02/02/2020

Les USA suspendent la livraison de F-16 en Irak !

2496089597.jpg

Le gouvernement des États-Unis a suspendu les livraisons d’avions de combat Lockheed-Martin F-16Q à l'Iraq. Cette décision fait suite aux craintes générées par l’élimination du commandement iranien Qassem Soleimani.

Situation sous hautes tensions :

Les Etats-Unis sont inquiets en ce qui concerne la sécurité de leurs ressortissants en Irak. Du personnel de maintenance a été retiré du pays ces dernières semaines. On parle notamment d’équipes spécialisées dans l’entretien des F-16. De plus, des sources proches du Pentagone soupçonnent que du personnel lié à des milices Chiites tente de s’approprier les technologies liées au F-16 afin de les transférer en Iran. Le retrait d’une partie des équipes de Lockheed-Martin affecte la capacité de vol de la flotte de F-16. L’embargo sur les livraisons va également prétériter la logistique des pièces détachées.

Le retrait des sous-traitants menace de dégrader gravement les capacités opérationnelles de l'Iraq. Les F-16 devenant peut-être un handicap pour le pays, celui-ci pourrait bien se tourner ailleurs pour de nouveaux appareils. On pense à la Russie.

Le F-16IQ :

Les F-16C/D Block52 irakiens (IQ) disposent du radar Raytheon AN/APG-68 (V)9 à antenne mécanique. L’armement comprend les missiles air-air AIM-9L/M-8/9 et AIM-7M-F1/H «Sparrow», missile air-sol AGM-65D/G/H/K Maverick, ainsi que des bombes à guidage laser de types : GBU-10 «Paveway II», GBU-24 «Paveway III» ainsi que des Mk 82 et 84. La nacelle sélectionnée est l'AN/AAQ-28 «Litening» (de première génération) et la nacelle de reconnaissance F-9120 (AARS). Les F-16 irakien disposeront du système de guerre électronique AN/ALQ-211 « ACES » couplé au lance-leurres AN/ALE-47. La motorisation choisie concerne le Pratt & Whitney F100PW-229. On notera au passage que les équipements (radar et des missiles) qui frôlent l’obsolescence à la mise en service. 

Photo : F-16 D IQ irakien @ Lockheed-Martin

Commentaires

Zut de Zut !
Ces 36 x F-16Q vont finir en Iran et possiblement en Russie !

Écrit par : Guy LeVasseur | 02/02/2020

Est-ce qu'on peut réellement parler d'obsolescence?
Les ennemis potentiels sont?
- internes
- et l'Iran éventuellement si on regarde l'Histoire.
Et ces 2 "ennemis" n'ont pas la capacité de rivaliser avec ces F-16 je pense.
Et l'idée est de ne pas faire la même erreur qu'en laissant l'armement au sol qui a été repris par DAESH et qui les ont avantagé dans les combats.
Les F-16 proposés me semblent être dans le bon créneau. Bons mais pas trop.

Écrit par : Fab | 03/02/2020

Les commentaires sont fermés.