13/05/2020

Le standard Block 4 du F-35 retardé !

140310-F-NG006-007.JPG

Le calendrier du programme de modernisation des F-35 au nouveau standard Block 4 est retardé de deux ans. La mise en service ne sera pas effective avant  2026.  Le Government Accountability Office (GAO) a déclaré le 12 mai que le programme de Lockheed-Martin pour le Block 4 devait être prolongé en raison de retards de développement.

En 2019, le programme F-35 a effectué une grande partie de ses tests opérationnels prévus, mais a prolongé le calendrier de 9 mois, ce qui retarde la décision de production à plein débit du programme entre septembre 2020 et mars 2021. Pendant ce temps, le programme continuera de livrer l’avion mais dans le standard actuel.

Augmentation des coûts :

Le Bureau du programme conjoint des F-35 a initialement estimé le coût de développement des 66 nouvelles capacités du Block 4 à 10,6 milliards de dollars. L'extension de deux ans pour livrer le nouveau standard augmente le coût de développement à 12,1 milliards de dollars, avec 3,4 milliards de dollars supplémentaires prévus pour acquérir et insérer les capacités dans les futurs F-35. 

Problèmes de logiciels :

Les retards engendrés du Block 4 ont commencé en 2019. Lockheed-Martin prévoyait de fournir les huit premières capacités du nouveau standard l'année dernière, mais une seule, soit le système automatique d'évitement des collisions au sol (GCAS)  est entré en service.

Alors que les capacités du Block 4 sont entrées dans les tests, les ingénieurs opérationnels du ministère de la Défense ont remarqué d’autres problèmes. Certaines des nouvelles capacités ont causé des problèmes avec les fonctions existantes du F-35 qui fonctionnaient auparavant.

Il semble que Lockheed-Martin n’a pas effectué les tests adéquats du logiciel avant de le livrer à la flotte d'essais, a déclaré le GAO.  

De plus, les avions en service, soit un total de 500 appareils, ne répondent pas aux objectifs de fiabilité et de maintenabilité du programme. Bien que l'entrepreneur modifie les processus de fabrication pour résoudre les problèmes et améliorer l'efficacité, il reste encore beaucoup à faire.

À moins que le bureau du programme n'évalue les risques de ne pas respecter ces pratiques de pointe, les services militaires et les partenaires internationaux risquent de ne pas recevoir l'avion de qualité qu'ils ont acheté. Par ailleurs, cet état de fait complique la tâche de Lockheed-Martin qui propose le F-35A Block 4 à l’exportation dans les concours pour une livraison dès 2025 au Canada, à la Finlande et la Suisse.

Le Standard Block 4 :

Initialement, le standard Block 4 comprend de nouveaux logiciels qui doivent corriger les lacunes existantes du F-35. Il comprend également un ajout de capacités qui ont été reportées jusqu’ici, comme la liaison descendante du système de gestion de diagnostiques de maintenance et les capacités de communication. Cette dernière concerne par exemple la gestion de drones et autres ailiers robotisés.

En ce qui concerne l’armement, le Block 4 doit permettre la prise en charge de bombes de type Small Diameter ou Intelligent Stormbreaker, les missiles ASRAAM britanniques et METEOR européens ainsi que le missile norvégien Kongsberg Joint Strike Fighter (JSM).

RAAF-F-35A.jpg

Photos : 1 F-35A @ USAF 2 F-35A RAAF

Commentaires

Encore une fois, je suis scotché par ces informations ? D'où viennent elles ? Est ce des rumeurs de concurrents ou bien LM reconnait les faits ? La source est elle fiable ? C'est sidérant, on parle du programme de chasseurs le plus cher de.tous les temps et dont les tribulations sensées être classifiées sont sur internet ??

Écrit par : Jos | 13/05/2020

Au vu de l'ampleur des retards , dysfonctionnements , annulations de fonctionnalités , etc , qui transforme littéralement le programme , et fait du F35 un appareil différent de ce que LM avait contractuellement promis à ses clients , on peut s'étonner du silence de ceux-ci . Dire que cet avion est raté n'est déjà plus d'actualité , mais ce méga programme avait de très importants volets financiers , assurant à ces participants étrangers un intéressement substantiel par les retours industriels notamment qu'il devait leur assurer . Et sur ce plan, on a des informations, notamment en Italie et en Belgique , qui révèlent que l'avionneur , ou les organismes étatiques américains ayant négocié ces transactions , ne remplissent pas à ce stade leur part du contrat . Qu'attendent les gouvernants concernés pour les rappeler à leurs devoirs , au besoin en ouvrant dès à présent des actions en justice ?
https://www.lecho.be/entreprises/defense-aeronautique/la-belgique-a-t-elle-fait-preuve-de-naivete-lors-de-l-achat-du-f-35/10212260.html
et ici même :
http://psk.blog.24heures.ch/archive/2019/03/13/f-35-ca-chauffe-entre-rome-et-washington-867093.html

Écrit par : philbeau | 13/05/2020

@Jos: La source n'est autre que le Government Accountability Office (GAO) à Washington qui publie régulièrement des rapports concernant les programmes aux USA dont celui du F-35. Ilne s'agit pas de "fake news" organisée par la concurrence.

Écrit par : Pk | 13/05/2020

@ Philbeau

Vous oubliez que ces achats se sont fait via l'Otan. La structure la plus financée et la plus opaque du monde dirigée par les USA. Pas un seul ne bougera, croyez le bien !

Écrit par : Jos | 13/05/2020

Euh, qui peut me dire de quel épisode et de quelle saison il s’agit ?

Plus sérieusement, si ça ne coûtait pas autant d’argent s’en serait risible, mais la c’est plutôt terrible...

Écrit par : Plus belle la vie | 13/05/2020

@Plus belle la vie : "Si ça ne coûtait pas autant d’argent s’en serait risible, mais la c’est plutôt terrible."

C'est d'autant plus terrible que le F-35 va équiper une grande partie des forces aériennes européennes. Pour certains pays, il va même être le seul et unique avion de combat (Belgique, Pays Bas...) Dans ce contexte, quid de la crédibilité de l'OTAN face à des guerres symétriques ?

Écrit par : FredericA | 13/05/2020

@Philbeau : Je pense que les client ont commencé à bouger il y a quelques années, et se voit offrir des compensations.
.
Je pense notamment à l'Italie qui va construire 10 frégates furtives pour l'USNavy. Il est clair qu'il n'est pas dans les coutumes US de faire sous-traiter sa flotte de premier rang encore moins quand on parle d'y embarquer des Aster, et encore moins à l'approche d'élections présidentielles...
.
La potion est amère.

Écrit par : v_atekor | 14/05/2020

@v-atekor : attention , les frégates sélectionnées par l'US Navy n'ont rien à voir avec les retombées collatérales promises du F35 .Elles correspondent à la définition choisie en besoins de ce type de bâtiment , seront modifiées en profondeur (en fait les américains gardent la coque et la propulsion), et surtout seront construites -en Amérique- par un chantier américain , situé dans une zone électorale choyée par l'actuelle administration -le Midwest- .
L'Italie , en dehors des apparences,ne ramasse que les miettes , mais peut effectivement hisser le drapeau de Fincantieri ,le propriétaire du chantier de Marinette
https://www.meta-defense.fr/2020/05/04/les-futures-fregates-americaines-seront-des-fremm-italiennes-et-bouleverseront-en-profondeur-les-capacites-de-lus-navy/

Écrit par : philbeau | 14/05/2020

Y a-t-il un risque, même minime, que la Suisse achète cette casserole ?

Écrit par : Mokito | 14/05/2020

@Mokito : mon avis n’engage que moi, il y très peu de chance ...Pourquoi? Deux demandes très précises ont été formulées par notre pays: l’obtention des codes sources et la maintenance totale, soit deux demandes impossibles a réaliserpour LM à ce jour.

Écrit par : Pk | 14/05/2020

@pk : en politique, le pire est toujours certain... (Mais je maintiens mon pari sur le F18)

Écrit par : v_atekor | 14/05/2020

@pk
Mais si le block4 du f-35 est retardé est-ce qu'on ne se retrouve pas dans le même cas que le gripen E ? Autrement dit si le f-35 est conservé dans la compétition avec ce retard, il ne faudrait pas réintégrer le gripen ?

Écrit par : Herciv | 14/05/2020

@V_ATEKOR

Je pense aussi que ce sera le F18 ! C'est assez logique. La suisse alémanique porte le projet du renouvellement de la chasse suisse, à l'inverse de la romande qui est plus frileuse. Or les futurs F18 allemands et les synergies possibles ne sont pas loin !

Écrit par : Robert | 14/05/2020

@Herciv: Le Gripen E ne peut être ré-intégré car trop de systèmes étaient encore en développement en 2019, ce qui est encore le cas vu les remarques faites en Finlande en début d'année. De plus, les essais en Suisse sont terminés. Le F-35 dans sa version block3 est fonctionnel. Par contre, ce retard aura un effet direct sur le choix final, on s'en doute...

Écrit par : Pk | 14/05/2020

Le plus mauvais programme de tous les temps.
Les Russes et les Chinois s'en frottent
les mains, à l'heure du retard des occidentaux sur les missiles hypersoniques, ils n'arrivent même pas à boucler ce dossier sur le chasseur multi-rôle qui devra être l'épine dorsale de leur système de défense aérienne pour plusieurs décénies. Un bon système d'arme c'est un système d'arme fiable, pas un gadget bourré d'électronique et de soft futuristes qui ne fonctionnent pas. À vouloir tout faire et contenter tout le monde, au final il ne contente personne et n'est bon à rien. Le "Make U. S. A great again" n'est pas prêt de se réaliser avec ce programme ! Et au niveau financier ça promet un fiasco à la hauteur de celui technologique.

Écrit par : Coringa | 15/05/2020

Plusieurs choses m'interpellent. La 1ère, d'où viennent toutes ces informations ? Celles-ci ne sont elles pas classées défense ?
En tenant compte que la Suisse est en Europe, qu'elle a un partenariat avec la France pour des vols chez eux,ne serait-il pas temps de procéder à un achat techniquement et politiquement intelligent, en choisissent le Rafale ?

Écrit par : Blanc | 15/05/2020

@Blanc: Comme expliqué plus haut la source de ces informations est officielle et provient du GAO lui même soit : https://www.gao.gov . Par contre, certaines données ne sont pas disponibles lorsqu'elles concernent des précisions techniques d'ordres confidentielles.

Pour votre seconde question, La Suisse pratique tout autant de vols avec l'Allemagne, l'Angleterre, la Suède, la Norvège et les USA. Le choix d'un avion est stratégique mais également économique. Par ailleurs, il s'agir également de choisir un système sol-air le SEMP/T ou le Patriot. La Suisse peut donc parfaitement choisir à volonté et peut-être opté pour la mixité des systèmes.

Écrit par : Pk | 15/05/2020

@ Blanc
Le rafale a tout pour plaire, polyvalent, endurant, évolutif, son problème c'est son prix mais ce n'est pas rédhibitoire. Le problème c'est qu'au delà du choix d'un avion, les etats y voient aussi des aliances stratégiques. Or la France face à l'ogre Otanien ne fait pas le poids. Pour la Suisse qui n'est pas membre de l'alliance, on pensait que le Rafale pourrait jouer une carte. Mais avec le choix de son voisin pour le F18, les cartes sont redistribuées de façon incertaine.

Écrit par : Jos | 15/05/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.