03/05/2020

Début de production pour les nouveaux F-16 Viper taïwanais !

3561964946.jpg

L'achat prévu de 66 nouveaux avions de combat Lockhee-Martin F-16V Block70/72 « Viper » à Taïwan été activé par le Département américain de la Défense (DoD) le 28 avril dernier. Cette décision lance la production des appareils, dont les livraisons débuteront en 2023.

Moteur plus puissant :

L'accord porte également sur un nombre non spécifié de moteurs General Electric F110-GE-129 à performances accrues. Le nouveau moteurs a été choisi pour les 66 nouveaux avions et il semble également qu’un certains nombre viendront équipés les F-16 de la Force taïwanaise (ROCAF) modernisés vers la norme F-16V Block 70/72 dans un plan de modernisation en cours, tous sont actuellement alimentés par Pratt & Whitney Moteurs P100-PW-220.

Rappel :

L'administration Trump a d'abord approuvé la vente du F-16V en août 2019, qui a ensuite été approuvée par le Congrès. En novembre, le Parlement de Taïwan a accepté le budget de 8,1 milliards de dollars, permettant au MND de signer l'accord. Le calendrier de livraison du programme, nommé en interne « Phoenix Soaring » , prévoit que les deux premiers F-16V un monoplace et biplace soient livrés d'ici 2023 pour les tests initiaux, tandis que le dernier des 66 appareils devrait à recevoir d'ici 2026. Selon les médias locaux, 56 des avions seront des monoplaces, les 10 autres biplaces.

La ROCAF a l'intention de stationner les F-16V à Chihhang AFB à Taitung, qui abrite actuellement la 7e Escadre d'entraînement au pilotage (FTW) qui pilote le F-5E / F Tiger II dans le rôle d'entraînement de chasse. Les F-5 seront remplacés par le T-5 « Brave Eagle » Advanced Jet Trainer indigène au cours de la prochaine décennie.

Par ailleurs, la société taïwanaise de développement industriel aérospatial (AIDC) a signé un protocole d'accord avec Lockheed Martin le 17 décembre à Taichung pour renforcer la capacité locale d'entretien et de mise à niveau du F-16, ainsi que la création d'un centre de maintenance.

Dans le cadre du programme «Phoenix Rising», le parc actuel de 142 F-16A/B de la ROCAF est mis à niveau vers la norme F-16V au complexe Shalu d'AIDC à Taichung. Cet important effort doit permettre de standardiser l’ensemble de la flotte de F-16. Taïwan a commencé à moderniser ses F-16 dès 2017, afin de combler le retard technologique vis-à-vis de l’imposant et menaçant voisin chinois. Celui-ci, a en effet sérieusement renforcé sa position avec la mise en ligne des Shenyang J-10 « Dragon Véloce » et l’arrivée des Shenyang J-11 (Sukhoi 27 chinois).

Le Lockheed-Martin F-16 « Viper » : 

3275762840.jpg

Le Lockheed-Martin F-16 « Viper » Block70/72 est le dernier et le plus avancé de la famille des « Fighting Falcon ». La configuration F-16V comprend de nombreuses améliorations destinées à maintenir le F-16 à la pointe des avions de combat. Selon Lockheed-Martin, cette nouvelle version va fournir des capacités de combat de pointe tout en restant une solution évolutive et abordable pour le client.

Le F-16V dispose d’un nouveau radar à antenne électronique Electronically Scanned Array (AESA) Northrop-Grumman APG-83 « Radar Scalable Agile Beam ». L'APG-83 fournit aux pilotes une vision inégalée en matière de détail de la zone de cibles et d’affichages cartographiques numérique couplé à un système IRST. L’avionique est également améliorée avec un écran géant 6x8 central (CPD) à haute résolution, un nouveau bus de données à haute vitesse. Les capacités opérationnelles sont améliorées grâce à un nouveau système de liaisons de données Link-16 « Theater Data Link », l’adjonction de la dernière version de la nacelle de désignation « Sniper », d’un nouveau système de navigation et de précision par GPS. L’avion est également doté du système automatique Ground Collision Avoidance (Auto GCAS). En matière d’armement, le F-16V permet d’emporter l’ensemble des armes disponibles et futures en de l’US Air Force.

Taïwan a passé commande de nacelles de ciblage AN/AAQ-33 SNIPER. Concernant l’armement, les F-16 seront dotés en plus de l’AIM-9X, de missiles AIM-120C7 AMRAAM et d’une variété d’armes guidées d’attaque au sol comme les bombes GBU-10 Enhanced Paveway II ou GBU-56 JDAM Laser.

Taiwan a reçu des missiles Raytheon AGM-84L « Harpoon » BlockII anti-navire et du matériel connexe. Dont des unités de contrôle de guidage « Harpoon », 30 conteneurs, 30 pylônes de lancement, ainsi que des kits de configuration AGM-84G à AGM-84L.

177509571.jpg

Photos : 1 F-16 Viper 2 Cockpit 3 F-16 Block70 @ LM

 

Commentaires

Je me suis toujours posé des questions avec ces grands écrans dans les cockpits.
Moi sur mon écran PC, quand le soleil tape dessus, je ne vois plus très bien l'image, et en avion, au dessus des nuages le soleil est très puissant. Je me demande donc si un si grand écran sans visière n'est pas handicapant quand le soleil tape dessus.
C'est peut etre ce qui explique sur Rafale l'écran central avancé avec une mini visière.

Écrit par : Albert6 | 03/05/2020

@PK Dans votre article du 5 avril sur le F16 bulgare, vous avez écrit dans les commentaires les raisons pour lesquelles le F16 ne faisait pas partie des 4 avions retenus par la Suisse. Vous avez cité cet argument:" l'évolution de l'avion n'est pas garantie sur le long terme".

J'ai de la peine à comprendre pourquoi un avion commandé en 2019 par la Bulgarie en 1ère ligne face à la Russie, commandé en 2019 par le Maroc (1er allié des USA en Afrique) et par Taïwan en 1ère ligne contre la Chine n'aurait pas une garantie d'évolution sur le long terme. Washington laisserait-il tomber ses alliés face à ses deux principaux adversaires pour encore de nombreusesannées ?

Pour rappel, LM produit le F35 qui va encore connaître de nombreuses évolutions et des passerelles technologiques entre les deux avions sont donc envisageables.

Écrit par : Wolff | 03/05/2020

@Wolff: Il faut en effet, prendre en compte les facteurs partculiers des clients en ce qui concerne, les coûts d'acquisitions et les contrats compensatoires. Pour certains pays, la solutions du F-16 Viper est suffisante en terme de rapport coût/capacité de l'autre ces mêmes pays ne demande que peu ou pas de compensation indutrielles. Ce n'est pas le cas pour la Suisse qui assurer non seulement une capacité moderne sur 30 années, mais également des Offsets sur le long termes. Là, nous avons les limites des besoins de chacun.

Écrit par : Pk | 03/05/2020

@Albert6: Votre question est très intéressante, les essais montrent qu'un grand écran n'est pas plus péjorer que trois écrans plus petits. Les nouvelles technologies et les tests semblent même montrer une efficacité améliorée.

Écrit par : Pk | 03/05/2020

C'est quoi cete photo , un virus grossi xxxfois ? Désolé pour cette blague assez nulle , mais le F16 , qui était un magnifique petit chasseur , est devenu d'une laideur repoussante , même si on n'est pas ici dans un concours de beauté . Marcel Dassault disait qu'un bel avion est un avion qui vole bien il y aurait des fois à méditer cette formule frappée au coin du bon sens .
Sur la question des écrans , je rejoindrai Albert66 , j'ai du mal à comprendre cette mode , car c'en est une de disposer dans un cockpit d'avion de chasse , c'est à dire une bulle inondée de soleil , de grands écrans numériques comme dans une cabine de pilotage d'un avion de ligne , où ils sont abrités par des casquettes pare-soleil .Même avec les possibilités remarquables maintenant données à la résolution de ces écrans , l'agrément supplémentaire apparent de tels visualisations n'assure pas je pense la sureté offerte par un écran plus restreint , mais qui capte sans doute l'attention du pilote de manière plus stable . Est-ce qu'un avion est un jeu vidéo de nos jours ? On peut penser que cette tendance dans laquelle baigne notre civilisation numérique a son rôle dans l'élaboration des postes de pilotage . On verra si chez Dassault ils succombent y aussi , ne serait-ce que sur un plan marketing .

Écrit par : philbeau | 04/05/2020

Comme beaucoup je m'interroge sur les choix actuels: un seul grand écran ? Quand dans un avion tout ou presque est redondant là que se passera t-il dans le cockpit quand cet écran unique sera en panne ? Comme tout matériel électronique c'est statiquement inévitable même si on peut imaginer que le fabricant a promis, juré, que ca n'arriverait pas. Au moins avec plusieurs écrans on peut supposer afficher sur l'écran restant les informations vitales. Sans compter que ces avions sont conçus pour aller au combat et même si l'attaque au raz du sol n'est plus d'actualité interrogeons nous sur l'effet d'une seule balle de petit calibre sur ces écrans de 30 cm installés dans des cockpits plus blindés (hormis le A-10 et son cousin russe). Curieux cette fuite en avant technologique qui oublie que ces machines sont conçues pour aller au combat et que ce ne sera pas un jeu vidéo ...

Écrit par : Ghostrider | 04/05/2020

Concernant les écrans et les verrières ou les vitres des avions, il serait quand même étonnant que les constructeurs n'aient pas pris en compte le problème, sachant que des problèmes d'éblouissement ou de mauvaise vision des écrans peuvent mener à la perte d'avions dans de multiples circonstances (vol, décollage, atterrissage, combat).

La verrière du Rafale comporte ainsi une fine couche d'or :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dassault_Rafale#Mat%C3%A9riaux_et_furtivit%C3%A9

Selon la page Wikipédia "Dassault Rafale", cette couche d'or contribue à la furtivité de l'avion, mais elle peut également avoir un effet anti-éblouissement (à l'instar de la verrière des casques des astronautes), de même, peut-être, que la verrière des casques des pilotes, voire de filtrage de fréquences gênant une bonne vision des écrans, et enfin, avoir un rôle de protection contre les rayonnements de haute altitude (ultraviolets, etc.).

Écrit par : sirthie | 04/05/2020

@philbeau sur l'esthétique, en effet ces CFT enlaidirent pas mal l'avion et je me demande comment LM a respecté la loi des aires au niveau de ces réservoirs.

@Albert6, @philbeau sur l'écran, je suppose que l'écran est traité antireflets et que la visière du pilote est polarisée
D'autre part, les infos recherchées peuvent être transmise en audio pour compléter/confirmer celles affichées.
Enfin, cet écran (visu tête moyenne/basse) est d'une importance moindre que le HUD et donc que le pilote peut prendre "un peu" de temps pour acquérir les infos

Écrit par : James | 04/05/2020

@philbeau :

"C'est quoi cete photo , un virus grossi xxxfois ? Désolé pour cette blague assez nulle , mais le F16 , qui était un magnifique petit chasseur , est devenu d'une laideur repoussante"

Vi, c'est la photo d'un covid-19, ce qui explique la dangerosité de celui-ci.

Nan, sérieux, pour ceux et celles qui l'ignoreraient, le F-16 de la photo est équipé de réservoirs dorsaux(conformal fuel tanks) de chaque côté de son fuselage.

Ces réservoirs sont détachables, ils ne font pas partie du corps de l'avion.

Pour le reste, le design du F-16 n'a guère changé, même si l'avion a certainement pris du poids (mais il a aussi bénéficié de réacteurs (successifs) plus puissants.

Écrit par : sirthie | 04/05/2020

0james et sirthie :remarque pertinente , James , sur la loi des aires , même si LM y a forcément réfléchi . Mais on peut penser que les performances du F16 2.0 ne sont plus celles de l'original . Quel est par ailleurs l'incidence sur la structure d'avoir transformé un chasseur léger et agile en "camion à bombes " pour l'attaque ? Cycle de vie comparable ? On se souvient que la Suisse avait préféré le F18 pour sa plus grande robustesse ,considérant le profil d'emploi qui impliquait des missions courtes , mais incluant des évolutions serrées plus nombreuses .

Écrit par : philbeau | 04/05/2020

Sur le F-35, "l'écran unique" est en fait 2 écrans côté à côté pour avoir une redondance.
Il doit en être de même ici.

Écrit par : Strogoff | 05/05/2020

@Strogoff : "Etaient" les premiers modèles de F-35 étaient doté de deux écrans côte à cote et depuis 2018, les appareils disposent d'un seul grand écran.

Écrit par : PK | 05/05/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.