27/02/2020

Des AT-6C « Wolverine » pour la Tunisie !

https---api.thedrive.com-wp-content-uploads-2017-05-at-6.jpg?quality=85.jpeg

Le gouvernement américain a autorisé la vente de quatre avions d'attaque légers de type Textron AT-6C « Wolverine » à la Tunisie dans le cadre d'un accord d'une valeur de 326 millions de dollars. L'approbation de la vente militaire étrangère potentielle a été annoncée dans une notification de l'Agence de coopération en matière de sécurité de défense au Congrès.

Le paquet comprend également un équipement de formation, le support technique et de l’armement, soit plus de 3’000 roquettes Advanced Precision Kill Weapons System (APKWS), des capteurs, des nacelles canon.

Selon la Tunisie, ces appareils vont permettre de faire face aux menaces actuelles et futures en matière de terrorisme et d’infiltration aux frontières.

Le T-6 C « Wolverine » :

Basé sur la cellule de son avion d’entraînement militaire AT-6, Beechcraft a développé une version d’attaque au sol & surveillance pour répondre aux besoins d’appuis au sol des unités antiguérillas et de lutte contre les narcotrafiquants. Cette solution permet d’évoluer à proximité directe des forces au sol.  La réalisation de l’AT-6 Light Attack est la conclusion de nombreux essais effectués entre le constructeur et l’Air National Guard Reserve Command Test de l’Arizona. L’appareil intègre un système de gestion NetCentric de combat dérivé de l’A-10, permettant l’utilisation d’un viseur de casque, une tourelle FLIR couplée à un armement complet. La cellule est renforcée et permet de résister aux impacts d’armes légères. L’AT-6 dispose également d’une turbine plus puissante que son petit frère, une Pratt & Whitney PT6A-68D de 1’600 chevaux.

L’appareil peut évoluer et surveiller les frontières, ainsi que les secteurs proches d’unités au sol. Permettre de détecter tout mouvement adverse et d’apporter, si besoin une réponse armée.

765_beechtexanii_v1_dm.jpg

Photos : T-6C Wolverine @ Beechcraft

 

Commentaires

Pourquoi Pilatus ne propose pas de version armée, de son PC-21 d'entrainement ?

Écrit par : François-01 | 27/02/2020

@François-01 : Simplement parce que le Pilatus PC-21 ne peut pas emporter d'armement. Il s'agit d'un avion formateur doté d'un système de simulation interne uniquement.

Écrit par : Pk | 27/02/2020

@PK
Oui j'avais bien compris !
Comme vous le précisez dans votre note, le T-6C Wolverine d'attaque au sol est dérivé de l'AT-6 d'entrainement.(d'ailleurs lui même dérivé du PC-9 de Pilatus !)
Alors qu'est ce qui empêche Pilatus de développer une version d'attaque au sol du PC-21 ?

Écrit par : François-01 | 27/02/2020

326 millions $ pour quatre avions turbo prop.. Même avec armements et formation, c'est pas rien. Mazette !

Écrit par : BadCox57 | 27/02/2020

Sans parler du fait que la gauche du parlement ne laisserait jamais exporter un avion capable d'emporter des armes de guerre à ce stade du combat institutionel des antimilitaristes... Rappelez-vous du scandale des attaques chimiques contre les Kurdes par Saddam Hussein à la fin des années 80s avec des Pilatus PC-7!

Écrit par : Noth | 27/02/2020

Quoi!!!!!! l'équivalent de 81 million USD l'unité!!!!!!
Même en supposant que tout y compris pour toute la durée de vie de l'appareil, ce prix restera surréaliste.

Écrit par : manser dimor | 28/02/2020

@François-01: Le choix de Pilatus en lien avec les limites des exportations d'armes du fait du stattut de neutralité font qu'il a été décidé de ne pas entrer dans ce type de marché.

Écrit par : Pk | 28/02/2020

Pour vendre une version armée des PC-21, Pilatus n'a qu'à faire comme les Allemands : créer une filiale à l'étranger.

Écrit par : bpapon60 | 28/02/2020

@bpapon60: Pas de version armée du PC-21, c'est clair !

Écrit par : Pk | 28/02/2020

@bpapon60: La Suisse n'est pas l'Allemagne, qu'est-ce que vous n'arrivez pas à comprende dans la phrase : PAS D'ARMES SUR LE PC-21??

Écrit par : Régis | 28/02/2020

Entièrement d'accord sur le fait que Pilatus n'a absolument pas intérêt à développer des versions militarisées de ses appareils, et quelque soit le modèle. Pilatus est déjà assez souvent menacé par des attaques concernant le statut un peu particulier de ses appareils. Je pense que des versions armées, même proposées à la vente par une filiale à l'étranger, risquerait de peser très lourd sur l'entreprise.

Écrit par : Jo-ailes | 28/02/2020

@PK
Je ne sais pas ce qu'implique le statut de neutralité de la Suisse, mais personnellement je trouve ça un peu hypocrite. Vendre des appareils destinés à la formation pour le pilotage d'avions armés, mais s'interdire de vendre d'avions armés ! Et la Suisse vend bien des blindés et des armes à feu !?

Écrit par : François-01 | 28/02/2020

@François-01: La nuance tient dans le type d'armes. Les armes fabriquées et vendues par la Suisse sont principalement des systèmes de "défense" et d'attaque. Un avion armé peut de fait emporter un armement dit "offensif" c'est à ce niveau que ce situe la différence.

Par ailleurs, Pilatus ne veut plus que des pays ayant acquis des aéronefs écoles les transforme en avions d'attaque comme ce fut le cas par le passé.

Écrit par : Pk | 28/02/2020

Il me semble le PC-21 dispose de points d'emports sous les ailes (pour des réservoirs). Du coup, rien n'empêcherait une nation qui le voudrait vraiment d'y monter par la suite des bombes non guidées. Si bien sûr elle est prête à subir par la suite des restrictions d'importations sur les pièces de rechange notamment (et d'éventuelles ventes futures).

Accessoirement, n'oublions pas que le T-6 est un PC-9 modifié (assez lourdement, même si à la base il aurait du être beaucoup plus proche du PC- qu'il ne l'est actuellement). Et que si je dis pas de bêtises, Pilatus doit toujours toucher des royalties dessus. Alors pourquoi se salir les mains quand on peut laisser d'autres vendre des appareils armés et toucher de l'argent dessus...

@PK. Personnellement je n'appelle pas un Piranha chasseur de char (vendu notamment au Qatar, au Chili et à à la Belgique) équipé d'un canon de 90mm un véhicule défensif. Même s'ils ont été construits sous licence à l'étranger. Mais bon à chacun sa définition de défensif...

Écrit par : chris2002 | 01/03/2020

@chris2002: Le PC-21 peut emporter des résevoirs sous les ailes. Par contre, le transformer avec de l'armement serait trop complexe. Il faudrati pour celà supprimer le système de simulation actuel de l'avion. Mais celui-ci permet également de contrôler électroniquement le PC-21. Cette supression rendrait l'avion incapapble de voler et il faudrait alors revoir complètement les systèmes de commandes de vol. Une situation qui serait chère, longue et donc inutile étant donné qu'un client qui désire un appareil armé aura mieux fait de se tourner en direction des modèles proposés à cet effet par d'autres.

Le Piranha chasseur de chars à été développé uniquement pour la Suisse et n'a jamais été exporté et pour cause. Les autres modèles de ce véhicule existent avec un canon de 30mm ou une mitrailleude de 7,62. l'usage est le transport de troupe, mais limité à l'exportation, ou appuis pour les polices, version ambulance, reconnaissance et défense sol-air avec ou sans radar. Il existe des versions dérivées produites par General Dynamic Canada étant donné que la Maison mère Mowag en Suisse apprteint à ce groupe. Ces modèles ne sont ni dévellopés en Suisse ni produit. Pas de véhicule lourd tel char de combat par exemple.

Écrit par : Pk | 01/03/2020

@Chris2002: Le Piranha FD90 belge n'ets pas un chasseur de chars, il est basé sur un chassis de Piranha III mais produit et dévelloppé par General Dynamic au Canada.

Écrit par : Mathieu | 01/03/2020

Admettons que la notion d'arme défensive est floue !
Pour moi un appareil destiné à la formation au pilotage de chasseurs de combats, est tout aussi offensif que ces mêmes chasseurs de combat.

Écrit par : François-01 | 01/03/2020

@François-01: Un Etat ayant le fait le droit de se défendre, il y a là une notion qui n'a rien d'offensif. Vous mélangez offensif et défensif. Le simple fait qu'un avion n'emporte pas d'armement n'est en rien offensif. Votre comparaison n'a rien à voir.

Écrit par : Mathieu | 01/03/2020

@Mathieu
Je n'ai pas écrit que le PC-21 est offensif car il ne transporte pas d'armement !! Mais, bien qu'il ne transporte pas d'armement, il peut être considéré comme offensif, car il est destiné à la formation au pilotage d'appareils offensif, tels que des Rafales, de Mirages 2000, d'Eurofighters, des F-15 etc ...
Disposer de PC-21 si on a pas d'avions de chasses, ça n'a pas de sens. Comme les avions de chasse sont offensifs, indirectement on peut considérer que les PC-21 le sont aussi.

Écrit par : François-01 | 01/03/2020

Les commentaires sont fermés.