06/05/2020

La Luftwaffe réceptionne son premier ACJ350-900 !

90238077_2296381437333397_4672544403636617216_o.jpg

La Luftwaffe a reçu hier le premier des trois ACJ350-900 (version VIP de l’A350-900) destiné au transport gouvernemental, de troupes et d’évacuation sanitaire. L’Allemagne devient ainsi le premier client de cette version de l’avion. Les deux autres aéronefs seront livrés d’ici 2022.

Les trois ACJ350-900 seront mis en œuvre par la Luftwaffe au sein du, Flugbereitschaft des Bundesministeriums der Verteidigung, soit l’unité en charge des missions de transport prioritaire. Ces avions vont venir remplacer les A310-300 et A340-300 en service actuellement. En plus des ACJ350, la flotte est composée d’un A321-200 et de trois Bombardier Global 6000.

L'aménagement cabine a été facilité par le concept Easyfit d'ACJ, qui comprend des éléments de fixation pré-installés et des interfaces standardisées simplifiant considérablement l'installation des cloisons et des équipements dans un fuselage en fibre de carbone.

L'ACJ350/A350 XWB est le premier appareil d'Airbus à être équipé d'un fuselage et d'une voilure en fibre de carbone qui affichent une résistance à la fatigue et à la corrosion et permettent une réduction de la masse.

Ses caractéristiques techniques se traduisent également par un confort accru grâce à une altitude cabine inférieure, une formation de transition plus simple et rapide pour les pilotes grâce à la similarité du poste de pilotage proposé dans sa nouvelle version par Airbus, et une voilure à l’aérodynamique efficiente capable d’adapter sa forme pendant le vol.

Le nombre total de commandes d'A350 XWB s'élève à quelque 900 appareils, dont plus de 250 sont déjà en service auprès des compagnies. Dans sa version à très long rayon d'action, l’ACJ350-900 XWB peut transporter 25 passagers avec une autonomie de 20 550 km / 11’100 nm, soit plus de 22 heures.

Les ACJ350-900 allemands sont dotés par ailleurs d’un équipement complet de communication sécurisées et d'un système de défense antimissile. 

image-article169Gallery-d6f0b36a-1681229.jpg

Photos : A350 lutwaffe @ French Painter

Commentaires

C'est intéressant ce choix allemand d'avoir à la fois des A350 (3) et des A330 MRTT (4, utilisés dans le pool "OTAN" Belgique - Pays-Bas - Norvège - Allemagne).

La solution française de n'avoir que des A330, y compris pour les vols VIP n'aurait-elle pas été plus pragmatique ?

Écrit par : chris2002 | 06/05/2020

@Chris,
Oui, c'est une solution pragmatique. Mais après, il faut regarder qui fait la maintenance en Allemagne. Il s'agira probablement d'un privé, tel que Lufthansa Technik qui s'occupe déjà d'A350 pour Lufthansa et pour d'autres compagnies aériennes, et qui ont les compétences en place.
Quant aux A330, ils ne sont plus en production sauf erreur. Les A330 NEO le sont, mais ce sont des moteurs différents des A330 CEO, donc le bénéfice est nul.
Le choix de l'A350 se fait aussi pour sa capacité à voler bien plus loin sans escale. Même si ce n'est pas une priorité, c'est un choix compréhensible.
Et n'oubliez pas que Airbus, c'est aussi l'Allemagne, et quand ils changent d'avion pour le gouvernement, acheter le fleuron de la flotte Airbus est plutôt pertinent, et commercialement ça peut réellement avoir un impact.

Écrit par : Fab | 08/05/2020

@FAB : si des A330 MRTT sont encore produits ou au catalogue, alors des A330 normaux peuvent être produit, car les A330 MRTT sont il me semble assemblés sur les lignes civiles avant d'être transformés en appareils militaires (dans une usine espagnole d'Airbus notamment).

Après effectivement, si la maintenance est externalisée pour les appareils VIP, cela peut avoir du sens, surtout que les A330 MRTT seront il est vrai probablement aussi entretenus par la force conjointe OTAN vu leur utilisation "en pool".

Écrit par : chris2002 | 08/05/2020

@Chris,
Oui Airbus continue en effet à produire l'A330 CEO pour le MRTT.
Cette production est prévue jusqu'à 2025 pour le moment. A priori pas de changement à attendre.
Pour autant, est-ce que Airbus propose encore l'A330-200 au catalogue?
Pour rappel, la commande de la Luftwaffe est très récente (2019), période à laquelle Airbus a probablement fermé le catalogue de l'A330 CEO.
La production d'un tel appareil requiert une coordination dans la chaîne d'approvisionnement assez précise et complexe.
Airbus a donc cherché à optimiser la production de l'A330-NEO combiné à l'A330-200 pour le MRTT.
Si l'A330-200 pouvait encore être vendu alors qu'il y a une version plus moderne, Airbus ne s'en sortirait pas au niveau organisationnel, et il serait impossible d'optimiser la transition CEO vers le NEO dans la production.
Et donc ça veut dire un A330 plus cher qu'il ne l'était jusqu'à maintenant pour compenser les coûts induits. Et selon le prix, autant s'offrir l'A350.

Écrit par : Fab | 08/05/2020

Les commentaires sont fermés.