11/05/2020

L’Egypte pourra moderniser ses Apache !

1000w_q95-2-2.jpg

Le Caire va pouvoir aller de l’avant dans le cadre de son programme de modernisation de ses hélicoptères d’attaques Boeing AH-64 D « Apache ». Le pays prépare un programme de mise à jour de 2,3 milliards de dollars.

Feu vert US :

Le Département d'État a rendu sa décision approuvant une éventuelle vente de matériel militaire au gouvernement égyptien afin de remettre à neuf quarante-trois hélicoptères d'attaque AH-64D « Apache ». L'Agence de coopération pour la sécurité de la défense a délivré la certification requise pour informer le Congrès de cette éventuelle vente.

Le gouvernement égyptien a demandé l'achat d'équipement pour la mise à niveau de 43 AH-64D « Apache » au standard « E » BlockIII. Ceci comprend:

- 88 moteurs T700-GE-701D.
- 47 AN/ASQ-170 Modernized Acquisition and Designation Sight, AN/AAR-11 Modernized Pilot Night Vision Sensors (MTADS / PNVS).
- 45 systèmes d'avertissement de missiles (CMWS) AAR-57 (43 nouveaux, 2 de rechange).
- 92 système de GPS/ systèmes de navigation inertielle (EGI).

Sont également inclus les ensembles de détection laser AN/AVR-2B, les transpondeurs AN/APX-119, d’identification ami/ennemi (IFF), les altimètres radar AN/APN-209, les radiogoniomètres automatiques AN/ARN-149, la radio UH /VHF, tactique Radio AN/ARC-201E, des kits d'avertissement radar APR-39, des modems de données améliorés IDM-401,des intensificateurs d'image améliorés EI2, des lanceurs de missiles Hellfire M299, lance-roquettes à tube de 2,75 pouces 19, canons automatiques M230, des casques, amélioration des simulateurs, de l’équipement de soutien, outils et équipement d'essai, données et publications techniques, formation du personnel et équipement d'entraînement, gouvernement américain et entrepreneur services de soutien technique, technique et logistique et autres éléments connexes du soutien logistique.

Cette vente proposée soutiendra la politique étrangère et la sécurité nationale des États-Unis en contribuant à améliorer la sécurité d'un pays ami qui continue d'être un partenaire stratégique important au Moyen-Orient.

L'Égypte a l'intention d'utiliser ces hélicoptères AH-64 remis à neuf pour moderniser ses forces armées afin de répondre à l'intérêt commun américano-égyptien de lutter contre les activités terroristes émanant de la péninsule du Sinaï, qui menacent la sécurité égyptienne et israélienne et sapent la stabilité régionale. Cette vente contribuera à l'objectif militaire de l'Égypte de mettre à jour ses capacités tout en améliorant encore l'interopérabilité entre l'Égypte, les États-Unis et d'autres alliés. L'Égypte n'aura aucune difficulté à entretenir ces avions remis à neuf.

AH-64D Longbow Apache over Taji, Iraq 2006.JPG

Photos : AH-64 D Apache égyptiens @ Boeing

Un détecteur de menaces chimiques à bord des airbus !

airbus,covid-19,risques biologiques,sécurité aviation,les nouvelles de l'aviation,aviation francophone

Décidemment, la pandémie donne des ailes en matière de préventions des menaces. Après le robot tueurs de germes (avia news du 7.5.20) voici encore une nouveauté qui devrait rapidement faire sa place dans les avions.

Airbus en collaboration avec la société Koniku Inc. ont fait un pas en avant significatif dans le co-développement d'une solution pour les opérations de sécurité des avions et des aéroports, en étendant les activités de recherche pour inclure les capacités de détection des risques biologiques, ainsi que les menaces chimiques et explosives.

 

La solution de biotechnologie perturbatrice, qui était à l'origine axée sur la détection, le suivi et la localisation automatisés et sans contact de produits chimiques et d'explosifs à bord des avions et dans les aéroports, est en cours d'adaptation, à la lumière de la crise COVID-19, pour inclure l'identification des risques biologiques.

 

Basée sur la puissance de détection et de quantification des odeurs de la nature, la solution technique, développée pour répondre aux exigences réglementaires opérationnelles rigoureuses des opérations de sécurité des aéronefs et des aéroports, utilise des récepteurs odorants génétiquement modifiés qui produisent un signal d'alarme lorsqu'ils entrent en contact avec la molécule. composés du danger ou de la menace qu'ils ont été programmés pour détecter.

 

Airbus et Koniku Inc. ont conclu un accord de coopération en 2017, tirant parti de l'expertise d'Airbus en matière d'intégration de capteurs et de sa connaissance des opérations de sécurité au sol et à bord dans les industries de l'aviation et de la défense, ainsi que du savoir-faire de Koniku en matière de biotechnologie pour les matières organiques volatiles organiques automatisées et évolutives. détection de composés (via leur plateforme Konikore ™).

koniku.jpg

 

Avec des tests in situ prévus pour le quatrième trimestre 2020, Airbus démontre sa capacité à accélérer les cycles de recherche traditionnels dans un environnement en temps réel, afin de développer et de commercialiser une solution de sécurité de bout en bout révolutionnaire à échelle et vitesse convaincantes, contribuant ainsi à l'amélioration continue de la sécurité dans l'écosystème du transport aérien, tout en augmentant l'efficacité opérationnelle et en améliorant l'expérience des passagers.

 

Photos : Le système de détection biologique @ Airbus