13/05/2020

Le standard Block 4 du F-35 retardé !

140310-F-NG006-007.JPG

Le calendrier du programme de modernisation des F-35 au nouveau standard Block 4 est retardé de deux ans. La mise en service ne sera pas effective avant  2026.  Le Government Accountability Office (GAO) a déclaré le 12 mai que le programme de Lockheed-Martin pour le Block 4 devait être prolongé en raison de retards de développement.

En 2019, le programme F-35 a effectué une grande partie de ses tests opérationnels prévus, mais a prolongé le calendrier de 9 mois, ce qui retarde la décision de production à plein débit du programme entre septembre 2020 et mars 2021. Pendant ce temps, le programme continuera de livrer l’avion mais dans le standard actuel.

Augmentation des coûts :

Le Bureau du programme conjoint des F-35 a initialement estimé le coût de développement des 66 nouvelles capacités du Block 4 à 10,6 milliards de dollars. L'extension de deux ans pour livrer le nouveau standard augmente le coût de développement à 12,1 milliards de dollars, avec 3,4 milliards de dollars supplémentaires prévus pour acquérir et insérer les capacités dans les futurs F-35. 

Problèmes de logiciels :

Les retards engendrés du Block 4 ont commencé en 2019. Lockheed-Martin prévoyait de fournir les huit premières capacités du nouveau standard l'année dernière, mais une seule, soit le système automatique d'évitement des collisions au sol (GCAS)  est entré en service.

Alors que les capacités du Block 4 sont entrées dans les tests, les ingénieurs opérationnels du ministère de la Défense ont remarqué d’autres problèmes. Certaines des nouvelles capacités ont causé des problèmes avec les fonctions existantes du F-35 qui fonctionnaient auparavant.

Il semble que Lockheed-Martin n’a pas effectué les tests adéquats du logiciel avant de le livrer à la flotte d'essais, a déclaré le GAO.  

De plus, les avions en service, soit un total de 500 appareils, ne répondent pas aux objectifs de fiabilité et de maintenabilité du programme. Bien que l'entrepreneur modifie les processus de fabrication pour résoudre les problèmes et améliorer l'efficacité, il reste encore beaucoup à faire.

À moins que le bureau du programme n'évalue les risques de ne pas respecter ces pratiques de pointe, les services militaires et les partenaires internationaux risquent de ne pas recevoir l'avion de qualité qu'ils ont acheté. Par ailleurs, cet état de fait complique la tâche de Lockheed-Martin qui propose le F-35A Block 4 à l’exportation dans les concours pour une livraison dès 2025 au Canada, à la Finlande et la Suisse.

Le Standard Block 4 :

Initialement, le standard Block 4 comprend de nouveaux logiciels qui doivent corriger les lacunes existantes du F-35. Il comprend également un ajout de capacités qui ont été reportées jusqu’ici, comme la liaison descendante du système de gestion de diagnostiques de maintenance et les capacités de communication. Cette dernière concerne par exemple la gestion de drones et autres ailiers robotisés.

En ce qui concerne l’armement, le Block 4 doit permettre la prise en charge de bombes de type Small Diameter ou Intelligent Stormbreaker, les missiles ASRAAM britanniques et METEOR européens ainsi que le missile norvégien Kongsberg Joint Strike Fighter (JSM).

RAAF-F-35A.jpg

Photos : 1 F-35A @ USAF 2 F-35A RAAF