03/03/2020

Boeing dévoile son futur hélicoptère de reconnaissance et d’attaque !

Boeing FARA Reveal Image_News Release_10x10-hi-res.jpg

Boeing vient de dévoiler son projet de futur hélicoptère de reconnaissance et d’attaque destiné à   l'armée américaine. Le nouvel aéronef va concourir dans le cadre du programme Future Attack Reconnaissance Attack Aircraft (FARA).  

Le Boeing FARA est un système agile, entièrement intégré et conçu à cet effet, pour répondre aux besoins actuels des missions de l'Armée de terre tout en évoluant à mesure que les technologies et les missions changent.

La conception :

Il offre une solution abordable et à faible risque validée par des tests et des analyses approfondies. Il  comprend un rotor principal unique de poussée composée d'un système de rotor à six pales, un moteur unique, des sièges en tandem et un système modulaire à la pointe de la technologie. Un cockpit avec un affichage de grande surface reconfigurable et des capacités autonomes. Le système offrira une intégration transparente dans l'écosystème de l'Armée et une conception facile à entretenir pour une durabilité à long terme.

Le Boeing FARA intègre les dernières technologies et techniques de fabrication éprouvées pour réduire les risques et les coûts tout en offrant à l'Armée une conception flambant neuve et flexible qui répond à toutes les exigences de l'Armée.

boeing fara,hélicoptère de reconnaissance et attaque,us army,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Les fonctionnalités du Boeing FARA comprennent :

Un tout nouvel aéronef à rotor principal monophasé, avec un système de vol électrique propulsé par un seul moteur permettant l'agilité, la maniabilité et des vitesses supérieures aux giravions typiques.

Des sièges en tandem pour fournir aux pilotes les lignes de visibilité nécessaires et une section transversale étroite permettant une interface de pilote commune dans l'une ou l'autre position, améliorant la conscience de la situation et la survie du champ de bataille.

Un cockpit avancé moderne, intuitif et reconfigurable équipé d'une avionique flexible, de capacités autonomes et d'un affichage de grande surface reconfigurable avec des capacités d'écran tactile pour la simplicité et la facilité de navigation.

Une conception facile à entretenir, un système avancé conçu pour le maintien en puissance en mettant l'accent sur la facilité d'entretien et l'accessibilité Cela permet de faciliter la maintenance globale du système, y compris la possibilité de charger des armes sans ascenseurs supplémentaires pour des délais d'exécution plus rapides.

Une architecture avec des systèmes ouverts : éprouvés, flexibles et adaptables avec une marge de croissance à mesure que les besoins et les missions de l'Armée de terre évoluent.

Une gestion prédictive de la santé : conçue avec la sécurité au premier plan avec un système qui s'adapte aux conditions dégradées en utilisant des diagnostics en temps réel, une maintenance tactique en temps réel et des capacités d'interface en direct de l'hélicoptère.

Le projet de Boeing rejoint les appareils tels que le Bell 360 Invictus, le Sikorsky Raider X et le Karem AR40 :

boeing fara,hélicoptère de reconnaissance et attaque,us army,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Liens sur les concurrents du programme FARA :

Bell 360 Invictus :

http://psk.blog.24heures.ch/tag/invictus

Sikorsky Raider X:

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2019/10/15/sikorsky-p...

Karem AR40 :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2019/10/17/karem-aric...

 

Photos : le projet FARA de Boeing @ Boeing

 

 

La crise du coronavirus impact le transport aérien !

367.jpg

La crise du coronavirus touche de plein fouet le transport aérien. Les vols en direction et en provenance de la Chine sont les plus touchés. Mais d’une manière générale, les compagnies aériennes ont réduit leurs capacités en raison de la baisse de la demande de voyages en avion liée à l'épidémie de coronavirus. 

De nombreux transporteurs ont suspendu leurs vols vers la Chine continentale, à l'origine de l'épidémie initiale du virus, jusqu'à la fin mars et prolongent désormais ces suspensions jusqu'en avril. Mais les réductions de capacité sur des réseaux plus larges deviennent de plus en plus courantes à mesure que de nouvelles poches d'incidence du coronavirus émergent.

Premiers effets sur les créneaux horaires :

Du côté, des régulateurs on a renoncé aux règles des créneaux horaires sur une base continue pendant la crise, principalement pour les opérations en Chine et à Hong Kong. Cette suspension de l'exigence pour toute la saison se terminant en octobre permettrait aux compagnies aériennes de répondre aux conditions du marché avec des niveaux de capacité appropriés, évitant ainsi d'avoir à exploiter des services vides, afin de maintenir les créneaux horaires.

Cette décision fait suite à un effondrement du trafic aérien sur les principales routes asiatiques et que cela se répercute sur tout le réseau de transport aérien dans le monde, même entre les pays n’ayant pour l’heure pas d’épidémies majeures en ce qui concerne le coronavirus.

Réactions chez les transporteurs européens :

En Europe, la demande passagers a fortement diminué en direction de l’Italie. Le pays étant actuellement, le plus touché par les cas de COVID-19. De nombreux vols ont été annulés. Pour faire face au manque à gagner, certaines compagnies aériennes ont mis en place une réorganisation des domaines d’activité comme :

  • Réduction budgétaire dans l’administration et les dépenses discrétionnaires.
  • Gel des recrutements, promotions et salaires sur l’ensemble du réseau.
  • Report des projets non critiques et des dépenses d’investissement.
  • Offre de congés sans solde et interruption des formations non obligatoires.
  • Contrats avec des prestataires pour une réduction supplémentaire des couts.
  • Réallocation des avions pour l’été 2020 pour saisir les meilleures opportunités de revenus en période de reprise.

Photo : Les avions se vident en Asie @ Reuters