02/05/2020

Sans surprise le trafic passagers s’est effondré en mars !

avions-au-sol.jpg

Selon le dernier bulletin de l’IATA, le trafic mondial de passagers pour le mois de mars 2020 a plongé de 52,9 % par rapport à mars 2019. C’est la baisse la plus importante de l’histoire récente de l’aviation commerciale.  La capacité en mars (mesurée en sièges-kilomètres offerts, ou ASK) a chuté de 36,2 % et le coefficient d’occupation des sièges a perdu 21,4 points de pourcentage pour s’établir à 60,6 %.

La demande est au même niveau qu’en 2006, mais avec des flottes et du personnel nécessaires pour le double. Pire encore, la situation s’est détériorée davantage en avril.

Marchés de passagers internationaux :

Le trafic de passagers internationaux en mars a diminué de 55,8 % comparativement à mars 2019. Ce résultat est bien pire que le déclin annuel de 10,3 % observé en février. Toutes les régions ont subi des baisses de trafic dans les deux chiffres. La capacité a chuté de 42,8 % et le coefficient d’occupation des sièges a perdu 18,4 points de pourcentage pour s’établir à 62,5 %.

Les transporteurs d’Asie-Pacifique ont subi le pire déclin, le trafic chutant de 65,5 % en mars, par rapport à la même période l’année précédente, ce qui représente plus du double de la baisse de 30,7 % observée en février. La capacité a diminué de 51,4 % et le coefficient d’occupation des sièges s’est effondré, perdant 23,4 points de pourcentage pour s’établir à 57,1 %.

Les transporteurs d’Europe ont enregistré une baisse de la demande de 54,3 % en glissement annuel. En février, le trafic était pratiquement inchangé par rapport à février 2019. La capacité a chuté de 42,9 % et le coefficient d’occupation a perdu 16,8 points de pourcentage pour s’établir à 67,6 %, soit le plus élevé parmi toutes les régions.

Les transporteurs du Moyen-Orient affichent une baisse de trafic de 45,9 % en mars, ce qui va à l’opposé de la hausse de 1,6 % enregistrée en février. La capacité a diminué de 33,5 % et le coefficient d’occupation a perdu 13,7 points de pourcentage pour s’établir à 59,9 %.

Les transporteurs d’Amérique du Nord ont vu le trafic chuter de 53,7 % par rapport à mars 2019, ce qui constitue une aggravation dramatique comparativement à la baisse de 2,9 % en glissement annuel enregistrée en février. La capacité a diminué de 38,1 % et le coefficient d’occupation des sièges a perdu 21,1 points de pourcentage pour s’établir à 62,8 %.

Les transporteurs d’Amérique latine ont subi une baisse de trafic de 45,9 % en mars, comparativement à mars 2019. En février, le déclin en glissement annuel était de 0,2 %. La capacité a diminué de 33,5 % et le coefficient d’occupation a perdu 15,3 points de pourcentage pour s’établir à 66,5 %.

Les transporteurs d’Afrique ont enregistré en mars une baisse de trafic de 42,8 %, soit une très grave détérioration par rapport au déclin de 1,1 % observé en février. La capacité a chuté de 32,9 % et le coefficient d’occupation des sièges a perdu 10,5 points de pourcentage pour s’établir à 60,8 %.

Trafic de passagers intérieurs :

Le trafic intérieur s’est contracté de 47,8 % en mars, par rapport à mars 2019, et tous les marchés ont enregistré des pourcentages de baisse dans les deux chiffres. En février, le déclin était de 21,3 % en glissement annuel. La capacité a diminué de 24,5 % et le coefficient d’occupation des sièges a perdu 26,0 points de pourcentage pour s’établir à 58,1 %.

Timide redémarrage en Chine :

01f1979_78e23b8f49814f18ac1353ae6f982b04-78e23b8f49814f18ac1353ae6f982b04-0.jpg

Les compagnies aériennes chinoises sont celles qui ont subi le pire déclin, la demande intérieure était en baisse de 65,5 % en mars, par rapport à mars 2019. La reprise s’amorce, en effet, cela constitue une amélioration par rapport à la chute de 85 % en glissement annuel observée en février dernier, le pays ayant commencé à rétablir le trafic intérieur. Le nombre de vols quotidiens sur les vols intérieurs a augmenté de 20,5% en mars. Cela représente 42% des capacités enregistrées avant la mise en place des mesures de restriction pour endiguer la propagation du coronavirus. (sources IATA/ICAO).

Photos : 1 flotte d’avions au sol 2 Timide redémarrage en chine @ Reuters