18/05/2020

Vol inaugural pour le Cessna SkyCourier !

Cessna-SkyCourier-First-Flight-1.jpg

L’avionneur CessnaTextron Aviation Inc., a annoncé la réussite du premier vol de son nouveau turbopropulseur utilitaire le Cessna SkyCourier ce dimanche. Le vol marquant est une étape importante vers la mise en service de l'avion et il donne le coup d'envoi à l'important programme d'essais en vol qui valide les performances du Cessna SkyCourier.

Le prototype du Cessna SkyCourier a décollé de Beech Field Airport, piloté par Corey Eckhart, pilote d’essai principal, et Aaron Tobias, pilote d’essai en chef. Pendant le vol de 2 heures et 15 minutes, l’équipe a testé les performances, la stabilité et le contrôle de l’avion, ainsi que ses systèmes de propulsion, d’environnement, de commandes de vol et d’avionique.

Configurable pour les opérations de fret et de transport de passagers, le turbopropulseur à aile haute est conçu pour transporter une charge utile allant jusqu'à 6’000 livres avec une porte cargo de 87 pouces, un plancher plat et une cabine de près de 70 pouces de hauteur et de largeur pour accepter trois normes de conteneurs de fret aérien LD3. Dans une configuration de passagers, il pourra accueillir jusqu'à 19 passagers, avec une cabine arrière en filet pour les bagages et l'équipement. Il sera également disponible dans une combinaison mixte passagers / fret.

Le Cessna SkyCourier est conçu pour une utilisation élevée et offrira une combinaison de performances robustes et de coûts d'exploitation réduits. Cessna SkyCourier utilise la suite avionique  Garmin G1000 NXi et offrira des points forts tels qu'une vitesse de croisière maximale allant jusqu'à 200 ktas et une portée maximale de 900 nm. Les versions cargo et passagers du Cessna SkyCourier incluront en standard un ravitaillement en pression à un seul point pour permettre de réduire les temps  d’attente.  Le Cessna SkyCourier est doté de moteurs PT6A-65SC de Pratt & Whitney Canada.

Cessna-SkyCourier-Takeoff-1.jpg

Photos : Le Cessna SkyCourier @ Cessna Textron

 

 

 

 

Commentaires

Dans ce créneau particulier, personne ne peut détrôner le roi Twin Otter ...
Le dernier-né de Cessna fait figure de pâle copie , et les utilisateurs concernés devraient rester fidèles à l'original , remis heureusement en production chez Viking Air :
https://www.vikingair.com/viking-aircraft/dhc-6-twin-otter

https://www.aerobuzz.fr/breves-aviation-generale/les-10-ans-du-twin-otter-de-viking/

Écrit par : philbeau | 18/05/2020

@philbeau. On verra bien, cependant il faut savoir que l'appareil a été conçu en coopération avec Fedex (qui en a commandé 50 + 50 en options), pour pouvoir notamment emporter trois palettes LD3, chose qu'un DHC-6 ne peut probablement pas faire (ni aucun autre appareil de cette taille à mon avis).
Sur la première photo, on distingue d'ailleurs à l'arrière gauche l'énorme porte cargo qui prend toute la hauteur de la cellule... (pas le cadre noir, mais le cadre blanc plus large et plus fin).

Et il n'y a pas que le DHC-6 sur ce marché, il y a aussi le Dornier Do 228NG, mais aussi les plus anciens Beechcraft 1900D et Embraer EMB 110 Bandeirante qui ne sont plus en production et qui devront être remplacés à terme.

Bref,

Écrit par : chris2002 | 18/05/2020

@chris2002 D'accord avec vous.
Le Twin Otter était jusque là en situation de quasi monopole sur son créneau. Je pense qu'il a du souci à se faire.
Le SkyCourier présente à peu près les mêmes caractéristiques ... en mieux !
Elaboré par une grande compagnie aux reins solides, et une méga commande (50 + 50 c'est très rare pour un appareil de cette catégorie) par son client de lancement.
Tout pour réussir !

Écrit par : François-01 | 18/05/2020

@chris &François : dans mon propos je parlais des petites compagnies desservant les localités isolées et difficiles d'accès , de par le monde . Pas des mega-transporteurs comme Fedex . Et je pointais la qualité qui a fait le succès du Twin Otter ,ses caractéristiques Stol . Dont il n'est pas fait état pour le Cessna . Sinon, bien évidemment que le constructeur de Wichita n'a pas de souci a se faire sur l'avenir de son dernier-né , quoique le fait qu'il élargisse sa gamme à ce type d'appareils témoigne aussi des difficultés de l'aviation d'affaires , ou d'apport .

Écrit par : philbeau | 18/05/2020

Le Twin Otter conserve toutefois un avantage dans un domaine : sa capacité STOL. Décollage en 450m contre 1000 pour le Skycourier. Il devrait donc rester leader sur le marché de niche des appareil opérant sur des pistes courtes.

Écrit par : François-01 | 19/05/2020

Pour le DHC-6, cela dépendra des capacités du Cessna 408 Sky Courrier.

Pourra-t-il opérer sur des pistes aussi sommaires que le DHC-6 ? (le train d'atterrissage avant ne semble pas conçu pour, par exemple) Pourra-t-il recevoir des flotteurs ?

En sachant que pour les liaisons plus "conventionnelles", le B1900D et l'EMB-110 avait déjà du lui piquer pas mal de parts de marché...

Écrit par : chris2002 | 19/05/2020

@Philibeau,
Ah bon? Le seul sur ce marché? Le Do 228 que Ruag produit maintenant a pourtant de meilleures caractéristiques par exemple.
...
Les 2 appareils emporte 19 personnes, mais le Do 228 a une MTOW plus intéressante, un rayon d'action plus important (45%), une vitesse plus importante (22%), une vitesse de montée de 21% supérieure.
Le Twin Otter a pour qualité importante sa capacité de pouvoir amerrir.
...
Quant au SkyCourier, comme d'habitude maintenant, Cessna copie des avions à succès. Même si c'est frustrant, c'est une stratégie compréhensible.
Cessna a copié le PC12 avec le Denali.
Le PC12 de Pilatus est de loin le plus grand vendeur sur son marché. Que Cessna développe une copie de cet appareil est évident. Pourquoi développer autre chose si ça marche?

Écrit par : Fab | 19/05/2020

C'est pas très nouveau il y en a a Lukla au népal parce que ils peuvent atterir a la montée je crois

Écrit par : Roland HUMBERT | 19/05/2020

C'est pas très nouveau j'ai déja vu au népal parce que ils peuvent atterir a la montée je crois parce qu'ils ont des pneus spécial 4x4

Écrit par : Roland HUMBERT | 19/05/2020

Pourvois frabriquerun avion déjà as existente et avec de meilleur performance
Il a pourtant de la place à l’amélioration dans leur domaine petit porteur un cessna 172 et185 en composite avec flotte kit serais plus intéressant si leur génie peut les rendre abordable

Écrit par : François david | 19/05/2020

@François david : cela s'appelle la concurrence. Et en soit c'est bon pour le client, car rien de pire qu'un constructeur en situation de monopole pour les clients, vu qu'alors c'est lui qui est en position de force.
Par exemple, le fait que Pilatus a développé le PC-24 va forcer les autres constructeurs d'avions d'affaire légers à développer une réponse, ce qui ne peut être que bon pour l'aviation.


De plus, aucun appareil de la taille du Skycourier ne permet aujourd'hui d'emporter des conteneurs LD3, qui sont utilisés sur les plus gros appareils, ce qui implique que les opérateurs, notamment FedEx, doivent transvaser la marchandise sur d'autres palettes/conteneurs avant de les embarquer dans des avions de cette taille.
Là, les conteneurs pourront directement être chargés à bord, ce qui est un plus bienvenue et réduira les coûts de manutention...

Écrit par : chris2002 | 20/05/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.