27/02/2020

Des AT-6C « Wolverine » pour la Tunisie !

https---api.thedrive.com-wp-content-uploads-2017-05-at-6.jpg?quality=85.jpeg

Le gouvernement américain a autorisé la vente de quatre avions d'attaque légers de type Textron AT-6C « Wolverine » à la Tunisie dans le cadre d'un accord d'une valeur de 326 millions de dollars. L'approbation de la vente militaire étrangère potentielle a été annoncée dans une notification de l'Agence de coopération en matière de sécurité de défense au Congrès.

Le paquet comprend également un équipement de formation, le support technique et de l’armement, soit plus de 3’000 roquettes Advanced Precision Kill Weapons System (APKWS), des capteurs, des nacelles canon.

Selon la Tunisie, ces appareils vont permettre de faire face aux menaces actuelles et futures en matière de terrorisme et d’infiltration aux frontières.

Le T-6 C « Wolverine » :

Basé sur la cellule de son avion d’entraînement militaire AT-6, Beechcraft a développé une version d’attaque au sol & surveillance pour répondre aux besoins d’appuis au sol des unités antiguérillas et de lutte contre les narcotrafiquants. Cette solution permet d’évoluer à proximité directe des forces au sol.  La réalisation de l’AT-6 Light Attack est la conclusion de nombreux essais effectués entre le constructeur et l’Air National Guard Reserve Command Test de l’Arizona. L’appareil intègre un système de gestion NetCentric de combat dérivé de l’A-10, permettant l’utilisation d’un viseur de casque, une tourelle FLIR couplée à un armement complet. La cellule est renforcée et permet de résister aux impacts d’armes légères. L’AT-6 dispose également d’une turbine plus puissante que son petit frère, une Pratt & Whitney PT6A-68D de 1’600 chevaux.

L’appareil peut évoluer et surveiller les frontières, ainsi que les secteurs proches d’unités au sol. Permettre de détecter tout mouvement adverse et d’apporter, si besoin une réponse armée.

765_beechtexanii_v1_dm.jpg

Photos : T-6C Wolverine @ Beechcraft

 

Le Bell 429 EDAT !

67766_bell429edat4_601786.jpg

L’hélicoptériste Bell a officiellement dévoilé son système anti-couple distribué électriquement (EDAT). Les premiers essais en vol ont débuté ce mois. L’appareil un Bell 429 est doté d’un rotor anti-couple de nouvelle génération entièrement électrique, qui favorise la réduction de bruit.

De plus, selon Bell, l’EDAT permet d’augmenter la puissance du rotor principal et simplifie la maintenance en remplaçant le rotor de queue par une série de quatre ventilateurs gainables intégrés dans le stabilisateur vertical.

Chaque ventilateur est alimenté par son propre moteur électrique et les entrées du système sont contrôlées par fly-by-wire. EDAT élimine le besoin de systèmes mécaniques de rotor de queue, y compris les arbres de transmission et les boîtes de vitesses. 

Bell, qui testait en vol l'EDAT à ses installations de Mirabel, au Québec, a annoncé qu'il travaillait sur un système anti-couple à propulsion électrique en 2017 lorsqu'il a dévoilé une maquette d'hélicoptère FCX concept. Cette conception a utilisé une poussée vectorielle entraînée électriquement dans le hayon pour fournir un anti-couple.

 

Photo : le Bell 429 EDAT @ Bell Textron