23/06/2020

L’US Navy à l’heure du StormBreaker !

content_dam_mae_online_articles_2017_09_fa_18ef_14_sept_2017.png

L’US Navy s’intéresse à la bombe intelligente de petit diamètre Raytheon GBU-53 StormBreaker. Jusqu’ici c’était l’US Air Force qui poussait l’intégration de cette dernière sur ses F-15 notamment. La semaine dernière un Boeing F/ A-1 E/F « Super Hornet  a mené une série de tests en vue de la qualification de l’arme sur l’avion.

La capacité opérationnelle initiale pour l’utilisation sur le « Super Hornet » est prévue pour la fin de 2020. Le StormBreaker est également destiné à armer les Lockheed Martin F-35B et F-35C de l’USMX et de la Navy.

Le Raytheon GBU-53 StormBreaker :

https---api.thedrive.com-wp-content-uploads-2020-06-hornet-stormbreaker-top-2.jpg?quality=85.jpeg

Le StormBreaker (renommé pour éviter toute confusion avec le Boeing GBU-39 / B SDB) emploie un chercheur tri-mode avec GPS / guidage inertiel. Le système peut identifier et frapper des cibles mobiles à des distances différentes dans toutes les conditions météorologiques. Le système utilise

un capteur infrarouge d'imagerie pour une meilleure discrimination des cibles, un système laser semi-actif pour frapper les points désignés par la plate-forme de lancement ou un laser hors-bord et un radar à ondes millimétriques qui peut détecter et suivre les cibles à travers le temps et dans n'importe quelle conditions de luminosité. La section de guidage tire et fusionne les informations des trois capteurs, pour fournir une capacité d'attaque précise contre les cibles fixes et mobiles. Un système GPS / inertiel est utilisé pour le guidage pendant le vol vers le voisinage cible. 

Lorsqu'il est libéré de haute altitude, le StormBreaker a une portée de plus de 72 km contre des cibles en mouvement grâce à des ailes escamotables et peut atteindre plus de 100 km contre une cible fixe. Pesant 93 kg et avec une forme compacte, le StormBreaker peut être transporté sur des racks à quatre magasins.

Raytheon-StormBreaker-Smart-Weapon.jpg

Photos : 1 F/A-18 Super Hornet @ USN 2 GBU-53 StromBreaker @Raytheon

 

Commentaires

Bonjour,

200.000 $ pièce c'est ça ?! Et on va nous dire qu'en fait c'est pas cher.

Écrit par : bpapon60 | 24/06/2020

Un paille comparé au misile tomahawk a 600 000$
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/BGM-109_Tomahawk

Écrit par : Martin | 24/06/2020

Et si mes souvenirs sont bons, les Harpoon, et les Phoenix à l’époque des F-14, coûtent/coûtaient dans les un million / pièce.
D’ailleurs une petite question. À l’époque du retrait des Tomcat il y avait une rumeur comme quoi les AIM-54 auraient dû être certifiés sur les Super Hornet pour ne pas "perdre" les stocks de missiles.
Est-ce que cela a été fait ? Et si ce n’est pas le cas que sont devenus les missiles ? Recyclés ?

Écrit par : Hira | 24/06/2020

@Martin. C'est le prix de 2012 ça. Aujourd'hui, votre même source donne un prix de 1,87 million de dollars en 2017.

Écrit par : Baz driver | 24/06/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.