09/05/2020

Le Leonardo M-345 prêt pour l’exportation !

1100933348.jpg

L’avionneur italien Leonardo a d'annoncé que la DAAA (Direction des armements aériens et de la navigabilité), l'autorité de certification du ministère italien de la Défense, a délivré la "Certification initiale" pour le nouvel avion d'entraînement M-345. Cette réalisation importante pour le programme M-345 est le résultat d’activités intenses avec deux cents vols dédiés enregistrés aux côtés du soutien essentiel du Flight Test Center de la Force aérienne italienne, de la 61e Escadre et de la 10e Aircraft Maintenance Unit.

Lucio Valerio Cioffi, directeur général de la division Leonardo Aircraft, a commenté: "La réalisation de la certification initiale du M-345 unique dans son segment pour les coûts d'acquisition et d'exploitation  confirme que l'avion présente d'excellentes caractéristiques et capacités et le rend disponible pour le marché international. Ce résultat résulte d'une collaboration consolidée entre l'industrie, l'autorité de certification et l'armée de l'air italienne dans le cadre d'un effort national complet et incarne l'héritage de l'excellence de la formation qui est largement reconnu par les forces armées italiennes. "

La certification initiale du M-345 marque le premier cas d'application de la nouvelle règle AER (EP) P-21 pour un avion à voilure fixe. Cette règle adopte l'EMAR-21 européen (European Military Airworthiness Requirements) une exigence de certification internationale stricte qui sera également bénéfique pour l'exportation de l'avion.

Le M-345, grâce à ses performances et à son système d'entraînement intégré avancé, offre à l'Air Force une amélioration significative de l'efficacité de l'entraînement, une plus grande efficacité et une forte réduction des coûts d'exploitation. Le nouvel avion, conçu pour répondre aux besoins de formation de base et de base / avancé, complétera les M-346 utilisés pour la phase avancée de formation des pilotes et dans le cadre du projet "International Flight Training School", soutiendra le renforcement et l'internationalisation de l'offre de formation lancée par Leonardo en partenariat avec l'armée de l'air italienne.

Le M-345HET :

Pour Leonardo, le petit jet d’école offre aux élèves-pilotes un environnement d'entraînement simulant le comportement de vol, la capacité de manœuvre et l'expérience physique des avions à réaction. Le M-345 assure un niveau élevé, soit la norme de qualité qui doit être atteinte à la fin des activités de formation des élèves-pilotes.

L'avion est équipé de systèmes de bord simples et basiques nécessitant un minimum d'entretien et capables de garantir une sécurité et une fiabilité maximales. Le résultat est un avion d'entraînement très efficace alimenté par un moteur à double flux, mais avec des coûts d'achat et de cycle de vie  un peu supérieur à ceux des entraîneurs à turbopropulseurs. 

La structure du M-345, dans laquelle une large utilisation a été faite de matériaux composites, est construite pour beaucoup voler, avec une durée de vie allant jusqu'à 15’000 heures. Le moteur Williams FJ44-4M-34 sans postcombustion garantit une poussée substantielle, ce qui réduit la consommation de carburant et offre un système de contrôle numérique moderne.

3533935323.jpeg

Les étudiants pilotes et les instructeurs sont assis sur des sièges éjectables Martin Baker Mk.IT16D de dernière génération dans un cockpit confortable, entièrement équipé d'instruments sophistiqués comprenant, entre autres, trois grands écrans multifonctions LCD - très similaires au type d'équipement que les futurs pilotes trouveront devant avion de combat. 

La division Avions de Leonardo a créé un système d'entraînement intégré capable de déplacer facilement les pilotes des entraîneurs de base vers les chasseurs de dernière génération.

La présence du système ETTS (Embedded Tactical Training Simulation) embarqué, basé sur celui offert par l'avion M-346 éprouvé, est fondamentale. Ce système est capable de simuler le scénario tactique le plus approprié en fonction des besoins d'entraînement, en faisant apparaître des forces alliées ou ennemies, simulant le fonctionnement des capteurs embarqués qui ne sont pas réellement présents ou des armes. Les pilotes sont immergés dans un environnement connu sous le nom de LVC, qui combine de manière transparente des avions volants (Live), des avions simulés (Virtual) avec d'autres forces virtuelles alliées ou ennemies (Constructive).Le M-345 équipera prochainement la célèbre patrouille italienne des Frecce Triccolori.

CPX619_(14684738352).jpg

Photos : 1 M-345  2 Cockpit 3 la version futur des Frecce Triccolori @ Leonardo