27/04/2020

L’USN reçoit son dernier Super Hornet BlockII en attendant le BlockIII ! 

c4c31efd02b909ba4788083e3612bc7e.jpg

L'US Navy (USN) a réceptionné en service son dernier avion de combat Boeing F/A-18E/F « Super Hornet » au standard BlockII. La prochaine étape consistera en l’arrivée de l’Advanced Super Hornet Block III.

L'USN a annoncé le 24 avril les deux derniers « Super Hornet » (le 322 F/ A-18E monoplaces et 286 F/ A-18F biplaces) avait été remis le 17 avril dernier au Strike Fighter Squadron (VFA) 34, basé à la Naval Air Station Oceana en Virginie.

La livraison de ces derniers Super Hornet BlockII de production est un tremplin sur la voie de l'évolution continue des plateformes pour répondre aux besoins en constante évolution de la Marine américaine», a déclaré le capitaine Jason Denney, directeur de programme du F / A-18. et Bureau du programme EA-18 (PMA-265).

Au total, l'US Navy a reçu 322 F/A-18E monoplaces et 286 F/A-18F biplace dans le cadre du programme Block II « Super Hornet », qui a débuté en 2005. Le fuselage de l'avion est construit dans les installations de Northrop Grumman à El Segundo en Californie. L'assemblage final est terminé dans les installations de Boeing à St Louis.

FA-18EF-Super-Hornet.jpg

Par rapport à la tranche initiale des Super Hornets du BlockI, dont l’assemblage a débuté en 1997, la variante du BlockII était livrée avec un radar à balayage électronique actif, des écrans de cockpit plus grands, des capteurs et une avionique améliorée et une portée accrue.

La cellule robuste a été construite avec une architecture de systèmes de mission ouverte, qui a permis l'intégration facile de nouvelles armes et technologies. Le BlockII « Super Hornet » sert d’avion réactif à la Marine, entièrement capable sur l’ensemble du spectre de la mission, qui comprend: supériorité aérienne, escorte de chasseurs, reconnaissance, ravitaillement en vol, appui aérien rapproché, suppression de la défense aérienne et frappe de précision jour/nuit. Cet avion est resté solide en tant que colonne vertébrale de l'aile aérienne de la marine américaine et a fait ses preuves à maintes reprises au cours de nombreuses opérations où il a été la plate-forme prééminente effectuant de multiples missions, se reconfigurant parfois rapidement à la volée. 

Super-Hornet-Joint-Reserve-Base-Fort-Worth-1800.jpg

Dans l’attente de l’Advanced Super Hornet BlockIII :

L'US Navy et Boeing travaillent déjà sur la nouvelle variante de ce qui sera l’Advanced Super Hornet Block III. Les deux premiers jets d'essai du BlockIII vont être livrés d’ici la fin du mois de mai. Le service prévoit de tester en vol ces appareils à la Naval Air Station Patuxent River dans le Maryland et au Naval Air Weapons System China Lake en Californie à la fin du printemps 2020.

Le standard BlockIII dispose d’une amélioration en ce qui concerne la furtivité des revêtements et de la signature radar de l'avion, avec le montage de trappes qui permettent le transport des armes en interne (CFTS) (caisson ventral). La particularité résident dans le fait, qu’il est possible en fonction de la mission, de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnel. Une autre amélioration est l'aérodynamique Digital Flight Control System, qui améliore la fiabilité de l'avion et réduit le poids de la  cellule. L’adoption d’une peinture absorbante sur l’ensemble de la cellule contribue également à la diminution de la signature radar. L’adjonction de réservoirs de carburant de 1’590Kg supplémentaires sur l’épine dorsale de l’avion en augmente le rayon d’action, permet de supprimer les réservoirs sous les ailes pour de l’armement additionnel, le cas échéant.

661561791.jpg

Un nouveau système de guerre électronique Digital Electronic Warfare System (DEWS) qui travaille de concert avec le radar Raytheon Electronic Scanning Array (AESA) permet une optimisation des différents capteurs et senseurs. L’avionique comprend un écran géant couleur d’Elbit Systems. L’avion est doté d’un capteur IRST longue portée en interne sous le nez de l'avion. Des améliorations vont permettre de contrôler et à diriger des aéronefs sans pilote. La durée de vie cellule passera à 10’000 heures de vol. En matière de motorisation, l’appareil est doté de deux General Electric F414-440 qui augmentent la puissance de 20%. Le mode « SuperCroisière » sera disponible. 

L'US Navy a passé commande de  72 avions Advanced Super Hornet Block III entre les exercices 2019 et 2020. Le standard BlockIII est proposé à l’exportation pour l’Allemagne, le Canada, la Finlande et la Suisse.

Photos : 1, 2,3 Super Hornet BlockII 4 Advanced Super Hornet BlockIII @ Boeing/USN

 

 

 

Commentaires

Dans la foulée de la décision allemande , je verrais bien le Canada se décider (enfin) pour le Super Hornet , qui est taillé sur mesure pour ce pays . Et par logique de continuité de leur flotte , tout comme le Canada d'ailleurs , la Suisse et la Finlande ne doivent pas être loin de leur décision .

Écrit par : philbeau | 27/04/2020

@philbeau : pour le canada, le mieux serait encore des F-15, notamment pour des questions de rayon d'action. Même si le Super Hornet a déjà des progrès par rapport aux Hornet actuels.

Écrit par : chris2002 | 27/04/2020

Philbeau
La décision suisse est liée au résultat du referu d'un. Est ce que quelqu'un a de la visibilité sur les dates clés ?

Écrit par : Robin | 27/04/2020

@Robin: Le reférendum est planifié pour le 27 septembre.

Écrit par : Pk | 27/04/2020

@PK en pleine crise du covid, ça craint sérieusement !

Écrit par : Robin | 28/04/2020

@Robin: On ne sait pas si le Parlement va repousser les différents votes pour l'instant. Si le vote est maintenu, il faudra expliquer que nous devons acheter un nouvel avion car de toute manière notre flotte vieillit et que les besoins restent les mêmes COVID-19 ou pas. Par ailleurs, les compensations industrielles seront les bienvenues pour relancer l'emplois et amener des cotisations AVS. Et surtout faire comprendre que cet argent n'ira pas ailleurs!
Complexe programme en perspective.

Écrit par : Pk | 28/04/2020

Septembre 2020 sera une autre chute du futur avion de combat pour notre armée même si l’utilité est indispensable.
Le temps n’est pas aux avions et vu les dépenses faites contre le convid-19 tous les partisans du contre vont prouver A + B que la guerre ce fait plus dans le ciel, mais au sol avec les armes bactériologiques et le terrorisme.
Chronique d’une mort annoncé, au final le gripen E sera opérationnel au moment du 3e vote.

Écrit par : jean | 02/05/2020

@jean: Le Coronavirus nous apprend à être prêts à tous les dangers et à ne pas penser à lutter contre les crises quand elles sont déjà là. La seule réserve stratégique pour protéger notre pays est l' armée en couvrant un large éventail de menaces (aériennes, terrestres, terrorismes, cyber)s et en étant polyvalent. Cela inclut les avions de chasse ainsi que les moyens et compétences dans le domaine cyber ou médical.
Si la guerre ne ce fait plus dans ciel expliquez-moi pourquoi l'ensemble de spays, dont nos voisins achètent de nouveaux avions, pourqoui les russes ont angagés de l'aviation en Syrie, l'Arabie Saoudite au Yemen ? Le terrorisme et toute menace font aprtie d'un ensemble les dissociés forment une grave erreur.
Pas d'avion en septembre celéà veut dire plus d'avion du tout ! Pas de troisième vote !

Il est temps de savoir dans quel camps vous êtes, cessez de pleurnicher et allez de l'avant pour gagner cette bataile.

Écrit par : Pk | 02/05/2020

@jean: c'est vrai ça vous êtes dans quel camps d'abord? Et d el'autre vous n'avez visiblement pas tout compris au problème.

Écrit par : Marco | 02/05/2020

@ PK, Marco
Tout d’abord je suis pour une aviation forte et en nombre et je n’ai jamais fait partie du camp éliminateur d’armée et je n’ai jamais caché mon choix en faveur du gripen car il correspondait le mieux au pays par sa superficie, son prix qui aurait permis en acheté plus selon le budget défini, regardez nos F18 C/D malgré leur âge à mi-vie nous sommes passés de 32 à 10 avions opérationnelle suite a des problèmes de structure, mais faut aussi compté sur l’entretient et les pannes, dans l’aviation il en faut un nombre important pour combler les avions non opérationnels.

Autre point, bien avant le désastre de 2004 du refus du gripen, la population suisse ne voulait plus d’avion et ceci augmente chaque année, en 2004 nous avons vu les effets avec + de 50% de refus malgré une mauvaise préparation du sujet.

Aujourd’hui avec le convid-19 le % du non sera encore plus important, ce que vous avez du mal a comprendre est que les suisses n’ont pas les mêmes visions que dans les autres pays et pour les suisses les avions sont inutile et servent a rien et que ça coûte trop cher.

Le suisse ne veut plus de bruit en l’air et ce fie a ses voisins pour intercepter tout avion, missile, drone et le suisse ce sent en sécurité sans avion, sauf le jour ou une catastrophe arrivera ou la il voudra acheter des avions pour ce protéger.

Je vous mets au défi : prenez un crayon et un bloc-notes et interroger 1000 personnes sur l’achat d’un avion, vous verrez si le oui ou le non l’emporte.
Quand je parle avec de gens (de tout âge) 7 sur 10 sont contre des avions et 4 sur 10 le mentionne eux même du non utile d’un avion.

Écrit par : jean | 03/05/2020

@PK, les propos de Jean ne sont pas dénué de sens, ici en Belgique de plus en plus de voix politiques s'élèvent pour réclamer le renoncement de l'achat des F35 qui ne sera plus supportable par le pays après la crise du Corona! Et je crois que l'onde de choc du Corona ne fait que commencer !

Écrit par : Robin | 03/05/2020

@jean: La campagne n'est pas encore pleinement engagée, et il est normal avec la siutation actuelle de rencontrer des personnes opposées à cet achat. La campagne justement, doit remettre les pendules à l'heure. Par ailleurs, il ne s'agit pas pour l'instant de compter les voix, mais d'argumenter. Il y a par ailleurs une forte différence d'appréciation entre la romandie et la Suisse allemande sur le sujet qui sera d'ailleurs porteuse lors du vote.

En 2014, le vote du Gripen était une grave erreur, avec notamment plusieurs facteurs : la création d'un fond car l'Armée n'avait pas budget, ce qui n'est pa sle cas aujourd'hui, de nombreuse "fake news" sur l'avion afin d'atteindre Uli Maurer et enfin une campagne mal organisée avec un vote ou le poids des Cantons était fort. Le prochain vote sera différent car c'est un référendum donc seul lée nombre de voix compte.

Mais peu importe, il ne s'agit pas de se lamenter, mais encore une fois d'argumenter, tous les votes important se gagnent de cette manière et les tendances des sondages sotn faites pour s'inverser.

Alors courage, et en avant !

Écrit par : PK | 03/05/2020

@jean, Robin: La population ne voit qu'a très court termes, cause climatique l'été dernier qui est maintenant évincée par le COVID. Cette manière de voir les choses de façon limitée et non dans un ensemble de besoins et de crises est accentuée par nos médias qui ne font pas correctement leur travail. Parlon-t'ont de la guerre au Yemen, en Syrie, des combats en Libye actuellement ...la réponse est non. La Crimée est oubliée et les combats dans le Dombass en pleine europe de l'Est font presque partie du passé alors même que ceux sont toujours bien présent. Il suffit de reparler de ce dernier et la peur d'une guerre, le besoin d'une armée refait surface en un seul clin d'oeil. PK, a parfaitement raison nous devont dans nos discours personnel avec nos proches, voisins et collègues de travail toujours démontrer la problémarique du besoin et que la préparation aux risiques ne s'improvise pas.

Écrit par : Marco | 03/05/2020

@jean: Visiblement un anti-avion qui tente de s'infiltrer et de démoraliser une partie de ceux et celles qui sont convaoncus d'un besoin en terme d'avions de combat comme de l'amélioration de nos structures en cas de crise. Oui, PK a bien raison, en avant pour défendre notre société face aux multiples défis!

Écrit par : Florence | 03/05/2020

@Florence, PK et autres : je ne suis pas intervenu, mais les propos de "jean" plus haut ont éveillé mes soupçons, nous avons là un membre du PS qui cache sa véritable intention, comme le rapport douteux émis par une fausse société et payée par le PS. Hé, oui le PS n'est même plus capable d'affronter en face ses adversaires, tromperies, duperies, tentatives d'enfumage sont les nouvelles méthodes de ce partis qui devient pathétique et anti-démocratique.

Écrit par : Fabien | 03/05/2020

@Florence, Marco, Fabien: Oui, vous avez raison !

Écrit par : Pk | 03/05/2020

Chers toutes et tous: la personne sous le pseudo "jean" qui intervenue ici et clairement un opposant aux nouveaux avions. Cette personne utilise notamment un argument récent qui vient d'être planifié par le Partis Socialiste et qui conciste à faire croire qu'il y aura un troisième vote pour un avion de combat plus tard et que l'urgence du COVID-19 permettrait de voter contre cet achat ! ATTENTION il s'agit d'une tentative d'embrouille de la population!!!

Écrit par : Steeve | 03/05/2020

@robin: Steeve a malheureusment raison et en ce qui concerne la fréquentation de ce blog vous êtes dans une moyenne de 32'000 par mois!

Écrit par : Pk | 03/05/2020

Des gens comme le PS ont milité il y a 30 ans pour qu'on réduise les budgets de l'armée. Ce qu'on a fait. Mais avec cela, on a éliminé nos hôpitaux militaires et les stocks stratégiques de matériels sanitaires qui allaient avec. Et on voit le résultat ces temps-ci.

Le prétexte est toujours le même: une vision du monde étriquée : aujourd'hui, on vit avec un risque que ces gens n'imaginaient pas il y a 5 ans.

Ma question : est-ce que l'on supprimerait les extincteurs chez soi, même s’ils ne servent (presque) jamais ?

Question subsidiaire : ne va-t-on pas encore regretter longtemps la (très) mauvaise campagne faite en 2014 pour l'achat des Gripen ? Car je crains, comme Jean, que les esprits ne soient que peu réceptifs à des soucis futurs alors que leur quotidien est "sec"... L'aspect emplois et acquisition de savoir-faire deviendront alors sûrement des arguments essentiels.

Écrit par : BadCox57 | 03/05/2020

Je suis sidéré par les propos tenus sur ce blog qu'on m'a signalé. Que signifient ces propos complotistes tenus sur ce blog concernant un parti politique démocratique suisse ? Je porte à votre connaissance que les propos d'extreme-droite soutenant des thèses conspirationistes tombe sous la juridiction des lois fédérales. Je rappelle également que le modérateur de ce blog est tenu de respecter la loi concernant le contenu des publications consultables dans la confédération. Je transmets un signalement de votre blog à la DFI pour enquête.

Écrit par : Micahel Sorg | 03/05/2020

@Michael Sorg: Il n'y a aucun propos conspiratiioniste sur ce blog, et j'y veille. Il n'y pas non plus d'apparentement d'extrême-droite. Par contre, la révélation d'une certaine forme de conditionnement en ce qui concerne l'argument parfois discutable est parfaitement normale et fait partie de la liberté d'expression, celle-là même qui est offerte dans les forums.

Par contre en ce qui me concerne, je suis sidéré de cette forme de "menace" dont vous faite preuve...

Écrit par : Pk | 03/05/2020

@M. Sorg,
Je dénonce avec force vos propos qui ressemblent à de la paranoïa, en plus d'être infondés, voire même anti-démocratiques. A moins que vous estimiez que les positions douteuses sur les questions de défense nationale de ce "parti politique démocratique suisse" (ce qui est vrai) ne peuvent être mis en doute ou attaqués.

Si c'est le cas, nous pourrions bien revivre l'expérience "vivifiante" du centralisme démocratique de triste mémoire qui a conduit aux pires atrocités au XXème Siècle. Mais c'est un autre propos.

Je me sens fier d'appartenir à la communauté nationale de mon pays et me sens concerné par la défense de son indépendance.

Apparemment, c'est devenu à vos yeux un crime. J'aurai envie de dire que le totalitarisme a ses prosélytes convaincus au nombre desquels vous faites apparemment partie. Grand bien vous fasse. Mais jamais je ne partagerai cette vision de la société ou de notre futur. Signé : un adversaire résolu de votre pensée unique.

Écrit par : BadCox57 | 03/05/2020

Décidément au DDPS on ne fait rien pour s'aider soi-même.
Que dire après les problèmes des drones Hermes 900 qui ne peuvent voler lors de givrage. Faut-il en rire ou en pleurer?
Voir article 20 minutes :
https://www.20min.ch/fr/story/les-drones-de-surveillance-ne-supportent-pas-le-froid-765379405176

Écrit par : ouioui | 04/05/2020

Citation:
"Je suis sidéré par les propos tenus sur ce blog qu'on m'a signalé. Que signifient ces propos complotistes tenus sur ce blog concernant un parti politique démocratique suisse ? "


De mon point,petit français neutre mais qui s'intéresse à ce qui se passe chez ses voisins:

j'ai beau chercher les propos complotistes,je constate surtout des faits avérés d'un certain parti politique CONTRE la sélection d'un remplaçant aux vénérables F18

dois je vous rappeler "l'étude ACAMAR" (d'après une publication OFFICIELLE du PS Suisse! ),je cite :

L'étude réalisée pour le Groupe socialiste aux Chambres fédérales le montre : la réalité des champs de bataille futurs oblige la Suisse à "restructurer et repenser fondamentalement ses plans de défense aérienne". L'étude d'ACAMAR offre donc les fondations d'un concept de protection de l'espace aérien suisse moderne et efficace, et constitue une alternative souhaitée au projet de loi du DDPS.


cette fameuse étude qui propose de remplacer un (TRES!) vieillissant chasseur par un mix d'avions école (BIEN! ) moins performants et de systèmes de missiles sol-air,"oubliant" le fait que la Suisse n'est pas la Hollande,et donc que les radars au sol auront forcément des zones d'ombre (qui facilitent une potentielle incusrion )


Dans certains pays,ce genre de "proposition" est assimilable au mieux à de la négligeance,voire,pour les chatouilleux,à de la trahison,en passant par de la désinformation!

N'est ce pas aussi le PS suisse qui recommande à tout va l'abandon des chars lourds?

Je cite un élu du PS Suisse:

"L'abandon de l'équipement lourd tel que les chars se fait attendre. Dans les zones urbaines à forte densité, ces derniers mettent paradoxalement en danger notre propre population. Sur terrain découvert, ils sont une cible facile et leur acquisition ne peut de toute façon plus être financée"



Donc,ce que je comprends du programme PS,c'est une "élimination" des forces armées suisses (d'abord les chars,puis les forces aériennes) .....tiens,ça me rappelle un autre groupe politique: Groupe pour Suisse Sans Armée....et accessoirement,rendre son pays sans défense face à une éventuelle agression (toujours possible,quoi que vous en pensiez! ) armée,moi,en tant qu'ancien militaire de ma nation,et patriote,j'aurais bien des mots à dire......






Alors,niveau "complotisme",il me semble que certaines personnes devraient s'abstenir de jouer les offusqués.....

Écrit par : Grosminet | 04/05/2020

@ouioui: Le journal 20minutes n'est de très loin pas une référence pour la qualité de l'information. Cet article est faux, car le pseudo journaliste n'a visiblement rien compris. Le drone Hermes 900 suisse est bien doté d'un système de dégivrage, mais la procédure de certification des vols en conditions FIKI (Flight into known icing conditions) pour un engin non habité et volant de manière autonome dans un espace aérien partagé avec le trafic civil est pariculiprement complexe parce que cette procédure est des plus complexes et n’a jamais été réalisée jusqu’ici. Retards ne concernent pas l'exellence du drone mais l'appréciation et la difficulté rencontrée pour la certification "uniqe au monde" de cette nouvelle procédure.

Écrit par : Pk | 06/05/2020

Les commentaires sont fermés.