16/04/2020

Antonov prépare l’assemblage de l’AN-178 pour le Pérou !

3395540292.jpeg

L’avionneur Antonov travaille à la préparation de l’An-178 destiné au Pérou. À ce jour, les travaux préparatoires pour l'assemblage du gabarit du fuselage de l'avion sont terminés et ceci malgré les limitations imposées dans le cadre de la pandémie de COVID-19.

Au total, 25 entreprises ukrainiennes et une trentaine de fournisseurs européens et nord-américains participent à la chaîne d'approvisionnement du nouvel An-178. Afin d'organiser l'exécution du contrat, la grande banque ukrainienne ainsi que trois institutions bancaires et financières étrangères sont impliquées.

Rappel :

C’est en novembre 2019, que la société SpetsTechnoExport, qui fait partie de la société d'État «Ukroboronprom», a achevé la procédure de signature d'un contrat avec le ministère de l'Intérieur de la République du Pérou pour la fourniture d'un avion de transport moyen An-178. La signature de l'accord a ouvert le marché latino-américain pour une nouvelle génération d'avions Antonov.

Le Pérou est le premier pays d’Amérique-Latine à opter pour l’An-178. L’avion va venir compléter la flotte de Leonardo C-27J déjà en service dans le pays. L’Arabie Saoudite est le premier client à l’exportation avec 30 appareils.

Assemblage en cours :

Selon l’avionneur ukrainien, l'assemblage de la partie avant du fuselage (F1) et de la section centrale du fuselage (F-2) est au stade final dans l'atelier de production. La Fabrication de la partie centrale de l'aile, des parties en porte-à-faux gauche et droite de l'aile, l'empennage est entièrement achevé. Deux pylônes de moteur sont prêts pour l’intégration dans l'avion.

La configuration de l'avion commandé par le Ministère de l'intérieur de la République du Pérou permet d'effectuer le transport de personnel (100 personnes), le transport de passagers (80 personnes), la livraison de marchandises (jusqu'à 18 tonnes), l'évacuation des blessés avec assistance médicale (40 personnes).

l’Antonov An-178: 

L'An-178 est conçu pour remplacer les avions de transports de type An-12, An-26 et An-32 et concurrencer les  Lockheed-Martin C-130J, ainsi que de l’Embraer KC-390.

En comparaison avec l'An-12, sa vitesse de croisière maximale est augmentée de 225 kilomètres par heure, le plafond de service de 3’000 mètres et la plage de vol avec une cargaison de 10 tonnes est augmentée de 800 km. L’avion dispose d’une avionique moderne avec écrans EFIS. Le système de commande de vol est un système "fly-by-wire" double duplex, composé de deux parties: FCS-A et FCS-B, chacune étant responsable de deux canaux de commande. Il est motorisé par deux réacteurs Progress D-346-148FM. L’Antonov An-178 a effectué son vol inaugural le 8 mai 2015, il a obtenu ces certifications durant l’année 2016.

842581729.jpeg

Photos : An-178 @ Antonov

 

 

Commentaires

Curieux choix (politique ?) du Pérou , qui avait la possibilité de se fournir presque localement avec l'Embraer KC 90...Un peu la même problématique qu'en Europe ,en somme.

Écrit par : philbeau | 16/04/2020

N'est il pas étrange de dire que cet avion est prévu pour remplacer l’Embraer KC-390 qui vient à peine de rentrer en service ? D'autant que cet avion semble être de conception similaire (2 réacteurs) et ne pas avoir des performances supérieures.

Écrit par : Montaudran | 17/04/2020

@philbeau: le Pérou est de longue date client russe, et les relations entre le Brésil et les pays andins ne sont pas très bonnes. Les pays andins de la communauté andine sont extrêmement divisés (En rapport, l'Europe en semblerait politiquement uniforme). ils reprochent à leur voisin d'imposer ses vues, ce qui est au demeurant tout à fait exact, puisque le Pérou, la Bolivie, l’Équateur et la Colombie pesant ensemble le tiers du poids démographique du Brésil. Plusieurs se servent des USA comme contrepoids, pays qui tire logiquement parti de la situation.

Écrit par : v_atekor | 18/04/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.