14/02/2020

Certifications de l’A330-800 !

A330-800-MSN1888-first-flight-air-to-air-035.jpeg

L'A330-800 a reçu la certification de type conjointe de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) et de la Federal Aviation Administration (FAA). La campagne de tests en vol de certification de l'avion a été menée avec succès par l'avion MSN1888, qui a achevé le programme en 370 heures de test en vol et 132 vols depuis son premier vol en novembre 2018.

L'A330-800, qui fait partie d'une véritable famille de nouvelle génération d'A330neo, est le fuselage large d'entrée de gamme le plus efficace et intègre les nouveaux moteurs Rolls-Royce Trent 7000, une nouvelle aile optimisée en 3D et de nouveaux Sharklets utilisant des matériaux composites plus légers. Ensemble, ces progrès entraînent une réduction significative de la consommation de carburant de 25% par rapport aux avions concurrents de génération plus ancienne de taille similaire.

Certifié initialement avec une masse maximale au décollage (MTOW) de 242 tonnes pour une autonomie allant jusqu'à 7500 milles marins, l'A330-800 peut généralement accueillir de 220 à 260 passagers en trois classes, ou jusqu'à 406 voyageurs en une seule configuration haute densité de classe. À ce jour, la famille A330neo a remporté 337 commandes fermes de 22 opérateurs.

Dans l'A330-800, les passagers peuvent s'attendre au plus haut niveau de confort, avec l'avion doté de la cabine primée Airspace by Airbus avec un espace de rangement supérieur, un éclairage d'ambiance de cabine avancé et les derniers divertissements et connectivités en vol. Sur le plan opérationnel, l'A330neo partage une qualification de type de pilote commune avec l'A350 XWB plus grand, ce qui facilite les coûts de formation au vol minimum et la productivité maximale du pilote. Le personnel de maintenance bénéficiera également des nouvelles fonctionnalités de connectivité des données Skywise de l’avion, qui lui permettront de prévoir les problèmes potentiels avant qu’ils ne surviennent, garantissant ainsi une productivité maximale de l’avion en service payant.

L'A330 est la famille de gros-porteurs la plus populaire de tous les temps, avec plus d'un million de vols par an. Il a reçu plus de 1’800 commandes de 120 clients avec 1’400 A330 actuellement en service. L'A330neo est le dernier ajout à la principale famille de gros porteurs d'Airbus, qui comprend également l'A350 XWB, avec un espace et un confort inégalés combinés à des niveaux d'efficacité sans précédent et une capacité de portée inégalée.

Photo : L’A330-800 @ Airbus /S.Ramadier

Commentaires

Bonjour,

Je vois souvent que les avionneurs ou leur communicants traitent la consommation en pourcents: "Ce nouvel avion consomme 20% de moins qu'un ancien". Sauf qu'on n'en sait pas plus après, vu qu'on ne sait pas quelle est la référence de départ.

Ne serait-il pas plus clair d'exprimer une unité reconnue, par exemple:
45 kWh/100km.passager, en conditions standards (1500km, 90% remplissage).

J'ignore si de tels standards sont définis dans le transport aérien mais ce serait vraiment un outil pratique de comparaison.

Merci pour ce blog et bon week-end

Écrit par : Emile | 14/02/2020

@Emile. C'est ce qu'on appelle la consommation spécifique (en L/passager/100km). Le problème est que la comparaison dépend du trajet cible.
.
Globalement le décollage "coûte" beaucoup de carburant, donc plus le trajet est court, plus son incidence relative est forte. Sur un A350, le décollage (0-12000m) c'est environ 40 tonnes de carburant, presque autant que pour tout le reste de la croisière...
.
Pas trop le choix, il faut combattre la gravité pour rejoindre les couches hautes de l’atmosphère où la densité est faible et donc où l'avion peut aller vite sans consommer beaucoup.

Écrit par : v_atekor | 14/02/2020

@Emile: le modèle précédent est l'appareil de première génération de l'A330 avec une cabine de la même taille. Ce n'est pas plus compliqué que celà. 25% de réduction, c'est assez énorme pour un appareil de cette taille! Bravo à Airbus!

Écrit par : Noth | 14/02/2020

@Noth,
Très bien, Airbus fait du bon travail sur cet avion aussi.
Mais ici, il faut quand même admettre que les économies sont majoritairement celles obtenues par le nouveau moteur, donc Rolls Royce.

Ensuite, non la cabine n'est pas exactement la même. Oui les dimensions ne changent pas, mais le concept "Space Flex" emportant plus de passagers. Et il y a une version MTOW à 242 tonnes au lieu de 235 auparavant.

Bref, la question d'Emile est intéressante, car complexe...

Écrit par : Fab | 17/02/2020

Rien à voir, mais après la cession du cserie à Airbus, la vente des avions de lutte contre les incendies, la reprise par Mitsubishi des avions d'affaires, Alstom reprend la partie ferroviaire de Bombardier.
.
Ca fait mal de voir un groupe de cette taille vendu pour pièces ; le choix de lancer les cseries sur les platebandes d'Airbus et Boeing était de toutes façons très risquée, mais c'est la réaction US qui a coulé l'entreprise.

Écrit par : v_atekor | 18/02/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.