08/04/2020

Premier escadron de Rafale au Qatar ! 

64837598_2197377120311345_6617099664468475904_o.jpg

La Qatar Emiri Air Force continue de réceptionner ses avions de combat Rafale EQ. Désormais, le pays disposent de 15 appareils et le premier escadron est constitué sur la nouvelle base aérienne de Tamim à Dukhan dans l'ouest du Qatar.

Rappel :

C’est en mai 2015, que le contrat d’acquisition de 24 Rafale par l’État du Qatar pour équiper sa force aérienne a été signé pour un montant de 6,9 milliards de dollars. Puis un second lot de 12 exemplaires a été commandé en décembre 2017, portant à 36 le nombre total de Rafale qui voleront sous les couleurs qatariennes. Le petit Emirat modernise sa flotte en prenant soin de diversifier ses fournisseurs dont l’Eurofighter et le F-15.

Le Rafale destiné au Qatar : 

Les Rafale destinés au Qatar sont les premiers à être dotés d’un viseur de casque. Le Qatar a opté pour le système israélien Elbit Systems « Targo II ». Les pilotes équipés du « Targo II » sont en mesure de mieux localiser, suivre, identifier et engager les cibles aériennes et terrestres, car le système offre une prise de conscience de la situation et des options d'engagement facilitée par rapport aux systèmes HMD actuellement en service. La visière montée sur le casque affiche les informations de vol telles que l'altitude et la vitesse, ainsi que des cibles et fournit des données de suivi de soutien au pilote. Le système « Targo II » permet notamment la visualisation de nuit. Ce nouveau système permet une symbologie couleur ou monochrome projetée à l'intérieur de la visière du casque, donnant au système un champ de vision de 20 ° (FOV). Si la cible ou la menace est en dehors de la FOV, une ligne de localisation cible (TLL) dirige le pilote où et dans quelle mesure chercher à l'amener dans la FOV du casque.

Les Rafale du Qatar disposent des missiles air-air MICA IR, MICA EM (ElectroMagnétique), du missile METEOR à terme, ainsi que des missiles de croisière air-sol SCALP-EG, de bombes air-sol GBU à guidage laser, et l’AASM. Pour compléter l’équipement, c’est la nacelle AN/AAQ-33 « Sniper » qui a été choisie pour être installée sur l’avion français. 

a4beb0830a049d7eb31b5d580af43ac4ee8fb688.jpg

Photos : 1 Rafale EQ en vol @ Antony Pecci 2 Rafale au Qatar @ Dassault Aviation

Commentaires

Bonjour,
Mais comment font les Qataris pour avoir les pilotes et le personnel compétent pour une flotte, à terme je crois, de 36 Rafale + 24 Eurofighter + 36 F-15 ?
Les pilotes sont polyvalents ou spécialisés sur un type d'appareil ?
Ils 'débauchent' à l'étranger ou bien il faut avoir la nationalité pour servir ?
En plus vu l'espace dont ils disposent, à peine décollé ils sont à l'étranger !

Écrit par : bpapon60 | 09/04/2020

@bpapon60 : Je me posais la même question. Mais dans le décompte actuel de la flotte on a 9 Mk2 (3perdus) et 15 Rafales, ce qui fait 24 appareils assez facilement gérables.
.
Les 2 autres commandes (EF & F15) ont été très politiques. On verra si elles sont menées à terme et dans quelles conditions.

Écrit par : v_atekor | 09/04/2020

@V_Atekor: Elles sont toutes politiques. Boeing a débuté la production de F-15 et a reçu un complément de commande en ce qui concerne l'appuis logistique. Chez Airbus DS ont confirme la préparation en vue du début de l'assemblage et le début des livraisons en 2022.

Écrit par : Pk | 09/04/2020

Du Rafale, du F35, de l'Eurofighter ils font plus des choix politiques que rationnels les qataris ! Ça me rappelle fort les choix politiques du F35 qui m'ont quand même l'air plus rationnels que ceux du Qatar !

Écrit par : Robert | 09/04/2020

@Robert : pas de F-35 au Qatar mais des F-15 Advanced Eagle

Écrit par : Marco | 09/04/2020

Et ils utilisent 24 pilatus pc-21 !
https://fr.wikipedia.org/wiki/Force_a%C3%A9rienne_de_l%27%C3%89mir_du_Qatar

Écrit par : bpapon60 | 09/04/2020

@bpapon60: Ce lien aurait été plus logique : http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/10/01/le-qatar-a-recu-ses-premiers-pc-21-857124.html

Écrit par : Yves | 09/04/2020

@bpapon60 Sans oublier les mirages 2000. Les coûts d'entretien et de formation aux pilotes et au personnel au sol vont être phénoménaux.

Écrit par : yo | 10/04/2020

Le Qatar a acheté du matériel au tout venant pour s'assurer l'appui politique des grandes puissances suite à00 ses ennuis avec ses voisins. Ils risquent même d'acheter des Chengdu et des Sukhois. Ces gens ont peur, c'est manifeste !

Écrit par : Jose | 10/04/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.