19/03/2020

Le Japon retire ses derniers F-4 « Phantom II » !

345.jpg

C’est une nouvelle page de l’histoire qui est en passe de se tourner cette année pour le célèbre McDonnell F-4 « Phantom II » de la Japan Air Self-Defense Force (JASDF). Cette dernière prépare le retrait des derniers F-4 de reconnaissance encore en service.

Un dernier vol pour le 501 ème :

La fin des RF-4 E et RF-4EJ de reconnaissance du 501 ème Hiko-tai à basé à Hyakuri depuis 45 ans est effectif. Le dernier jour de vol de l'escadron a eu lieu le 9 mars, un vol composé de quatre RF-4E et RF-4EJ effectuant un défilé aérien cérémoniel. À juste titre, le dernier avion à atterrir était le série 47-6901, le premier RF-4E à être construit pour le Japon et le premier à être remis. Après son retour, il a été honoré d'un salut à l'eau par les pompiers de la base de Hyakuri.

La toute fin avec le 301 ème :

Il reste encore l’escadron 301 Hiko-tai basé à Misawa qui volera encore pendant quelques mois avec le F-4EJ Kai, mais durant l’année, il est prévu de le retirer et de passer sur F-35A.

Le F-4 au Japon :

C’est en 1968 le Japon commanda un total de 140 F-4EJ « Phantom II » non équipés pour le ravitaillement en vol. Mitsubishi Heavy Industries en construisit 138 sous licence au Japon et 14 RF-4E de reconnaissance ont été importés. Parmi ceux-ci, 96 F-4EJ ont depuis été modifié vers le standard F-4EJ Kai entré en service en 1974. 15 F-4EJ ont été convertis en avions de reconnaissance RF-4EJ, avec des améliorations similaires à celles du F-4EJ Kai.

Dans les années 1980, un certain nombre de chasseurs F-4EJ de la JASDF ont subi la mise à niveau du F-4EJ Kai, et les RF-4E ont également été mis à jour, recevant le radar APQ-172 à la place de l'APQ-99 et des capteurs de reconnaissance plus modernes. Le 501 Hiko-tai a également acquis 15 nouveaux appareils sous la forme du RF-4EJ. C'étaient des combattants qui n'avaient pas subi la mise à niveau de Kai mais qui avaient été adaptés à la place pour la reconnaissance. Les RF-4EJ ont été modifiés pour transporter trois types de systèmes nacelle sur le point dur de la ligne centrale. Les options comprenaient un module de caméra de reconnaissance tactique (TAC), un module de reconnaissance électronique tactique (TACER) et un module de photographie oblique à longue portée (LOROP). Ce dernier a nécessité des modifications supplémentaires avec un viseur dédié dans le cockpit arrière et n'a été appliqué qu'à un petit nombre d'avions. Sur un total de 29 appareils RF-4E / EJ, seuls deux ont été perdus dans des collisions.

78.jpg

Photos : F-4 de la JASDF @ Yuki Kenabe

 

Commentaires

NE PAS METTRE EN LIGNE
Une lettre oubliée :
La fin des RF-4 E et RF-4EJ de reconnaissance du 501 ème Hiko-tai à basé à Hyakuri depuis 45 ans e(s)t effectif

Écrit par : L'amateur d'aéroplanes | 19/03/2020

C'est assez surprenant que ce gros chasseur , dépassé dans les critères requis de nos jours (discrétion , SER , et probablement capacité de brouillage dépassée) pour la reconnaissance , ait pu être maintenu dans ce rôle ; peut-être les besoins particuliers au Japon , archipel étendu où son rayon d'action était adapté, et faible risque de pénétration adverse...
Tant mieux pour les nostalgiques de cette formidable silhouette inimitable .

Écrit par : philbeau | 19/03/2020

Détail de traduction (automatique), fighter en français c'est plutôt chasseur que combattant dans notre contexte...
En tous cas, merci pour les nouvelles sur le site

Écrit par : Pascal | 20/03/2020

Le F4 ou " la brique volante " restera mon avion favori à jamais tellement atypique dans sa silhouette . Je ne l'ai vu qu'une fois en vol , s'etait en France à la base aérienne de Chateaudun , 3 F4 de la Lutvaffe étaient present . Leurs départs de la base restera dans ma mémoire avec bruit infernal et quelques figures de style avant de tracer direction l'Allemagne . Mon seul regret sera de ne pas avoir pu monter dedans

Écrit par : Stephane | 21/03/2020

@Stéphane : une formidable machine en effet , le poids du B17 et en emportant 3 fois le poids de bombes . Avec une vitesse maxi mach 2,23...Réputé pour sa robustesse (un avion marin à l'origine)

Écrit par : philbeau | 21/03/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.