11/03/2020

Nouveau système d'alerte missiles pour les F-16 US ! 

800px-thumbnail.jpg

La flotte d’avions de combat Lockheed-Martin F-16 de l'US Air National Guard et de l'US Air Force Reserve Command va recevoir un nouveau détecteur systèmes d'avertissement de missiles. C’est la société israélienne Elbit Systems qui a remporté le contrat d’une valeur de 471 millions de dollars us. Les travaux seront exécutés à Fort Worth, au Texas.

Les systèmes d'avertissement de missiles infrarouges doivent être installés sur un nombre non divulgué de Lockheed-Martin F-16 « Fighting Falcon » au cours des 10 prochaines années, et les travaux doivent être terminés d'ici février 2030.

Elbit Systems La société mère d’Elbit Systems of America, basée en Israël, Elbit Systems, a déclaré que ses systèmes passifs d’avertissement aéroporté IR-Centric PAWS sont utilisés sur d’autres F-16, sans toutefois préciser dans quel pays les avions utilisent le système.

Le PAWS IR-Centric:

lockheed martin f-16,national guard,us reserve,elbit systems,modernisation avions de combat,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Le PAWS IR-Centric fonctionne en repérant la signature thermique émise par le moteur-fusée d'un missile entrant, avertissant automatiquement le pilote et activant les contre-mesures. En utilisant des algorithmes et un traitement du signal sophistiqués, les systèmes détectent et suivent les missiles entrants, identifient ceux qui menacent, alertent le personnel navigant avec des signaux d'avertissement audio-visuels, lancent la distribution des fusées éclairantes en temps opportun et signalent avec précision les contre-mesures directionnelles infrarouges vers un missile qui approche,

La famille PAWS IR-Centric de systèmes d'alerte passifs à infrarouge fournit une solution complète et clé en main pour les plates-formes aéroportées, y compris : fixe et rotative, rapide et lente, grande et petite, militaire et civile, couvrant tactique, combattant, utilitaire, avions de combat, ravitailleurs et VIP, etc. Les systèmes sophistiqués d'alerte de missiles IR (MWS) améliorent la capacité de survie de la plateforme aéroportée en avertissant à l'avance de la présence de missiles menaçants et en gérant automatiquement tous les types de contre-mesures applicables disponibles à bord.

La famille PAWS offre une protection de pointe contre les menaces les plus difficiles rencontrées dans les arènes de combat modernes d'aujourd'hui. À l'aide d'imagerie infrarouge en continu à débit d'images élevé et d'un traitement de signal ultrarapide avancé, les systèmes détectent et suivent les missiles entrants, alertent le personnel navigant avec des signaux d'avertissement audiovisuels en cas de missile menaçant, lancent la distribution des fusées éclairantes en temps opportun et indiquent précisément Contre-mesure IR directionnelle (DIRCM) vers le missile qui approche.

La famille de systèmes PAWS fonctionne soit en tant que systèmes autonomes soit en tant que partie d'une suite complète d'aides défensives EW (DAS). Les systèmes fournissent des informations sur les menaces à d'autres systèmes EW et /ou avioniques pour une gestion PVI/IHM centralisée, ainsi que pour permettre une gestion plus approfondie des menaces. 

Maintien du F-16 :  

La Réserve de l'US Air Force et la Garde nationale entreprennent plusieurs initiatives depuis quelques temps en vue de l’amélioration de leurs flottes de F-16 « Fighting Falcon ». En 2018, l'US Air Force a attribué à Rockwell Collins un contrat pour moderniser l'US Air National Guard et l'US Air Force Reserve avec des récepteurs GPS antibrouillage. En janvier 2020, Northrop Grumman a annoncé qu'un F-16 de la Garde nationale avait récemment reçu le premier radar actif à balayage électronique SABR.  

South-Dakota-F-16.jpg

Photos : 1 F-16 C de la South Carolina National Guard  2 Système PAWS @ Elbit Systemes 3 F-16 de la South Dakota National Guard @ NG

 

 

L’ARJ21 chinois enfin prêt !

COMAC.png

L’avionneur chinois Comac semble « enfin » arrivé au bout du tunnel avec son avion de ligne ARJ-21-700. Pour mémoire, le premier vol d’essai de l’ACAC ARJ21-700 a eu lieu le 28 novembre 2008. Puis, l’ARJ21-700 a effectué dès juillet 2009 son plus long vol d’essai entre Shanghaï et Xian, soit une distance de 1’300 kilomètres parcourus en deux heures. L’avion se trouvait en configuration de 90 sièges avec une autonomie maximale de 3'700 kilomètres. Baptisé Xian Feng (Phénix volant). Ce premier vol marquait le début des essais de finalisation pour la préparation aux vols avec passagers et son intégration dans les aéroports. Mais depuis, de nombreux problèmes sont apparus dans le développement de l’avion.

Nombreuses modifications :

La nouvelle version de l’ARJ21 de cette année bénéficie d'une refonte complète du poste de pilotage comprenant un regroupement mieux organisé de commutateurs, d'instruments et d'affichages pour accroître la conscience de la situation et simplifier la charge de travail. L'un des plus grands obstacles au développement depuis le début des essais en vol de l'avion en 2008 concernait l'intégration de l’avionique. Les concepteurs s'attendent à ce que la nouvelle configuration, testée avec succès sur le simulateur de vol de l'ARJ21, réduise considérablement la quantité de formation des pilotes.

Deux lignes de production : 

COMAC va accélérer la production de son biréacteur régional ARJ21-700 à la suite de l'ouverture officielle d'une deuxième chaîne de montage à l'aéroport international de Shanghai Pudong. L'avion n°132 a terminé son premier vol d'essai vendredi dernier, restant en l'air pendant 3 heures et 50 minutes avant de retourner en toute sécurité à sa base. Les responsables ont déclaré que, bien que les travaux sur la ligne de production se soient progressivement accélérés depuis l'année dernière, le vol marque la première fois qu'un ARJ21 a traversé tout le cycle d'assemblage pour un vol d'essai de production dans les installations de Pudong.

La dernière ligne de fabrication détient la capacité d'assembler 30 avions par an avec de la place pour créer une deuxième ligne afin d'augmenter encore les taux de production. Comac avait précédemment déclaré qu'elle aurait besoin d'une nouvelle ligne en raison de contraintes d'espace dans son usine de fabrication d'avions de Shanghai Changzhong Road, car la capacité de cette usine ne peut pas dépasser 15 ARJ21 par an. À ce jour, Comac a livré un total de 23 ARJ21 à des opérateurs chinois. Ces derniers subissent de nombreuses mises à jour en fonction de l’avancée des améliorations en cours.

2443914570.jpg

Le COMAC ARJ-21 :

Premier avion de ligne chinois (avec une aide américaine (dérivé du B717) et européenne) l’ARJ-21. L'ARJ21 (Jet régional avancé pour le 21ème siècle) a été indépendamment développé par la Chine, mais avec des fournisseurs occidentaux. Avec une consommation plus faible et une durée de vol plus longue, l'ARJ21 réduira les coûts aériens de 8% à 10% pour les compagnies aériennes chinoises, dont la plupart utilisent actuellement des avions de plus de 140 sièges pour les vols courts et longs courriers.

Le poste de pilotage est équipé de cinq écrans EFIS Rockwell Collins 10 x 8 haute résolution à cristaux liquides avec affichage adaptatif du vol. Honeywell fournit les commandes de vol de type fly-by-wire. Le reste de l’avionique est basée sur le système Rockwell Collins Pro Line 21, VHF-4000 4000 IRU de données numériques audio et de liaison numérique, un Rockwell Collins 4200 FMS de gestion de vol offrant de multiples « Wavepoint » de navigation couplé aux temps de vol et de carburant, le système comprend tous les standards aux instruments et le niveau terminal d'arrivée des routes et des approches (SID et STAR).

Les systèmes de navigation comprennent un radar météorologique Rockwell Collins, un avertissement de trafic et d'évitement des collisions système (TCAS) et d'un système de données de l'air.

L'avion est propulsé par deux General Electric CF34-10A et sont équipés d’un FADEC couplé à un contrôle des vibrations et d’inversion de poussée fournit le suisse Vibrometer SA. Le canadien CAE a fourni le simulateur de vol de ARJ-21.

China_ARJ-21.jpg

Photos : 1 & 3 ARJ21-700 2 Cockpit @ COMAC