02/04/2020

COVID-19, des EC635 de l’armée modifiés pour le transport !

0-1.jpeg

Pour transporter des patients atteint du COVID-19, des hélicoptères de l’armée suisse ont été modifiés pour répondre aux exigences de sécurité en matière de transmission du virus.

L’Armée suisse utilise l’hélicoptère de type Airbus EC635 (H135M*) généralement à des fins de formation et d’entraînement, de surveillance et de transport léger. Grâce à ses généreux volumes intérieurs, il est également idéal pour les missions opérationnelles et reste l’hélicoptèrele plus utilisé au monde pour les missions de sauvetage. Au sein de l’Armée suisse, il est aussi mis en œuvre pour des missionsspécifiques comme le transport de personnes et de patients et est à ce titre doté d’un équipement médical de base.

Au vu de la situation actuelle en lien avec le coronavirus (COVID-19), les Forces aériennes suisses ont chargé RUAG MRO Suisse de modifier spécifiquement l’infrastructure de ce type d’appareil pour transporter des patients atteints de COVID-19. Il s’agissait, d’une part,d’installer une séparation entre le poste de pilotage et la cabine afin de protéger du mieux possible les pilotes de tout risque de contagion et ainsi de préserver leur capacité opérationnelle. D’autre part, une méthode adaptée de désinfection intégrale de l’appareil devait être mise au point. En outre, il a été indispensable de contrôler les différents appareils médicaux accompagnant les patients COVID-19 afin dedétecter les éventuels signaux parasites et d’en tenir compte.

Deux hélicoptères ont été convertis en seulement quelques jours et sont déjà opérationnels au sein des Forces aériennes. RUAG MROSuisse a d’ores et déjà veillé à la fabrication d’équipements supplémentaires et est ainsi en mesure de convertir rapidement d’autres hélicoptères de type EC 635.

 

L’étroite collaboration entre RUAG MRO Suisse et ses partenaires armasuisse et les Forces aériennes a permis de mettre à dispositiondes solutions adaptées dans des délais extrêmement courts. «Ce rapprochement n’est pas uniquement lié à la dissociation de l’entreprise.Cette situation hors du commun a démontré toute l’étendue de la confiance mutuelle et de l’excellente collaboration qui nous unissent. Nous sommes ainsi capables de développer ensemble des solutions adaptées pour venir en aide à ceux et celles qui ont besoin de nous», explique Andreas Baumann, General Manager Helicopters, RUAG MRO Suisse.

covid-19,force aérienne suisse,ec635,airbus helicopters,blog défense,les nouvelles de l'aviation,romandie aviation

* Avec le chagement de nom de Eurocopter à Airbus Helicopters, la dénomination de l'EC635 et devenue H135M. 

Photos: EC635 des Forces aériennes suisses, un appareil multi-missions @ DDPS

Commentaires

Magnifique travail de l'armée! Et après il y a encore des frustrés qui critiquent dans les colonnes de du 24h que l'armeé fait voler ses hélicoptères pour rien !

Écrit par : Carla | 02/04/2020

En parlant d'hélicoptères par les temps qui courent, on lit parfois des articles paru dans des médias européens relatifs à un certain manque de voilures tournantes opérés par les armées, ceci à l'occasion de la pandémie du Covid-19. Qu'en est-il en Suisse ?

Écrit par : BadCox57 | 05/04/2020

@BadCox57: Visiblement pas le cas en Suisse pour l'instant.

Écrit par : Pk | 05/04/2020

@BadCox57, @PK,
N'oublions pas plusieurs éléments qui font une énorme différence:
- la Suisse est petite, et les besoins en hélicoptères ne sont pas aussi importants dans le cadre du COVID19 qu'en France par exemple où il faut encore évacuer des patients du Grand Ouest pour qu'ils puissent être soignés. Pour bcp de transports, l'ambulance est plus indiquée.
- la Suisse a depuis longtemps des appareils médicalisés intervenant un peu partout:
1. Rega: 18 hélicoptères de sauvetage, 3 avions ambulance
2. Air Glaciers: 2 hélicoptères de sauvetage
3. Alpine Air Ambulance (base argovienne): 1 ou 2 hélico
4. Air Zermatt: 1 Bell 429 médicalisé (+1 commandé), 1 EC135 médicalisé,
5. AP3 Luftrettung (basé au Liechtenstein, aussi opéré par AAA, et couvre l'est de la Suisse, le Liechtensten, l'Autriche et l'Allemagne (près du lac de Constance): 1 hélico
...
En faisant le compte, avec de possibles erreurs de ma part, ça nous fait déjà 25 hélicoptères médicalisés de pointe.
L'armée ajoute donc sa capacité importante à ce qui existe déjà. L'armée s'entraîne parfois avec la REGA, et l'armée arrive parfois sur les lieux d'un accident, c'était le cas en 2019, 6 weekends de piquet avec 22 engagements.
https://www.vtg.admin.ch/fr/organisation/cdmt-op.detail.news.html/vtg-internet/verwaltung/2019/19-04/kdo-op-sie-rufen-1414-aber-ein-militaerhelikopter-kommt.html#infotabs_0
...
Si on compare aux autres pays, puisque c'est votre question, en France, les hélicoptères médicaux civils sont en nombre largement inférieur en proportion à la population, à noter que leur besoin est réduit par des montagnes ne couvrant pas 2/3 du territoire comme en Suisse.
Et il semblerait que la sécurité civile ait des problèmes de disponibilité car ses appareils sont plutôt anciens.
39-42 hélico pour le SAMU et 30 hélicos sanitaires pour la sécurité civile.
...
Avec 25 hélicos en Suisse, ça fait un hélico médicalisé pour 342'800 personnes.
Il en faudrait 195 en France pour avoir la même couverture. Or entre la sécurité civile et le SAMU j'arrive à en trouver 72 (possible que je me trompe, ces infos sont difficiles à trouver).
Par contre, l'armée française elle est bien équipés en hélicos médicalisés,avec ses engagements en zone de guerre ils sont bien obligés !

Écrit par : fab | 05/04/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.