10/02/2020

Second KC-130J « Super Hercules » pour l’Armée de l’air !

kc-130j.jpg

La France a mis en service le deuxième de deux avions ravitailleurs-transporteurs multirôle Lockheed Martin KC-130J dans le cadre d'une opération d'achat de « Super Hercules ».

La version ravitailleur de l'avion de transport C-130J a été remise aux autorités françaises sur le site de production de Marietta en Géorgie le 4 février dernier. L'événement s'est produit quatre mois après l'arrivée du premier KC-130J à la base aérienne d'Orléans-Bricy en France à fin septembre 2019.

Avant de recevoir ses deux KC-130J, la France avait précédemment pris livraison de deux avions de transport Lockheed-Martin C-130J-30 « Super Hercules ». Les quatre appareils seront exploités par l’escadron 2/61 "Franche-Comté" 123 à Orléans-Bricy.

Acquisition accélérée :

L'achat des quatre « Super Hercules » a été accéléré en raison de l'engagement opérationnel élevé de la France en Afrique du Nord. L'arrivée du premier KC-130J a permis à l'Armée de l'air d'entreprendre immédiatement le ravitaillement en vol des hélicoptères Airbus Helicopter H225M « Caracal », étendant ainsi sa portée à travers la région sahélo-saharienne. C'était une capacité que la France n'avait pas auparavant.

Rappel : 

C’est en novembre 2015 que la France a opté pour l’achat de quatre exemplaires du C-130J « Super Hercules », soit deux au standard de transport tactique et deux avions KC-130J en mode ravitailleur en vol. La commande comprend en plus des quatre aéronefs, quatre turbopropulseurs Rolls-Royce AE2100D, en plus d'une gamme d'équipements de mission totalisant environ 355 millions de dollars. De plus, les futurs C-130J français seront dotés d’un système complet de contre-mesures, telles que les systèmes d’alerte missiles et d'alerte radar, un systèmes GPS de navigation, des radios UHF/VHF sécurisées.

Cette commande visait à pallier les insuffisances de capacités de l'A400M en matière de ravitaillement en hélicoptères, mais aussi de moyens de transport. 

Flotte franco-allemande :

Les « Super Hercules » français pourront intégrer le cas échéant la flotte franco-allemande qui sera basée sur la base aérienne 105 d’Evreux. Elle devrait inclure dix avions, quatre de l'armée de l'air et six en provenance de la Luftwaffe.

Le C-130J « Super Hercules » : 

Le C-130J « Super Hercules » est la version la plus avancée du célèbre C-130 cargo, il incorpore une technologie de pointe pour réduire les besoins en personnel, de fonctionnement de soutien avec des coûts de cycle de vie plus actuel que pour les anciens C-130. Le modèle dispose également d'une maniabilité accrue et une manutention plus courte. Il est doté de nouveaux moteurs Rolls-Royce Allison AE 2100D3 dotés d’hélices à six pales.

Du point de vue de l’extérieur, le C-130J semble n’être qu’une version allongée du célèbre Hercules, cependant, il est équipé d’un poste de pilotage informatisé permettant de réduire le nombre de pilotes à deux. Il a une capacité de 26.000 kg de carburant et il est configuré pour recevoir des réservoirs additionnels de 11.000kg de carburant.

lockheed martin kc-130j,super hercules,armée de l'air,blog défense,aviation militaire,les nouvelles de l'aviation,romandie aviation

Photos : KC-130J « Super Hercules » de l’Armée de l’air@ Armée de l’air

 

 



Commentaires

Tiens pas de commentaires sur la construction de la défense Européenne cette fois ci ??

Écrit par : Popol | 11/02/2020

@popol
Oui ben c'est une commande de 2 KC-130J pour combler les manques des 50 A400M commandés par la France. Ces 2 appareils serviront a ravitailler les hélicoptères dans la bande sahelo-saharienne les temps que les Airbus soit capables de le faire d'ici 2 ans dans le meilleur des cas.
Donc oui la France est pour une construction d'une défense européenne, mais comme c'est une vraie armée dans le sens qui sert réellement (pas comme celle de la première économie de la zone euro par exemple) quand il y a un besoin urgent elle cherche des rustines le temps que la situation s'améliore, et là la seule rustine disponible rapidement était la solution US.
Et d'ailleurs je vous invite à regarder les industriels qui sont responsables des multiples retards de l'A400M (Indice c'est pas les parties française).
Il serait également intéressant de regarder la proportion de matériels non européens dans chaque pays, ce serait un bon moyen de voir qui joue la carte Europe.

Écrit par : Emixam | 12/02/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.