22/03/2020

Le second Tu-22M3M s’est envolé !

tupolev tu-22m3m,rostec,uac,bombardiers stratégiques,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Le deuxième Tupolev Tu-22M3M modernisé d’essais a effectué son vol inaugural depuis l'aérodrome de Kazan Gorbunova. Ce vol comprenait des évaluations des caractéristiques de décollage et d'atterrissage de l'avion, ainsi que d'autres vérifications des divers systèmes.

Ce second appareil modernisé dans le nouveau standard « M3M » va prochainement rejoindre le premier appareil en vue de la poursuite des vols d’essais.

Rappel :

Le premier Tupolev Tu-22 M3M avait effectué son premier vol le 28 décembre 2018. Parmi les nombreuses modifications apportées à l’avion, on notera notamment des modifications en ce qui concerne la géométrie variable, le remplacement de 80% de l’avionique par des systèmes numériques, notamment de nouveaux équipements de navigation, de communication, de ciblage et de guerre électronique, ainsi que des commandes de moteur et de carburant.

Le Tupolev Tu-22M3M : 

Les Tu-22M seront portés au standard M3M par Tupolev (UAC), ils seront munis de nouveaux équipements. Le Tu-22 modernisé au standard « M3M » démultiplie les performances opérationnelles de l'appareil, avec notamment de nouveaux équipements électroniques, moyens de liaison et une avionique modernisée.

Selon les renseignements disponibles, les avions modernisés seront équipés du missile X-32 (Kh-32) de la prochaine génération, qui est actuellement en cours de développement sur la base du X-22 (Kh-22), avec de nombreuses améliorations comme la portée accrue jusqu'à 1000 km et une vitesse jusqu'à 5 Mach en phase terminale. Ce missile devrait entrer en service en 2020. L’avion emporte également les nouveaux missiles Kh-55 avec une ogive explosive ou à fragmentation élevée d’un poids de 350-400 kg. Le Tu-22M3M peut également transporter le missile aéro-balistique Rhaduga Kh-15. Le bombardier sera capable de transporter jusqu'à trois missiles Kh-32 ou 12 Kh-15. Les Kh-15 et Kh-32 peuvent également être équipés d'ogives nucléaires ou conventionnelles. Doté de réservoirs plus gros, le Tu-22M3M sera capable d’emporter ses missiles de croisière sur 2’410 kilomètres. Le nouveau bombardier devrait entrer en service dans l'armée de l'air russe d'ici 2021. La Russie prévoit de transformer jusqu'à 30 Tu-22 en version plus avancée, Tu-22M3M.

2532907311.jpg

Photos : 1 Tu-22 M3M lors de son premier vol  2 Tu-22M @ Rostec

 

 

Commentaires

Rien à voir, mais les travaux récents en France sur l'infrarouge devrait donner des sueurs froides à certains.
.
Détection IF d'une source chaude avec une grande précision à +300km. En clair, c'est mieux que les radars... mais c'est de l'IF.

Écrit par : v_atekor | 23/03/2020

@JoJo, bien au contraire, vous avez repris la présentation de Safran de base, les nouvelles perspectives qui équiperont le Rafale F4 tout comme le Super Hornet très prochainement sont fondamentalement différentes et vont offrires de nouvelles perspectives.

Écrit par : Eric | 23/03/2020

@Jojo : c'est surtout une histoire de facteur d'échelle. OSF du rafale est bon, mais on n'en n'est pas encore à remplacer un radar. Et oui, en effet tout ça est lié comme le dit Eric au rafale F4.
.
La mauvaise nouvelle c'est qu'il n'y a pas encore de réacteurs froids, du coup il va être difficile de se cacher.
.
Cela étant, il y a une certaine avarice sur les détails qui fait que l'on ne sait pas, par exemple, comme ça se comporte avec les nuages...

Écrit par : v_atekor | 24/03/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.