09/06/2020

La B61 compatible sur les F-15 !

3463297236.jpg

La bombe atomique à gravité nucléaire B61-12 modernisée est maintenant compatible sur le Boeing F-15 E « Strike Eagle ». La série de tests visant à qualifier le bombe B61-12 modernisée sur une plateforme de type F-15 est réussie. Le dernier largage a eu lieu à 25’000 pieds, la bombe atomique à gravité nucléaire B61-12 est restée dans les airs pendant environ 55 secondes avant de frapper et de s'enfoncer dans le lit d’un lac de la zone d'impact désignée à Tonopah de Sandie au Nevada.

Cette frappe était la dernière d'une série de tests en vol visant à démontrer la compatibilité de la B61-12 améliorée avec l’avion de combat F-15E « Strike Eagles de l'US Air Force.  Ces essais ont été mené avec la collaboration du Sandie National Laboratoires et l'Air Force afin de valider le système d'armes en entier. 

Début mars, la démonstration de l'arme entièrement fonctionnelle, contenant des composants non nucléaires et simulés a commencé avec le chargement de l'arme sur l'avion à Nellis Air Force Base près de Las Vegas et s'est terminée par deux essais en vol au Tonopah Test Range. Les données initiales de la démonstration concordent avec le fait que le F-15E est entièrement certifié pour transporter la bombe. La démonstration a été possible grâce à la coordination entre Sandia, Los Alamos National Laboratory, le Kansas City National Security Campus, NNSA et l'Air Force.

Haute et basse altitude :

Le test en vol à basse altitude a eu lieu au Tonopah Test Range, à environ 160 miles au nord-ouest de Las Vegas, le 12 mars. Volant à environ 1’000 pieds et à presque la vitesse du son, un F-15E a sorti l'arme simulée. Le B61-12 inerte a frappé le sol du désert dans la zone désignée environ 35 secondes plus tard.

Un test à plus haute altitude a eu lieu ensuite, lorsqu'un F-15E, volant à nouveau près de Mach 1, a libéré un B61-12 inerte à plus de 25’000 pieds.  

F-15-Fighter-B61-Nuclear-Bomb-768x432.jpg

Photos : 1 F-15 E 2 F-15 larguant une B61-12 @ USAF

 

Commentaires

Espérons que, Jamais, un de ces équipages ne reçoivent l'ordre d'utiliser ces engins d'une autre manière.

Écrit par : Baz driver | 10/06/2020

Les commentaires sont fermés.