28/01/2020

Boeing/Embraer : le régulateur brésilien dit: Oui !

1291472164.jpeg

Boeing et Embraer ont obtenu l'approbation inconditionnelle de leur partenariat stratégique par le Conseil administratif de défense économique (CADE) au Brésil. La décision deviendra définitive dans les 15 prochains jours à moins qu'une révision soit demandée d’ici là. Le partenariat a reçu l'autorisation inconditionnelle de toutes les juridictions de réglementation à l'exception de la Commission européenne, qui continue d'évaluer l'affaire. 

Boeing et Embraer sont en discussion avec la Commission européenne depuis la fin 2018 et continuent à collaborer avec la Commission.

Le partenariat stratégique prévu entre Embraer et Boeing comprend deux coentreprises : une coentreprise composée des opérations aériennes et de services commerciaux de Embraer (Boeing Brasil - Commercial) dans lequel Boeing détiendra 80% et Embraer détiendra 20% et une autre joint-venture pour promouvoir et développer des marchés pour le pont aérien moyen multi-missions C-390 (Boeing Embraer - Défense) dans lequel Embraer détiendra une participation de 51% et Boeing détiendra les 49% restants.

Un financement pour la crise du « MAX » :

Par ailleurs, l’avionneur américain Boeing, semble avoir trouvé des engagements d’une valeur de 12 milliards de dollars auprès d’établissements financiers, afin de pouvoir faire face à la crise du B737 « MAX ». Selon l’avionneur, la somme obtenue est plus importante que prévue initialement et va permettre d’assurer les pertes de la crise ainsi que la relance du programme, une fois les autorisations obtenues.

Photo : Partenariat Boieng/Embraer

Commentaires

Juste pour revenir sur le 737.
.
Boeing a publié ses comptes. 638M$ de perte, provision d'une perte de 9.2 milliards, plus 14 milliards et des brouettes (avec les brouettes je suis millionnaire!) d'indemnisations aux compagnies aériennes.
.
A titre de comparaison, la projection de prix de développement du 797 c'est 15 milliards.

Écrit par : v_atekor | 29/01/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.