26/03/2020

Luftwaffe : une flotte mixte Eurofighter & Super Hornet ?

panavia-tornado-ecr-4629-am-85240.jpg

Confronté à un choix cornélien l’Allemagne se dirige-t-elle vers la mixité avec des Eurofighter et des Super Hornet / Growler ? Il semble que cette option soit très sérieusement envisagée au sein du gouvernement.

La Luftwaffwe compte actuellement un total de 234 avions de combat, dont 141 Eurofighter en version T1, T2 d’Airbus DS et 93 Tornado. Ce dernier qui a été lancé il y a près de 40 ans, il est destiné à l’attaque au sol, à la reconnaissance aérienne tactique et à la guerre électronique, ainsi qu'à la dissuasion nucléaire avec la bombe B61.

Un secret de polichinelle :

Bien que l’information n’a jamais été confirmée, officieusement, il est rapporté qu’une vingtaine de bombes à gravitation thermonucléaires B61 des forces armées américaines peuvent être stockées à Büchel dans l'Eifel, pour être emportée par les Tornado allemands.

Urgence au sein de la Luftwaffe :

MSF13-0082-071-624x415.jpg

Actuellement le Boeing Advanced Super Hornet BlockIII et l’EA-18 « Growler » sont directement en compétition avec l’Eurofighter.  Le Lockheed-Martin F-35 ayant été écarté de la compétition. Si, le gouvernement allemand semble préférer l’offre d’Airbus, la question de la bombe B61 sème le trouble.  En effet, le Tornado est de son côté capable de mener les missions « ECR » et d’emporter la bombe B-61. Son remplaçant est censé pouvoir reprendre les mêmes missions.  De plus, une prolongation de la flotte de Tornado coûterait particulièrement cher et grèverait le budget de la Luftwaffe, on parle de 9 à 10 milliards d’euros. Il y a urgence ! 

Le problème actuel, vient du fait que ni l’Eurofighter, ni l’Advanced Super Hornet ne sont qualifiés pour l’emport de la bombe B-61. Les américains, de leurs côtés semblent « évidemment » plus disposés à une qualification rapide sur le F/A-18 E/F. Pour l’Eurofighter, il faudra attendre. Cette problématique pose une question de fond sur le choix final du gouvernement allemand et de ses engagements en termes de capacité au sein de l’Otan.

En novembre dernier, Airbus à présenté sont Eurofighter ECR SEAD de reconnaissance et de combat électronique et de Suppression des défenses aériennes ennemies. Cette nouvelle possibilité de l’avion doit permettre de venir complètement remplacer les Tornado ECR de la Luftwaffe, soit près de 40 aéronefs. Reste cependant l’épineux problème politique de la dissuasion nucléaire et de la place de la Luftwaffe que celle-ci occupe au sein de l’Otan.

Achat mixte ?

Différents indicateurs semblent aujourd’hui montrer que l’Allemagne pourrait opter pour un achat mixte composé de la manière suivante 90 avions de type Eurofighter et 45 avions de chasse F/A-18 Advanced Super Hornet/Growler du constructeur américain Boeing à partir de 2025. Soit 30 Advanced Super Hornet BlockIII ainsi que 15 EA-18 "Growler » BlockII pour combattre les positions de défense aérienne ennemies.

Les nouveaux Eurofighter devraient assumer les autres tâches : reprendre la reconnaissance  aérienne (Eurofighter T4 ECR) et combat en remplacement de la tranche T1 et en renforcement des aéronefs actuels.

Effets collatéraux :

Si d’aventure ce choix se confirme dans les semaines avenir, l’achat supplémentaire d’Eurofighter auprès d’Airbus DS protégera les accords menés avec la France dans le cadre du futur système de combat aérien SCAF. De plus, cela rassurera l’Espagne en direction d’une future commande.

Par contre, Airbus DS se retrouvera avec une épine dans le pied vis-à-vis de ses concurrents en Suisse. En effet, notre pays pourrait trouver intéressant d’opter pour l’Advanced Super Hornet BlockIII et de collaborer non seulement avec les USA, mais partager des enseignements directement avec la Luftwaffe. La concurrence entre Airbus, Boeing et Dassault n’en serait que plus intéressante pour le choix final.

2634173296.jpeg

Photos : 1 Tornado ECR luftwaffe @ Heinz Hulzmann 2 Advanced Super Hornet Block III @ Boeing 3 Eurofghter T3 @ Eurofighter

 

 

Commentaires

Ah oui quand même ! pas encore de confirmation officielle ?

Écrit par : Mathieu | 26/03/2020

il est vrai que le point faible du Super Hornet en Suisse était l'éloignement en matière de lien de formation. Ce qui était un point fort pour le Rafale et l'Eurofighter. Là celà change bien des choses. Attendons d'en savoir plus, mais l'intérêt est des plus fort .

Écrit par : Greg | 26/03/2020

@matheiu: Non pas de confirmation officielle pour l'instant. Seul quelques journaux allemands se montrent assez affirmatifs sur le sujet. Par contre celà recoupe les informations très limitées données par le gouvernement ces derniers jours.

Écrit par : PK | 26/03/2020

On voit l'importance du poid offert par les USA au sein de l'Otan à travers l'arme nucléaire. Pour autant, si cette option devait être confirmée, les allemands ont au moins été plus pragmatiques que les Belges. Refus du F-35, est une solution qui ne désavantage pas totalement l'Europe de la défense.

Écrit par : Hervé | 26/03/2020

La première économie d'Europe qui achète des avions ricains !! On croit à un cauchemard là. Dur, dur de se positionner dans le jeux des alliances entre l'O.t.a.n et l'inexistente Europe de la défense. Ça craint !!
En plus, conserver des tornados dépassés font de ce pays de pointe un 3ème couteau.
Le pays de la technologie automobile n'est décidément pas celui de l'aéronautique militaire !!!

Écrit par : Robert | 26/03/2020

Donc le F18 se positionnera plus favorablement par rapport à ses concurrents en suisse aussi pfff, ça craint !
Et en Finlande, est ce que le F18 est une option crédible? Vous n'en parlez pas dans l'article ?

Écrit par : Robert | 26/03/2020

Dans la logique des choses . On voyait en effet cela se préparer depuis longtemps , mais cela confirme la faiblesse intrinsèque de l'Eurofighter comme avion d'attaque de pointe . Et rend problématique la crédibilité de voir sa vie industrielle prolongée très longtemps encore .
Point positif pour Dassault , sauf revirement politique de dernière minute vers le F35 , les allemands paraissent tenus maintenant de faire la route avec la France sur le SCAF .

Écrit par : philbeau | 26/03/2020

@Robert: En Finlande toout comme en Suisse l'Advanced Super Hornet reste une option forte en terme de prix mais également par la fait qu'un remplacement des actuels Hornet ne pose pose pas de problème en particuliers. Dans les deux cas la bataille la plus viable se joue avec le Rafale.

Écrit par : Pk | 26/03/2020

@PK,
Perso, je ne vois pas le Rafale voler en Finla nde. La France représente le camp de la défense européenne dans le jeux des alliances. Hors ni la Finlande qui veut rester proche de Washington, ni Berlin avec la chancelière complètement pro-OTAN ne sont prêts à passer le rubicon. Certes le Scaf pourrait redistribuer les cartes, mais je doute que les américains ne lancent pas une nouvelle carte à ce moment là pour encore brouiller le jeu à leur avantage. Les Européens ne pourront tenir tête aux USA que en s'alliant,mais ils ne le font pas! L'Eurofighter et le Grippen se sont bien vendus dans le monde. Le Rafale reste une grande gageure !

Écrit par : Robert | 26/03/2020

@ Phibeau

Les Allemands ne lâcheront jamais le bouclier nucléaire US. Le Scaf donnera naissance à des flottes contrastées avec du Scaf d'un côté et du chasseur US de l'autre. Exactement comme le choix vers lequel ils vont et comme l'Italie et le Royaume-uni qui volent en Eurofighter mais aussi en F35.

Écrit par : Robert | 26/03/2020

Mesdames et Messieurs:

Le G20 à ce jour va injecter 5000 milliards de $ dans l'économie mondiale afin de lui éviter un tsunami économique!

Pensez-vous une seconde que ce sera pour permettre à l'Allemagne d'acheter des avions???

Écrit par : forêt10 | 26/03/2020

On peut tout de même se demander s'il n aurait pas été possible de qualifier la b61 sur l'Eurofighter avant le retrait des Tornados. De cette manière, lorsque que l'Allemagne retira ses tornado, les missions nucléaires seront assurés uniquement par l'Eurofighter et ainsi l'Allemagne aurait une flotte uniquement composée d'Eurofighter. L'Italie et le Royaume-Uni ont un autre dilemme puisque en plus des missions de dissuasion nucléaire, ces deux pays ont des porte-avions ou porte-aéronefs et qu'il n'existe pas de version navalisable pour l'Eurofighter.

Écrit par : Mathieu | 26/03/2020

@Mathieu: C'est justement là tout le problème, les USA rechignent, et on les comprend, à valider la B61 sur l'Eurofihgter.

Écrit par : Marco | 26/03/2020

@Marco: Oui tu as raison évidemment ils rechignent toutefois je ne sais pas si les usa refusent purement et simplement de qualifier la bombée b61 sur l’Eurofighter ou ils pourraient accepter mais que ça prendra du temps et qu’ils traîneront les pieds. Je me disais que vu que les usa ont qualifié la bombe b61 sur les Tornados, c est pas impossible de négocier une qualification sur l’Eurofighter. Si c est le cas, l’Allemagne aurait dû si prendre plus tôt.

Écrit par : Mathieu | 26/03/2020

@Mathieu D

De toute façons Les PA italiens et anglais n'ont pas de catapulte. Donc seul le F35B ou des vieux avb8 harrier pourraient s'y poser sans compter les hélicoptères ou un osprey.

@ La France l'Allemagne et les brits ont longtemps eu des avions américains en première ligne (Crusader,F4 phantom, F 104 etc..). Et d'ailleurs encore maintenant le hawkeye sur le CDG. Si le Growler peut être une option moins cher que le typhoon pourquoi pas j'ai envie de dire. Aucun pays en Europe n'a fabriqué d'avion de guerre électronique et de pénétration depuis quelques décennies il me semble.

Écrit par : yo | 27/03/2020

@PK : Est-ce vrair que le gouvernement allemand à demandé à ce que ces avions puissent être certifié bio-kérozène ?

Écrit par : Steeve | 27/03/2020

@Steeve: Oui, c'est une demande en effet. C'est le cas pour les Super Hornet et se sera prochainement possible sur l'Eurofighter.

Écrit par : Pk | 27/03/2020

Ce qui semble certain, c'est que les Growlers seraient essentiels pour protéger les Super Hornet sur les missions nucléaires, ainsi que les frappes conventionnelles, contre un adversaire majeur avec un réseau de défense aérienne intégré capable, comme la Russie. Les Growlers seraient également un multiplicateur de force majeur pour toute l'armée de l'air allemande. Visiblement plus complet que l'Eurofighter SEAD.

On peut même se demander si d'avanture l'Allemagne n'optera pas par la suite pour le drone de Boeing censé volé avec les Advanced Super Hornet, soit une option de frappe avancée très interessante.

Écrit par : Steeve | 29/03/2020

@Steeve: Vous pensez au drone Boieng Airpower Teaming, Oui il y a de forte chance en effet. A plus forte raison que Boeing fait une excellente promotion de ce duo (voir trio avec le Growler) au clients potentiels de l'Advanced Super Hornet.

Écrit par : Pk | 29/03/2020

@Steeve &Pk : plus on creuse les conséquences à venir de cette décision allemande , plus on voir s'amoindrir les chances d'un avenir pour l'industrie européenne de la défense ...cf l'excellent article sur un site voisin :
https://www.meta-defense.fr/2020/03/27/lallemagne-serait-prete-a-commander-90-typhoon-et-45-super-hornet-pour-remplacer-ses-tornado/

Écrit par : philbeau | 29/03/2020

@ Philbeau

Waouw, les américains tapent leur carte avec une maestria stratégique impressionnante alors que côté Europe, ils ne savent toujours pas se mettre d'accord !! Faudra pas venir pleurer si c'est des F35 qui l'emportent finalement avec tout l'impact collatéral que ça aura
L'industrie Européenne menace de disparaître, et pendant ce temps ils s'étripent pour tirer la part du lion dans le projet futur. Pas possible de faire plus stupide. Ils ne comprennent pas à qui ils ont affaire. Ben oui, c'est à la fois nos allies et aussi nos concurrents !

Écrit par : Robert | 29/03/2020

Messieurs:

Si la projection de Steeve se concrétise, l'Allemagne sera pourvue pour les trente prochaines années, donc le SCAF n'aura plus sa raison d'être, et la France va se retrouver bien seule (comme d'habitude) avec ce programme extrêmement coûteux et lointain sur les bras... Par ricochet, la prédiction de philbeau deviendra réalité...

Nous en arrivons tout doucement aux ''sept plaies d'Egypte''
- COVID19
- faillite de l'industrie aéronautique militaire européenne
- faillite en série des principales industries européennes
- faillite du monde de la finance européen
- faillite des grandes compagnies de transport aéronautiques (IAG, Lufthansa, AF-KLM etc.)
- faillites de l'industrie automobile européenne (VW peut-être survivra?)
- L'europe deviendra le vassal de l'Asie et des USA voire la Russie...

Écrit par : forêt10 | 29/03/2020

Si le problème est vraiment d'avoir des avions à capacité nucléaire, je me demande ce que ça couterait de certifier l'ASMP-A français sur les Eurofighter, et si la France et l'OTAN accepterait cette possibilité. Dans tous les cas le SCAF devra avoir une capacité nucléaire pour la France, donc ça permettrait de gagner du temps tout en conservant une solution européenne.
Est-ce que le Royaume-Uni dispose encore d'une composante aérienne propre pour la dissuasion nucléaire? Ou est-ce qu'ils ont également des B61?

Écrit par : Norbert | 29/03/2020

@Norbert: Le problèmen'est pas Là, la France ne parrage pas sa caapcité nucléaire, elle est la seul responsable. Dans le cas de la B61 elle est propriété des USA dans un cadre Otan. Les USA permettant à certains sous contrôle de l'emporter. Rien à voir donc.

Écrit par : Yves | 29/03/2020

@Forêt10: Non, vous vous trompez. La future capacité allemande ne met pas en péril le SCAF, celui-ci en tant que système complet intégrera les systèmes actuels pour venir les remplacer progressivement mais pas dans l'immédiat.

Écrit par : Steeve | 29/03/2020

En lisant les derniers post, on constate que l'avenir de l'industrie Européenne n'est pas des plus serein, et ce quelque soit la configuration posée.
La seule manière de faire face au bulldozer américain, c'est de s'unir !! Il y a trop d'avions européens ! Si certains s'en sortent encore d'autres boivent le bouillon ! Et encore, ceux qui s'en sortent doivent se poser la question : combien de temps vont ils encore s'en tirer face aux américains qui veulent devenir hégémonique sur le marché de l'aérien militaire. Trump n'y est pas pour rien non plus !

Écrit par : Robert | 29/03/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.