et john : En toute modestie, je me permettrais de vous recommander également la lecture du magazine DSI. Dans son numéro de mars/avril 2020 (146), vous y trouverez un article détaillé sur l'armée Iranienne qui confirme l'obsolescence globale de son matériel militaire. En clair, les F-35 Israeliens ne changent pas la donne. Il confirment simplement que l'armée Iranienne n'est pas en mesure d'affronter Israel dans un un conflit symétrique... Ce que tous les experts savent et disent depuis un moment.

Écrit par : FredericA | 11/08/2020

@FredericA. Avez-vous oui ou non écouté cette interwiew ?? Je lis aussi les études régulièrement de RAND et d'autres. Vous semblez me reprocher de ne pas lire vos réponses ,et c'est faux, mais vous ne semblez pas enclin à consulter ce que je vous donne. De plus sur le site que je vous donne (the Fighter Pilot Podcast) vous trouverez dans d'autres épisodes des commentaires d'autres utilisateurs. Quant à votre aversion du F-35, désolé mais elle apparaît clairement. Vous ne citez pratiquement que le négatif ( à votre décharge, vous n'êtes pas le seul, et certains sont encore plus forts que vous dans ce domaine). De plus , je ne suis pas un Fan aveugle du F-35.. loin s'en faut.

En outre, vous êtes un peu méprisant en disant que les pilotes US ne sont pas les mieux placés pour parler. Vous croyez vraiment que ces pilotes, qui peuvent y jouer leur vie, sont vendus???? Autre chose, dans la Combined Test Force du F-35, il y a aussi des pilotes d'autres forces aériennes, non US.

Écrit par : Baz driver | 11/08/2020

@bax driver
"ces pilotes, qui peuvent y jouer leur vie, sont vendus????"

vendus pas forcement, mais aux ordres certainement ...

Écrit par : Laurent10 | 11/08/2020

@Baz driver : "Quant à votre aversion du F-35, désolé mais elle apparaît clairement. Vous ne citez pratiquement que le négatif "

==> Pfff... Cet échange devient ubuesque. Mes posts sont des réponses FACTUELLES aux remarques lues :

- Est-ce que le F-35 permet à Israël de mener des actions hors de ses frontières ? Réponse ==> Oui MAIS Israël avait déjà la maîtrise des airs avec ses F-16 et F-15. Cette remarque n'est pas anti-F-35. Elle est tout simplement factuelle.

- Est-ce que les pilotes peuvent palier les déficiences du F-35 par des stratégies d'emploi ? ==> Oui MAIS partiellement car les soucis sont nombreux et profonds. Ce n'est pas manquer de respect aux pilotes en indiquant qu'ils ne peuvent rien contre un logiciel de maintenance défaillant (Alis) ou un canon qui ne tire pas droit, etc. Encore une fois, c'est problème sont factuels et documentés par le gouvernement US. Le fait d'évoquer cette situation ne fait pas de Moi un "anti-F-35" mais plus simplement un commentateur qui argumente son propos avec des faits vérifiables.

- Est-ce que les pilotes peuvent parler librement de leur avion de combat ? ==> Oui MAIS, comme l'indiquer Laurent10, ils sont soumis au respect des règles de confidentialité... comme tout militaire... de tout pays.

Si j'ai effectivement une aversion, elle se porte sur les débats stériles des pro/antis F-35, pro/antis Rafale, etc. Enfin et pour répondre à votre question, j'ai lu pas mal de témoignages de pilotes de F-35, F-22, Rafale et autre Typhoon. Je lirais toutefois celui que vous m'indiquez avec plaisir.

Écrit par : FredericA | 11/08/2020

@Laurent10. Oui ils sont aux ordres. Mais ils disposent pour beaucoup d'autres options professionnelles, vu leur bagage. Aucun d'eux n'accepterait d'envoyer des dizaines de collègues à l'échec (pour ne pas prononcer un autre mot). Maintenant, concernant l'interwiew dont je parle, ce pilote est toujours actif et sait émettre des critiques, malgré ce statut de pilote actif...De plus ce site ne représente pas et de loin lorsque l'on écoute tout, la pensée unique du DOD.

Écrit par : Baz driver | 11/08/2020

@FredericA. Content d'entendre que vous aller "écouter " et non pas lire cette interwiew.

"Israël avait déjà la maîtrise des airs avec ses F-16 et F-15" . Pourquoi s'emmerder à acheter alors ces m... de F-35 alors que les versions améliorées des 2 autres suffiraient ??

Comme je l'ai d5eja dit et redit, le canon, le système ALIS, et bien d'autres, personne ne le conteste. Ceci trouvera des solutions..Mais bien evidemment, et les pilotes et les autorités sont frustrés, voire furieux. Et oui, c'est un fait que je ne conteste pas. Les solutions seront trouvées, mais à quel coût (et surtout aux frais de qui), et dans combien de tant??

Sur le même site vous pourrez également "écouter" les interwiew de pilotes de Rafale Typhoon, MiG-29, F-15, F-16 et bien d'autres. Plus d'autres sujets très intéressants. Mais j'ai bien dit écouter, et non utiliser un de ses pseudo-traducteur automatique pourrave...Qui se trompent tous les trois mots...

Écrit par : Baz driver | 11/08/2020

@FredericA. Content d'entendre que vous aller "écouter " et non pas lire cette interwiew.

"Israël avait déjà la maîtrise des airs avec ses F-16 et F-15" . Pourquoi s'emmerder à acheter alors ces m... de F-35 alors que les versions améliorées des 2 autres suffiraient ??

Comme je l'ai d5eja dit et redit, le canon, le système ALIS, et bien d'autres, personne ne le conteste. Ceci trouvera des solutions..Mais bien evidemment, et les pilotes et les autorités sont frustrés, voire furieux. Et oui, c'est un fait que je ne conteste pas. Les solutions seront trouvées, mais à quel coût (et surtout aux frais de qui), et dans combien de tant??

Sur le même site vous pourrez également "écouter" les interwiew de pilotes de Rafale Typhoon, MiG-29, F-15, F-16 et bien d'autres. Plus d'autres sujets très intéressants. Mais j'ai bien dit écouter, et non utiliser un de ses pseudo-traducteur automatique pourrave...Qui se trompent tous les trois mots...

Écrit par : Baz driver | 11/08/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.