13/04/2020

Chine : une version anti-sous-marine du Z-20 !

https---api.thedrive.com-wp-content-uploads-2019-10-ad11212cca.jpg?quality=85.jpeg

Le constructeur d’hélicoptère chinois Harbin test actuellement une nouvelle version de son hélicoptère Z-20. Il s’agit d’une version navale optimisée pour la guerre anti-sous-marine (ASW). Cette nouvelle version nommée Z-20F devrait reprendre les mêmes capacités que celle du SH-60 « SeaHawk » américain, et pour cause !

Le Harbin Z-20F :

Harbin Aircraft Industry Group, une filiale de l'Aviation Industry Corp of China continue de développer sa gamme Z-20 avec cette nouvelle version « F » est équipée d'un radar sous son fuselage avant qui est similaire en apparence au radar multimode installé sur l'hélicoptère Sikorsky SH-60 « Seahawk » de l’US Navy. La variante est également équipée d'une fenêtre latérale d'observation de type « bulle » et de ce qui semble être une disposition pour qu'un sonar plongeant soit déployé depuis le dessous de l'aéronef. le modèle naval de l'hélicoptère dispose de pales et une queue de rotor repliables, ce qui signifie qu'il peut s'insérer dans l'espace limité d'un hangar de navire. Sa position sur le pont, quant à elle, suggère que ses roues arrière ont été améliorées pour l'atterrissage sur un navire de guerre.

Des essais sont actuellement effectués à bord d’un destroyer lance-missiles de type 055 Nanchang. A terme, le Z-20F devrait venir renforcer la capacité de combat des navires de guerre chinois qui ne disposent pour l’instant pas d’un hélicoptère embarqué capable de soutenir les opérations de lutte anti-sous-marine et antinavires.

Une copie améliorée :

L'exigence du Z-20 remonte aux années 1980, lorsque la Chine cherchait un hélicoptère utilitaire de taille moyenne pour ses opérations dans la région montagneuse de l'Ouest. Le PLAAF a finalement acquis 24 Sikorsky S-70C-2 avec les moteurs améliorés General Electric T700-701A. Il a été rapporté que la performance du S-70 dans les hautes terres était inégalée, même avec l'acquisition plus tardive par la Chine d'hélicoptères Mil Mi-17V5 en provenance de Russie.

Le développement du projet d'hélicoptère de 10 tonnes a débuté en 2006 avec la présentation d'un modèle réduit du Z-20, lors du salon aéronautique de Zhuhai. Mais ce n'est que le 23 décembre 2013 que le Z-20 a effectué son premier vol. Il a fait sa première apparition publique au Zhuhai Airshow 2016.

À première vue, le Z-20 ressemble fortement au Sikorsky UH-60/ S-70 Black-Hawk. Cependant, le concepteur du Z-20, Deng Jinghui, a déclaré aux médias chinois que le Z-20 est un modèle «fly-by-wire». Les principales différences visuelles sont les cinq pales du rotor principal sur le Z-20, et le cadre du joint queue-à-fuselage plus angulaire. L'observateur militaire Huo Yanbin pense que ces caractéristiques donnentau Z-20 plus de portance et une plus grande capacité de cabine et d'endurance que le « Black-Hawk ».

Les photos les plus récentes montrent également un nouveau carénage installé à l'arrière des échappements du moteur et un autre sur la colonne vertébrale, vraisemblablement des boîtiers pour les communications par satellite ou le système de navigation par satellite BeiDou (Big Dipper).

Une partie importante du développement réussi du Z-20 est l'intégration de ses moteurs. Le moteur principal du Z-20 est le turbomoteur chinois WZ-10, fournissant 1’600 kW (environ 2 145 shp). En comparaison, les derniers moteurs UH-60 GE T700-701D produisent 1 500 kW (environ 2 011 shp).

Utilisation : 

Le Z-20 est une plate-forme clé de mobilité et de la projection pour l’armée chinoise et va founir également la Marine de l'Armée populaire de libération (PLAN) un hélicoptère naval polyvalent indispensable. Le Z-20 et ses systèmes récents lui permettront d'être interopérable sur tous les navires de la marine. 

EUr--xwWAAAPsAv.jpg

Photos : Harbin Z-20 F @ Weibo

Commentaires

Les chinois sont telleme t fort dans la copie qu'ils cloneraient même les pilotes américains ! Lz preuve que leur technologie est encore très basique malgré tout ce qu'on entend !

Écrit par : Jos | 13/04/2020

@JOS : C'est exactement mon avis , depuis longtemps , et on ne voit pas cette tendance s'infléchir : les chinois sont tellement obsédés depuis des lustres à copier ce qui vient de l'Occident , qui leur a largement facilité la tâche , qu'ils sont toujours dans l'incapacité de faire le saut technologique qui ferait la différence . Notons que c'est aussi , dans une certaine mesure , le cas de Japonais , qui clonent le F16 américain . Dame , l'aéronautique , ce n'est pas la téléphonie mobile...

Écrit par : philbeau | 13/04/2020

Ça rend l‘identification visuelle quand même compliquée.

Écrit par : Al&X | 14/04/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.