21/05/2020

L’Ukraine prépare l’achat d’un nouvel avion de combat !

4204928887.jpg

Kiev, prépare la modernisation de sa Force aérienne en vue de se procurer de nouveaux avions de combat. Il s’agit de remplacer d’ici 2030 les flottes de  MiG-29MU2, ainsi que les Su-24 et Su-25 actuellement en service. Les Sukhoi Su-27 « Flanker » modernisés resteront encore en service au-delà de cette date.

Dans un document nommé « Air Force Vision 2035 », récemment approuvé par le Conseil militaire du Commandement de l'armée de l'air des forces armées ukrainiennes, l'Ukraine a précisé son intention de se procurer un avion de chasse multirôle de 4ème génération capable à la fois de protéger l'espace aérien ukrainien contre des avions hostiles et effectuer des frappes sur les positions ennemies.

L'Ukraine achètera de nouveaux avions de chasse en plusieurs phases au cours de la prochaine décennie, avec un appel d'offres pour les premiers lots d'appareil pour 2021 ou 2022,. Seul un petit nombre de jets sera acquis au cours de cette phase, tandis qu'un achat plus important est prévu pour la période 2025-2030. Le pays prévoit un budget de 7,5 milliards de dollars.  

Les fournisseurs potentiels :

Kiev prévoit de se tourner en direction de fournisseurs aux États-Unis et en Europe et au Pakistan/Chine pour examiner les options permettant de répondre à l'exigence.

Les fournisseurs encore non officiels semblent être Lockheed-Martin avec le F-16 Block70/72 « Viper », Saab avec les JAS-39 Gripen E MS21 le consortium sino-pakistanais PAC/CAC avec le JF-17 « Thunder »  Block III. On ne sait pas pour l’instant, si d’autres avionneurs comme Airbus DS, Boeing ou Dassault seraient intéressés par la demande d’offres de l’Ukraine. Pour la première fois, le pays se dirige en direction d’avions non russes, le conflit dans le Dombass et la reprise de la Crimée par ces derniers poussent le pays en direction d’autres fournisseurs.

Photo : MiG-29MU2 ukrainiens @ Theo Van Vliet

 

Commentaires

le jf17 on peut oublier, le moteur est un moteur de mig 29 et le canon est russe. le reste j'ai pas grand espoir. je mise un billet sur le f16 viper

Écrit par : strider_on | 21/05/2020

@strider_on : je prend le pari ! Moi je dis Gripen, des fois que Saab propose une "offre de bienvenue" avec un GlobalEye en cadeau, ça serait très intéressant pour tenir les Russes à l'oeil.

Écrit par : neorodriguez | 22/05/2020

L'Ukraine achètera américain avec un crédit avantageux et surtout pas européen .Comme la Pologne qui est pro US.

Écrit par : Vinci | 22/05/2020

L'Ukraine aujourd'hui n'est pas pro-américaine, c'est ce que les USA cherchent à faire croire en sous-entendant être les seuls à soutenir les efforts militaires ukrainiens.
La réalité est toute autre.
Déjà, l'Europe est active sur le front diplomatique, et économique.
L'Europe était un énorme partenaire économique pour la Russie, mais pas pour les USA. L'Europe a mis en place des sanctions affectant fortement les échanges russes.
De fait, l'Europe s'oppose globalement contre la stratégie géopolitique de la Russie dans l'est de l'Ukraine.
Pour les aides militaires:
- Trump avait dit que la raison pour laquelle il bloquait l'aide vers l'Ukraine était que l'Europe ne contribuait pas assez (excuse pour justifier son qui pro quo illégal).
Les US ont donné $ 1.96 milliards d'aides économiques et militaires entre 2014 et 2018.
- L'Europe a donné $ 3.8 milliards entre 2014 et 2017 en aides militaires, économiques et humanitaires.
...
Le Gripen a ses chances pour plusieurs raisons:
- conçu pour se défendre de la Russie
- appareil de 4e génération avec un rapport qualité prix des plus intéressants pour la défense. (Le Rafale et le F-18 ont probablement le rapport qualité-prix le plus intéressant dans l'attaque et l'omnirôle, mais dans la défense, le Gripen est vraiment très bon, car conçu spécifiquement pour ce rôle.
- Le Gripen a une variété d'armement provenant d'Europe, des USA, ce qui sécurise un minimum l'approvisionnement. Les avions américains sont sauf erreur équipés uniquement d'armement américain

Écrit par : Fab | 23/05/2020

Quel est l'avion qui a abattu le plus de MIG à ce jour? Le F16? Existe-t-il un site qui répertorie cette statistique?
Merci pour le retour.

Écrit par : Wolff | 23/05/2020

Je ne comprends pas que l'on continue de vanter les avions de combat us, avec ts les ennuis recensés et pas corrigeables sans oublier le coup de production. Les Ukrainiens vont regrettés les avions russes, jugés meilleurs par de nombreux experts, a l'image des SU 35 et SU 57, le cauchemar des occidentaux.

Écrit par : Mahoukou | 23/05/2020

@Mahoukou: qu'est-ce que vous ne comprenez-pas dans le fait que l'Ukraine est en conflit (Dombass, Crimée) avec la Russie et dans ce cas on n'achète pas d'équipement à son ennemi ?

Vous semblez confondre les ennuis répétés avec le F-35 et le reste des avions US qui ne souffrent pas de problème. Par ailleurs, si les avions russes sont bons, ils souffrent de coûts de maintenance exorbitant, par exemple un avion US ou Européen permet d'efefctuer 5 rotation en 24heures contre seulement 3 pour un russe. Non, le Su-35 ou le Su-57 ne sont pas plus un cauchemar pour les occidentaux qu'un F-22, Rafale, Typhoon, Super Hornet ou même Gripen pour les russes.

Écrit par : Mathieu | 23/05/2020

L'Ukraine veut renouvelersa flotte aérienne ? Avec quoi elle va payer? Avec les aides financières du FMI,de l’UE et des américains. Pour se protéger contre qui ? Les russes, mais la Russie n’en a rien à foutre d’un pays qui est en train de se saborder économiquement, car pendant ce temps-là, le peuple souffre pendant qu'une certaine oligarchie s’en met plein les poches. Cette guerre dans le Donbass ça leur coûte la peau des fesses, et ils ne sont même pas sûrs de la gagner. Ils ont laissé les néo nazis instaurer le blocus du Donbass, ce qui fait que plus aucun charbon n’est livré dans le reste de l’Ukraine, et ça a obligé Kiev a acheté du charbon américain à un prix évidemment plus élevé. Et bien qu’ils continuent comme ça, et à ce compte là, ils n’iront pas très loin. Donc, je demande avec quoi ils vont payer ?

Écrit par : Gimenez | 23/05/2020

@Gimenez
Je pense qu'il faut laisser aux Ukrainiens eux-mêmes le soin de répondre à la question de savoir si la Russie n'en a réellement "rien à foutre" de leur vaste pays. Vous pourriez peut-être être étonné.

Écrit par : BadCox57 | 24/05/2020

@wolff: le F15 a abattu le plus de "Migs" à ce jour.
@Fab: Pouvez-vous préciser la différence entre un avion de "défense" (Gripen) et/ou d'attaque (Rafale)? ça m'intrigue...

Écrit par : john | 25/05/2020

@John,
Alors pour répondre à votre question, je dois quand même mentionner que tous les appareils sur le marché sont considérés comme multi-rôle (capable de faire tout type de mission) voire omni-rôle (capable de changer son type de mission lors d'une opération)...
Malgré tout, les appareils sont conçus pour la plupart par leur pays avec des fonds publics et correspondent aux besoins internes.
Ainsi, on peut voir les appareils suivants:
- F-18:
Appareil très "allaround", logiquement comme il s'agit de la Navy qui n'a pas de rôle spécifique à tenir maintenant, combien même avec le F-35 la situation change.

- F-35:
Appreil conçu pour être complémentaire au F-22, et qui prendrait le relais du F-117 comme appareil de première frappe pour détruire les capacités de défense anti aérienne dans un premier temps.
Ses caractéristiques correspondent à ce rôle, une vitesse de pointe relativement faible, pas forcément les meilleures caractéristiques en vol. Et pour l'OTAN, l'un de ses rôles est d'emporter la bombe B61 tactique ou stratégique selon le contexte.
Les capacités air-air sont le minimum nécessaire pour avoir une chance de s'en sortir, mais lors de la conception du F-35, le nombre de F-22 aurait dû être suffisant pour défendre toutes les missions de F-35 tant que l'aviation adverse n'est pas clouée au sol.
De plus, l'OTAN aura rarement l'opportunité de faire du combat aérien face à une nation puissante, donc pour bcp, le F-35 est idéal. Et les nations contre qui il y a une chance de combat aérien ont des technologies plus anciennes, donc les armements et le radar compensent largement les déficits en maniabilité.
Et comme preuve qu'il est orienté chasseur-bombardier, le F-15 C/D de l'USAF qui est un avion de supériorité aérienne pure sera remplacé par le F-15 X, le F-35 ne pouvant pas réaliser ce rôle.

- Rafale:
La France est une puissance nucléaire. Si elle conçoit un avion, celui-ci doit être capable de s'introduire en territoire ennemi.
Par contre, comme c'est une puissance nucléaire, l'armée de l'air n'accorde pas autant d'importance à la défense du territoire, car la dissuasion est sensée prévenir un tel cas.
Et le Rafale est conçu de manière cohérente avec son armée de terre, l'armée française est une armée de cavalerie, orientée pour l'attaque et déplacements rapides, et non une armée de défense comme l'Allemagne.
Quant aux caractéristiques techniques appuyant cette orientation, on peut intégrer la vitesse maximale.
Mais il se trouve qu'il est excellemment conçu car il est bon en combat aérien (à distance et en combat rapproché).

- Eurofighter:
Il s'agit maintenant finalement d'un appareil multi-rôle. Si la France a quitté ce projet c'est parce que les autres pays voulaient un appareil orienté intercepteur, et que la France cherchait un appareil orienté attaque / bombardier.
L'Eurofighter est très rapide. Et ses caractéristiques aérodynamiques sont orientées pour le combat aérien.
En ce sens, je considère qu'il s'agit d'un appareil de défense, car les pays l'ayant acheté l'utilisent pour protéger leur espace aérien.

- Gripen:
La Suède est une nation neutre. Sa neutralité signifie que les interventions internationales sont improbables.
Son ennemi potentiel le plus évident est la Russie. Pour cette raison, la Suède a besoin d'un intercepteur. Et c'est ce qu'elle a fait avec le Gripen, tout en lui conférent des capacités omnirôles avec la version E/F.
Pourquoi un avion de défense? Parce que son rôle est défensif dans tous les aspects de sa conception.
Il peut être mis en service par une armée de conscription, nécessaire à la défense des pays neutres n'ayant pas d'alliance militaire et qui doivent malgré tout avoir un nombre minimum de militaires.
Il peut être mis en service depuis des routes dans le cas où les aéroports auraient été bombardés. Il n'a besoin que de 10 minutes pour se ravitailler en carburant et en armement avant de redécoller.
Le Gripen est un appareil rapide, léger et très maniable. Combien même la version E/F ont de bonnes capacités d'attaque au sol, ce n'est pas son rôle premier.
...
Pour récapituler, tous sont multi/omni-rôles, et chacun est orienté plus ou moins attaque au sol / bombardier (donc attaque), et plus ou moins supériorité aérienne / intercepteur (donc défense).

Écrit par : Fab | 25/05/2020

@Fab Bon exposé, mais je ne suis pas d'accord avec vous ici:

Ecrire: "la Navy qui n'a pas de rôle spécifique à tenir maintenant" est un non-sens. Les porte-avions ont un rôle spécifique permanent en tant que présence à la mer, par leur effet dissuasif et du fait qu'ils sont souvent les premiers à faire " de la diplomatie". Et cette diplomatie ne se fait pas avec des sucreries, mais des arguments qui font réfléchir l'adversaire. Donc la Navy tient un rôle spécifique en permanence.

Ecrire que "l'Otan aura rarement l'opportunité de faire du combat aérien face à une nation puissante, donc pour bcp, le F-35 est idéal" est presque juste. Presque, parce oui, que le F35 est conçu pour affronter une puissante opposition mais pas des chasseurs en combat aérien.En revanche les chasseurs des forces aériennes de l'OTAN travaillent essentiellement des exercices de haute intensité où il s'agit d'affronter un adversaire puissant en combat aérien. Donc non, l'OTAN ne se projette pas face à des talibans en guenilles pour les 50 prochaines années.

La France: La défense du territoire est au contraire primordiale, la dissuasion ne sert qu'à dire à l'autre: "tu lances un missile nucléaire, je réplique avec les miens et c'est la fin, alors n'essaie pas, à quoi bon." C'est pour ça que ça s'appelle... la dissuasion. C'est valable pour la GB, l'Inde, le Pakistan, la Russie, etc. Et votre appréciation de l'armée de terre, essentiellement de cavalerie selon vous, donc conçue pour attaquer est fausse: AMX10, Leclerc, Caesar, Bonus, etc. ont été pensés pour résister à l'Union Soviétique, pas pour l'attaquer, cela va de soit.

Quant au Rafale, il est à l'origine (relisez la doc disponible!!!) pensé comme un chasseur et l'AA ne voulait pas un bombardier en priorité, contrairement à ce qui est souvent dit dans ce forum, et que vous répétez: le Rafale n'est pas un bombardier qui peut faire du combat aérien!!!

Si la France a quitté le projet c'est pour plusieurs raisons déjà évoquées par le passé:

Les choix techniques (et technologiques)
La souveraineté industrielle
L'indépendance
Le secret, le savoir-faire ECM, bêtement. (Spectra fait fantasmer beaucoup de monde)
L'assurance de gérer le projet en solo avec des délais et une qualité de rigueur. Et l'avenir leur a donné raison.

Si je suis votre raisonnement sur le Gripen, la Suède ne pourrait le vendre qu'à des pays neutres dotés d'une armée de milice? Hongrie, République tchèque, Afrique du Sud, Thaïlande, Brésil? Neutres? Miliciens? J'ai comme un doute.

Écrit par : john | 26/05/2020

@Fab TROP LONG exposé ET je ne suis pas d'accord avec vous ici:

Vos looooongs posts sont inadaptés au format des commentaires de ce blog. Pourriez-vous synthétiser votre propos, s'il vous plait ?

Par ailleurs, je ne peux qu'abonder sur le commentaire de John car vos explications sont truffés d'omissions, d'interprétations personnelles voire d'erreurs. Pour reposer les yeux des autres lecteurs d'Avia News, je ne reprendrais que certains points mais de manière synthétique.

- F-18 : Tous les avions présentés sont des multi-rôles. Ils endossent donc TOUS les rôles : interdiction, reco, défense aérienne... et même guerre électronique pour certains

- F-35 : Cet avion a été conçu pour remplacer des F-16, F-18... et autre A-10. Ce sont les limitations dues à des problèmes de développement qui le cantonne désormais à rôle d'avion d'attaque. Dans le cas contraire, pourquoi les Pays Bas et la Belgique auraient remplacés l'intégralité de leur avions de combat par une version modernisée du F-117 ?!?

- Rafale : voir le point de vu de John que je partage également

- Eurofighter : c'est bien un chasseur à la base. Il est devenu multi-rôle au fil du temps et plus récemment un avion de guerre électronique

- Gripen : Voir le point de vu de John que je partage également. Même si sont rôle fut assez limité, les Gripen suédois sont intervenus en Libye : https://fr.wikipedia.org/wiki/Saab_JAS_39_Gripen#Engagements

Écrit par : FredericA | 27/05/2020

@John,
Quand je dis que la Marine n'a pas de rôle spécifique à tenir, j'entendais par là qu'il y a un équilibre dans les capacités d'attaque et de supériorité aérienne, et qu'il n'y a pas l'un des deux rôles qui est favorisé avec le Super Hornets.
Quant à l'OTAN, si vous voyez un affrontement possible, si il a lieu, déjà l'idée sera d'attaquer en premier. Mais les risques de guerre nucléaire sont trop élevés...
Si pendant la Guerre Froide, avec les tensions ENORMES, il n'y a pas eu d'affrontement direct entre grandes puissances, si aujourd'hui la Corée du Nord n'est même plus considérée comme pays attaquable, de mon côté, je ne vois pas un risque d'affrontement entre grandes puissances arriver.
Et à ce sujet, on a un avis différent.
...
Quant à la France, je ne dis pas que la défense du territoire n'est pas une priorité. Au contraire, c'est pour ça qu'elle dépense tant dans son arsenal nucléaire. Mais c'est la clé numéro 1 de la défense de son territoire... Si vous pensez que c'est les 150 Rafales qui font que certains pays ne considèrent pas d'attaquer la France, je pense que vous vous trompez. Si vous parlez de la Libye, oui, c'est vrai. Mais si on parle de grandes puissances, ce qui fait que la France est respectée, crainte en partie, et que personne ne considère une attaque contre ce pays, c'est le nucléaire, et c'est bien cela qui a permis d'obtenir le rang de membre permanent du conseil de sécurité de l'ONU avec droit de véto.
Mais par contre, les besoins des forces armées françaises étaient très claires, un avion à capacité de pénétration très élevée, justement pour délivrer la bombe si besoin. Et avec de très bonnes capacités air-air si possible. Le résultat est un avion très équilibré et force est de constater qu'il est très bon en combat aérien.
Les capacités d'un avion orienté intercepteur demandent déjà une certaine vitesse que le Rafale n'a pas. Mais le Rafale n'en a pas besoin pour ses missions...
Et si la France a quitté le projet Eurofighter, il n'y a pas que des raisons industrielles bien qu'elles en font partie. Mais l'orientation voulue dans leur rôle militaire est totalement opposé, et cela aussi est mis en avant...
(quant au système Spectra, maintenant Saab a sa version, le F-35 aussi, et l'Eurofighter en parle...
....
Concernant l'armée de terre, vous ne citez que quelques exemples de fin de guerre froide, et dont le nombre se réduit à chaque modernisation (à peine plus de la moitié des Leclerc français en service). Le leclerc est d'ailleurs bcp plus léger que bien des chars. Bref, choix typique d'une doctrine différente, pas forcément défensive.
Les véhicules Scorpion ne sont pas les mieux adaptés à un conflit symétrique (VBMR et EBRC). L'AMX-10 est tellement léger, pas sûr que de se retrouver face à la Russie soit très rassurant.
Quant au Caesar, il date de 2007, donc pas sûr qu'il ait été conçu pour "résister à l'union soviétique". Les pays ayant encore un risque de conflit conventionnel symétriques ont encore des systèmes sur chenilles.
...
Maintenant, pour la Suède... Vous faites exprès? Un avion trop complexe est difficile d'utilisation pour une armée de conscription.
Mais un avion dont la conception prend en compte le fait qu'il s'agit d'une armée de conscription ne pose pas de problème à une armée professionnelle... Donc votre raisonnement est absurde.
Regardez bien ce que Saab dit de son appareil. Ils revendiquent la simplicité d'utilisation (qui demande beaucoup de temps de recherche=, et cette simplicité d'utilisation ne signifie pas diminution des capacités...
Et il y a une chose que vous avez dû manquer dans mon commentaire... Je parle de l'origine de la conception d'un appareil. En évoluant, il va gagner en compétences forcément. Et le Gripen est très compétent dans tous les domaines. Il n'empêche que l'accent a été mis sur l'interception lors de sa conception !

Écrit par : Fab | 27/05/2020

@FredericA,
Vous pouvez arrêter de commenter sur la longueur de mes commentaires, je ne changerai pas cela.
Le monde Twitter, sans nuance, très peu pour moi. Votre opinion sur les blogs ne concerne que vous. Si vous ne voulez pas lire, je vous en prie, ne lisez pas.
...
Je commence par le Gripen, son intervention en Libye n'a pas de pertinence. Il a été utilisé pour l'observation après que les défenses anti aériennes ainsi que l'aviation ont été anéanties.
De plus, John interprète de travers mon commentaire. Je dis que sa conception faite par la Suède reprenait les besoins suédois. donc la capacité de mise en oeuvre par une armée de conscription.
En quoi cela signifierait qu'une armée professionnelle ne peut pas le mettre en oeuvre? Ca n'a aucun sens.
...
Pour le F-35, à nouveau, opinion absurde... Le F-35 bien qu'utilisé et conçu par l'OTAN pour l'OTAN reste un avion conçu pour l'USAF et correspondant aux besoins de l'USAF. Le F-22 était un intercepteur pur. Donc son complément voulu était un chasseur multi-rôle mais orienté chasseur bombardier.
Orientation signifie que l'accent est mis sur une capacité plutôt qu'une autre. Force est de constater que les pays ayant un réel besoin d'un avion de supériorité aérienne pure ne considère pas le F-35 comme étant le bon choix.
Le Japon et la Corée du Sud conçoivent donc un remplacement à leurs F-15 pour reprendre la supériorité aérienne pure.
Pour Israël, c'est le F-15 qui remplacera le F-15...
Multirôle ne signifie pas "également capable dans chacun des rôles".
Les pays d'Europe du Nord considèrent que le F-35 correspond à leurs besoins. Mais leurs besoins prennent en compte leur présence dans l'OTAN et celle des USA lors de leurs prochaines missions.
...
Et l'Eurofighter pour finir, bien qu'il soit devenu multirôle, et qu'il était conçu pour l'être dès le départ a toujours été orienté intercepteur lors de sa conception. Et cette conception initiale a forcément une importance sur les performances actuelles de chaque appareil.

Écrit par : Fab | 27/05/2020

@Fab: Non c'est FAUX, les Gripen utilisés en Libye n'ont pas été utilisés alors que les défense anti-aériennes étaient neutralisées. D'une part, les défenses de type MANPAD étaient activent de l'autre justement les missions de reconnaissance onr été particulièrement périlleuses. J'ai eu l'occasion à ce sujet de voir quelques représentations des alarmes déclenchées dans les cockpits à ce sujet lors d'une présentations.

Écrit par : PK | 27/05/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.