14/04/2020

Premier A400M pour le Luxembourg !

AIRBUS-SPS-ENCENDIDO-MOTORES-A400-MSN104-LUXEMBURGO-07-02-2020-007.jpeg

Le premier avion de transport tactique lourd Airbus A400M destiné aux Forces armées luxembourgeoises, a effectué son premier vol, marquant une étape clé vers sa livraison. L'avion, connu sous le nom de MSN104, a décollé de Séville (Espagne), où se trouve la chaîne d'assemblage final, à 16h08 heure locale (CET) et a atterri sur le site 5 heures plus tard le 13 avril.

L’A400M sera exploité par les forces armées belges et luxembourgeoises au sein d'une unité binationale basée en Belgique sur la base militaire belge de Melsbroek, près de Bruxelles. Le MSN104 devrait être livré au deuxième trimestre 2020. Le premier des huit Airbus A400M sera livré en mai prochain. L'avion a été commandé par le Luxembourg alors que les sept autres, qui devraient être prêts en 2022, ont été commandés par le gouvernement belge.

L’enveloppe budgétaire pour l’acquisition de cet appareil est de 168,5 millions d’euros. Le Luxembourg fournira trois équipages, soit six pilotes (officiers) et six soutiers (sous-officiers). À noter qu’au coût d’acquisition il faut ajouter des frais d’exploitation de 420 millions d’euros, étalés sur 35 ans.

L’A400M « Atlas» :

L’A400M est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). Il est pour l'instant commandé à 174 exemplaires par huit pays différents, à savoir l’Allemagne, la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, et l’Angleterre, qui ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européen ESR (Europen Staff Requirement). Cependant, l’A400M ne peut servir pour l’instant que de plateforme de transport aérien, le ravitaillement en vol n’étant hormis celui des avions, pour l’instant pas validé pour les hélicoptères et pose plusieurs problèmes. L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années.

Luxembourg Armed Forces A400M makes its maiden flight.jpg

Photos : A400M Luxembourgeois @ Airbus DS

 

Commentaires

Un peu surprenant d'apprendre que , pour une armée de...800 hommes , et quelques dizaines de Humvee , le Luxembourg se dote d'un A400M ...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Forces_arm%C3%A9es_luxembourgeoises

Bon , après , c'est bien que , petit état riche , il apporte sa contribution à la défense européenne !

Écrit par : philbeau | 14/04/2020

Est ce qu'il existe des pistes vers le civil pour un tel avion ? Un peu comme le C130 ?

Écrit par : Jos | 14/04/2020

Avec la crise du Covid 19, le rapatriement en sécurité et avec rapidité des ressortissants suisses avec nos propres moyens plutôt que de délégués cette responsabilité à des compagnies privées va peut-être revenir au goût du jour une fois cette crise terminée. Tout comme d'ailleurs la livraison de matériel ne passant pas par les frontières terrestres européennes en cas de crise afin d'éviter de potentiels blocages.
La solution d'Airbus avec son A400M est une option intéressante tout comme l'est l'A330 MRTT, respectivement A310 (il y en à d'autres options d'autres constructeurs). La question au Parlement qui va éventuellement se poser si le sujet revient sur la table: "Qui doit acheter et entretenir cette l'avion? Le DFAE, le DDPS,...?
Et quel type d'avion? Un très long rayon d'action qui ne peut se poser que dans des aéroports comme le A330 MRTT ou un avion de transport militaire comme le A400M qui peut se poser dans beaucoup plus d'endroits mais au rayon d'action plus faible.
Et troisième possibilité onéreuse: un de chaque. A400M pour le DDPS et A330 MRTT pour le DFAE? Une motion au Parlement sur le sujet pourrait raviver le débat.

Écrit par : Wolff | 15/04/2020

Si le LUXEMBOURG a jugé de commander un A400 , ils doivent avoir leurs raisons. De plus , il n'ont quasiment pas d'armée mais ils font en fonction, et leur contribution à l'Aéronautique européenne est plus qu'appréciée. Qu'aurait t on dit s'ils avaient commandé un Hercule ou autre.. Pa scomme d'autre qui ne commandent qu'à l'extérieur de l'Europe, avec des crédits européens d'ailleurs.. suivez mon regard.
Par contre pour rebondir sur ce qu'écrit @JOS, c'est vrai qu'une version civile , pour fret ou sanitaire serait intéressante.
Cela dit l'A400 est un avion super..

Écrit par : lotser68 | 15/04/2020

@Philbeau, LOtser68: chers amis, le Luxembourg étant membre de l'Otan, ce pays contribue à sa manière en ce qui concerne sa par de travail. Une partie des AWACS de l'Otan en Europe sont d'ailleurs immatriculé au Luxembourg, le choix de l'A400M en collaboration avec les Belges permet de renforcer la capacité de transport et de projection de l'Otan.

Écrit par : Pk | 15/04/2020

L'achat d'avion de transport, une belle occasion de ponctionner le budget du DDPS pour d'autres acquisition "plus militaires".
Pour ma part, tant que le renouvellement de notre chasse et des moyens lourds au sol ne sont pas assurés, il serait aventureux de se lancer dans de nouveaux grands programmes.
En outre, comment évolueront les finances de la Confédération et du DDPS suite à cette pandémie? Pourra-t-on encore envisager les acquisitions prévues? La crise économique à venir ne représente-t-elle pas le tombeau de notre chasse étant donné qu'il va être bien difficile de faire passer une acquisition de 6 milliards de francs dans la conjoncture actuelle?

Écrit par : jp_perfect | 15/04/2020

@jp-perfect: Interrogation pertinente, en effet. Un avion de tranport n'est pas à l'ordre du jour, il y plus urgent.

La question du nouvel avion et de cette dépense doit être vue selon deux optiques :

Le financement est celui du budget ordinaire de l'armée, donc cet argent n'ira pas ailleurs. Par contre, les compensations vont être un bol d'air très important est attendu par l'économie et l'industrie et vont permettre de les soutenir. A terme, celà représente du cash, des emplois, des places d'apprentissage et des cotisations AVS. Un refus de l'avion serait donc une perte directe.

Tout comme le COVID-19 nous ne sommes pas à l'abris d'une crise. Médicale ou miltaire, nous devons garantir notre capacité à réagir. Le COVID-19, nous montre que nous devons imperativement mieux nous préparer et surtout ne pas "CROIRE" que l'on pourra réagir le moment venu.

Écrit par : Pk | 15/04/2020

@pk
Vous prêchez à un converti, mais est-ce que la population le verra comme tel? Car c'est bien cela le problème: on peut bien avoir tout à fait raison sur ce site, cela ne reflète pas forcément l'avis de la majorité de la population.
Celle-ci verra-t-elle un intérêt à dépenser 6 milliards pour des avions de combat dans la conjoncture que nous connaissons? Personnellement, j'ai de gros doutes, malheureusement.

Écrit par : jp_perfect | 16/04/2020

@jp_perfect: c'est tout l'intérêt de la campagne et à nous les convaincus d'argumenter et de faire passer le message.

Écrit par : Pk | 16/04/2020

@PK merci pour la précision à propos de l'immat des AWACS … je ne le savais pas.

Écrit par : lotser68 | 17/04/2020

@lotser68: De rien, celà fait partie de ces subtilités parfois surprenantes de l'aviation.

Écrit par : Pk | 17/04/2020

Juste une réflexion sur le titre, le premier ? Le seul plutôt ;)

Écrit par : L'amateur d'aéroplanes | 21/04/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.