03/03/2020

Boeing dévoile son futur hélicoptère de reconnaissance et d’attaque !

Boeing FARA Reveal Image_News Release_10x10-hi-res.jpg

Boeing vient de dévoiler son projet de futur hélicoptère de reconnaissance et d’attaque destiné à   l'armée américaine. Le nouvel aéronef va concourir dans le cadre du programme Future Attack Reconnaissance Attack Aircraft (FARA).  

Le Boeing FARA est un système agile, entièrement intégré et conçu à cet effet, pour répondre aux besoins actuels des missions de l'Armée de terre tout en évoluant à mesure que les technologies et les missions changent.

La conception :

Il offre une solution abordable et à faible risque validée par des tests et des analyses approfondies. Il  comprend un rotor principal unique de poussée composée d'un système de rotor à six pales, un moteur unique, des sièges en tandem et un système modulaire à la pointe de la technologie. Un cockpit avec un affichage de grande surface reconfigurable et des capacités autonomes. Le système offrira une intégration transparente dans l'écosystème de l'Armée et une conception facile à entretenir pour une durabilité à long terme.

Le Boeing FARA intègre les dernières technologies et techniques de fabrication éprouvées pour réduire les risques et les coûts tout en offrant à l'Armée une conception flambant neuve et flexible qui répond à toutes les exigences de l'Armée.

boeing fara,hélicoptère de reconnaissance et attaque,us army,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Les fonctionnalités du Boeing FARA comprennent :

Un tout nouvel aéronef à rotor principal monophasé, avec un système de vol électrique propulsé par un seul moteur permettant l'agilité, la maniabilité et des vitesses supérieures aux giravions typiques.

Des sièges en tandem pour fournir aux pilotes les lignes de visibilité nécessaires et une section transversale étroite permettant une interface de pilote commune dans l'une ou l'autre position, améliorant la conscience de la situation et la survie du champ de bataille.

Un cockpit avancé moderne, intuitif et reconfigurable équipé d'une avionique flexible, de capacités autonomes et d'un affichage de grande surface reconfigurable avec des capacités d'écran tactile pour la simplicité et la facilité de navigation.

Une conception facile à entretenir, un système avancé conçu pour le maintien en puissance en mettant l'accent sur la facilité d'entretien et l'accessibilité Cela permet de faciliter la maintenance globale du système, y compris la possibilité de charger des armes sans ascenseurs supplémentaires pour des délais d'exécution plus rapides.

Une architecture avec des systèmes ouverts : éprouvés, flexibles et adaptables avec une marge de croissance à mesure que les besoins et les missions de l'Armée de terre évoluent.

Une gestion prédictive de la santé : conçue avec la sécurité au premier plan avec un système qui s'adapte aux conditions dégradées en utilisant des diagnostics en temps réel, une maintenance tactique en temps réel et des capacités d'interface en direct de l'hélicoptère.

Le projet de Boeing rejoint les appareils tels que le Bell 360 Invictus, le Sikorsky Raider X et le Karem AR40 :

boeing fara,hélicoptère de reconnaissance et attaque,us army,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Liens sur les concurrents du programme FARA :

Bell 360 Invictus :

http://psk.blog.24heures.ch/tag/invictus

Sikorsky Raider X:

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2019/10/15/sikorsky-p...

Karem AR40 :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2019/10/17/karem-aric...

 

Photos : le projet FARA de Boeing @ Boeing

 

 

Commentaires

Faut bien avouer que les américains ont une capacité d'innovation impressionnante!! On dirait qu'ils ont 30 ans d'avance sur l'Europe!! Alors qu'ici on ajout 2 hélices à des hélicoptères existants, aux USA, ils sont carrément en train d'inventer de nouveaux domaines de vol!
Impressionnant !!

Écrit par : Jojo | 03/03/2020

Ouais enfin sur papier et en 3D, on fait ce qu'on veut hein??!!
Les idées sont probablement bonnes, après faut fabriquer l'engin.
Et à ce niveau, les américains feraient mieux de laisser faire d'autres, plus compétents.

Écrit par : Lefredo | 04/03/2020

@jojo : "On dirait qu'ils ont 30 ans d'avance sur l'Europe!!"

On dirait seulement parce que, dans la réalité, Airbus Helicopter est le premier fabricant d'hélicoptères civils et militaires au monde.

Écrit par : FredericA | 04/03/2020

Quelques questions aux experts:

1. L'hélice visible sur l'arrière sert-elle à la propulsion?
2. Y a-t-il un 2eme moteur (caché?)
3. Comment est actionné le rotor anti-couple?

J'ai du mal a imaginé qu'un seul moteur puisse faire tout cela!!!

Écrit par : forêt10 | 04/03/2020

@lefredo

Vous suggérez qui d’autre de plus compétents ? les Russes, La Chine ? Airbus ? La Russie n’a pas les moyens financiers pour se lancer dans ce genre de projets, la Chine peut-être mais la structure du pays fait que même si il y a une décision politique de le faire cela ne sera pas si facile. L’Europe a les capacités technologique et financiers si il y a une volonté de se lancer mais là c’est une autre histoire

Les US ont mis en service depuis les années 60 le AH-64 Apache, le CH-47 Chinook, le CV-22 Osprey, maintenant il y a les projets du Bell 360 en Le Sikorsky Raider et celui mentionné dans l’article de Boeing. Les USA ont les capacités de leur ambition et surtout les bureaux d’études qui vont avec sans parler de pouvoir passé commande en grande séries lorsque le choix des modèles seront fait.

Écrit par : Philippe | 04/03/2020

@forêt10 : En cherchant un peu, j'ai trouvé quelques réponses. Boeing semble vouloir proposer un hélicoptère "simple" (par rapport aux autres concurrent équipés souvent de rotors coaxiaux, ou d'ailes, etc.) tout en utilisant des technologies déjà en service actuellement.

Il semblerait que :
1. L'hélice visible sur l'arrière sert-elle à la propulsion? Oui, une hélice propulsive quadripale qui devrait lui permettre d'atteindre les 180 nœuds exigés (333km/h).

2. Y a-t-il un 2eme moteur (caché?) Probablement pas, le programme FARA semble exiger un monomoteur.

3. Comment est actionné le rotor anti-couple? Cela semble être avec un arbre de transmission, comme l'hélice propulsive. Et vu qu'ils ne veulent pas introduire des technologies "à risque", cela semble logique.

Le choix des deux finalistes devrait se faire dans le mois... Je suis certain que Pascal se fera une joie de nous tenir au courant. ;o)

Écrit par : Jo-ailes | 04/03/2020

@Jo-ailes:

MERCI!

Écrit par : forêt10 | 05/03/2020

@Philippe...
Comment ça la Russie n'a pas les moyens?
Faut-il rappeler le budget militaire russe en prenant en compte la différence du coût de la vie dans l'équation?
Le PIB à PPA (parité du pouvoir d'achat) classe la Russie 6e.
Avec un coût de la vie américain, leur PIB péserait l'équivalent de 4'200 milliards en 2019.
Le PIB en PPA, pour information, permet de s'affranchir de la variation du taux de change (quand la rouble a chuté, le PIB en dollars a chuté, alors qu'en PPA et en roubles, il a baissé, mais pas de manière vertigineuse comme le montraient les infos occidentales).
Le PIB dit "nominal", donc brut, sans pas vraiment comparaison faisable est de 1'700 milliards en 2019 (estimations évidemment).
....
Avec ces infos, on peut comparer évaluer, approximer le budget de l'armée russe en le mettant en face du dollar.
Pour info, cette approximation ne fonctionne que pour les pays produisant leur armement ou se fournissant dans un pays à PIB à PPA par habitant similaire.
...
- Budget nominal forces russes: 61 milliards de dollars
- Facteur multiplicateur: PIB PPA / PIB nominal = 4'200 / 1'700 = 2.47
- Budget militaire estimé en retirant donc de l'analyse la différence de coût de la vie... 2.47 x 61 = 150.7 milliards !
Ou si on le dit différemment, à coût de la vie équivalent aux USA, la Russie devrait dépenser 150.7 milliards annuellement pour financer l'armée qu'ils ont en ce moment.
La Russie a une diversité d'armement comparable à ce que les Américains ont. Ça se finance pas tout seul...
...
Quant à l'avance technologique...
L'occident reprend des conceptions soviétiques en ce moment.
- hélicoptère à rotor coaxial / contra-rotatif. Certes les tous premiers prototypes sont français, mais leur utilisation en masse est russe.
Maintenant, le S97 de Sikorsky reprend cette idée pour un hélico d'attaque. Jusqu'à maintenant, ce n'est un projet qui ne coûte que 200 millions. Le Raider X est une suite au S-97.
- Moteurs d'avions à hélices contrarotatives, non carénées, "grande vitesse"...
AN-22, TU-95, etc...
Repris par Safran avec l'Open Rotor... Le Propfan de GE... Et les deux qui parlent de révolution
...
Bref, le S-97 n'est pas si révolutionnaire. Ces formes donnent l'impression...

Écrit par : Fab | 05/03/2020

Pour ceux que cela intéresse:

J'ai peut-être trouvé la réponse à ma question n°3 de mon post du 04 courant.

Il semblerait que ce soit un système de rotor anti-couple électrique.
Donc à priori un moteur électrique dédié entraînerait le rotor anti-couple.

Ce qui implique naturellement une production électrique accrue par rapport à un hélicoptère de conception traditionnelle.

Écrit par : forêt10 | 07/03/2020

@forêt10 : Merci pour l'info, je n'avais rien trouvé dans ce sens. Dans ce cas, est-ce que l'hélice propulsive pourrait également être mue par un moteur électrique (le même ou un autre) elle aussi ?

Écrit par : Jo-ailes | 07/03/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.