17/05/2020

Vol inaugural du JL-9 « Sword Fisch » pour l’aéronavale !

70007__20200513023123_924617.jpg

La  nouvelle variante de l'avion d'entraînement à réaction avancé AVIC JL-9 « Sword Fisch » destinée à l’aéronavale chinoise a effectué son premier vol.

Le nouveau JL-9 dérivé du modèle « Mountain Eagle » destiné à l’aéronavale chinoise n'a pas de crochet de queue. La spéculation suggère que l'avion ne sera jamais développé pour atterrir sur un porte-avions, mais qu'il sera utilisé uniquement pour la formation au sol des pilotes en vue de simuler les approches sur porte-avions.

Le nouvel appareil doit permettre de former les futurs pilotes de la Marine de l'Armée de libération du peuple (PLAN) qui possède deux porte-avions, le CNS « Liaoning » et le CNS « Shandong » L’avion doit permettre la formation des équipages en vue de la transformation sur les Shenyang J-15 (Su-33).  

Peu de choses qui distinguent l'avion de la ligne de base JL-9, à part des extensions aux extrémités de l'aile et des changements modestes à la base de la queue de l'avion.

Le JL-9 « Sword Fisch » :

La version navale du JL-9 « Sword Fisch » trainer jet est un dérivé du « Mountain Eagle » qui doit  permettre de former les pilotes de l’aéronavale chinoise à un moment où la Chine a un besoin urgent de former davantage de pilotes. Et ceci à plus forte raison que le deuxième porte-avions, le Shandong, vient d'être mis en service en décembre dernier.

L’avionneur AVIC avait indiqué qu'il travaillait sur un projet d'une importance majeure l’année dernière déjà. L’annonce avait été illustrée avec une image générée par ordinateur (CGI) d'un entraîneur JL-9 survolant un des deux porte-avions. 

Guizhou JL-9 « Mountain Eagle » /Sword Fisch »/ FTC-2000 « Shanying »   :

Le Guizhou Jl-9/FTC-2000 est en fait un descendant du J-7, soit un MiG-21 sinisé ! Avion d’entrainement biplace en tandem, développé par AVIC . Le premier prototype vola pour la première fois le 13 décembre 2003.

Afin d'économiser du temps et les coûts de développement, AVIC a conçu l'avion en s'appuyant sur le J-7, issus des MiG-21 biplaces qui ont servi comme avion école dans l’aviation chinoise. 

L'avion est  équipé d'une avionique en partie étrangère qui comprend trois écrans multifonctions XPS-,un radar italien Selex Galileo S-7 Grifo. Les autres équipements de l’avionique comprennent un système d’échange de données de type  1553B MILSTD, un Head-Up Display (HUD) viseur tête haute et dispose d’un affichage multifonctions (MFD). L’avion dispose d’un récepteur d’avertissement radar, des contre-mesures électroniques.

Le JL-9 est propulsé par un turboréacteur WP-13F de conception chinoise, alimenté par un réservoir de carburant interne de 2’660 litres. L'avion dispose d’une capacité de ravitaillement en vol à l'aide d’une sonde fixe. A noter, que l’avion emporte un canon de 23mm avec cinq points durs, quatre sous les ailes et un sous la section de fuselage de la ligne médiane. Il peut transporter jusqu'à 2’000 kg de charge utile, y compris des missiles air-air à courte et moyenne portée, des missiles air-sol, des bombes non guidées et des nacelles pour roquettes. 

La version d’exportation est nommée FTC-2000G « Shanying ».

70008__20200513023132_567278.jpg

Photos : Le JL-9 « Sword Fisch » @ AVIC

 

Commentaires

Magnifique : le vol inaugural du JL-9 "Sword Fisch" a lieu juste au moment où l’US Navy se prépare à remplacer ses T-45 "Goshawk", en voila une belle occasion !
Pardon? Ah, on me souffle que le JL-9 ne sera très probablement pas sur la liste des concurrents potentiels... ;o)

En tout cas, c'est un joli hasard de l'actualité.

Écrit par : Jo-ailes | 17/05/2020

@ Bien vu Jo-ailes , et on peut noter aussi que la doctrine d'entraînement que la Chine met en place semble similaire à celle de l'US Navy : pas de poser sur porte-avions...Reste qu'on ne sait pas encore très bien quel type de porte-avions vont privilégier les Chinois , avec ou sans catapultes .

Écrit par : philbeau | 18/05/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.